Terrible Two de Cranemou.com 2ème jour (cadeau inside): Pabobo

Bonjour! Bien réveillés?

Bien, très bien, alors, aujourd’hui, encore deux nouveaux partenaires pour la fête, en revanche, c’est un jour pour les enfants exclusivement! Mais tu peux éventuellement jouer pour le neveu de ta cousine, ça marchera pareil!

Pourquoi je dis ça? Je l’avais pas dit? Si tu participes à au moins 8 des neuf concours proposés ici, tu enregistres ta participation pour un nouveu jeu. Le jeu secret que je ne dévoileri le cadal que le 22 mai! Tiens! attends, je fais du teasing là non? On en reparlera, restez connectés!

Donc, si tu n’as pas encore fait ta B.A, tu peux déjà rattraper ton retard en jouant ici pour un débardeur à personnaliser chez Les Babioles de Max et là pour te faire tirer le portrait à la sauce OléOhlala!

Et aujourd’hui? qu’est ce qu’on a au menu?

Ce matin, on a du cadeau pour faire rêver les enfants.

Quand j’étais petite, j’avais une veilleuse. De celles qu’on branchait directement sur la prise. Elle avait un fond bleu, une lune y était dessinée et un petit enfant blod en grenouillère rose y dormait, recroquevillé sur le ventre. Oui, j’ai une très bonne mémoire. Mais il faut dire que je l’ai contemplé, cette veilleuse. Mon point de repère chez ma grand-mère, quand je dormais dans cette grande chambre… Elle m’a fait rêver.

Il y a peu, Clapiotte a pu tester la veilleuse Bee Happy. D’ailleurs, cette veilleuse continue d’illuminer le plafond de sa chambre au moment du coucher, elle fait désormais partie du rituel. Et autant avouer tout de suite que N°1 avait été honteusement jaloux de ce cadeau!

Mais aujourd’hui, N°1 a sa propre veilleuse. Une veilleuse de grand: La veilleuse Nomade de Pabobo.

J’avoue, quand il a choisi parmi les 6 coloris (il a pris celle-ci, avec le robot, trop jolie!), il m’a sorti, d’un air blasé « c’est pour les bébés ». Sauf que, quand on a reçu la-dite veilleuse, que nous l’avons chargée puis utilisée le soir venu…comment dire… il était réellement content. Genre « je joue au blasé mais en fait je suis en transe ».

Il faut dire que la veilleuse s’illumine selon l’intensité lumineuse de la pièce. Comprenez que si il fait jour, elle est éteinte. Et nuit=allumée (tout le monde a saisi?). Pour un enfant (non, non, pas pour moi, je trouve ça d’une logique implacable), c’est simplement magique. Et que sa loupiote lui permette de se repérer dans le noir sans pour autant servir de lampe torche, c’est extra aussi.

Si vous aussi vous voulez faire plaisir à votre gros bébé qui se croit grand mais en vrai rien du tout, Pabobo et moi même vous offrons aujourd’hui l’occasion de gagner une des veilleuse Nomade au choix…


Pour cela, il faudra répondre à ce questionnaire (pas la peine de tenter d’y répondre 20fois, j’ai accès aux IP, petits malins ;) ):

Un petit relai sur facebook ou blog, twitter ou Hellocoton n’est pas de refus. Et puis, me laissez pas seule avec mon questionnaire, vous avez aussi le droit de me parler de votre veilleuse d’enfant dans les commentaires!

Bonne chance à tous, vous avez, comme pour les autres jeux, jusqu’au 22mai!

A tout à l’heure 15heure pour le jeu N°2 de la journée!

 

Terrible Two- jour 1 -part. 2 (avec cadeau, oui, encore!)

