Les soigner autrement: franchir le pas « pour voir »

Je suis quelqu’un de terre à terre et en règle général, je ne cite pas St Thomas pour dire que je ne crois que ce que je vois.

Et comme d’habitude, mes enfants et leurs maladies récurrentes ont eu tôt fait de remettre en ordre quelques principes que je pensais acquis. Parmi eux, je pensais que l’homéopathie ne servait pas à grand chose. C’est ma mère qui m’a toujours dit que ça ne servait à rien. Et moi, je crois ma mère.

Alors quand on m’a proposé de visiter les laboratoires Boiron qui sont juste à côté de chez moi, j’ai mis du temps à accepter. Mais la curiosité l’a emportée. Et aussi parce qu’autour de moi, beaucoup de gens utilisent ce type de médecine alternative et qu’ils n’ont pas plus l’air mal en point que mes enfants ou moi même, finalement.

Le soucis, c’est que j’avais déjà tenté le coup de l’homéopathe pour N°1 qui toussait non stop entre ses 6 mois et ses deux ans.
Le traitement était complétement dingue.. Un truc du genre :

« Prenez 4 granules detruquenUM 12 CH à 10h14 puis, alternez toutes les 4 minutes avec une puis deux granules de machinUum20CH mais seulement les jours pairs. Par temps de pluie, tournez sur vous même en suçant un tubes de mini granules de chozUM 2 CH et récitez l’alphabet grec à l’envers en moins d’une minute avec tout ça sous la langue. »

granule homeopathieEt deux qui font 54.
Attends, on est bien en lune noire aujourd’hui ?
Arf… mince. C’était trois demain en fait.
KAMOULOX !

Autant avouer tout de suite qu’on n’a pas tenu 3 jours et que toutes les granules ont fini à la poubelle après avoir longuement périmées au fond du placard.

Mais tout de même, quelques principes avaient sauté déjà à ce moment là. De « jamais l’homéopathie », j’étais passée à « pourquoi pas ». Et suite à cette expérience plus ou moins foireuse, j’ai tout de même conservé quelques tubes bien pratiques type Arnica et compagnie.
D’ailleurs, à force de dire que je n’utilisais pas d’homéopathie, j’ai bien dû me rendre à l’évidence que les Camilia, l’homeoplasmine (que je dois manger tellement j’en utilise sur tout et n’importe quoi), les trucs pour les aphtes ou encore la cocculine pour éviter à N°1 de finir sous son vomi dès qu’il utilise un autre moyen de transport que ses pieds, tous ces petits médicaments du quotidien sont effectivement de l’homéopathie. Bah oui. Et ils ne marchent pas moins bien que des sirops (avec alcool la plupart du temps) ou des pastilles dites allopathiques.

« HAHAHA Cranemou, tu fermes ta bouche maintenant hein ? »

Bah oui, un peu.

homeopathie

Surtout que cette visite des laboratoires Boiron a été très sympathique. J’ai pu me rendre compte que les plantes utilisées étaient de vraies plantes. Je m’explique, cette phrase peut paraitre idiote, mais comme je savais que les dilutions de solution mère étaient énormes, j’avais quelques doutes sur le produit de base utilisé. En gros, comme j’imaginais que les dilutions étaient trop importantes pour que l’effet soit réel, je ne voyais pas l’intérêt de couper des kilos de fleurs pour en faire « du rien ».

Donc… c’est bien plus compliqué que ça. En fait.

Il n’y a pas « de rien ». Il y a toutes ces solutions mères tirées de ce que la nature en général veut bien offrir. Il y a des dilutions, pour beaucoup faites à la main. Il y a ces gens passionnés par cette médecine qui m’ont expliqué longuement comment, pourquoi.

J’ai même posé LA question qui me semble indispensable quand on parle homéopathie: « Quid de l’effet placebo ».

Il y a un effet placebo. Mais oui aussi, c’est vrai, l’existence même de l’effet placebo prouve que tous les médicaments ont ce pouvoir, quels qu’ils soient.

Alors on fait quoi ? On pense quoi ? Des études sur des dindes révèlent d’excellent résultats alors que des chercheurs s’offusquent à peine le mot homéopathie prononcé.

A vrai dire, je suis sortie de là un peu chamboulée dans mes idées reçues.

Après tout, l’homéo, pourquoi pas ?

