J’ai testé pour toi: la carte de presse.

(Avec du people dedans)

(Call me Voici aujourd’hui)

Clap de fin

L’an dernier, j’avais tellement adoré l’ouverture du festival Lumière et son ambiance agréable que je m’étais jurée d’y retourner cette année.

Belle Maman m’avait déjà réservé une place pour l’ouverture, comme l’an passé (merciiiii), mais j’avoue, j’en voulais un peu plus. C’est là que la chance s’est tournée vers moi et m’a demandé si je ne voulais pas par hasard, une accréditation presse pour toute la durée du Festival. Tu penses bien que oui, même si je ne me sens pas du tout légitime avec mon Graal autour du coup, j’en ai bien profité: les séances gratuites ou au tarif accrédité, déjà, c’est un peu comme si c’était Noël.

Et puis, à mon grand étonnement, cette carte m’a permis d’accéder au village de nuit du Festival, plus exactement à la Plateforme. Mieux encore, j’avais Open Bar. Les deux fois où j’y suis allée (je tiens à dire que faire deux soirées open bar la même semaine passé la trentaine, c’est pas une bonne idée).

J’ai donc guinché au milieu du staff du Festival mais aussi au milieu de certaines de nos stars françaises. Ainsi, j’ai pu saluer Thierry Frémaux, écouter Daroussin parler longuement bateau avec mon beau-père (oui, je fais profiter de mes entrées au peuple), me faire épousseter le nez par Hippolyte Girardot et avoir une discussion de 40 secondes avec Laurent Gerra (oui, je sais, lui, il fait moins rêver déjà).

On m’a crié « regarde, regarde, y’a Vincent Elbaz »… que je n’ai vu que de dos, et finalement, ça aurait pu être le voisin de pallier.

Alors, ça fait quoi de voir des gens connus « en vrai »? Parce que c’est ça, la vraie question. je suis tellement consciente que ces gens auront effacer notre micro échange de leur mémoire à peine 5 minutes après (et je suis large), que déjà, je suis moins stressée qu’avant. Je crois d’ailleurs que je suis plus stressée de rencontrer certaines blogueuses, par peur de les décevoir plutôt que les people, pour qui, finalement, il n’y a aucun enjeu émotionnel.

Alors… Se faire moucher par Girardot dans son propre foulard, c’est surtout assez incompréhensible, tout comme l’échange verbal qui a suivi. L’alcool, c’est mal (même si c’est marrant, là, pour le coup).

Voir Darroussin de si prêt que j’aurai pu lui enlever une crotte de nez: Cet homme a un visage tellement sympathique qu’on ne peut que l’aimer, même si, avec toute la sympathie dont il a fait preuve, je ne suis pas sûre de me marrer si je passais une soirée avec lui. Bon, voilà, sympa, interressant mais pas marrant.

Et Gerra? Je ne sais même pas si je dois m’attarder sur lui tellement je pensais que c’était un type sympa alors qu’il m’a plutôt prouvé le contraire. Mouais, je comprends, hen, mais voilà, c’est aussi son taf  de se coltiner les lourdingues (comme moi, oui oui).

Voilà, là, déjà, pour ceux à qui j’ai parlé.

Après, il y a certaines personnes qui m’ont fait trembler les mains, même 10 minutes après les avoir croiser, comme Depardieu, par exemple. Je me suis retrounée, et il était là, derrière moi, imposant, souriant, rassurant, impressionnant. Le temps de brandir l’appareil et de ne pas cadrer qu’un ours de la sécurité me demandait de bien vouloir me décaler.

Je n’arrive pas à déterminer le sentiment que j’ai eu à ce moment là. De la joie? de la gratitude? De l’admiration? De la peur, un peu? Se trouver face à face avec un tel monstre sacré, c’est tout de même bouleversant, malgré tout mon côté désabusé dont je me drappe dans de telles circonstances, là, c’était trop!

Bon et sinon, petit mot pour le monsieur de la sécurité qui m’a demandé de bouger: vous avez été très sympa, hein, mais vous auriez pu attendre juste 3 minutes de plus que je puisse rouler une pelle à Vincent Pérez … punaise, cet acte manqué, je t’en veux, Monsieur Sécurité, je t’en VEUXXXXX! Tssss

Alors, et vous, qui est ce qui serait capable de vous impressionner au point d’en trembler?

 

Silence, ça tourne..

Lundi dernier, dans le cadre de l’ouverture du 3ème Festival Lumière à Lyon, j’ai pu découvrir, avec 4500 autres spectateurs, le film The Artist de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin et Bérénice Béjo.

