Liste de Noel: jeux de société, jeux vidéos ou les deux?

Bon, ce n’est plus un secret, à la maison, nous sommes joueurs. Très.

Alors, des jeux de sociétés, on en a plein les placards, tellement que je fais des roulements pour ne pas qu’on joue toujours aux mêmes. La sélection coup de cœur que je vais vous proposer est plutôt axée sur les plus de 7-8 ans, voire, pour certains, plutôt pour adultes (et jeunes adultes quoi, pas des trucs cochons quand même on est sur un blog de maman respectable… hum…). Faut-il encore aimer jouer.

Pour commencer, laissez moi vous (re)présenter ma marque de jeux coup de cœur du moment: Smatgames.

Smartgames propose une variété de jeux très simples à jouer seul ou à deux la plupart du temps. D’abord, je les aime de part cette simplicité. Pas de règles de 3Km à comprendre, pas de pile, pas de blabla, ces jeux là apprennent aux enfants à s’occuper seuls tout en restant passionnants ET éducatifs. Les prix partent de 10 euros jusqu’à une trentaine selon le jeu. Le jour où j’ai essayé, j’ai été convaincu et j’en offre régulièrement aux anniversaires de petits copains du coup. Vous les trouvez en magasins de jouets ou sur Oxybul ou Amazon par exemple, pour ne citer qu’eux.

Vous pouvez tester sur le site directement certains jeux, j’adore!

Une chouette découverte chez Goliath: le jeu « Esquissé ». Un mix entre le téléphone arabe et le pictionnary, c’est très marrant de mixer les équipes avec des petits et grands. Seul inconvénient: il faut être pas mal pour que ce soit vraiment marrant. Mais ça tombe bien, on est souvent tout plein pendant les fêtes de fin d’année.
Moins on sait dessiner, plus c’est rigolo. Évidemment, si vous jouez avec un artiste, ça sera pas très drôle, c’est sur.

Pourquoi? J’explique.
le premier joueur prend une carte. Il dessine le mot qu’il a lu puis le présente au second qui, lui, devra deviner le mot du dessin. Sans rien dire, il note le mot qu’il pense etre représenté sur le dessin et le donne au joueur suivant. Qui lui, devra dessiner à son tour ce mot (plus ou moins nouveau selon qu’il ait été bien dessiné au départ ou non » etc etc….

Je peux vous dire que ca fonctionne parfaitement avec des 7 ans et demi-8 ans qui dessinent quand même moins bien que Picasso. Le but du jeu, les points etc ont vite été oubliés pour ne garder que l’effet du jeu d’ambiance, j’ai trouvé ça très sympa et vraiment marrant. On le trouve à 21 euros sur Amazon, je trouve le prix assez correct pour un jeu d’ambiance

Note: ça parait simple comme ça, mais je vous avoue que même si le fait que ce jeu pourrait tout aussi bien être fabriqué « maison », le nombre de feuilles et le bazar que cela produirait a vite eu raison de mes doutes. Les carnets (8 en tout) fournis sont tres bien pensés et effaçables.

Dans l’esprit jeu d’ambiance, nous avons aussi découvert « Bubble Talk » de Cocktail Games.
Ce jeu est très simple aussi. Le joue A est désigné comme juge du tour. Il pioche une carte « image » et la pose sur la table. Les joueurs B, C et D (et les autres, mais on s’en fiche, vous avez compris le principe) ont dans leur main 5 cartes. Chacune est annotée d’une « bulle », comme en BD. B, C et D pose face cachée la bulle qui semble correspondre le mieux à la photo. Le Juge A ramasse les « bulles », les mélange et choisit sa préférée. Le gagnant remporte la carte image. On fixe le nombre de cartes-image où la partie est finie. B devient alors juge et A, C et D recommence un tour.

Je n’y croyais pas UNE seconde. Je vous jure que quand on m’a présenté la chose, j’ai été plus que septique et le soir où je l’ai sortie après diner à des amis, je me suis excusée avant même de commencer. Et qu’est ce qu’on a ri. ça fonctionne pour de vrai, c’est complétement dingue.

Le jeu coute environ 25 euros mais est quand meme moins accessible au plus petits car évidemment, l’humour et le second degré sont de mise et l’enfant n’aura pas le même que nous… quoi que….

Mais bon, tous ces jeux, c’est MOI qui les choisirai, soyons honnêtes. N°1 adore jouer, mais ne colle JAMAIS de jeux de société sur sa liste de Noel. Jamais. Non, lui il y colle des jouets, des circuits de voiture, des lunettes d’espions, des cartes Pokemons…. et des jeux vidéos.

Plein.

Pour la 3DS, il louche sur Epic Mickey et Pokemon Noir et Blanc 2. (Je vous laisse voir l’exposé très fourni de papa cube sur epic Mickey puisqu’ici, nous ne l’avons pas (encore) testé). J’ai donc acheté Harry Potter Lego, mais on ne doute plus de ma perversité maintenant.