Ça ne coute pas plus cher, ça ne peut pas faire de mal.

Pendant que je gave Clapiotte de Celestene une fois par mois pour des laryngites stridulantes, alors que les deux sont régulièrement sous anti histaminiques pour des allergies aux pollens ou aux moustiques, je me demande si une alternative plus saine à cette surconsommation de médicaments ne vaut pas le coup d’être tentée.

Parce que les docteurs homéopathes sont tous différents (celui que j’avais consulté étant indéniablement un grand complexiste), j’ai pris rendez-vous chez une homéopathe pluraliste, qui va aussi prendre en compte notre façon de vivre afin de prescrire une ordonnance plus simplifiée.
Parce que peut être que cette visite est aussi un moyen de mieux connaitre mes propres enfants puisqu’ils seront traités en fonction de leur identité personnelle en plus de leurs symptômes et non comme des patients lambdas et leurs nez qui coulent (toujours)(et la gorge qui gratte aussi).

J’ai rendez-vous dans deux jours. Et j’ai presque hâte !

On peut dores et déjà dire que j’ai bien changé ces derniers temps en regardant mes enfants se gaver de Nutella aux corticoïdes. Je crois que j’ai enfin une conscience et que j’essaie de faire « autrement ».

Et chez vous aussi y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ?

Pour info, Boiron a une appli pour se souvenir des prises d’homeo (mais ca marche aussi pour tous types de médicaments d’ailleurs) disponible sur Itunes (et gratuite)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

27 comments

  1. Nanette says:

    Moi aussi j’étais une grande sceptique de l’homéo et puis sur le même palier que ma sage femme, il y en a un génial. Justement parce qu’il n’est pas extrêmiste, quand vraiment il sent qu’un truc plus fort ferait plus d’effet, il prescrit.
    Il a tout un discours basé sur l’acceptation des symptômes aussi que je trouve pas mal (genre tousser c’est chouette, attendre un peu avant de prendre du doliprane… etc)
    Bref, chez nous on est très boiron (sauf le Mari).

  2. La Prune says:

    Chez moi l’homéopathie c’est quand j’avais la flemme d’aller chez le médecin et que je voulais juste un « truc pour que ce soit moins chiant ».

    Bon, depuis ma grossesse, à part l’homéopathie, j’ai pas le droit à grand chose. Et quand t’enchaine rhume/gastro/infection urinaire/problèmes de transit/hémorroïdes etc etc, ben en fait tu remercie Monsieur Boiron de pouvoir prendre un truc, quand même.

    Cela dit je ne trouve pas ça d’une efficacité monstrueuse quand même.. mais comme tu dis ça peut pas faire de mal !!!!

  3. nathalie says:

    Bonjour,
    J’ai commencé l’homéopathie quand mon fils s’est pris une gamelle magistrale devant une fontaine et qu’une gentille dame lui a (avec mon accord) donné des granules d’arnica
    Le lendemain, mon acrobate n’avait pas une marque, et pourtant ça avait bien fait boum et même moi j’avais eu mal !
    Le miracle de l’homéopathie a également eu lieu avec mes nausées matinales de début de ma 2ème grossesse: j’avais 2 trucs à prendre, et hop, plus envie de vomir, c’est simple, je l’appelais ma drogue!
    Alors oui pour l’homéopathie, mais je reste quand même sceptique pour son efficacité sur les laryngites à répétition,ma fille m’en fait une par mois depuis la rentrée,sauf ce mois-ci : 2 , c’est la fête du célestène

  4. Manu says:

    Hello,
    Ici on est des adeptes de l’homéopathie « de base »: Coryzalia, Oscillococcilum, Cocculine, Homeo gene, Homeoptic et Rhinallergy, Arnica… Et je vais rarement chez le médecin. Des qu’il y a un signe louche, nez qui coule, toux, zou je leur fais sucer les petites pastilles, ca stoppe l’évolution (ça empire pas ou peu), et au bout de 3-4 jours c’est réglé. J’utilise aussi la phytothérapie avec des sirops contre la toux (gorge qui pique…) Bon bien sur, contre la fièvre je donne du plus « costaud » comme tout le monde et si ça empire je vais chez le doc… Mais, je touche du bois… Ça fonctionne chez nous. Effet placebo+réel effet, ça me va.
    Comme Nanette on est très Boiron, sauf le mari!!