Vous avez suivi? C’était pas trop compliqué ce matin avec les Babioles de Max?
Alors on peut continuer?
Tout d’abord, je vais vous raconter une petite histoire, que vous connaissez peut être déjà.
Enceinte de N°1, ne trouvant rien susceptible de convenir à mon sens de la déco, j’ai pris les pinceaux, je me suis ruinée en toiles et acrylique et j’ai fait turbiner mon imagination. Le résultat a été plutôt sympa, et a connu son petit succès. Petit succès qui a failli devenir assez conséquent jusqu’à ce que je me dégonfle comme un ballon de baudruche et range toute mon utopie d’artiste dans mes cartons.
Alors, quand Maria m’a proposé de vous faire gagner une de ses créations, j’ai été touchée. Parce que Maria, elle y croit, et pour ça, je suis toute admirative, moi qui ai baissé les bras!

Maria, elle peint avec sa petite touche ibère, des portraits à la sauce « OléOhlala », ses toiles sentent le soleil et la bonne humeur, elles respirent la gaieté de cette artiste et elles nous décrochent un sourire à chaque fois qu’on les regarde, ces femmes avec ce petit sourire en coin!

Aujourd’hui, donc, Maria vous propose de gagner une toile de 20*20cm qu’elle créera selon votre goût: votre portait si vous vous kiffez grave ou un portait de famille? Ou juste un personnage? Vous choisissez, et même la couleur, pour être assorti à la chambre. Elle est pas belle la vie à la sauce « OléOhlala »?

Je vous donne un aperçu:

C’est sympa hein? Le fait main a ce petit quelque chose de touchant, je trouve!

Je sais. Et maintenant, vous voulez savoir « comment »? C’est tout bête: Vous me dites en commentaire ce que vous allez demander à Maria si jamais vous gagnez: le portait de votre belle-mère? La dernière née de la famille? Le petit cousin? La grand-mère hystérique? Qui? Vous?

Et en prime (je vais pas vous laisser comme ça quand même), on adorerait que vous deveniez fan sur Facebook et que vous relayiez ce concours, histoire de faire connaitre un peu Maria! Vous me laissez le lien du relai dans le même com que votre réponse si possible et hop, votre nom est dans le chapeau!

Je vous dis bonne chance à tous, et je vous redonne rendez-vous dès demain matin, 9h….

 

Terrible Two: Ouverture de bal (cadeau inside!): Les Babioles de Max

Je déclare officiellement ouverte la grande fête d’anniversaire de ce blog. Quitte à ce que tenir blog soit déjà un acte très égocentrique, lui fêter son anniversaire ne me pose pas réellement de problème. Bien que, soyons honnête, logiquement, à un anniversaire, on offre des cadeaux, c’est pas celui qui se prend un an de plus qui régale… mais on n’est pas très conventionnel, mon blog et moi! (mais je vous donne mon adresse si jamais vous voulez envoyer des chèques ou des cadeaux, pas de soucis)

Donc, pour ouvrir le bal, j’accueille aujourd’hui Les Babioles de Max.

Les Babioles de Max, c’est une chouette boutique où on trouve un tas de vêtements et d’accessoires personnalisables. Le mieux? Le tissu utilisé est 100%coton bio et tout est 100% de fabrication française.

Pour tout vous dire, je me suis éclatée à faire un tas de petits vêtements en cherchant LE slogan qui va bien, de quoi se lâcher à sa guise et grâce au choix de polices et demotifs, il y a même de quoi faire sans être méga inspirée.

Oui, sauf qu’aujourd’hui, je vais vous demander d’être tout de même un peu inspiré. Les Babioles de Max vous offre un marcel à personnaliser selon votre goût, et ça ne concerne pas que les enfants, on vous propose de choisir du 3mois à la taille adulte (femme). Sympa non? Pour une fois que ce n’est pas QUE pour les enfants!

Tout d’abord, je vous montre…

Oui, je sais, je l’avais coiffé avant, le slogan ne marche pas… mais après la sieste, c’était bon!

 

le deuxième, c’était pour ma filleule.

 

Alors? c’est chouette hein? Non, ne pleure pas parce que j’ai trouvé LES slogans qui déchirent, toi aussi, je te donne la chance de m’épater (oui, car JE m’épate toute seule, parfois, ça m’arrive).

