les vacances sans soleil… on fait quoi?

Voilà, nous sommes rentrés. Et il fait froid et moche ici aussi… finalement, c’est donc sans regret d’être restés au bord de mer malgré un temps digne de novembre.

Pour me réchauffer, j’ai dû faire du shopping. Pour commencer, parce que je n’avais pas prévu qu’on se caillerait à ce point et que Clapiotte manquait cruellement d’une bonne veste. En quête de mon Graal, je me suis retrouvée chez Orchestra (youhou, ce n’est pas un article sponso, hein!). Et là, joie, ils proposaient une carte avec laquelle tout le magasin était à 50%. Vous pensez bien que j’ai abusé de mon tout nouveau pouvoir!

Hop, un joli ciré à pois pour 15 euros!

Et hop, les tenues pour le baptême de la petite cousine

 

Total des dépenses: 60 euros au lieu de 120 (rajouter 30 euros pour la carte valable 1an)

Ha bah j’étais pas peu fière tiens! Même Tony a trouvé que ca valait le coup, pour tout dire (et c’est rare que Tony soit d’accord avec moi côté dépense de fringues)

Pour occuper notre temps autrement qu’en achetant des fringues, on a aussi écumé tous les parcs du coin, y compris le parc de jeux pour enfants avec des trampolines et structures gonflables à ne plus savoir où donner de la tête. Ca aurait été royal si on avait pu faire un aller retour pour faire faire la sieste à Clapiotte, mais la dame du parc a refusé catégoriquement qu’on revienne. Nooon, elle a dit que ca ne serait pas gérable (bah oui, on était au moins 10 dans le parc) et que si on voulait revenir, il faudrait repayer (à raison de 9 euros par tête, même pour les adultes)… Sympa non? Nan mais attendez, elle a été digne d’une princesse en nous proposant une reduction de, tenez vous bien, 1 euros pour revenir l’après midi! Le sens du commerce l’étouffera. N°1 a été super déçu et j’en veux vraiment à cette dame d’une gentillesse tout à fait relative qui n’a jamais voulu rien entendre. Vous comprendrez bien qu’elle nous a pris pour de beaux pigeons, sauf qu’en fait, non. Rha… j’en garde un goût amer, même si l’heure et demi passée dans le parc a été sympa. (pour info, il s’agit du Dino Park au Cap d’Agde, je vous aurai prévenu).

revivre sa naissance…

Ou revivre son enfance…

 


Bon, c’était pas mal, en fait, ces vacances!!

 

 

News en vrac

Je suis toujours absente, toujours en bord de mer, dans le sud. Genre dans une station balnéaire réputée pour son camp de naturistes. Sauf qu’on n’est pas naturiste, hein, je vous vois avec votre petit rictus. Nan… nous, on est dans un petite résidence charmante et familiale. Enfin, familiale, surtout en saison, hein, parce que là, mis à part le club de bridge et des hollandais, y’a pas foule au portillon.

Et tant mieux, ça permet de mieux en profiter.
Enfin, en profiter, faudrait qu’il arrête de faire 12°c aussi, parce que ça meule sévère aujourd’hui, j’ai dû aller acheter une parka à Clapiotte, pour tout dire.

Clapiotte… ahhhh… Clapiotte à la plage. Grand moment. Bon, bah, voilà, hein, elle hurle. Pas moyen de mettre les pieds dans le sable. Elle qui sait marcher de manière tout à fait aléatoire réussi à nous grimper dessus aussitôt qu’on tente de la poser par terre, comme si elle était repoussée du sol par une force invisible.
Heureusement que son frère est là pour clamer les hurlements en faisant diversion.

Comment?
En se jetant littéralement dans le sable et en se roulant dedans comme on pourrait rouler des beignets dans la farine (ouais, je sais pas si c’est comme ça qu’on fait les beignets, mais c’est l’image que j’avais en tête). Après la douche du soir, j’en suis encore à lui gratter du sable de son crâne ou d’en voir sortir de ses oreilles… à croire qu’il tente de faire des réserves en sachant qu’on ne verra pas la mer cet été!
N°1 se plaind tous les soirs depuis que nous sommes arrivés parce qu’il est fatigué et qu’il voudrait rentrer. La faute à nos activités trépidentes. Et il se plaind le salopiot.
Rhaaa ces gosses!

et sinon quoi d’autres?

