Au secours, un homme en cuisine!

Tony, tout le monde le connait ici comme l’homme fan de ménage. Mon mari, c’est le roi de la gâchette… d’aspirateur.

C’est vrai, quelque part, c’est aussi une chance. J’avoue, je ne m’occupe pas du ménage, ou peu, même les lessives, souvent, c’est lui qui gère. En fait, il n’y a qu’une chose que je ne le laisse jamais faire, c’est la cuisine. Je ne souhaite en aucun cas l’infantiliser, hein, loin de moi cette idée, mais la raison de cette éviction, c’est qu’à l’époque de notre rencontre, avant même le premier bisous, il m’avait préparé un plat de pâtes-bolognaises. Dans lesquelles il avait rajouté de la mie de pain mouillée, parce que j’avais raconté que ma grand mère en mettait un peu dans ses boulettes pour les faire tenir. Il avait juste entendu « mie de pain mouillée ». J’ai juste vomi.

Depuis, je n’ai aucune confiance en ce qu’il pourrait me proposer à manger, et il en profite en me répétant à quel point il est troooop nuuuul et donc que sans moi (un soir où je sortirais boire un verre avec une copine, par exemple), ça serait trop-horriiiiible.
Je sors quand même, rassurez vous.

Et dimanche, mon Tony déboule dans le salon, la bouche en cœur:

« Hmmmm, je mangerai bien un gâteau au chocolat, tu as de quoi faire un gâteau au chocolat? ça serait bien, non, de faire un gâteau au chocolat et de manger un gâteau au chocolat au goûter? »

Mon mari, il a 5 ans.

« oui, il y a de quoi, mais je n’ai pas le temps, là, je suis occupée, mais c’est pas compliqué, fais le toi même »

Stupeur et tremblements.

Il me scrute avec des yeux de Chat-Potté comme si je l’avais fâché (5 ans, j’ai déjà dit?).

Ok, je vais tout te sortir, et t’auras qu’à demander à N°1 de t’expliquer comment on fait. Je te donne la recette des fondants faits en 8 minutes.

Je sors le tout, N°1 est au taquet, trop comptant de l’humiliation qu’il va infliger à son père.

« Mince, c’est marqué 150gr de chocolat et la plaquette fait 200g »
(zut, hein?)

« je mets quoi en premier? »
(on est mal barré)

« N°1, tu sais casser les oeufs? »
« non, moi je mets toujours des bouts de coquilles »
« Ah… Bon, je vais essayer de le faire.. bon…. »
(Glups)

« Oh dis donc, N°1, tu le fais bien le touillage, c’est bien, continue »
(esclavagiste)

« Et maintenant, je fais quoiiii? Ça se mélange le chocolat et la pâte? »
(Sérieusement?)

« Et donc, maintenant, je mets dans les moules c’est ça? »
(perspicace)

Au bout de 45 minutes, les fondants sont enfournés.
Et moi, j’ai pas plus avancé dans ce que je faisais.

C’était de la bombe.
J’avoue.
Merci Tony. (Et beaucoup N°1, aussi)

Rien ou presque à voir, si jamais vous voulez qu’on rigole encore même les jours feriés et les vacances scolaires, j’ai (enfin) créé une page Facebook pour le blog, c’est là bas que ca se passe (aussi), je vous y attends: Page Cranemou.  M’en vais y mettre la recette d’ailleurs, tiens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

13 comments

  1. lexou says:

    Dommage qu’on soit si loin, tu pourrais peut être le prêter de temps en temps ton Tony;-)Le mien, le jour ou il fait des gateaux, je l’épouse ;-)

  2. thenewme says:

    Pourquoi tu fous ta recette sur ta page FB alors qu’il existe quelque part sur le net un espace dédié pour ça qui est en train de mourir !

  3. Batice71 says:

    J’imagine bien la scène et j’ai bien rigolé !!! De mon côté, aucune chance de voir cette scène chez moi car en plus de faire du ménage (quand notre femme de ménage est en vacances), du repassage (car il n’a plus un seul pantalon ou un tee-shirt et que j’attends qu’il y ait une pile assez raisonnable pour installer la table…), mon homme sait casser des oeufs et faire de succulentes omelettes, préparer la soupe de n°1 et le bib de n°2, voire quand il est bien motivé faire des sushis pour sa petite femme chérie… et désolée, je ne le prête pas !!!! Petite anedocte : quand je l’ai rencontré, il me disait être le roi des pâtes en parallélogramme. Mon côté italien prenant le dessus, j’ai bien rigolé au supermarché quand j’ai découvert que les dites pâtes étaient des Penne Rigate !!! Du coup, j’essaye de parfaire ses connaissances culino-italiennes.
    Bises

  4. Petitsdialbles says:

    Ah j’adore, d’autant que l’homme de chez moi, ben le ménage c’est pas son truc , alors déjà t’as de la chance, mais alors la cuisine!!! on n’en parle même pas il doit a peine savoir faire cuire des pâtes, alors faire un gateau chocolat, meme sous ma direction, ouh la! D’ailleurs, culpabilisant de me laisser tout le ménage (en même temps je suis en congé parental hein, c’est aps un esclavagiste non plus), il m’a fait la surprise de prendre dans une boite une femme de ménage, trop cool! Le jour J on sonne, j’ouvre et…c’est un homme!!!!!!!!!!!!!!

  5. Lolo says:

    Coucou,
    Je viens de tomber sur ton article et ça donne envie !!
    Vu que ça date un peu, tu ne voudrais pas remettre la recette sur facebook que je puisse faire essayer ça à ma naine à moi (ou sa cousine), please, please.
    Pour l’instant ma fille est en colo alors vu qu’on est « voisine » (oui Caluire c’est pas loin), tu peux m’envoyer ton homme pour qu’il m’en ramène, ah oui, j’ai aussi du ménage à faire si ça l’intéresse ;)

Laisser un commentaire