Pour la XBox, et on n’y coupera pas, il lui FAUT, c’est une question de vie ou de mort, les Skylanders Giant. Parce que déjà, il a fini les Skylanders tout court et que c’était trop bien. Mais que quand même, ça lui manque et puis tous ces personnages, là, il les connaissait par cœur… hum…. du coup, bah on l’a testé avec Tony (mais chut, on a bien refermé la boite ni vu ni connu j’t’embrouille).
Bon, je ne suis pas un exemple, mais Tony a dit un truc du genre « hannnn c’est trop bien c’est trop chouette, il va kiffer grave ». Mon mec, mon héros.

Les Skylanders Giants, c’est donc LA nouvelle version des Skylanders et LE jeu le plus plébiscité à Noël à ce qu’on dit (en jeu vidéo en tout cas). Si on a déjà la première version, on peut ré-utiliser les personnages et le portail magique.

16 nouveaux personnages à la tête desquels on trouve huit Skylanders Giants, dotés de pouvoirs aussi grandioses que leur taille. Cette « suite », N°1 et Tony l’attendaient, ils vont donc avoir la joie de s’extasier tous les deux ensemble le dimanche après midi dans leur expérience interactive pendant que je ferai la sieste. En attendant, Tony en a bien profité tout seul et cette nouvelle version a l’air de lui plaire au moins autant que l’ancienne si ce n’est plus. Je reste toujours étonnée de cet engouement pour les jeux vidéos, mais je dois bien avouer que vu que Skylanders avait largement fait de l’ombre à la Kinect et ses jeux marrants, je me dis que l’intérêt doit être important… je vais peut etre essayer pendant que les enfants seront à l’école lundi du coup!

Youhouhou, une nouvelle collection à entamer!

Bon… sinon, vous… vous êtes joueurs ou je fais ça pour rien?

Jeux en test offerts

On peut se tutoyer? Ta gueule.

En vrai, je ne suis pas si énervée. Et c’est ça qui m’énerve.

Parce qu’on s’habitue à tout, même à cette pression constante au dessus de nos épaules de parents.

Ce matin, en accompagnant les enfants à l’école, devant la classe de Clapiotte, je vois un amas de parents et d’enfants crevants de chaud dans leurs manteaux et bonnets.

Je ne sais pas si c’est une tradition matinale, pour la première fois depuis septembre, j’arrive à l’ouverture des portes, alors peut être que c’est ainsi, peut être qu’on doit d’abord s’entasser devant la porte de la classe avant d’y rentrer, pour habituer les nains aux mouvements de foule peut être?

Je croise un sourire, mais il est 8h15, j’ai les yeux collés, alors je réponds poliment en montrant mes dents.

Et puis je vois les yeux des autres parents qui cherchent un point à fixer désespérément; ils tournent leurs têtes de façon saccadée un peu comme les poules.

Je recroise le sourire de 8h15. C’est la directrice de l’école. (il est 8h18, j’ai ouvert les yeux)

Je pige enfin qu’il y a un problème (ne surtout pas m’en demander trop le matin, d’avance merci).

« La maîtresse n’est pas là aujourd’hui. »

« Oh? »

« Jusqu’au 14 décembre »

Les têtes se tournent et se retournent, tout le monde se dévisage et dégaine le portable.

Évidemment, nous savons tous qu’il y a la possibilité de laisser nos enfants, qui seront dispatchés dans d’autres classes. Et nous concevons que ce n’est pas cool pour les autres classes, justement.

Mais le « Vos enfants sont tout petits, ils vont avoir du mal à comprendre, ils détestent les chamboulement, cela va les perturber complètement, ils sont trop sensibles » nous assomme comme une sentence irrévocable (le maillon faible tout ça).

Hmmmm, comme j’aime quand on joue sur la corde sensible de la culpabilité parentale. Hmmm, que j’aime le regard du parent sur son enfant, obligé de l’abandonné à son destin atroce de coller des gomettes dans la classe de Micheline aujourd’hui.

A-t-on vraiment besoin d’entendre ça avant de partir pour ses 9heures de boulot + 2 de trajet? A-t-on besoin qu’on remue le couteau dans la plaie? Non parce que malgré tout, on les aime, nos enfants, évidemment, qu’on préférerait les mettre sous cloche habillés de papier bulle. Mais voilà, hein, comme on vit dans la vraie vie, on va arrêter de les surprotéger, parce que la vie, c’est comme ça, y’a des coups durs, y’a des obligations méga casse-couilles aussi, y’a des tas de frustrations. C’est comme ca. C’est chiant, mais c’est comme ça.