  5. Swag Mummy says:

    Assez sceptique à la base aussi… Mais pour les quelque fois où j’ai testé, j’ai été plus que sarisfaite. Alors je ne dis pas qu’il faut y vouer un culte, dormir, lire et manger homéo mais parfois ça rend bien service !!!!

  6. Cécile - Une quadra says:

    Ben ici homéo sceptiques. Je dirai que le seul truc pour lequel j’ai trouvé un intérêt c’est les granules d’arnica pour les petites gamelles pour une raison toute simple pendant qu’elle suçotte ses trucs elle ne hurle plus à la mort pour une écorchure microscopique ;-)
    On a essayé Coculline, les sièges de la voiture s’en souviennent bien que même l’effet placebo était en vacances ce jour là, quand à oscillo ça n’a jamais fonctionné sur moi.
    Bref j’avais testé et pas validé pour moi il y a pas mal d’années (en rencontrant un véritable homéopathe qui était aussi acupuncteur) donc pour miss j’ai juste essayé le truc pour la voiture et les dents avec le même résultat pour les deux et l’arnica qui n’a jamais évité un bleu mais a sauvé mes oreilles ce qui est déjà pas mal. Par contre les crèmes à l’arnica allopathiques ou phytothérapeuthiques oui c’est efficace, l’acupuncture aussi, enfin chez nous ;-)
    Après je pense qu’il y a une grande part de « j’y crois » pour que ça fonctionne.

  7. Poulette Dodue says:

    L’arnica est THE remède post coups, et pour le transport « Nux Vomica » marche bien (avec les bracelets aussi !)
    Je ne suis pas contre mais je n’ai pas trouvé le médecin qui « va avec » !

  8. Emilie says:

    Mon fils est traité par homéopathie pour traiter son asthme. Mis à part le calendrier contraignant à respecter je trouve que ça l’a aidé.

    C’est efficace pour les traitements de fonds, mais pas pour les traitements d’appoint. Il faut en prendre sur du long terme pour que ça soit efficace.
    Le médecin compte beaucoup aussi.

    En tout cas la visite « Boiron » ne me déplairait pas.

  9. Angie says:

    ici, y’en a un peu, pour les petits bobos(bosses, dents qui poussent…) mais je ne suis jamais allée plus loin et n’ai jamais rendu visite à un homéopathe(en même temps, on est tous très rarement malades, ceci explique un peu cela…)

  10. Béatrice says:

    On se soigne beaucoup à l’homéopathie ici … Le seul soucis, c’est que le médecin qui va avec ralenti son activité (il n’est plus très jeune) et qu’il ne consulte plus le mercredi et le samedi, ça devient compliqué … Du coup, faudrait que j’en trouve un autre …

  11. matinbonheur says:

    On en a eu marre des visites chez le pediatre toutes les semaines (gling 50 € à chaque fois!) et des traitements antibio et celestene à répétition en un rien de temps, pas terrible pour un enfant d’à peine un an.
    on s’est dit on essaie autre chose pour voir. Petit bonheur à l’air receptif alors pour le moment on continue. Tout en restant ouverts à la médecine classique si necessaire et selon la gravité.

  12. kelly says:

    Avant je trouvais que l’homéopathie ça servait à rien … mais ça c’était avant !!!
    Depuis j’ai 2 enfants et j’ai pas envie de leur faire gober des trucs dont on ne connait pas vraiment les effets secondaires sur leur organisme !!!
    Alors quand je peux éviter, je leur file des granules !!!
    Effectivement y’à que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

  13. madamezazaofmars says:

    J’ai toujours eu confiance en l’homéopathie et j’ai rarement été déçue, que ce soit pour moi ou pour les enfants. Du coup, j’ai tous les petits guides qui vont bien et je ne compte même plus le nombre de tubes que j’ai à la maison.

    Est ce que l’appli existe sur android histoire de ne pas me déplacer avec tout mes bouquins sous le bras tout le temps ?

  14. marieno says:

    J’y croyais déjà pas mal, ayant une maman plutot adepte des médecines naturelles, les plantes, l’argile et tout çà ; pour la naissance de ma deuz, je suis partie à la mater avec mes tubes de granules en poche (à noter tes granules toutes les minutes, ca te concentre sur autre chose que ces fichues contractions !) et quand je me suis fait engu…. par l’anesthésiste en refusant la péridurale, la sage-femme m’a dit : prenez vos granules, on va gérer ensemble ! Et je ne regrette pas du tout. Bon on n’accouche pas tous les jours, hein, alors pour le quotidien, c’est arnica pour les coups et les courbatures, allium cepa composé dès que le nez coule un peu et pour l’instant on résiste plutot pas mal !