Alors, pour tenter de gagner un Marcel de la taille de votre choix, il faudra me donner en commentaire le slogan que vous aimeriez voir sur une de vos fringues (ou celles de votre enfant). N’importe quoi, même si concrètement, vous ne le ferez jamais par bienséance. Lâchez vous, on veut rigoler!

Deuxième étape, complétez le questionnaire: (merci d’utiliser le même pseudo que précédemment!)

Troisième étape, on devient vite fan sur facebook (si pas de compte FB, on peut s’arranger)

Et je rajoute une chance supplémentaire pour tout relai facebook ou blog (à préciser avec le lien dans les commentaires).

Je vous attends nombreux pour ce premier jeu, parce que ça me fera plaisir et aussi parce Les Babioles sont nées dans la tête de Sandra il y a deux ans également….

Aller, Go, Go, Go! Bonne chance à tous et à plus tard pour de nouveaux cadeaux!


 

Quand mon porte monnaie rechigne…

Toute personne normalement constituée vous le dira: le congé parental, financièrement, c’est la plaie. Alors, oui, hein, je ne paye pas de nounou, ni de frais de gardes péri-scolaires, mais toujours est-il que même en enlevant ça, je suis en négatif par rapport à avant.

« Ah, mais ma p’tite dame, y’a qu’à retourner au charbon! »

Mouais, je sais, ça serait une solution, mais finalement, je préfère quand même, malgré ce que je peux en dire, me serrer la ceinture et regarder à la dépense plutôt que de laisser filer le temps et rentrer chez moi à 19h45 pour profiter de mes enfants environ 30 minutes par jour (c’était le cas avant de m’arrêter).

Du coup, on pratique (enfin, surtout moi), le système D.

Occasions, internet, coupons de réduction et  hard discount, je suis l’as de la débrouille, dès qu’il est question de mettre les doigts dans le porte monnaie, et je tente par tous les moyens de sauver un maximum sur les dépenses du quotidien. Celles-là même qui nous flinguent notre budget.

Je fuis les petits commerces d’appoint. Même si j’ai oublié le beurre, le payer le triple de son prix me rendrai presque malade. Non, je fais des listes de ce dont j’ai besoin, et je tâche de ne pas oublier. Et je divise mes courses, certaines sont faites dans l’hypermarché, d’autres dans une enseigne de hard discount.

Par exemple Netto. Chez eux, on peut acheter en lot, et évidemment, c’est moins cher. Et je congèle quand c’est possible. Sur le coup, acheter autant de viande ou de fromage, ça peut paraître bizarre, mais une fois que le roulement est enclenché, on fait de vraies économies.

C’est sûr, il faut être un peu au taquet, et c’est fête quand les promos concernent les yaourts que nous consommons en quantité astronomique ici, mais globalement, on est gagnant en consommant malin.

Pis, bon, chez Netto, ils sont marrants, ils avaient organisé un concours pour leur future pub, on peut voir les résultats en vidéos ici: www.onestpascheznetto.fr.

Ils ont tout compris niveau communication: les concours, les spots TV et maintenant les blogs… sont forts, vous trouvez pas?

Article sponsorisé

A vos marques…prêts?

Déjà, je commence par vous souhaiter un bon dimanche, meilleur que le mien, que je vais passer à tousser et à tenter de me gratter l’intérieur de la gorge (et c’est pas facile facile).

Juste un petit mot aujourd’hui pour vous parler du programme de la semaine prochaine. Pour fêter les 2 ans de ce blog, je peux vous assurer que les partenaires qui se sont associés à moi y ont mis du cœur. Mais il va falloir un peu bosser chaque jour pour mériter!

Alors, déjà, le concours se déroulera du 9 au 22 mai, tous les jours, les 5 premiers jours, à 9h et 15h, je vous présenterai un nouveau partenaire avec évidemment, des cadeaux à gagner.

Il s’agira alors de répondre à une ou plusieurs questions pour participer au tirage au sort, une chance supplémentaire sera attribuée  lorsque le participant aura relayer l’info sur son blog ou facebook.