Une avant-première devant un parterre de 4500 spectateurs férus de cinéma, faut-il en avoir du culot pour tenter le coup.

Maintenant, c’était déjà un pari osé de faire, à l’ère de la tablette tactile numérique, un come back en noir et blanc ET muet.

Vous allez suffisament en entendre parler pour que je m’abstienne d’un résumé, d’autant que finalement, on n’y va pas pour l’histoire.

Un film en noir et blanc à notre époque, c’est un peu comme un ovni. On entendra à droite à gauche qu’il aurait été plus original de faire un muet dans le contexte du XXIeme siècle plutôt que dans les années 20. Moi, je n’ai pas pensé. En fait j’ai du mal à dire si j’ai aimé ou pas, pour être franche. L’histoire est légère mais j’ai aussi réappris à regarder et à voir. J’ai contempler le détail, admirer les clins d’oeil, savourer le jeu des acteurs.

J’ai adoré prendre ce temps qu’on ne nous laisse pas de nos jours avec ces images dont on nous mitraille de plus en plus rapidement.

J’ai eu aussi envie de découvrir et redécouvrir d’autres muets, classiques du cinéma.

Alors oui, c’est un peu lent, c’est un peu léger, mais merci, vraiment, de pouvoir nous initier à ce cinéma que je ne connais que peu, merci de m’avoir rappelé que sans renier les innovations de notre époque, on pouvait aussi penser à se mettre en pause de temps en temps et simplement observer.

Après la séance, Michel Hazanavicius,Jean Dujardin et Bérénice Béjo sont montés sur scène. Un beau moment d’émotion pour eux: 4500 personnes debouts, ça ne doit pas leur arriver souvent, c’était très marrant de les voir déstabilisés comme ça!

Que dire de plus? Je vous conseille de faire l’expérience de ce film. Évidemment, si déjà vous avez du mal avec les films muet et en noir et blanc, ça commence mal, et je suis aps sure que ca e termine bien!
Pour les autres, vraiment, il est a tenté, et pourquoi pas, même à faire découvrir à nos enfants (pas avant 7-8 ans je dirais).

Gros coup de coeur pour le chien, sa prestation et tout ce qu’il représente…

Bon, et puis pour vous faire pester un peu, à cette soirée, j’ai pu voir de près (genre très près) Charlotte Rampling, Gilles Lellouche, Stephen Frears, Clothilde Courau, Dujardin, les frères Dardenne (nan, en fait ils n’etaient qu’un seul) et un tas d’autres VIP.

Le Festival Lumière, c’est d’abord le Festival du cinéma, pas celui des « stars ». Celles présentent étaient simplement là pour l’amour de leur art et non pour se pavaner devant des parterres de photographes scandant leur noms. C’est ce qui rend cet événement si interressant, découvrir, redécouvrir et rencontrer. Un beau Festival dont je suis fière de parler et qui, j’espère ne vit que ses toutes premières années… e espérant pouvoir y participer encore, et encore!

(et demain, je vous fais la version drôle, promis)

Ça vous tente le muet ou pas du tout?

Et rien à voir avec la choucroute, mais comme ça m’a fait rêver, ces beaux films, maintenant, je voudrais rêver en vrai et emmener ma petite famille à New York (rien que ça)… si vous pouviez nous aider en cliquant sur ce lien http://family.hotpoint.eu/gallery/8937: . c’est assez chiant (inscription+click), je vous l’accorde, mais c’est qu’une seule fois, et il me manque genre 70 votes… je vous en supplie! Rien que pour le cadeau qui arrive la semaine prochaine! (hihi, ça s’appelle du chantage affectif, mais j’assume!). eventuellement, si vous avez plein d’amis qui s’ennuient, vous pouvez leur demander de m’aider aussi! Merci en tout cas!

Dimanche sous la pluie, ennui?

Ha bah on fait moins les malins, hein, depuis qu’on a perdu 15°c, ressorti la parka et qu’on a le bas de pantalon constamment trempé.

Je m’étais bien fait à cet été éternel, je me doutais bien que ça finirait mais bon, un mois d’octobre à 20-25°c, ça m’allait aussi, hein! Du couo, ce week end, on se retrouve un peu couillons, avec Tony, parce qu’on s’était bien habitué à passer nos journées dehors, à profiter du jardin, à manger des barbecues et à voir des amis…

Retour à la réalité, aujourd’hui, il fait moche, il fait froid, je ressemble à un zombie-le retour 3 et puis de toute façon, on a cinéma à 15h: cloture du Festival Lumière (je vous fais un article la semaine prochaine, avec de la crâne dedans, de la pouffe aussi, et de beaux et bons moments, oui oui).