  15. clairettededie69 says:

    comme Manue, chez nous, c’est l’homéo de base, la pack familial, quoi…
    mais comme on est rarement malade (la ruine des médecins, c’est nous !), on ne s’en sert pas souvent.
    Ma grande fierté est d’avoir réussi à démontrer à Monsieur Chéri, grand sceptique hors catégorie, que l’homéopathie était efficace, avec l’Oscillococcinum, qui lui évite la grippe chaque hiver – et ce n’est pas une petite victoire !
    Je me rappelle que quand j’étais gosse, je faisais des herpès terribles sur le tour de la bouche (stress des examens, 1er jour de soleil sur la neige ou à la mer) et ma mère arrivait à me soigner ça avec des granules… de l’herpès, quoi !!
    Perso, chuis fan, et Kiki y a eu droit chaque fois que c’était possible (notamment les terreurs nocturnes du nourrisson).
    tu nous raconteras la visite, hein ?

  16. ratounette says:

    Ici les tubes de granules partagent notre vie depuis que Capuchou à 5 ans(il en a 9), apres avoir passé les 5 premieres années de sa vie à le gaver de saloperies en tout genre je suis allée voir un homeopathe, depuis Capuchou a un traitement à l’année pour gérer les angoisses, le stress et la nervosité.
    De plus quand un rhume frappe à la porte, c’est allium cepa immédiatement et le nez ne coule plus , Poussine (5mois) a eu un rhume plutot costaud qui lui est tombé sur les bronches, ca glaviottait au fond de la gorge, et avec mes granules magiques en 2 jours c’était fini… alors bon… j’ai de la chance, mes enfants sont receptifs à l’homeopathie…
    Juste pour info l’oscillo ce n’est pas des plantes hein.. mais du foie et du coeur de canard…..

  17. Mutti says:

    Pour les traitements de fond, pas encore mais on est des adeptes du stramonium et de l’arnica montana ! ;) Mais je pense commencer dès la rentrée prochaine pour anticiper les maux de l’hiver ! Il faut juste que je trouve un bon homéopathe !

  18. lexou says:

    j’utilise beaucoup l’homéopathie, depuis ma grossesse en fait, et puis ensuite pour crevette, petite, pour les coliques, les dents, les bosses, les nuits agitées, et maintenant pour les rhume et la toux.Certains ne quittent jamais mon sac à main, et puis grâce à Boiron en qui franchement j’ai confiance, je me soige aussi les mains avec leur crème au calendula, c’est aussi homéopathique, alors franchement c’est mieux que de gaver aussi ùa fille au celestène.Je lui donne en fonction de son rhume de l’allium cepa composé, et drosera pour la toux sèche, au bout de 3 jours à raison de 3 fois par jour il n’y a plus rien.En plus elle préfère manger ses « bonbons » plutôt que de prendr eun sirop dégueu et en plus plus remboursé par la sécu ;)

  19. maman est occupée says:

    L’année dernière, mon médecin généraliste qui est à fond dans l’homéopathie, a prescrit à toutes la famille un traitement préventif anti-rhino. Hé bien j’ai été bluffée car nous n’avons pas été malades de tout l’hiver. Coup de bol ? Je ne sais pas.

  20. mimie cristal says:

    moi je suis venue a l’homéopathie a cause de mon foie.
    un été, sans prévenir, le mr a fait sa forte tête et a décidé de ne plus bosser, ou du moins d’assurer le service minimum…. a savoir me faire digérer juste ce qu’il faut pour pas être en hypoglycémie. pendant 2 semaines, je ne peux manger que des craquinettes. rdv chez le docteur (oui oui apres deux semaines, je suis pas alarmiste, plutot une adepte du « ça va passer »). et là, la réponse qui tue : « ben ma p’tite dame, je sais pas pourquoi vous avez la nausée rien qu’a faire chauffer l’eau des pâtes, je peux rien vous donner »…
    sauf que moi, je suis gabarit crevette, 50kg toute mouillée, donc vivre de craquinette, pourquoi pas, mais j’ai pas trop de kilos superflu pour y puiser mon énergie… surtout qu’a l’époque je bossais dans un atelier a bouger des cartons ! j’avais peur de faire un malaise au boulot.
    bref, je suis restée 2mois comme ça, a grignotter des craquinettes toutes les 2h pour pas tomber dans les pommes, et surtout en priant mon estomac de bien vouloir les garder !!