Un tirage au sort aura lieu pour chaque partenaire, il se déroulera le 25 mai et les gagnants seront contacté par e-mail. La flagornerie est fortement tolérée, bien qu’elle n’aura aucun impact sur le résultat, mais ça fait toujours du bien!

D’ici là, je vous laisse avec un petit avant goût et éventuellement, si vous voulez  me coller le badge chez vous (ouais, comme ça, gratuitement), c’est avec plaisir!

 

Au choix, vous pouvez piquer ça:

 

A DEMAIN!!!!!

Qui sera là?

Nestor l’Alligator

La cuvette sur la tête
Il me chatouille les pieds
Allongé sur la banquette
Il dort sur mon oreiller.

Refrain: Il est vert, comme la mer
Des yeux bleus, comme les cieux
Les dents blanches, quelle chance
Le gosier mordoré
Nestor l’alligator, je l’adore, il m’adore
Nestor l’alligator c’est un vrai trésor..

(Et on remercie N°1 pour sa participation… Du coup, j’ai pensé à notre Libelul… à cause du vert)

J’suis verte d’être complètement HS à cause des pollens, je ne suis qu’un fantôme avec la voix de Jeanne Morreau…

 

 

Je vous dis à demain pour quelques explications concernant la semaine prochaine (ça y est, on y est!)

Et vous pouvez encore (et toujours) voter pour Cleo chez Kibio (aller, encore 1semaine)

 

Et vous? vous êtes vert de quoi?

C’est celui qui dit qui y est!

Tous les matins, je me bats pour que N°1 finisse sa tasse de lait. En tant que bonne traumatisée par les slogans publicitaires (mange du lait pas salé, des fruits pas gras et des légumes pas trop sucrés), j’insiste sur le fait que les laitages, c’est bon, c’est sain, faut en manger à tous les repas pour devenir fort et costaud comme papa. Oui, ma vie est pleine de clichés.

Comme à son habitude, N°1 s’est enfuit pour aller se laver les mains (et peut etre les dents).

« N°1!!!! Ton lait! »

« Ah, oui, j’avais oublié »

(mon oeil oui)

« Voilà maman »

« tres bien, maintenant tu peux sortir de table »

« Maman? »

« OUi? »

« Pourquoi il faut toujours manger des étages déjà? »

huhuhu

Je comprends mieux pourquoi il a du mal a l’avalé, son lait, le matin!

 

Il y a peu..

Je passe l’aspirateur… (oui, ca m’arrive)

« Wahou mamannn! »

« quoi? »

« C’est fou, c’est la première fois de ma vie que je vois une fille qui se sert d’un aspirateur!!!! »

No comment.


Plus tard…

Tony: « Ca va avec ton blog? »

Moi: « ouais, ouais, juste quen ce moment, j’ai pas trop le temps, pis je me pose des questions sur ce qu’est ce classement Wikio truc là…j’sais pas à quoi ca sert… ni où je suis, ni pourquoi d’ailleurs »

Tony (qui avait décroché à « ouais »): « Hmmm »

N°1: « T’as un classement Mickey? Et alors? Il est combien? »


 

Plus tôt…

(sonnerie de portable)

« Mamannnnnn, ton téléphooooooone! Ca doit etre encore une copine de blog »

 

Plus tard encore:

« maman, tu fais quoi sur l’ordinateur tout le temps »

« Je travaille »

« Mais c’est quoi ton travail? »

« C’est d’écrire sur l’ordinateur et de parler à des gens » (tu veux pas non plus que je t’explique que j’écris des conneries!)

« Ouais, ben tu sais, tu me dis toujours de pas trop jouer à la DS parce que c’est pas bien »

« Hmm hmm »

« Bah moi, je dis qu’il faut que tu fasses moins d’ordinateur. »

« Mais… »

« Non, maman, si moi j’arrive à arrêter de jouer, toi aussi tu peux arrêter l’ordianteur, aller, aujourd’hui, tu essaies »

…pas encore 6 ans et rabat joie!