Bah j’ai vu un couple qui croyait certainement être sur un tournage porno en plein milieu de la plage, heureusement pour leur hygiène, ils se sont arrêtés avant que j’arrive avec ma poignée de sable et ma colère.

J’ai fait du trammpoline et même que c’était chouette. J’ai aussi tenté de revivre ma naissance, photo à l’appui, mais évidemment, j’ai pas le câble pour transférer les photos.

Etbpour finir, je vais être obligée de m’acheter un sac vu dans mon magasin préféré… Je ne les remercie pas de ne aps avoir fait faillite!

Voilà… Sinon, ça va, je rentre jeudi et je réponds à vos coms, vos mails et je finis de m’occuper des gagnants des concours parce que…oui, j’ai du retard, mais j’arriiiiive!

Et vous? Ca va la vie?

 

Microcosmos participatif…

Aujourd'hui, je vais vous proposer un petit jeu écolo-participatif. A gagner: rien de matériel mais peut être quelque chose de bien plus important que ça. Le bonus? Un bon moment pour soi ou à partager avec son enfant (prendre un enfant de plus de 6 ans serait une bonne idée).

Je vous explique le concept (orchestré par le Museum National d'Histoire Naturelle):

Il vous faudra vous munir d'un appareil photo numérique, de 20 minutes de votre temps, d'un peu de patience et de vos yeux ébahis.

Postez vous devant une espèce de fleur (les pissenlits ça marche aussi) avec votre appareil et mitrailler pendant 20 minutes tous les insectes qui s'y posent. Adoptez pour ce faire la zen attitude et ré-apprenez la patience (si, si, ça se travaille!).

Ensuite, vous vous mettez sur votre ordinateur, vous triez, vous recadrez (1 photo par taxon photographié).

Vous vous connectez sur www.spipoll.fr et grâce au guide d’identification, vous identifiez vos insectes, le plus précisément possible: un bon jeu pour les enfants!

Enfin, vous partagez les données recueillies avec le Muséum qui les exploitera lors de recherches scientifiques.

Et "pourquoi?" allez vous me demander.

L’observatoire SPIPOLL permet ainsi de réaliser un suivi de la  biodiversité, à grande échelle. Grâce aux informations récoltées, couplées à des données climatiques ou de typologie d’habitat et d’occupation des sols, les chercheurs peuvent ensuite élaborer la construction d’indicateurs et de scénarios de biodiversité. Ces données peuvent également aider à la prise de décision pour l’aménagement du territoire.

Le projet spipoll a donc une importance très grande dans le cadre de la sauvegarde de la biodiversité. Une diminution de la diversité des insectes pollinisateurs est actuellement un fait avéré, ce qui entraîne des conséquences sur le fonctionnement et les capacités d’adaptation des écosystèmes.

Le développement des sciences participatives initié par le Muséum National d’Histoire Naturelle permet ainsi de toucher un large public aux problèmes qu'on rencontre actuellement au niveau de la diversité des insectes et des graves conséquences que cela engendre.

J'ai un beau souvenir de Microcosmos et plus récemment, j'ai rêvé devant "Pollen", au cinéma, avec ces images magnifiques… J'ai hâte de ressortir l'appareil pour tenter de belles photos… Parce que je ne l'ai pas dit, mais j'ai un nouvel appareil… je vous raconterai!

 


Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing

L’art de bien comprendre

Chaque année, on y a le droit, mais chaque année, ça nous fait marrer. Et cette année, il y a eu un petit changement.

En regardant le match Monfils-Ferrer hier soir, N°1 reprend son éternelle question:

C’est lequel Monfils?

Celui en violet.

C’est marrant, n’empêche, parce qu’on connait que des gesn qui gagnent.

Comment ça « on connait »?