    Et un jour, ma belle-maman, adepte des medecines douces, m’invite a venir avec elle chez un rebouteux. « si ça te soigne pas, ça peut pas te faire de mal, après tout, tu risque quoi ? »
    Je suis un peu cartésienne moi aussi… mais curieuse, donc j’y suis allée. Ma belle-doch m’a assurée qu’elle n’avait rien dit au rebouteux, ni sur qui j’etais, ni sur ce qui m’amenait chez lui.

    A peine la porte passée, il m’a regrdé par-dessus ses lorgnons, il a de suite compris le problème, il a « fait ses trucs » de rebouteux… et après 30min, on est rentrées chez nous. Déjà un bon point, j’avais faim ! deux mois que je supportais des nausées quasi constantes, ça faisait du bien d’avoir faim ! La récupération n’a pas été fabuleuse, il a fallu deux rdv supplémentaires… mais j’ai été sur le cul, disons les choses franchement….

    Mais quid de l’homéopathie tu vas me dire ? Ben ce monsieur m’a conseillé plusieurs plantes, comme le radis noir. Depuis j’ai toujours un petit tube de granules de radis noir dans mon sac ! Au premier signe de digestion difficile, hop, 3 granulés sous la langue, et le repas passe presque tout seul !! J’ai même converti une copine, qui avait des crampes et limite des coliques un soir apres un repas pris trop vite avec une boisson trop froide : 15min après, elle vient me voir, éberluée que ça ait marché !!!

    Du coup maintenant, avant d’appeler le docteur, je vais sur le net pour trouver ce qu’il faut pour soigner mes symptomes, je passe les demander a la pharmacienne et je laisse deux ou trois jours : si ça va mieux, ben j’économise une visite au médecin, et sinon, ben je vais consulter et je prends quand meme les bons vieux médocs !

    Je m’en sers vraiment pour tout ! mal des transports, rhume, angine, digestion difficile, hémorroides (en prévention ! parce que tous les médecins me donne de quoi traiter la crise, mais bon, là j’ai de quoi éviter que ça arrive, c’est quand même mieux !), sommeil difficile. Attention, je passe pas mon temps a sucer les granules, je prends quand j’ai besoin !
    Et le plus bluffant c’est encore mon homme, qui est immunodéficient et qui a été moins longtemps malade avec la grippe que moi : grâce à une cure d’extrait de pépin de pamplemousse, son corps a mieux lutté que le mien, alors que moi j’avais tous mes globules blancs !!!

    Désolée pour le pavé, mais bon, je me suis dit que mon expérience avec les médecines douces t’aiderait ptet à mieux envisager l’homéopathie !! gros bisoux et raconte nous ton rdv surtout !!

  21. l'avis (ou la vie) d'une maman says:

    moi aussi tres sceptique à la base … et puis apres des otites à repetition de mon fils, j’ai été « obligée » de tester = Au ski un samedi soir : pas de pediatre en vue. Là une amie me conseille de prendre de l’homeo en « attendant » et là MIRACLE en 20 min mon fils n’hurlait plus. Depuis 2 ans maintenant je soigne tous les petits maux de l’hivers grace à l’homeo, aussi bien pour mon fils que pour moi. Je tombe presque plus malade et mon fils qui avait « tjrs qqchose » est desormais le seul à n’etre jamais absent à l’ecole. Ici, depuis l’homeo fini rhino, otite, grippe, laryngite, gastro etc … fini du coup les depenses chez le medecin qui me prescrivait tjrs des trucs non remboursés et des sirops qui ne marchent jamais (et les attentes interminables avec un gamin malade)… bref, pour les « petites maladies » de tous les jours c’est top !! je le conseille à bcp de mamans autour de moi qui constatent aussi de tres bons resultats. Je precise qu’en homeo il est bien indiqué que si au bout d’une journee on ne constate pas une amelioration il faut prendre rdv avec son medecin… ce que je n’ai pas eu à faire 1 seule fois depuis septembre alors que mon fils à 4 ans.