Du coup, si comme nous, vous errez dans votre appartement sans trop savoir quoi faire, vous pouvez toujours tenter de jouer à plusieurs concours du moment, bouge pas, pour simplifier, j’ai fait une liste:

Déjà ici: jusqu’à mardi 11 à 14h, on peut gagner un livre personnalisé à l’effigie de doudou ou de l’enfant: so original, clique donc sur ce lien: concours Cranemou

Chez Aster, qui frôle les 99 ans, on se refait une petite jeunesse: nouveau site, nouvelle identité mais toujours la qualité… et si vous souhaitez gagner 1 an de chaussures Aster, 1 vélo, une Wii, un appareil photo, foncez vite avec une photos de petons directement sur le site Aster, bonne chance (même si je veux un an de chaussures aussi!) (mes enfants me ruinent).

Chez Hotpoint: vous avez jusqu’à demain pour poster votre photo et tenter de gagner un voyage à New York. Vous postez une photo de famille, la plus belle que vous ayez, et vous faites voter votre communauté.  Vous avez jusqu’au 10/10 pour participer et jusqu’au 15/10 pour voter. Le photographe Steve McCurry et un panel d’experts bloggeurs du secteur choisiront personnellement les 11 familles gagnantes (une pour chaque pays) parmi les 100 photos les plus plebiscitées! D’ailleurs, si vous voulez voter pour nous, dès qu’ils valident ma photo, je vais vous harceler! Sachez le! New york quoi! (quoi que je ne suis pas sure que ma photo soit assez bien, mais c’est ma préférée, j’aurai tout donné). Pour jouer, c’est ici: Concours photo Hotpoint Family.

Ici encore, et pour gagner rien du tout, on recherche des volontaires pour donner de leur voix, c’est une bonne action, et c’est marrant à faire, j’explique tout dans cet article sur l’association Valentin Haüy.

Et aux alentours du 15 octobre, un très beau cadeau ici pour l’un d’entre vous, stay tuned.

Bon, c’est pas tout, mais j’ai des enfants!

Bon dimanche!

 

 

Valentin Haüy – Livre AudioSolidaire

Voilà déjà un an que je vous avais parlé de cette opération, et je suis honorée de vous annoncer qu’elle reprend du service cette année encore, du 3 octobre au 3 novembre. Cette opération me tient d’autant plus à coeur qu’elle est orchestrée par l’Association Valentin Haüy, l’association au service des aveugles et des malvoyants.

Cette année encore, donc, nous allons pouvoir participer activement à la sensibilisation au handicap visuel en prêtant notre voix à des passages d’un livre, comme s’il était retranscrit en audiodescription. Une opération ludique et symbolique qui rassemble les malvoyants et les voyants, le temps d’un projet… et plus si affinité. Ce projet aussi pour renseigner sur ce handicap, savoir comment vive les non voyant au quotidien, comprendre.

La nouveauté de cette année quant à ce livre AudioSolidaire, c’est la participation exceptionnelle de personnalités telles que Véronique Jannot, Lambert Wilson, ou encore Cali.

Je compte sur vous pour poser votre voix sur un petit passage du livre « Ne le dis à personne… », de Harlan Coben, qui est, en plus, un bon exercice oral! Oui, oui, j’essaie de vous motiver car ce ne sont que quelques minutes et que les intérêts de cette association sont louables: lutter avec et pour les personnes déficientes visuelles pour la reconnaissance de leurs droits, leur participation à la vie sociale et professionnelle, le développement de leur autonomie ou la sensibilisation du public à ce handicap. On parle de 65000 aveugles, de 1,2 million de malvoyants, ce n’est pas rien, reconnaissons-le, reconnaissons les!

Et je compte sur vous pour faire passer le message, qu’on collecte un maximum de voix (huhu) sur le site. Pour participer et pour relayer l’opération, c’est ici: audiosolidaire.avh.asso.fr. Et si vous avez aimé l’exercice, vous pouvez recommencer autant de fois que vous le souhaitez!

 



Alors? Vous en êtes avec moi?

Article sponsorisé mais qui vient du coeur!

Vidéo virale par ebuzzing

Des pleines bouches de mots (crus)… Tout à fait incongrus

 

Maman, à l’école, on apprend des chansons de Jean Brassens à la Chovale

Ah, super, mais il s’appelle Georges, et on dit choRale… Tu apprends quoi?

