Archives par mot-clé : Gite les Pelaz

Un bol d’air… frais: Ain no Sunshine

Tout a débuté il y a un mois et quelques jours. J’ai reçu un mail de la très réputée Camille. Camille, comme ça, quand elle t’aborde par mail, d’abord t’es méga flattée, après, tu te dis qu’elle est sympa. ce n’est qu’après avoir répondu à ce mail par la positive que tu te demandes si t’étais pas méga impressionnée par ton interlocutrice et que du coup, t’as réagit avec l’entrain d’un teufeur shooté au GHB: exagérément réjouis.

Oui, car dans le mail de Camille, il y avait bel et bien écrit « randonnée », et dans la pièce jointe, il y avait bien précisé 6 heures.

Et j’ai dit oui. Moi. La non sportive depuis… je ne sais même plus quand.

7 blogueuses. Un Scénic et un GPS complètement bourré, et nous voilà, quelques heures plus tard (au lieu d’une heure, à vrai dire) dans l’Ain. On a commencé super soft par une visite d’une fruitière Comté. Autant avouer que j’en ai mangé plus qu’il n’est décent d’avouer… surtout à 10 heure du matin.

Direction ensuite Abbatiale St Michel de Nantua. Quand on connait mon aversion pour les église, on comprendra bien que j’ai pas sauté de joie. N’empêche que parfois, c’est BIEN de faire un effort (oui, je m’auto congratule, si je veux). Oui, parce que, non, je ne suis pas une passionnée des lieux de culte, mais quand c’est Jeanette qui nous fait son exposé, passé le laïus sur les dates approximatives, elle était tellement passionnée que j’étais capable d’aller prendre une pelle pour fouiller les sous sol avec elle.

Bon, c’est là que ça se gâte. On remonte en voiture, direction le Lac Genin, histoire de remplir nos panses de blogueuses affamées… Je note que nous sommes toutes aussi vaillantes: en regardant la pluie au travers de la baie vitrée (à défaut d’admirer le beau lac), on se dit que la rando de l’après midi sera annulée. On s’imagine déjà à siroter de la verveine toute l’aprem en se racontant des histoires de blogs, de filles et de non-randonnée.

Et Gilles arriva. Gilles, c’est notre guide. Il débarque méga équipé au resto, décapsule sa salade Petit Navire d’une seule main et nous assure que si, si, on va y aller. Ah ouais.

Et c’est même combat pour les 3 courageuses qui avaient choisi la rando VTT.

On dégaine des capes de pluie toutes plus belles les unes que les autres et c’est parti Charly, le bois est à nous.


En 2 heures (un peu plus, rapport à un raccourci qui n’en était pas un, mais on s’est vite habituée  à se perdre, pendant ce week end), j’ai appris pourquoi certains arbres n’avaient plus d’écorce, à quoi servait une gouille (à part à prendre un bain de boue après vol plané de VTT… n’est-ce pas Cyl?), je sais même reconnaitre une table d’écureuil et savoir si il est droitier ou gaucher, bref, j’ai de quoi draguer le prochain homme des bois que je rencontrerai, et ça, c’est quand même la grande classe!

Nous sommes rentrées trempées mais relativement ravies d’avoir survécu.

Arrivées au Gïte Les Pelaz, nous sommes accueillies avec une bonne soupe à l’ortie (je jure que je n’aurai pas parier dire ça un jour dans ma vie). Un bon repas sur une grande tablée. J’ai 15 ans et j’ai l’impression d’être avec de vieilles copines. On fini la soirée à la tisane, auprès du feu.. . extatiques.



Le lendemain, c’est reparti pour THE rando sur le plateau du Retord. De beaux paysages ensoleillées, verdoyant et ponctués de narcisses, des moutons, de la grimpette et toujours Gilles, au taquet, nous apprenant à manger des fourmis et à faire divers digestifs à base de plantes de montagne. Je suis presque prête pour faire Koh Lanta. Ah non, pas tout à fait. D’abord, on va se prendre un petit coup de pluie, parce que ça nous manquai, depuis la veille. Et puis une petite grêle histoire de stimuler nos mollets dévêtus (le pantacourt, c’est tellement fun quand il fait 12°c). On se réchauffe avec une technique bien particulière et on repart… sous la neige. LA NEIGE!!!



Crédit photo: Cyl

 

J’ai les pieds congelés. Au bord de l’amputation, on retrouve finalement notre point de départ où nous sommes une nouvelle fois accueillies « comme à la maison » (les cris des enfants en moins): une bonne tarte au sucre et un thé bien chaud.

Vous voulez savoir ce que j’en ai pensé, finalement? J’ai adoré. Qui l’eût cru.


Et vous? Un souvenir rando ou escapade montagnarde un peu particulière?

 

Mention spéciale à Gilles qui regardait mes chaussures de rando (type baskets en toile) (et qui sait parler aux femmes):

« Ce type de chaussures, c’est bien, mais pour l’été »

« Bah…on est le 15 mai donc… »

« Nan, mais ici, il y a l’hiver, et il y a le 15 août »

Je note.

Merci Camille et ses copines de Lyon69, Cyl et Ain tourisme de m’avoir permis de découvrir la randonnée d’une si chaleureuse manière (oui, j’ai bien dit chaleureuse!)

 

INFOS:

Gîte les Pelaz: http://www.gite-jura-lespelaz.com/

Ain Rando: http://www.ain-rando.com/

Gilles (rando): http://bugey-escapadeloisir.fr/ (gilles.lebeau@lesaem.org)

Philippe (VTT): http://jappaloup.free.fr/