Archives par mot-clé : easytone

Je me suis remise au sport. Rigole pas toi au fond!

Non, sérieusement, j’en pouvais plus de mettre des tuniques longues pour cacher la misère de mon fessier épanoui et, surtout, mou.

14 ans de sport intense, arrêt quasi complet, soirées arrosées de bières et de curly, un homme, deux enfants et 10 ans plus tard… bizarrement, je ne rentre plus dans mes pantalons d’une époque si lointaine que je ne me rappelle même plus quelle taille je mettais (je mens).

Le soucis majeur n’étant pas de prendre du poids, finalement, ça, je pourrais presque m’y faire. Mais la mollesse et l’aspect capitonné de la cuisse, je peux pas. je peux plus? Et c’est pas grâce à mon laisser-aller de ces dernières années que j’ai aidé à remédier au probleme!

Il y a quelques mois, j’entendais parler pour la première fois de l’aquabiking. Des genres de tarés avaient eu la bonne idée de mettre des vélos dans une piscine et de faire pédaler mémère pour lui faire fondre son derrière.


Les tarés en action.
(zut, nous on n’a pas de petit bonnet vert)

J’avais ri. Un peu, en me disant que tout de même, la vie était rempli de masochistes.

Et puis mon popotin s’est mis à enfler et s’avachir. Tant et si bien qu’à la fin il creva. Enfin, non, mais c’est l’impression qu’il me donnait. Surtout en maillot de bain en fait.

Du coup, j’ai comme péter un câble, un lundi matin, après un petit déj tartines-beurre-nutella j’ai googlisé aquabiking dans ma ville. Hasard, la seule salle de sport proposant ce sport de psychopathes se trouve dans ma rue. Plus loin, mais dans ma rue. Coïncidence? je ne pense pas.

Je glane quelques infos sur facebook en demandant aux copines si elles ont eu vent de ce sport. Entre les convaincues et celles qui, comme moi, hésitent, je me dis qu’il y a de l’espoir: tout le monde a l’air content et personne n’est venu dire à quel point c’était nul. Je pars en courant vers la salle en question demander un peu plus.

2 heures plus tard, j’ai signé un contrat (sans engagement, je suis pas dingue, et j’ai déjà commis cette erreur).

Le lendemain, je mets mon plus beau maillot, c’est à dire mon seul une-pièce qui ressemble au maillot de l’équipe roumaine de relai en dos crawlé en 1974, et je pars toute pleine d’espoir sur le devenir de mes capitons.

« Tu vas voir, en trois séances, tu vois déjà des résultats »

« C’est super, mais c’est dur, et alors quand il te dit de pédaler en arrière, je te raconte pas… »

Ouais, c’est ça, me raconte pas. Pas la peine, ce matin, après ma 6ème séance, il m’a fait pédaler en arrière. Je pense avoir versé une larme mais je me demande si peut être c’était pas de la sueur qui me goutait dans les yeux.

L’aquabiking, c’est vraiment bien. si si. Ça me fait du bien. j’ai envie de crever à chaque fois que j’en fais mais je suis fierté et changement de peau après chaque séance. Oui, parce que non, je n’ai pas maigri (faudrait que je m’attaque à mon alimentation pour cette partie là), mais ma peau va un peu mieux. C’est beau, de savoir que j’en chie pour quelque chose.


Publicité mensongère.
Non, tu ne souris pas et tu n’as pas cet air enjoué quand tu pédales comme un forçat.

 


Après égérie du papier toilette, égérie Easytone?
Je vous laisse deviner celui qui me flatte le plus :D