Intropspection gynécologique

Un titre qui t’annonce un billet glam-chic, sans aucun doute.

Sans déconner les filles – oui, je vais parler aux filles sur ce coup là, parce que je ne suis pas certaine que beaucoup d’hommes se soient déjà retrouvés dans ce genre de situation là, ou alors, je pense qu’il y a un soucis quelque part mais ça ne me regarde pas.

Donc, les filles, j’ai une question: suis-je la seule à voir une différence entre un gynéco lambda qui nous suit dans la vie de tous les jours (« qui nous suit » en consultation, pas qui nous suit dans la rue comme un pervers sous imper beige) et un gynéco en période de gestation?

Là, voyez vous, je sors d’une partie de jambes dans les étriers chez mon docteur ès foufoune. Comme tous les ans, une fois par an. Ma vie est passionnante, je conçois . Toujours est-il que je me suis faite cette petite réflexion philosophique à propos de mes rapports avec lui (rapports cordiaux, rien de sexuels… quoi que… enfin, vous avez compris hein, si encore il ressemblait à Georges Clonney mais comme il a plutôt un air de De Funès, je préfère vous éviter tout fantasme tout de suite, ça vaut pas le coup.):

POURQUOI est ce que j’ai l’impression d’être une personne normale quand on m’inspecte la salle des fête tous les derniers lundi de janvier alors que j’avais l’impression d’être une taverne avec Happy Hour tous les premiers jeudi des 2 fois 9 mois que j’ai passé enceinte.

POURQUOI?

Est ce que parce que, les lieux étant occupés, le docteur se sentait dans l’obligation d’être moins prévenant de peur d’être harponné par le cordon d’un fœtus qui lui aurai hurler « mais tu n’es paaaaas mon pèèèèère !!!! »

Pas enceinte, on me demande de me déshabiller et de m’installer, on attend que j’ai fini avant de venir voir si mon palier est bien propre. On s’excuse même parce que « ça va pas être très agréable » quand on me grattouille avec un coton tige géant (sauf qu’il se met pas dans l’oreille celui là). Ça dure 4 minutes montre en main et on détourne le regard pour que je puisse me rhabiller voire même, on fait « genre », je remplis mes papiers, la secu, faut pas trop déconner avec, hein Madame Cranemou huhuhu…

Enceinte, on m’installe les pattes en l’air face à la porte d’entrée pour être certaine que les infirmières auront une vue imprenable sur le fond de ma glotte si elles rentrent sans frapper. On me laisse ainsi toutes miches dehors en me posant des questions qui n’ont pas grand chose à voir avec mon tour de taille, puis, on investit les lieux façon spéléologue en goguette. Et vas-y que je trifouille, que je regarde, que je re-regarde, des fois que j’y retrouverai les clés de bagnoles que j’ai perdu la semaine dernière.
Tout ca le plus naturellement du monde, surtout si on était un poulet empaillé en fait.
Et le docteur d’en finir en nous parlant droit dans les yeux alors que 30cm plus bas, la porte est grande ouverte et qu’on commence sérieusement à avoir des fourmis dans les orteils tout la haut perchés.

Hein??? POURQUOI quand je suis madame tout le monde, on respecte ma petite intimité en étant prévenant et quand un greffon a pris place, on se prend pour le DJ d’une boite de nuit du Cap d’Agde en plein mois d’aout?

POURQUOI?

dj discoARE YOU READYYYYYYYYYYYY !!!!!!!???????

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

39 comments

  1. Odile says:

    Je crois qu’il fait juste ça pour te faire ch… . Non , je déconne ! Peut-être que simplement il nous sent (non non on ne l’imagine pas le nez dedans) plus réticentes. Disons qu’on attend moins de « news » de notre intérieur quand il n’y a rien dedans, du coup il fait ça rapidos, histoire de passer plus de temps avec la suivante qui elle aura sans doute quelque chose de plus sympa à explorer. Sais pas.
    N’empêche que la prochaine fois, je risque de l’imaginer en David Guetta, et là ça sera beaucoup plus drôle. Hihihi. (je ne suis pas enceinte mais bon c’est plus rigolo de l’imaginer comme ça)

  2. La Ronde says:

    Ah, ben, tiens, je me faisais exactement la même réflexion, en pensant à mon RDV de demain ! D’ailleurs, la seule fois où j’ai saigné, c’est quand, enceinte, elle a « mesuré » le col en enfonçant deux doigts gantés sans autre forme de procès… Beurk ! :'(

  3. Till the Cat says:

    Mouahahah. Le DJ d’une boite de nuit du Cap dAgde au mois d’Août … Je rigole, je rigole mais j’étais moins fier quand le médecin de famille a voulu vérifier ma prostate un jour de juin 1998 :'(

    • cranemou says:

      si tu savais à combien ils sont venus voir mon episio ET ma cesarienne le lendemain de l’accouchement de N°1… Apres ca, tout le monde me tutoyait à St Luc ;)

  4. arthemis says:

    Pour ma part j’ai choisit un suivi de grossesse avec une sage femme et je n’ai pas eu de triffouillages intensifs, un seul tv sur la fin à ma demande, si la grossesse n’est pas à risque rien ne justifie un tv mensuel.

  5. Madeleine says:

    Et sans parler de la rééduc du périnée! A accouchement difficile par voie basse correspond 25 bonnes séances de rééduc avec une kiné qui ne prend plus du tout de précaution à force de vous voir les jambes écartées et qui laisse sans faire exprès la salle d’attente ouverte!