Le petit cheval blanc et la Cane de Jeanne.

Ah, chouette.

Et on va apprendre celle que tu m’avais fait écouter là, qui fait * »car bonhome des neige t’entends »(*).

Hein?

Mais oui « car bonhomeuh des neigeuh t’entends » (en chantant)

Tout content, il repart en chantant « chuis, l’ponographe, du ponographeuh, le folisson, de la chanson »

Culture, quand tu nous tiens…

Le temps ne fait rien l’affaire.
Quand on est con, on est con!
Qu’on ait 20 ans, qu’on soit grand-père
Quand on est con, on est con!

Entre vous plus de controverses,
Cons caduques ou cons débutants.
Petits cons de la dernière averse
(*)Vieux cons des neiges d’antan

T’as saisi?


 

 

Nan mais coupez moi un bras, plutôt!

Depuis une semaine et demi (j’ai l’impression que ça fait un an), le blog se meurt. Bon, là, il est revenu, mais je ne sais pas si ça va durer (mais siiii).

Ceci dit, cela m’a permis de savoir en très peu de temps ce qu’étaient un serveur, un hébergeur, des Back Up et tout un tas de mots relevant du patois serbe il y a 2 semaines. Et maintenant, je sais à quoi m’en tenir, ça aura au moins servi à ça!

Donc, si j’ai un conseil à donner, c’est: faites des sauvegardes régulières si vous ne voulez pas voir partir 2 ans et demi d’articles dans les basfonds de la toile!

Cette coupure m’a aussi permis de prendre du recul vis à vis du blog et de la blogosphère en général: J’ai eu l’impression qu’on m’amputait d’une partie de moi, et j’en étais bien embêtée. Mon blog, c’est mon 3ème bébé, un peu, j’ai besoin de lui pour continuer à me divertir, pour continuer à exister sur la toile parce que j’y ai rencontré dans de bonnes choses (des mauvaises aussi, mais plus de bonnes).

J’ai besoin de lui et de vous pour continuer de relativiser certaines situations, certains coups de mou. Et j’ai besoin de lui un peu chaque jour, mais aujourd’hui, je tâcherai de mieux m’organiser, parce que j’ai pu me rendre compte ces derniers jours sans lui, que je pouvais aussi faire un tas de choses en parallèle, sans pour autant vous perdre. Voilà donc une expérience qui s’avérait être sacrément emmerdante et qui s’est finalement avérée positive.

Etre trop accro, en fait, ça inhibe un trop grand nombre de capacités. Je suis sevrée de mon comportement psychotique avec mon blog, je reviens pleine de bonnes résolutions et j’espère que je vaisles tenir!

Note à mon blog: la prochaine fois que tu me fais un coup pareil, je t’éclate!

Note à mon blog (bis): Mais je t’aime quand même.

Aller, je retourne à mes articles, c’est pas tout, mais j’aime autant vous dire que dans les semaines à venir, vous avez intérêt à égorger des poulets pour faire venir la chance vu ce qui vous attend!

 

 

Le pouvoir des fleurs

Je suis allergique aux graminées. C'est courant comme allergie, mais c'est super embêtant, surtout quand en plus, tu n'aimes pas les bijoux et que du coup ton mari ne sait jamais quoi t'offrir. Pire, tu ne sais jamais si ton mari t'offrirai quelque chose comme ça, juste par pure bonté.

Ça ne m'empêche pas d'aimer les fleurs quand même et de vouloir en avoir chez moi. J'en ai pas, mais j'aime bien croire que ça arrivera.

En fait, la seule fois où j'ai eu des fleurs, c'était pour mon mariage. Pour vous dire la vérité, j'avais même oublié que c'était pas mal d'avoir un bouquet, je me suis pointée le matin du mariage chez le fleuriste en lui disant que je voulais un bouquet de mariée.  J'ai choisi des grosses marguerites blanches et des gerberas et il m'a fait un bouquet: "vous voulez mettre un mot?". Non, c'est pour moi.. je suis la mariée. Du coup, le patron s'est chargé de faire tout ça en rond avec des tiges qui partaient dans tous les sens en pétard comme j'aime bien. Ils m'ont prise pour une folle je pense. Mais il était beau, mon bouquet, il était comme moi en fait: spontané.

