J’ai testé le spectacle de Disney sur glace (mais pas avec mes enfants)

Tu apprendras que depuis quelques temps, je perds pas mal de points de durée de vie à cause d’expériences un peu extrêmes.
Genre « faire des activités avec des jumeaux de 5 ans qui ne sont pas à moi » (promis, si j’ai des jumeaux de 5 ans un jour, tu en seras le 1er informé)
Je te raconterai dans le tout prochain article comment j’ai survécu (plus ou moins bien) à un week end au ski avec ces mêmes jumeaux, mais avant, laisse moi te conter en guise d’apéro ce joli petit après-midi de samedi.

Par un malheureux hasard, je devais emmener Clapiotte voir le spectacle de Disney sur glace la semaine dernière et finalement les dates qu’on me proposait n’allait pas, ou plus, et bref, du coup, j’ai eu des places pour samedi. Sauf que samedi, je n’avais pas Clapiotte.
J’aurais pu m’arrêter là, mais je suis joueuse, j’ai donc proposé d’emmener les jumeaux de copains avec moi.
Ouais.
Laisse tomber j’suis trop cool comme pote.

Je te mets en situation :
Des.
Jumeaux.
De.
5 ans.
Montés sur piles.
Mais genre piles éternelles tu vois ?
Voilà.

Le spectacle avait lieu à la Halle Tony Garnier à Lyon (mais ils sont en tournée si tu veux, les dates sont ICI).
Je n’aime pas particulièrement cette salle quand il s’agit de concerts, mais quand il s’agit de ce genre de spectacles, on ne peut pas nier que c’est pas mal fichu pour les greffons quand même.

En arrivant près de la Halle, on a un peu halluciné sur le monde qui faisait la queue pour rentrer, je ne sais pas si c’est pareil dans toutes les salles, mais je t’avoue que pour un spectacle familial où plus de la moitié des spectateurs a moins de 12 ans, c’est hyper moyen de poireauter 45 minutes sous 2°c parce qu’on rentre au compte goutte (je comprends le compte goutte, mais bon, un chouille plus d’agent de sécurité aurait bien aidé à drainer le flux plus rapidement).
Résultat : des enfants qui râlent, moi qui râle, des crêpes achetées une plèvre au marchand ambulant qui a tout compris au commerce de rue. Ça donnait déjà envie.

Une fois à l’intérieur, il a aussi et surtout fallu lutter pour ne pas se délester de beaucoup trop d’euros parce que, bien évidemment, les produits dérivés foisonnent, à grand renfort de trucs-lumineux-qui-tournent et qui hypnotiseraient le plus réticent des borgnes.

OUF, nous voilà assis.

Je t’ai dit que les deux Scotchs dont j’étais flanquée ce jour-là étaient des piles en temps normal (je ne rigole pas hein, c’est VRAIMENT des oufs)
Et bien tu apprendras qu’ils n’ont pas bronché de TOUT le spectacle.
Spectacle de 2h, entracte inclus donc.
GROSSE, grosse performance.

Il faut dire que c’est Disney, ça rigole pas au niveau des tableaux qui envoient du lourd et des déguisements de dingos. C’est joli, c’est féérique, ça danse, ça saute, ça chante,y’en a pour tout le monde.
A partir du moment où Disney et ses chansons entêtante ne te font pas sombrer dans une profonde dépression, alors ça peut devenir magique.
Perso, je suis du genre à connaitre toutes les chansons par cœur (d’ailleurs, hein, un scotch m’a bien fait comprendre de la fermer en hurlant un « mais arrêêêêête de chanterrrrrr »(alors que je MIMAIS, en plus !)) alors ça allait (même si 2h, ça reste quand même un peu long).

Bref, on a vu Mickey et ses copains, la Petite Sirène, le Roi Lion, La Reine des Neiges, Peter Pan…. et loin d’être cheap, les tableaux présentés sont représentés avec des patineurs plutôt doués et des décors bien cool à la manière de Disney.

Bon… Le retour fût en revanche nettement moins calme, parce que les petits Chachoux, autant te dire qu’après 2h à se passionner pour Simba et Wendy, ils avaient besoin de se défouler (gros big up à tous les parents de jumeaux, perso, j’aurais voulu dormir 1000 ans après cette épreuve).

Allez, demain, je te raconte les Chachoux à la neige ou comment j’ai pensé me défenestrer en pleine Chatreuse.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

2 comments

  1. Banane says:

    5 ans.
    Des jumeaux.
    Pas à toi.
    Les parents t’ont élever un autel ou ils ont appelé le SAMU en croyant que tu faisais un AVC?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.