Bah, oui, y’a mon tonton qui a gagné au hockey et maintenant y’a mon frère qui gagne au tennis…

 

Ouais, je sais, il comprend toujours pas… et c’est pas faute de lui expliquer!

 

 

NOTE: je suis loin de chez moi, avec une connexion digne de 1995, ça rame, ça coupe, c’est l’angoisse, donc, y’a moyen que je ne puisse pas répondre à vos commentaires, ni visiter les blogs, ni peut être alimenter quotidiennement ici… mais bon, j’vais tenter quand même!

Shoppons ensemble aujourd’hui (avec du cadeau inside)

En ce moment, j’avoue que je ne suis pas particulièrement portée sur la mode, rapport que je traîne toujours 4-5 kilos de trop et que je n’arrive pas à m’y faire, ni à m’en débarrasser. Du coup, je m’achète des pompes et des sacs, pour compenser. Et je porte des tuniques pour cacher ma culotte de cheval.

En fait, je suis habillée pareil depuis 2ans.

Et ça craint.

Mais, mais, mais, je ne sais pas si c’est parce que j’ai rencontré une blogueuse mode ou si c’est parce que, bon, l’été arrive, et faudrait peut être penser à mettre plus court que le pantalon, mais je recommence vaguement à m’interresser à ce qui se fait.

Et je m’insurge souvent en voyant les prix d’un TShirt fait avec moins d’un mètre de tissu. transparent, le tissu. Bref, j’ai besoin d’une rééducation mode, de toute urgence. Il faut que je réapprenne à me fringuer, que je réapprenne combien ça coûte un jeans, combien on est censé mettre dans un pull si on veut qu’il tienne plus d’une saison etc…

Comme je n’ai pas encore le courage d’affronter une vendeuse, je regarde sur le net ce qu’il s’y passe.

Et quand Zalando me demande ce que j’en pense, je me dis que c’est l’occasion d’y jeter un œil plus sérieusement. Et stupeur, je trouve des tenues pas forcément hors de prix et pas forcément de mauvais goût. Et pas non plus importables. J’en ai vu, hein, de la sape bien chère ou qui ne me plaisait pas, mais globalement, j’ai été étonné de trouver pas mal d’articles à des prix attractifs. Même les chaussures. Genre des sandales à partir de 19 euros. Bon, faudrait que j’arrête d’être complexée des orteils, d’abord.

Du coup, je me suis plutôt dirigée vers les robes. Je suis de baptême cet été, je me suis dit que j’allais commencer par là: une tenue neuve et un peu jolie.

Et j’ai trouvé.

J’ai choisi celle-ci:

Pile poil mon style, pas too much, mais bien quand même.

Et elle était trop grande (rapport que j’ai la poitrine de Jane et les hanches de Maïté). J’ai donc AUSSI testé le service de retour. Résultat: je vais quand même devoir me coltiner une vendeuse pour voir ce qui me va ou pas selon les coupes, vu que j’ai radicalement changé de morphologie.

Du coup, pendant que ma robe est retournée gratuitement dans les locaux de Zalando, je me suis dit que je pouvais tout aussi bien acheté la robe de Clapiotte pour ce même baptême. Surtout que c’est la mamy qui l’offre… Et j’ai repéré celle-ci:

Et pour me congratuler, je craquerai bien sur ce sac besace ou cette pochette qui serait parfaite pour aller avec ma future robe… Mr. Zalando, si tu veux mon adresse, y’a pas de problème (nan, parce que niveau sac, par contre, j’ai un chouilla des goût de luxe que mon mari n’assume pas)

Bon, comme je ne suis toujours pas une blogueuse mode mais que je suis teeeeellement sympathique, un d’entre vous (oui, je sais maintenant que des hommes me lisent, et pas n’importe qui en plus!) va pouvoir faire de petites emplettes grâce à un bon d’achat de 40 euros sur le site (à savoir que les frais de port son gratuits).

Pour jouer et peut être être tiré au sort, il suffit de me dire en commentaire ce que vous auriez TRÈS envie d’acheter chez Zalando, soit une folie, soit avec votre bon de 40 euros. Vous avez jusqu’au 1er juin inclus pour jouer.

Bonne chance!