Et ce bouquet dont je n'ai vite plus su que faire, je voyais ma petite cousine de 4 ans le regarder avec passion. Quand je lui ai offert, je crois que je lui ai fabriqué un de ses plus beau souvenir de petite fille. Une drôle de mariée en pantalon et traîne lui offrait ses fleurs: parfois, c'est chouette d'être une princesse parce qu'on a ce pouvoir de faire rêver les enfants!

Offrir des fleurs a toujours une signification, tant pour celui qui les offre que pour celui qui les reçoit.

Là c'est beau.

Quand Voulzy veut changer les hommes avec des géraniums, j'y crois moins quand même…

Aujourd'hui, avec l'opération Donner des fleurs, c'est moi qui vais vous en offrir (enfin, presque, c'est surtout moi qui vous en parle, après, vous vous arrangez avec la chance).

Effet Fleurs, par l'Office Hollandais des Fleurs vous propose de gagner 1 an de fleurs chaque jour en postant une photo sur leur site et en disant ce que vous donnez en donnant des fleurs: de la joie? de l'amour? Soyez originaux, drôles ou poètes, et soyez l'élu pour avoir la chance de gagner 1 an de fleurs!

Rendez vous vite sur le site http://donnerdesfleurs.fr et tentez votre chance!

Alors… pour vous, c'est donner quoi?

 



Article sponsorisé

Vidéo virale par ebuzzing

Raconte lui son histoire (concours et cadeau)

Je suis assez vernie en ce moment.

N°1 est assez grand pour ne pas réclamer une histoire chaque soir (et en plus, dans pas très longtemps, il les lira seul) et Clapiotte est trop petite encore pour en avoir pris l’habitude. Du coup, ces derniers temps, on ne lit des histoires que pour le plaisir et non comme un rituel qui se transforme en calvaire (lire une histoire à voix haute après 19h15 me fait sombrer dans un coma profond ponctué de bâillements  incontrôlables).

Ceci dit, on adore ça, les bouquins. Ceux avec des belles images, ceux avec de belles histoires, les drôles, les qui apprennent des trucs méga interressants, ceux qui font peuuuur… on est quasiment plus riche que la bibliothèque du quartier, et ça ne m’empêche jamais de rajouter des albums à leur collections.

Dans une autre vie ou j’aurai suffisamment de talent et d’imagination, je créerai des livres pour les enfants je pense.

En attendant, j’achète ceux des autres.

Et comme on aime aussi les découvertes originales, on adore le concept de Plume Malice qui propose de créer des livres personnalisés.

On choisi son thème (fille/garçon/ferme/cirque/zoo…), on charge les photos et on valide. Quelques jours plus tard, on reçoit le livre ou notre enfant (ou même son doudou) est le héros. De quoi mettre en transe l’égocentrisme de notre enfant!

Plume Malice propose aussi des cadres à personnaliser sur le même principe ainsi qu’un beau choix d’albums d’éveils et de contes à des prix très corrects.

Mais chez Cranemou, on paye pas, hein (quoi que si tu veux contribuer à un Cranemouthon, on peut en parler), et donc, cette semaine, vous allez pouvoir gagner le livre personnalisé de votre choix chez Plume Malice.

 

Pour cela, c’est facile:

Dites moi en commentaire le livre préféré de votre enfant (ou le vôtre quand vous étiez petits) et à quel moment vous avez l’habitude (ou pas) de lui lire une histoire.

Devenez Fan de la page Plume Malice et vous cumulez une chance supplémentaire (m’indiquez en commentaire votre pseudo facebook).

Une chance de plus si vous relayez le concours sur les réseaux sociaux ou blogs (me prévenir en commentaire également, je ne suis pas médium!).

Et pour les petits malins (bah voui, je suis pas médium, mais je suis pas nunuche non plus), une seule participation par adresse IP! (Je sais TOUT)

Vous avez jusqu’au lundi 10 octobre 11heures pour jouer. EDIT du 04/10: je rajoute 24heures pour jouer suite à de nombreux bugue du blog empêchant d’y accéder correctement depuis deux jours.

Le gagnant sera tiré au sort et contacté par mail.

Bonne chance à tous et merci encore à Plume malice pour ce beau cadeau.


EDIT du 13/10/2011:

Apres un petit coup de randomizer et un chouille de retard, voici le gagnant:

Le N°42, bravo à « une maman créative« .

Tu peux m’envoyer mes coordonnées par mail via le formulaire de contact ou ici: natachart@hotmail.fr

Bravo à elle et merci à tous. Bientot….un autre super concours ici même!

