Le grand voyage de l’Acer Switch 10 en sac à dos, sur 12 fuseaux horaires.

Si tu te rappelle bien, il y a un mois tout pile, je décollais pour un loooog voyage en Nouvelle Zélande.
Oui, je sais, la plupart d’entre vous s’en rappelle, mais au cas où, laisse moi te rafraichir un peu la mémoire :

DCIM102GOPRO

11051293_10152630690952234_1089828314_n

Voilà, pour re- contextualiser la chose.

Avant de partir, il y a eu l’étape des valises.

Je déteste faire ma valise (et la défaire représente pour moi une véritable torture). J’ai toujours peur d’oublier un truc.

D’ailleurs, j’oublie toujours un truc.

Sur ce voyage, le chargeur de mon appareil photo ET la carte SD de ce même appareil. Pas comme si tu partais dans un pays paradisiaque en terme de paysages et que l’appareil photo, c’était LA base.

Mais passons mon organisation merdique je te prie, tout le monde s’était largement assez foutu de moi à ce moment là.

Donc, j’ai fait ma valise (faut vraiment que je te parle de ma merveilleuse valise faite sur mesure avant tes prochaines vacances).
Et surtout, j’ai fait mon sac à dos.

Le sac à dos, dans ce voyage, c’est certainement la chose la plus importante que j’emmenais avec moi. Dedans, il y avait bien évidemment mes papiers et billets d’avion.
J’y avais fourré une petite trousse de toilette, rapport que 33h de voyage, j’allais en avoir besoin.
J’avais tassé au fond des sous vêtements propres et un TShirt de rechange.
Et puis j’avais rajouté les trucs qui allaient me rendre le voyage plus sympathique. A savoir, des boules Quies, mon propre casque, parce que 24h avec des écouteurs d’avion, c’est du suicide auriculaire, un livre (celui de Ginie) et mon ordinateur.

Et puis après réflexion, avais-je réellement envie de me trimbaler avec mon ordinateur à un milliard de dollars ? Avais-je donc le courage seulement de tenter de le faire tenir sur la tablette d’un siège en classe éco ?

Non.

Mais j’avais une solution toute trouvée, j’avais en ma possession la tablette hybride Acer Switch 10 pour test, c’était exactement ça qu’il me fallait.

522158_10152561215162234_1625384141562393365_n

Les tablettes sont entrées dans nos vies très facilement, seulement, de mon côté, je n’ai jamais pu me faire à l’idée d’écrire même un mail sur un écran tactile. La mise sur le marché de tablettes hybrides a été la merveilleuse solution à mon problème : on « clipse » la tablette sur un clavier, et on a un ordinateur. Magie de la technologie.

Le test de cette tablette allait donc se faire dans des conditions extrêmes : un long voyage en Nouvelle Zélande, des heures d’avion et d’escales, 4 pays, 12 fuseaux horaires, un sac à dos et moi, qui n’y connaissais rien à Windows 8 (déjà que ça fait environ 10 ans que je n’avais pas touché à Windows tout court… je vous laisse imaginé la panique au départ).

Outre les conditions, mon utilisation se fait ainsi :

Mon utilisation personnelle d’un ordinateur se résume à :

Naviguer sur internet
Utiliser le traitement de texte
Traiter des photos
Regarder des séries/films

Mon utilisation personnelle d’une tablette se résume à :

Laisser mes enfants télécharger des applis de jeux consistants à nourrir et coiffer des chevaux, faire des puzzles de Petits Poneys et jouer à Clash Of Clan.
Accessoirement, j’y installe l’appli de ma banque et celle de la SNCF si il reste de la place.

Avant de partir, j’ai pris soin de m’habituer à Windows 8 (au moins un peu) et d’installer le pack Office 365 fourni histoire d’avoir word à 20 000 km de mon bureau si je voulais.

Côté Internet : zéro souci, les réseaux wifi disponibles s’affichent, on clique, on est connecté. On est en 2015, tout va bien.
Côté vidéos : J’avais une clé USB remplie de la dernière saison de The Big Bang Theory pour occuper mes escales. Moi qui suis en général assez médiocre en « maintenant que ta clé USB est insérée dans le bon sens, amuse toi à la retrouver sur ton bureau d’ordi », ça a été plutot facile. Bon, certes, le bureau de mon nouvel ami Acer était vide à ce moment là, ça aide à retrouver des icones.
La qualité d’image était parfaite, le son aussi, j’ai donc passé des heures à souffir des fesses sur des banquettes japonaises à regarder ma série, problème.

10959723_10152563675537234_714660510853007624_n
Ca, c’était en direct de l’escale à Tokyo, à l’aller, donc. 9h à attendre dans le terminal…

Côté batterie : parce que OUI, hein, sur un aller de 33h, il fallait prévoir que je n’aurai peut être pas l’occasion de pouvoir recharger l’engin (ou prévoir que j’allais simplement mettre le chargeur dans la valise qui partait en soute… notez l’organisation !).
Mon ami Papa Cube (dont la critique de l’Acer Switch 10 est mille fois plus complète que la mienne parce que LUI, il s’y connait vraiment) m’avait conseillé (ou ordonné, je ne sais plus trop) d’éteindre la tablette dès que je ne m’en servais pas pour économiser la batterie, en sacahnt que le rallumage était super rapide et que donc, ça n’allait pas m’énerver (je crois qu’il a bien compris que j’avais une patience très limitée).
ET bien ce fût un excellent conseil ordre, puisque ca a tenu tout le long, sans couper en plein milieu d’une rédaction d’article ou d’un épisode.
Côté ergonomie : C’était le gros point sur lequel je misais, sachant tout de même qu’un produit de ce type, à notre époque, serait suffisamment performant pour ce que j’allais lui demander.
Et bien je n’ai pas été déçue, loin de là.
D’abord, il RENTRE sur une tablette d’avion, et ca, c’est pas rien, à croire que ça a été étudié pour.
Ensuite, il est léger, je l’ai trimballé de partout. Il est costaud, parce que parfois, j’ai plutot mal traité mon sac à dos et pourtant tout va bien. Il est pratique parce que, donc, petit, et cette idée de clavier amovible est vraiment ce qu’il me manquait, clairement.

20150220_100205
La preuve en image : Ca RENTRE !
(oui, je colle des stickers de partout, je suis de ce genre là)

Je crois que je suis officiellement adepte du « tout en un », et malgré quelques soucis d’adaptation à Windows dû à mon utilisation intensive d’ordis Mac depuis trop d’années, je dois bien dire que je suis convaincue par ce petit Acer Switch 10. D’autant que le rapport qualité/prix (ici, le modèle à moins de 300 euros) est excellent.

10984134_10152587329422234_8114127227075849266_n
Là, c’était à l’escale Tokyo du retour… j’ai eu le temps de me prendre une chambre d’Hôtel sur place… et le malheur d’allumer la télé et de tomber sur des programmes absolument hallucinants et chronophages (du coup, j’ai pas vraiment bossé en vrai)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

One comment

Laisser un commentaire