    ça a tétanisé la femme qui attendait dans la salle d’attente. Tu m’étonnes, elle sait ce qu’elle risque!

  6. La Plumette says:

    +1 pour la PMA…après dès que tu vois qqu’un en blouse blanche, t’enlèves ton slip et tu écartes les pattes…ça devient pavlovien….

  7. BatMax says:

    Tiens moi aussi je passe par la case gynéco la dernières semaine de janvier chaque année. Mon RDV est prévu pour le 30 ^^. Sinon, non c’est le même qui me suit pour mes grossesses et mon suivi habituel, je l’aime bien.

  8. Cécile - Une quadra says:

    Ben moi j’ai le même pour le suivi classique et la grossesse et même l’accouchement puisque c’est tombé un jour où il était de garde. Toujours charmant, courtois, prévenant, avec pas mal d’humour, donc non je n’ai pas noté de différence entre les deux périodes.
    Par contre avant de le trouver j’avais testé DEUX gynéco femme pour le « tout venant » ben alors là merci, des brutes épaisses, aucune empathie ni écoute et j’avais à peine 20 ans, ensuite je suis aux gynecos mâles ben ça change tout je trouve, jusqu’à tomber sur ma perle rare qui me suis suis régulièrement depuis 20 ans ;-)

  9. La Prune says:

    j’avais l’impression que ma gynéco était fabuleuse, d’ailleurs je suis pas la seule vu qu’elle affiche complet, mais j’en ai de plus en plus l’impression. Aucune différenciation d’avant/pendant la grossesse, elle est toujours aussi aimable, aussi douce, aussi prévenante… Elle est à la fois gygy/généraliste et psy quand il le faut. Bref, j’ai une perle, et c’est pour ça que je fais 70 bornes, que je prends une demi-journée et que je poireaute entre 1 et 3h dans la salle d’attente…

    • cranemou says:

      ma gyneco « normale » est super, et j’exagere car celui qui ma suici pour Clapiotte à l’hopital etait loin d’être aussi grave, mais celle pour le suivi de N°1 etait un vrai charcutier, sans coeur, sans une ombre d’humanité… brrrrrr

  10. Zazou says:

    tu n’imagines même pas comment c’est lors d’une PMA !
    et vas-y que je t’enfourne une sonde pour échographie tous les 2 jours, san même te dire bonjour !

  11. Evelyne says:

    Pour tout dire, je n’ai pas vécu ce que tu décris.
    Je suis toujours tombee sur des sages-femmes super prévenantes pendant ma grossesse et ma Gyneco m’a toujours respectée également.
    Au-je eu de la chance ?

  12. Cleophis says:

    Je n’ai pas de mauvais souvenirs de ma grossesse, ma gynéco et la sage-femme étaient douces. Pour la 2ème, par contre, j’ai été suivie par un autre gynéco car j’avais déménagé et je redoutais ses rendez-vous car ses TV étaient si brutes que je me mordais les lèvres et je marchais en canard pendant 2 jours. Une fois, il était en congé et je suis allée voir mon médecin traitant pour la visite mensuelle, elle m’a dit que le TV n’était pas obligatoire et qu’on pouvait s’en passer si je le désirais. Jamais le gynéco sadique ne m’a demandé si je voulais m’en passer…

  13. Mme LTLP says:

    J’ai ri au point de pleurer… ça m’a rappelé des souvenirs !
    J’ai le même gynéco pour le suivi classique et les grossesses et il est plutôt génial… mais il était en congé pour l’accouchement de la Framboise et là, c’était la fête!! Portes ouvertes à la clinique!! J’ai cru que l’équipe de Natecia visait le guiness book du nombre de TV pour un accouchement…. la sage femme vérifie le col, mais la gynéco de garde veut vérifier par elle même 3 min plus tard… Ibizaaaa !

  14. A la mère si says:

    Mais oui, c’est vraiment trop ça, me suis fait la remarque, il n’y a pas longtemps j’ai revu mon gynéco il a été super prévenant, ce qui n’était pas vraiment le cas pendant mes deux grossesses… Et puis les TV de l’accouchement, je préfère ne plus y penser, pour plumeau, mon col était soi-disant rétro versé, du coup c’est limite s’ils ne devaient pas y mettre l’avant-bras pour le trouver…
    Et toi aussi tu as eu la double peine épisio-césa ! Avant que ça ne m’arrive je n’avais jamais pensé à cette éventualité…. Et j’aurais préféré rester ignorante à ce sujet…….

  15. Mel says:

    j’ai qu’un enfant et monsieur en veut pas d’autre (traumatisé peut être…)
    je n’ai pas remarqué de différence entre deux rendez vous avec le même docteur quand j’étais enceinte et pas enceinte, à part qu’enceinte, on voyait mon bébé sur un écran et il allait vite fait mesurer mon col voir si je pouvais arrêter de rester allongée, et pas enceinte j’ai eu le droit au fameux coton tige qui ne m’a pas du tout manqué pendant 9 mois, mais personne derrière pour regarder et je n’étais pas installée devant la porte !
    Peut être à Lyon les docteurs sont très intéressés par la grossesse et du coup ils trouvent ça trop génial que tout le monde en profite, à Périgueux ils trouvent ça normal, nous appellent madame même quand on est pas mariées et ne trifouillent la foufoune qu’à notre demande si problème de col antérieur il y a eu

  16. Christelle says:

    Je n’ai vécu de consultation différente entre enceinte/pas enceinte : d’abord on parle, puis on examine les parties intimes puis on discute et on se dit au revoir.

Laisser un commentaire