Une semaine à la mer

Petit bilan de mi vacances (et oui, c’est tout!): une semaine à La Ciotat et une semaine au Cap d’Agde….hmmmmm, vous imaginez déjà que j’ai été pietinnée par des milliers de vacanciers en furie, que je suis devenue sado maso et que je me balade chez les naturistes….que néni…quoique.

Non, pas les naturistes, juste le côté pietinnage de femme enceinte.

La Ciotat, on connaissait pas. C’est assez sympa, si on enlève les 4 milliard de personnes qui se sont allongés sur ma serviette parce que vous comprenez, les plages qui font 3 metres de larges, forcément, faut se battre, et à défaut de se battre, ben ils squattent ta belle serviette. Il faut enlever aussi le fait que tu ne marche pas sur du beau sable blanc et fin mais sur de la caillasse qui te tranche les talons façon pierre ponce, le rendu « peeling nickel » en  moins (ben oui, la, ton sang qui coule, ça le fait pas sur les tongs). On peut aussi enlever le fait que l’eau à 26°c n’est pas uniquement dû au beau temps ambiant, mais bel et bien à tout ces enfants qui s’ébrouent, là, autour de toi.

Pour finir, à La Ciotat, quand tu arrives à t’allonger sur ta serviette tranquillement sans te mettre les orteils du Monsieur devant dans l’oreille, ben tu as la visite de petits oiseaux….non, pas des mouettes, ni de beaux Goelland (de toute facon, ils n’auraient pas la place de se poser à part sur la dune de mon ventre), mais des PIGEONS. Des pigeons sur la plage, non, la vraiment, je m’en vais sur MA plage, là où je vais depuis que j’ai 2ans. Rien ne remplace les bonnes vieilles habitudes!!

Donc, La Ciotat, c’est bien, mais mon Cap à moi, c’est vraiment le top, surtout quand tu as sous le bras un N°1 et un Tony qui adore avoir un peu de place pour faire des bataille de sable (sans se crever les yeux avec les cailloux).

Et puis cette année, l’eau n’est pas à 17 comme à chaque fois, elle est à 24, il fait juste chaud comme il faut avec le petit vent de mer qui te rafraichit bien mais pas trop. On squatte la plage jusqu’à 20h voire 21heure…on est bien, le temps s’est arrêté.

C’est comme quand vous aviez exactement la bonne surprise dans votre Kinder, c’est comme quand vous avez choisi pile poil le bon fruit juteux et sucré (celui que vous n’esperiez plus depuis des années). Cette année, c’est notre année, alors je suis bien loin de Lyon, bien loin du boulot et bien loin de la rentrée.

L’air de rien je passe ici mais très sincerement, je ne sais pas si je vais trouver le temps de décrocher de mon bonheur d’ici le 30…

En attendant de voir, je vous remercie de vos petits commentaires et de vos visites, je vous dis à très bientot et souhaite bien du courage à tous ceux qui bossent sous cette chaleur!

A vite….mais pas trop!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

3 comments

Laisser un commentaire