EDIT: Si quelqu’un se sent de me donner des conseils en toute bonne foi sur mon physique d’Orangina, je suis preneuse.

EDIT: le gagnant parmi les 62 participants est le N°50

Bravo à Bergie et merci à tous pour vos participations!

A tres vite pour un nouveau giveaway!

nan mais c’était bien, en vrai…

Pendant que Clapiotte fêtait ses 18 mois en se tamponnant ses boutons de varicelles à la lotion asséchante, nous, on continuait notre périple manèges et sensations fortes. Et princesses à paillettes.

 

Classe: Le parc qui ferme à 22 heure le dimanche et plus personne à partir de 17h.

Pas classe: manger vers 20h et avoir franchement du mal à retourner faire des manèges tellement la fatigue était présente.

 

Classe: avoir accès au parc à partir de 8heure (au lieu de 10) parce qu’on dort à l’hôtel

Pas classe: ne pas arriver à y aller plus tôt que 9h15 quand même.


Classe: il y a des poubelles tous les 20 mètres, du coup, c’est propre, du coup, c’est chouette.

Pas classe: Tony qui chope une truc dans la bouche et qui crache par terre. Sans faire de paillette.

Classe: la parade, c’est féérique.

Pas classe: et c’est long et un peu chiant aussi.

Pas classe (2): 3 fois.

 

Classe:  se faire une journée complète dans le deuxième parc Disney Studio.

Pas classe: savoir que Parisienne Vincennes est dans l’autre parc et ne pas la voir.

 

Classe: faire des manèges qui font vraiment peur.

Pas classe: avoir vraiment peur.

 

Classe: m’agripper à la main de ma copine pendant la descente de l’ascenseur de la terreur et me dire qu’en cas de fin du monde, je pourrai compter sur son soutien.

Pas classe: avoir un peu honte, quand même.

 

Classe: avoir pu faire le grand 8 Aerosmith.

Pas classe: Le mec de derrière qui me sentait un peu stressée qui me demande de tenter de ne pas vomir sur lui mon hamburger.

 

Classe: Coool! je vais enfin pouvoir faire le truc de Némo.

Pas classe: ah non, 45 minutes minimum toute la journée, j’ai renoncé.

Pas classe2: Tony qui s’esquive et qui y va en solo, en grillant tout le monde en enjambant toutes les barrières. Saligot!

 

Classe avoir un N°1 super sage qui a respecté la règle du « on ne demande pas de cadeau avant le dernier jour »

Pas classe: m’acheter un Art Toyz pour moi, devant lui, le matin du 2ème jour.

 

Classe: voir Peter Pan et Wendy.

Pas classe: avoir attendu 15 minutes en plein soleil avant qu’ils choisissent N°1 et sa copine pour la photo et supporter les parents complètement cons qui nous bousculaient et nous passaient devant sans pitié aucune.

Classe bis: entendre Wendy siffler entre son sourire émail diamant: « ah mais celle là, même pas en rêve elle aura sa photo » en parlant d’une nana particulièrement odieuse.

 

Pas classe: sully, le gros monstre bleu de Monstre et Compagnie qui pousse des hurlements en faisant flipper le mômes.

Classe: N°1 qui campe quand même devant lui tellement il tenait à sa photo!

 

Classe: il à l’air sympa le manège RC Racer

Pas classe: entendre dans la queue « huhuhu, on crache une fois qu’on est en haut…gnark gnark gnark »

Classe: finir par les parachutes avec N°1 et sa copine, histoire de leur faire connaitre un peu de vraies sensations fortes.

Pas classe: nan, c’était classe, ils ont flipper leur race mais ils ont adoré aussi, et évidemment, ils étaient trop fiers de l’avoir fait!

 

Classe: ne pas regretter de partir car 2jours 1/2, c’est quand même suffisant.

Pas classe: la petite musique à la fermeture du parc, super mélancolique, a quand même failli nous tirer une larme. J’ai dit « failli »!

Sont forts, chez Disney!

 

En vrai, on a aimé. On a été seulement très fatigué par cette musique incessante, mais les enfants étaient ravis, et on en a quand même bien profité, j’avoue tout!