  22. Etremaman says:

    Ah la référence au Kaoulox, ça c’est la classe !

    Chez nous, on a commencé (enfin ma maman et ma soeur) avec les huiles essentielles, pour se soigner « autrement ». Elles ont fait des formations, ont beaucoup lu, donc maitrisent pas mal le sujet. Je connais quelques trucs également, j’ai des bouquins aussi, ou sinon je leur demande en cas de besoin.
    Oui mais voilà, les huiles ça peut être dangereux, et avec un bébé de même pas deux mois à la maison, je préfère éviter. Déjà enceinte je n’osait plus toucher à rien alors là ! (car oui, on peut « avorter » juste avec des huiles essentielles…).

    Et puis en sortant de la maternité, la sage-femme libérale qui s’est occupée de moi m’a prescrit pas mal d’homéo, et c’est là que je me suis dit, mais oui ! l’homéo !
    Ma soeur et ma mère (encore elles !) s’en servent aussi, la première surtout pour ses enfants, la deuxième pour ses animaux (et là pas d’effet placebo, c’est comme les dindes mais en plus sympa ;)) et puis j’en avait fait usage aussi plusieurs fois et n’ai pas eu de soucis. Et puis, de plus en plus de personnes du milieu médical en prescrivent, donc c’est que c’est pas si mal ! Et surtout, pas de risque de surdose ou d’empoisonnement, et ça, quand on a des enfants ou qu’on est pas sûr à 100% c’est top, car au cas où, de toute façon ce n’est pas grave.

    J’ai même lu (car j’ai aussi des livres d’homéo du coup) que si on prenait des granules non utiles pour nous (du genre pour la constipation alors qu’on est pas constipé (dsl pour l’exemple non glamour)) ça ne fait rien du tout, ça ne fait « que passer ».

    En gros, vive l’homéo – et Kamoulox !

  23. Sabine says:

    Je n’y connaissais pas grand chose à l’homépathie avant la naissance de mes enfants, mais je m’y suis intéressée, me suis documentée (merci belle-maman pour le super guide) et j’ai essayé ! Je suis maintenant convaincue (même si je ne renie pas non plus la médecine allopathique lorsque les symptômes persistent ou s’aggravent). Je combine les deux. Je consulte une homéopathe pour un traitement de fond (surtout l’hiver) et j’ai l’impression que mes enfants ne sont pas trop malades …

  24. anacoluthe says:

    Tellement convaincue que jamais plus je ne reviendrais en arrière !

    L’homéopathie, je pense que c’est plus que de simplement remplacer les médicaments par des granules : c’est une manière d’envisager la médecine qui est différente, on soigne plutôt sur le fond, sur le long terme, en prévention, et en s’intéressant à la personne, dans sa spécificité ET dans son ensemble (et pas comme si on pouvait découper notre corps en tranches, genre soigner la gorge sans s’intéresser aux poumons)

    Les consultations avec le médecin sont du coup très différentes : le mien en tout cas (je pense que c’est un bon !) écoute vraiment, il prend le temps, ça change tout. Il n’est pas dans la position du médecin tout puissant qui sait tout, et qui n’écoute absolument pas tes symptômes, persuadé que l’examen seul suffit !
    Et il explique aussi, chose tellement rare aussi en allopathie ! Comprendre ce qu’on a, ça devrait être la base, non ?!

    Et l’effet kiss cool, c’est qu’on a une approche beaucoup plus responsable de sa santé : il faut s’observer pour bien répondre aux questions de l’homéo… et puis, quand on perçoit mieux les rapports de cause à effet entre ce qu’on fait et les effets sur notre corps, on agit en conséquence… on se fait sa prévention perso !

    Bon, d’ailleurs, ça m’énerve légèrement que cette médecine ne soit pas plus répandue, parce que je pense qu’elle permettrait de soigner mieux, pour beaucoup moins cher (et sans effet secondaire !!)… Je parle pour la médecine des petits maux, mais aussi en complément pour des maladies plus lourdes (ça permet par exemple de mieux supporter les effets secondaires de la chimio)

    • cranemou says:

      Ma fille est sous traitement homeo depuis cet article. Pour l’instant, elle toussotte un peu mais pas du tout de quoi s’affoler. Je pense que ca vaut le coup de tenter une visite ;)

Laisser un commentaire