Clapiotte au pays des jouets #2

Grâce à notre partenariat avec Fisher Price et Magicmaman ( www.magic-maman.com) , ce mois ci, le Père Noël-facteur a amené à Clapiotte un précieux jouet. Un jouet qui fait rêver tous les enfants en bas âge, et encore plus quand ils voient leur maman ou papa jouer avec tous les jours sans qu'eux ait seulement le droit de l'effleurer.

Un ordinateur.

Bon, ok, on est loin du MacBook (j'avais bon espoir), mais le côté ordinateur portable, c'est quand même l'extase!

D'ailleurs, c'était tellement l'extase que je me demande encore qui de N°1 ou de Clapiotte etait le plus enchanté. Ils se sont jetés dessus comme des nerds en manque d'html. Bref, au commencement, l'ordinateur portable Rire et Eveil de Fisher Price les avait conquis tous les deux, au point de provoquer quelques jalousies.

Après coup, comme on peu s'en douter, N°1 est vite retourné à sa DS ou ses jeux aux noms imprononçables. Clapiotte, elle, a continué à grimer sa mère.

Souvent, lorsque je m'installe devant mon ordinateur, elle court chercher le sien, se pose à mes pieds, ouvre l'écran et c'est parti pour les petites comptines, le comptage en règle et la petite musique entêtante.

Si on a plus de 8 ans, de toutes façons, on peut pas comprendre cet amour fou pour les comptines redondantes, c'est au dessus de notre tolérance auditive. Mais après tout, ceux qui comprennent ont l'air tellement heureux qu'on ne peut pas leur en priver!

Clapiotte a saisi tout de suite les correspondances des boutons, passer de comptine à chiffre à anglais, tout à l'air facile.

Mieux, la petite poignée quand l'ordinateur est fermé qui lui permet de le trimballer de partout (y compris au parc) (les parents ne me remercient pas, tous les gosses du parc sont venus se coller à nous comme des mouches). Bref, un jouet bien sympa pour compenser la frustration de ne pas pouvoir jouer avec celui de maman!

 

 


Article sponsorisé

 

Vidéo virale par ebuzzing

Tu savais pas quoi faire la semaine prochaine?

Préparez vous, à partir de Lundi, c’est l’ouverture du Festival Lumière 2011, et cette année encore, on ne va pas s’ennuyer!

Bon, évidemment, si tu habites Lyon et ses environ, c’est plus pratique, mais je ne vais pas m’abstenir de vanter « notre » Festival pour autant, après tout, Cannes se passe à Cannes non? (je suis remplie de mots d’esprit, ça se sent)

Le Festival Lumière, c’est le festival du meilleur, des copies restaurés, les salles de tout Lyon pleines à craquer, un engagement de qualité, un engouement rare. Lorsque j’ai assisté à la cérémonie d’ouverture l’an passé, dans la grande Halle Tony Garnier, les spectateurs et les invités étaient en ébullition. Ce jour là, j’ai compris ce qu’était la magie du cinéma, cette sensation de partager ce moment unique, de l’apprécier ensemble.

Pour cette édition, le Prix Lumière sera remis à Gérard Depardieu, qui succède à Clint Eastwood et Milos Formann. Je vous préviens, rien que de savoir que je vais croiser ce Monsieur me terrorise et m’excite. Les mythes vivants, faut dire que ça en impose, et croiser « en vrai », dans ma ville, Cyrano-Obélix-Loulou-Mickey-Porthos-André-Christophe-Tartuffe-Raoul ou même juste Gérard, je me sens les jambes en carton pâte. Et comme je conchie les bien pensants qui le trouve trop ou pas assez, je suis vraiment enchantée de cette nouvelle, moi!

La semaine prochaine, donc, il est possible que je parle un peu de cinéma, de vieilles bobines que je vais découvrir sur grand écran parce que je n’étais même pas née à l’époque. j’ai vraiment hâte et j’ai toujours peur de ne pas être à la hauteur de ces chefs d’oeuvre.

Et parce que Lumière, c’est pour tout le monde, une projection de La Guerre Des Boutons d’Yves Robert, copie restaurée de la version de 1962, sera projetée le Mercredi 5 Octobre à la Halle Tony Garnier à 14h30. Des projections surprises seront offertes en avant-programme et un goûter sera offert à tous les enfants: je vous conseille vivement de réserver vos place à l’avance (www.festival-lumiere.org). Nous, on y sera (comme à plein d’autres séances!)!

 

Et chez toi, c’est quoi la fierté de ta ville?

Tu es lyonnais? Tu viens?