 

EDIT: à partir d’aujourd’hui, les P’tites pousses organisent un chouette concours avec de magnifiques lots à gagner, cliquer sur la bannière, c’est là bas que ça se passe! (sinon, tu peux voter pour mes gâteaux dégueus)


 

 

It’s a small small world, na na na na na… (Classe/Pas classe)

Pendant que ma tête sifflote encore en dodelinant, laissez moi vous racontez quelques anecdotes croustillantes lors de notre séjour chez Mickey.

Classe: pouvoir offrir à son fils 2 jours et demi chez Mickey grâce à une vente privée qui valait franchement le coup.

Pas classe: Penser que pour le même prix, on aurait pu s’envoler pour Barcelone pendant plusieurs jours pour se siffler des chupitos au soleil.


Classe: s’offrir un hôtel pas loin du parc et un peu classe, juste parce que.

Pas classe: devoir contourner TOUT le lac pour y accéder parce que c’était en travaux et que le chemin était barré.

 

Classe: manger au café Mickey au Disney Village et faire des photos avec plein de personnages et un N°1 aux anges.

Pas classe: se faire prendre en flagrant déli de câlin avec Pluto et savoir que quelqu’un a des photos compromettantes de moi!

Pas classe bis: Faire passé le Capitaine Crochet à chaque table et entendre des hurlements d’enfants pendant les 20 minutes qui suivent (et hop, 15 ans de thérapie)

 

Classe: avoir des entrées pour les 2 parcs (le principale et le Disney Studio avec des attractions de la mort qui tue)

Pas classe: être une grosse feignasse et trouver que quand même, ils sont loin l’un de l’autre, ces parcs (aller, 300mètres quand même!)

 

Classe: Avoir 3 enfants vraiment excités et ravis et sautillants de joie et légèrement hystériques.

Pas classe: se retrouver avec des centaines d’enfants inconnus excités, ravis, sautillants de joie et légèrement hystériques et se dire qu’on en a pour 3jours.

 

Classe: Cool, y’a pas de queue à cette attraction!

Pas classe: ah, mince, c’est « les Poupées ».


small_world

(attention, je ne vous force pas à cliquer!)

 

Classe: esquiver Le monde des poupées pendants 3 jours en prétextant une soudaine envie de pipi ou un besoin urgent d’aller chercher des fast-pass* pour Indiana Jones.

Pas classe: avoir quand même la musique dans la tête parce que ton mari et tes amis ne vont pas te laisser t’en sortir comme ça!

 

Classe: Faire les tasses, le labyrinthe d’Alice, le carrousel de Lancelot et Peter Pan sans avoir trop attendu.

Pas classe: 4 fois de suite.

Classe: Faire 2 minutes de queue pour Space Moutain.

Pas classe: mettre 20 minutes pour que mon cerveau retrouve sa place initiale après coup.

 

Classe: Manger des frites et des hamburgers en pleine conscience.

Pas classe: pendant 3 jours.

 

Classe: Avoir vu plus une trentaine de personnages.

Pas classe: devoir gérer son sang froid face à des adultes complètement hystériques qui poussaient les gosses pour leur passer devant pour la photo.

 

Classe: N°1 en photo avec le roi Louis et Baloo.

Moins classe: N°1 un peu crispé sur la photo: « bah détends toi Loulou! » « Mais ils puuuuuent!!! »


 

Classe: Avoir fait Indiane Jones pour la première fois de ma vie.

Pas classe: avoir hurler comme une folle en ayant l’impression de décéder environ 32 fois.

 

Classe: oh cool, y’a pas de queue à cette attraction!

Pas classe: Ah, mince, c’est les toilettes.

(… à suivre…)

 

*Infos parc:

Nous étions logés au Newport Bayclub qu’on a trouvé bien mieux que le Séquoia Lodge, malgré les 20minutes de marche (avec enfants) mais qui n’existent pas normalement.