 

 

Faut que j’arrête: la télé ET le blog! Et je ne parle pas de l’influence de Tony sur cet enfant!

 

Tu blogues? Et tes enfants, ils comprennent?

Stigmates…

J’ai stressé les 2 fois 9 mois de mes grossesses. D’un stress sans nom. Pourtant, j’étais plutôt bien, malgré les 3 premiers mois horribles, le reste c’est passé comme une formalité.
Mais j’avais constamment cette boule au ventre – non, je ne parle pas du fœtus- l’impression permanente qu’il allait arrivé quelque chose. Quelque chose de grave. Comme si je ne méritais pas ce bonheur. Je ne peux pas l’expliqué, au fond, je me dis que je tentais inconsciemment de conjurer le mal.

Mais rien n’est arrivé de malheureux, mes enfants ont enchainé les tests en labo et autres échographies avec succès. Encore maintenant, les petites cases sur leurs carnets de santé sont scrupuleusement cochées (ah non, Clapiotte ne marche toujours pas vraiment, en fait).

Bref, je ne sais pas d’où cette angoisse sortait, mais j’en ai fini, et c’est tant mieux.

Aujourd’hui, je me bats avec une autre angoisse, évidemment, mais celle-ci, je pense que toute bonne mère un peu psychotique -comme moi- se traîne le même soucis: la peur qu’il arrive quelque chose à notre progéniture.

HEUREUSEMENT, on n’y pense pas tout le temps. Nonnnnn, ça serait trop horrible sinon!
Nooon, pour détourner notre attention de mère parano, on a de la matière, et quand je dis matière, je choisis mon mot.

Par exemple, AVANT d’avoir planté la graine, on était plus jeune, plus sereine, plus mince, plus lisse, plus pétillante plus…. (complétez à votre guise).
APRÈS… comment dire… avec un peu de chance, on ne cumule pas tout.

Mais personnellement, je cumule suffisamment pour parfois avoir envie d’un séjour en centre de re-formation corporel. Oui, car il nous reste des stigmates de nos grossesses, ne mentez pas!

Attention, cette liste me concerne moi, Cranemou, 30 ans, mais si tu t’y reconnais (un peu), tu as le droit de me dire que je ne suis pas seule.

1/ La peau d’orange ou moins poétiquement appelée la cellulite. Je sais, je mens un peu, j’en avais déjà avant. Mais là, lààààà. J’en ai tellement que je n’ose même plus me regarder l’arrière train sans quoi l’ai l’impression qu’on m’a greffé un sac Chanel capitonné. Sur chaque fesse. J’ai un cul de luxe.

Tes fesses à l’Elizée

 

2/ L’arrière de canasson  plus communément appelé « culotte de cheval ». Rien que de nom, t’as envie de t’immoler devant une statue de Bartabas. Deux espèces de flancs te sont poussés sur le bas des hanches… Et bientôt, tu penseras serieusement à t’en défaire à coup de taille-haie.

Si en plus il te pousse une queue, le deuxième taille-haie est à 50%.

 

3/ Les vergetures. Tout un programme. Si tu as de la chance, tu en auras à des endroits peu visibles par le commun des mortels (tout autre personne que toi et -malheureusement- ton homme). Genre, si on était des beaufs, on aurait pu surnommer mes seins Louis XIV tant ils ont tenté un remake des Tournesols de Van Gogh. Là, j’ai rien à dire. C’est moche ET irréversible ET bien moins appétissant qu’un marbré de mémé.

 

4/ La ligne brune. 17 mois que Clapiotte a trouvé le chemin et cette fichue ligne est toujours là. Certes, au début, ça peut toujours servir à nous rappeler la direction à prendre au Mari, mais bon… franchement, après 6mois c’est bon, non? on se rappelle tout seul du chemin, pas besoin de se la jouer Petit Poucet!

