Archives par mot-clé : copains

Fin des vacances, ça vaut une petite danse

Ca y est, je tiens le bon bout. Aujourd’hui, c’est le dernier jour ds vacances. OH YEAH.

C’est long 15 jours non? Surtout 15 jours avec les petits à la maison. En fait, c’est comme d’habitude, mais en pire, parce qu’il n’y a pas l’école pour te soulager un peu.

Et puis c’est d’autant plus long quand on ne part pas. Même pas 1 jour. Rien.

Mais, mais, mais, finalement, je ressors de cette expérience assez fière de moi. Déjà, parce que je suis vivante, et c’est pas peu. Et parce que je n’ai pas encore entendu N°1 me dire sur un air de lamentation « c’est quannnnd que j’vais à l’écoooole » (en général, au bout de 3 jours).

Comme j’ai « la chance » de ne pas travailler (en ce moment, hein, parce que là, vu la tournure inattendu de notre vie, va sûrement falloir que je retourne au charbon), j’avais donc toutes mes journées dédiées à mes deux trolls.

Et j’ai fait ça de manière à ce que nos journées soient le plus remplies possible.

Exemples: la première semaine, j’ai invité un copain différent de N°1 chaque jour ou alors il était lui-même invité. Et voilà une semaine de passée sans nous en rendre compte. Enfin, façon de parler, j’ai frôler plusieurs fois l’incarcération à perpétuité dans un asile… parce que des petits d’homme de sexe masculin qui jouent, ça fait des cris de dragons, ça dit des phrases comme « crois en ton esprit de Blader Ginga » et ça imite très mal (va falloir qu’il bosse son côté théâtrale) les sabres laser!

Le vendredi, on a tout de même rajouté une petite visite en urgence chez l’ORL car N°1 recommençait à devenir sourd. Saleté d’otite séreuse. Il était sourd comme un pot: la bonne excuse pour ne pas entendre mes ordres recommandations. C’était le petit plus, la surprise kinder de la semaine.

Deuxième semaine, deuxième surprise Kinder: comme je suis un peu très excessivement stressée en ce moment, je me suis fêlée une molaire. En dormant. J’avais bien remarqué que je me réveillais la mâchoire contractée mais de là à m’exploser une dent… je crois que je vais devoir faire quelque chose pour ce stress avant qu’il m’arrive un truc plus grave…

Sinon, comme il a fait un temps merveilleusement printanier, nous sommes sortis quasiment tous les jours, et malgré mes réticences à me retrouver sur le banc d’un parc en comptant les secondes (l’espace temps dans un parc pour enfant est biaisé), ça nous a permis de prendre l’air et d’occuper les marmots: N°1 y retrouvait ses copains et Clapiotte nettoyait le sol et mangeait des cailloux.

OUST! Au taf le nain, et à moi la libertéééé

Bref bref bref, ça y est, nous y sommes, les derniers jours des vacances sont là, lundi, je vais enfin me rappeler ce qu’est ma semi-liberté: youpi, tralalère!

J’espère enfin être plus présente sur le web, parce que  j’avoue que j’ai cumulé un sacré retard ces dernières semaines!


Je vous donne rendez-vous lundi pour un give away sur le thème du voyage. En attendant, vous avez jusqu’à demain pour tenter de gagner un Ken ICI. (et chez Nipette)

Sinon, encore quelques jours plein de cadeaux aussi chez Madame Parle, LadyButterfly LMO et Bergie et Oum

En attendant, je tente la relaxation et je recherche mon humour…

En vacances, j’suis en transe

Oui, je sais, mais ce titre reflète tout à fait mon état d’esprit avec un humour Youpi-Tralala hors du commun de la nana au fond du gouffre.

Alors que toute une zone de chanceux en ont fini avec ça, nous, en bonne dernière, nous attaquons tout juste les préliminaires. Les vacances de février, quand on ne part pas au ski, ce sont un peu comme des vacances  qui servent à rien: tu te cailles mais t’as rien as faire. Surtout que là, tu notes, on est en mars.

Cette année, donc, point de ski, pas d’angoisse du pneu neige, pas de caillante à 1800m, pas de neige dans mon sandwich et accesoirement, pas de trou dans le porte monnaie. Enfin, si, un peu, si on ne va pas au ski, c’est parce qu’on va faire des trucs encore mieux, après, genre hors vacances scolaires, mais que du coup, niveau budget, ça devenait tendu comme les strings de Megan. Fallait faire un choix.

Choix N°1: rester à la maison. Ouais, comme le reste du temps, c’est ça, t’as saisi le concept. Sauf que là, je n’ai plus les allers-retour  à l’école.

Choix N°2: Néant. Pas le budget j’ai dit.

Mais cette fois, j’ai pris les devants. Je ne veux pas que N°1 reste devant la DS ou la télé toute la journée, alors j’ai fait un planning de vacances. Truc de dingue qui ne m’arrive même pas dans ma vie à moi. J’ai même hésité à me faire tatouer cette date sur mon avant bras.

Par exemple, aujourd’hui, on a Louis qui vient passer l’apres midi à la maison pendant que Clapiotte ira à la crèche (qui a la bonne idée de ne pas être en vacances, elle).

Demain, ce sera au tour de Germain de venir, puis, jeudi, Nilson, vendredi Elisabeth, samedi c’est mami, dimanche-lundi c’est papa, et mardi, on recommence. Ouais. J’ai invité toute sa classe à venir passer des après-midi de folaïe chez moi.Ils vont me vider les placards de gâteaux, me foutrent en l’air le rangement impeccable de la chambre e N°1 voire même celle de Clapiotte, mais je suis remplie d’un espoir hors du commun.

Je suis ultra confiante. Je me suis auto-persuadée que ça allait être la tranquilité. C’est bien connu: 2+1=1, puisque les deux premiers joueront ensemble, je serai pénard. Et puis peut-être qu’avec ça, N°1 ne me demandera pas dans 2 jours « Quand est-ce qu’on retourne à l’écoooole? » avec  l’air de celui qui n’a jamais vu la lumière.

Pour bien commencer, aujourd’hui, il pleut et Clapiotte a de la fièvre… je sens que je vais m’éclater effectivement!

Et chez vous? Les vacances à la maison, vous les comblez comment?

Jules, Marcel, Michel, jean Jacques, Paolo, Anissa, Robert...

Bon, sans rire, avec ces vacances, je vais être un peu à droite à gauche, donc, désolée par avance d’être moins présente ici,, là bas et chez vous…je vais tenter de faire le maximum, mais me connaissant, je vasi vite me retrouver sous l’eau!

Vous pouvez toujours jouer façon Rock’n Roll ici!