Les fastPass sont pris devant les attractions et donnent une tranche d’1/2heure pour revenir et couper la queue. On peut prendre 1 fast pass par ticket et on ne peut pas en reprendre un tant que la tranche horaire de celui qu’on a est encore valide. Se servir des billets des enfants est une excellent idée pour pouvoir profiter des atractions pour adultes sans faire la queue (les fast apss pour les petites attractions sont assez rares, mais celui de Peter Pan vaut vraiment le coup: 5minutes d’attente au lieu de 45, je valide!)

Le café Mickey se trouve dans l’allée centrale du Disney Village, au niveau du lac. A trois, compter environ 60 euros. Durant le repas, environ 6/7 personnages passent à chacune des tables et restent le temps d’une photo et d’une petite blagounette made in Disney, pour la plus grande joie des enfants

Résultats!

Aller, je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps.

Je suis rentrée de chez Mickey, je suis presque entière et j’ai été formidablement efficace pour les tirages au sort.

Avant de savoir enfin QUI a gagné, je tenais encore une fois à vous remercier d’avoir été si nombreux à participer, et merci à tous les partenaires qui ont joué le jeu!

En revanche, je vous préviens, c’était un one shot pour l’organisation d’un si gros concours! Je ne me suis pas du tout rendue compte du boulot, pauvre naïve que je suis! C’était chouette, mais on fera plus soft les prochaines fois!

Alors, alors… Roulements de tambour….


 

Les gagnants sont:

Les Babioles de Max: Petite Maman

OléOhlala: Madame Zaza of Mars

OrganicKidz: Pitchounette

Pabobo: Aggie

Leapfrog: pips, Ma Poussette à Paris, Elisegudinna

Foto.com: Nico29; Mary et Le Petit Miochon.

BabyBjörn: Clemred et Zulie

Lilikim: Srilka

Babymoov: Karinette

VTech: Stephie et les cacahouetes, Olivia, Rikoet, MellePopcorn, La Bande à Jules, magicnol

 

Et le gagnant du cadeau bonus est: Sandrine.

 

Pour le gagnant du chèque Cadeau de 15 euros chez Happytime, c’est Aurelie C qui repart avec. Vous avez toutes de superbes histoires de mamans et elles m’ont toutes émue. Merci beaucoup pour ces beaux témoignages!

 

Bravo à tous! Merci beaucoup à tous les participants et à très bientôt pour un nouveau giveaway (abh voui, j’vais pas vous quitter comme ça)… mais là, tout de suite, je vais…ah oui: m’occuper de mes enfants!

Réponses pour les concours des 2 ans du blog

Ouais, je sais, je pourrai vous faire un vrai billet, voire, même, vous donner des résultats.

Mais sachez qu’en fait, au moment où vous lisez ces lignes, je suis très certainement en train de faire la queue avec N°1 pour aller m’amuser dans les bateaux pirates chez Disney. Ouais. On a abandonné Clapiotte. OUais, je suis à Disney, même que j’y serai encore demain (nous ne craignons jamais l’overdose avant d’être en plein dedans). Ouais, je vous abandonne aussi. Et ouais, comme j’ai dit que je donnerai les résultats des concours le 25 (j’ai pas dit l’heure, c’est ce qui me sauve), j’ai du pain sur la planche (oui, on aime aussi les expressions un peu désuettes à la maison).

 

Donc, aujourd’hui, vous allez pouvoir vérifier vos copies pour les jeux, parce que je vous donne les réponses (wouhou, foule en délire)

Pour les Babioles de Max:

« Combien y a-t-il d’accessoires personnalisables sur le site? »: Réponse: 11. Désolée pour ceux qui ont dit 23 ou même 13 (??), mais j’ai bien recompté, et c’est effectivement 11!

 

Pour OléOhlala: question personnelle, réponse personnelle :)

 

Pour Pabobo:

« citez un animal représenté sur les veilleuse Lumilove Giimmö »: Réponses possibles: chat, panda, éléphant, lapin ou chien

quelle est l’autonomie de la veilleuse nomade: Réponse: 70 heures (et je confirme, c’ets bien le cas!)

 

Pour Lilikim: bah les réponses étaient plutôt personnelles, donc, bon…

 

Pour Leapfrog:

Réponse: Scout et Violette!