C’est nettement moins joli sans le ventre

 

5/ La cerne. Façon maquillage permanent. Impossible de l’enlever à moins de tenter la technique de la truelle et d’investir dans des cours de camouflage. On ne dormira PLUS JAMAIS sur ses deux oreilles. S’y faire. Et en profiter pour détester l’homme ronflant à nos côtés, atteint chaque nuit d’une surdité sélective.

6/ Le dérèglement hormonal. Quoi t’est-ce? Si, on a toute ça, je suis sure. Genre, AVANT, bah on était « normale ». Depuis on a, au choix (ou tout à la fois), trois horribles poils bien drus qui nous poussent sur le menton qu’un jour le gosse va te sortir un assassin « tu piques » qui te rappellera à quel point tu étais méchante avec tata Chrysanthème. Tu peux aussi avoir une sudation excessive. Qui pue. Parce que « juste » les auréoles, c’est pas fun. La migraine peut également te rendre visite de temps en temps, histoire de conforter le mâle dans l’idée que la ligne brune, finalement, pour se rappeler du chemin, c’est pas mal.

7/ Une (ou plusieurs) cicatrice. Genre, moi, j’en ai 3. Sur 2 accouchements, on note qu’il y en a une de trop. La faute au forceps. Foncièrement, au bout d’un temps, ça va, on les oublie. Surtout étant donné leur emplacement? Mais mince, quoi, avoir la salle des fêtes qui se prend pour Ribéry, on aurait pu éviter!

8/ Je vous laisse écrire la suite, je trouve que perso, j’en cumule déjà suffisament!

9/ Oui, bon, ok, en tout derniers stigmates, il reste quand même ça:

Le bon dieu sans confession

 

 

80’s fever

Ce matin, je me suis réveillée avec « Ice Ice baby » dans la tête. Comme si ce n’était pas suffisant, j’ai eu aussi envie de reproduire la chorégraphie qui allait avec au saut du lit.

Je jure que ce n’est pas facile d’être née en 1980 et d’avoir grandi. Presque, parfois, je me demande comment j’ai pu m’en sortir.

 

Quand on a grandi avec ça, on n’est jamais à l’abri de commettre l’irréparable par la suite.

Je me demande souvent si mes enfants penseront pareil de Lady gaga ou autre Rihanna. C’est sûr que pour le coup, elles ont des looks plus que particuliers. Tout ce que j’espère, c’est qu’ils ne se retrouvent pas avec des photos de ce genre, 20 ans plus tard…

 

Colorblock à mort

 

 

 

Ceci explique cela…

Peut être….

 

Et par chez vous? Vous avez des reflux de vos années folles qui ressurgissent sans prévenir ou c’est que moi?

 

EDIT: j’attends qu’ils sortent la choré sur Kinect!

EDIT2: j’aurai presque envie de vous faire une petite danse!

Du printemps plein les dents!

J’aime bien être le 30 avril, veille de 1er Mai. Mais c’est chouette, il fait beau (normalement), il fait chaud (normalement) et ça annonce des week end sympas, de la glandouille et surtout, surtout, on arrive à apercevoir de loin, de très loin, mais quand même, un peu des futures vacances d’été… hmmmm, comme c’est bon!

Et le mois d’avril nous a bien mis dans le ton du printemps, déjà, avec ses journées qui se rallongeaient, des chocolats à s’en damner, des après-midi au parc sans fin et des terrasses pour l’apéro.

Petits florilèges de début de printemps….

Swap de printemps avec Harielle (chez Fémin’elles et Angelita)

A l’exterieur….

 

Chocolats, brownie au 3 chocolats (bienyot la recette), enfant en chocolat, gavage de chocolats…..

Pour chocoladdict!

 

 

Bon week end!

 

Rappel: vous avez jusqu’à demain 23h59 pour tenter de gagner un jouet Leapfrog ICI

Vous pouvez (encore) nous maintenir dans le top 50 en cliquant sur « Cleo » ICI

Vous pouvez dire « J’aime » sur facebook sur la photo de N°1 en chocolat ICI.

Et bientot, j’arrête de jouer à des concours! (si, si, on ne m’y reprendra plus… sauf pour des voyages ;) )