Réponse: à partir de 2 ans (pour le tag junior)

« Fraise ou Pastèque »: bah je ne sais toujorus pas, la question reste entière, mais je reste sur ma position « Fraise » (évidemment, ceux qui ont dit « pastèque » ne sont pas éliminés ;) )

 

Pour OrganicKidz: toujours un avis personnel, donc, voilààà…

 

Pour BabyBjörn:

Quand peut-on commencer à porter son enfant dans un Comfort Carrier BabyBjörn ? Réponse: Dès 3 mois

? Réponse voir ICI (j’ai pris en compte les résumés!)

réponse: des poussettes. Et oui! BabyBjörn propose effectivement des pots, des berceaux et des transats, mais pas de poussette! (pas encore???)

 

Pour Babymoov:

Comment s’appelle la poussette de babymoov? Réponse: La Boogy.

 

Pour  VTech:

Parmi les Kidiminiz, il n’y a pas de…  Réponse: souris

 

 

Voilà, voilà… j’espère que vous faites déjà partis des bonnes réponses… plus qu’à attendre mon retour pour le tirage au sort maintenant!!!

En tout cas, merci à tous d’avoir fait de cette semaine (fatigante) un grand moment, d’avoir fait tourner l’info, d’avoir pris le temps de jouer, de m’avoir permis de rire grâce à certains commentaires vraiment sympas et drôles; y compris dans les formulaires. Et merci de venir me lire régulièrement, car c’est tout de même grâce à ça que j’ai pu proposer une telle semaine!

Évidemment, un TRÈS gros merci à mes partenaires qui ont été particulièrement généreux pour cet anniversaire!

Et maintenant?… On croise les doigts!

Voilà….c’est fini!

 

 

 

 

Les enfants rares…

Mes enfants sont des êtres rares. Oui, je sais, on dit tous ça de notre progéniture.

Mais mes enfants, eux, c’est réellement le cas, objectivement, je veux dire.

Dès l’accouchement, j’étais au jus.

N°1 a eu les forceps, 45minutes de tirage intensif et infructueux, pour finir en césarienne en urgence et quelques soucis à la sortie: « c’est très rare, Madame »… hmm…

Clapiotte a relevé le visage pendant les contractions. Elle a voulu regarder la sortie. Il y a eu hésitation. On m’a percé la poche des eaux. On s’est rendu compte que l’utérus cicatriciel avait commencé à lâcher. Césarienne en urgence pour sauver le petit monde. « C’est très rare, Madame »…hmmm…

Pendant la césarienne, on a dû me faire une anesthésie générale parce que j’étais insensible aux anesthésiants utilisés. « C’est très rare, Madame »… hmmm…

(on s’habitue à tout)

Et puis N°1 a eu une « bosse molle » sur le crâne, phénomène inexpliqué, stressant, et heureusement sans conséquence. « Très rare »

N°1 a eu un rhume de hanche à 18 mois: « c’est rare que ça arrive si tôt ».

On a trouvé une malformation aux yeux de N°1 ce qui le rend astigmate force 72. « C’est rarissime ».

N°1 a fait 2 varicelles. Tout le monde sait que c’est rare, de faire ça deux fois!

N°1 a fait une myosite virale (le virus se loge dans les muscles, ce qui empêche l’enfant de s’en servir… pas de bol, c’était les mollets!): pas franchement fréquent.

Clapiotte nous a déjà fait 10 jours de fièvre à 39-40 sans rien déclaré. Pas commun.

Et là, parce que Clapiotte veut tout faire comme son grand frère, elle nous avait préparé une bonne blague. Nous partons aujourd’hui à Disney. 3 jours. Et Clapiotte est censée rester avec sa grand-mère pendant ce temps là. Ce soir, en la sortant du bain, j’ai vu. j’ai vu qu’elle avait des boutons. Une dizaine. Varicelle? Très certainement! Et oui, si vous me suivez depuis au moins cet été, vous devez déjà savoir qu’elle a DEJA eu la varicelle! Parce que 2 fois chacun, c’est plus drôle!


VDM.