Et puis le premier coup dur « pâte à modeler chez les moyens« , ça devrait quand même être une épreuve pas trop compliquée à surmonter non? Enfin je sais pas moi, une fois (ou deux), ma mère m’a oublié à l’heure des mamans, bah ça va, je ne suis pas devenue une tueuse en série pour autant.(mais je m’en souviens et me permets de lui ressortir pour la culpabiliser de temps en temps. Mais j’ai jamais dit que j’avais un raisonnement logique)

Alors oui, je conçois que c’est pas drôle à organiser, qu’il vaut mieux s’arranger autrement. Mais j’estime qu’on n’a pas besoin d’être culpabilisés pour ça, c’est bon, on a déjà notre dose pour des tas d’autres raisons.

Enfin, je me mêle de quoi moi, après tout? « Vous, c’est bon, vous travaillez chez vous en branlez pas une de toute façon, vous pouvez la garder ».

Ha bah oui, j’suis con aussi.

(je m’en vais décrypter quel mot n’est pas saisi dans la phrase « travailler chez soi »)

Note: Attention, j’adore l’école de Clapiotte, je la trouve géniale et elle permet aux enfants une ouverture d’esprit que beaucoup d’autres mettent de côté. Ce que je pointe du doigt, c’est cette façon de jouer sur nos sentiments plutôt que notre bon sens. C’est trop facile de nous faire culpabiliser et c’est une solution bien trop utilisée dans la petite enfance (oui, parce qu’à la crèche, au club de sport etc… c’est le même combat), c’est facile, et c’est cruel. Autant que d’arracher des pattes de mouches vivantes.

Aller mon chéri, maintenant tu me lâches, je dois aller me recoucher moi, pendant que tu bosses avec tes collages.

 

La Fête des Lumières et ses merveilles

Voilà, je me dois, en tant que lyonnaise qui revendique la beauté de sa ville, parler de cette grande fête des Lumières qui illuminent (sans jeu de mots) notre cité pendant plusieurs jours.

Cette année, du 6 au 9 décembre, tout Lyon vivra au rythme des illuminations. Du petit lumignon en bord de fenêtre à la projection éblouissante sur l’Hôtel de ville en passant par une balade magique sur les Berges du Rhône, tout, encore une fois, sera fait pour que les habitants et les touristes soient émerveillés.

Quand j’étais petite, on fabriquait nos lumignons à l’école, chaque année et on les déposait côté des autres, laissant danser les flammes toute la nuit du 8 décembre. Une tradition qui se perpétue dans les écoles, mais de moins en moins en bord de fenêtre, malheureusement. Pourtant, c’était magique  toutes ces lumières qui vacillaient d’un même mouvement avec le vent gelé, comme si tous les quartiers dansaient à l’unisson…

Bref, je suis une éternelle nostalgique, mais moi même, j’évite les lumignons en bord de fenêtre de peur qu’il ne tombent sur les passants, alors je n’ai rien à reprocher à mes voisins.

Et puis la ville est si joliment éclairée qu’elle danse aujourd’hui autrement, aussi.

La célébration des Lumières est une fête traditionnelle, au départ une célébration religieuse, une vénération à Marie avec le vœu de lui rendre hommage chaque année si l’épidémie de peste faisant rage en 1643 cessait. Et la Peste cessa, donc.

Aujourd’hui, le 8 décembre s’est transformé en 4 jours de grande fête et je peux vous dire qu’on est toujours aussi émerveillé par les créations et les mises en scènes dans la ville. C’ets « mmifique » comme dirait Clapiotte.
Attendez, je vous montre un peu le « genre »

 

©Fête des Lumières

Sur mon deuxième blog destiné aux parents et enfants Lyonnais, je donne d’ailleurs quelques pistes pour arpenter la fête en famille si jamais cela vous intéresse!

Et je profite pour vous parler du grand concours qui se déroulera durant ces trois jours grâce à Recylum, éco-organisme à but non-lucratif qui collecte et recycle les lampes usagées, qui s’associe cette année au spectacle du « Génie des Lampes » qui sera projeté sur les façades de Lyon.
Lorsque vous êtes devant les Génies des lampes, n’hésitez pas à shooter via l’application Instagram ce spectacle en utilisant le hashtag #geniefdl. Les photos seront publiées sur le site malampe.org et le facebook de Recylum. Le grand gagnant se verra offrir un voyage en Montgolfière. La grande classe!

Avis aux amateurs d’Instagram, de Lyon ou d’ailleurs: à vos smatphones!

Retrouvez le « Génie des lampes »  projeté tous les soirs de la Fêtes des Lumières du 6 au 9 décembre :

 jusqu’à dimanche, rdv Place Ampère toutes les heures de 18h00 à 23h30.

 

Concours partenaire.

Leappad de Leapfrog: test, avis et cadeau

Voilà quelques jours que la maison des Cranemou teste la nouvelle tablette enfant de Leapfrog: la Leappad (ou le, je ne sais pas trop, mais nous on dit « la »).

A peine reçue, la tablette a fait l’effet de la plus grande excitation depuis que les enfants ont découvert qu’on avait accès à toutes les chaines enfants du câble.

Il faut bien avoué un gros avantage de la Leappad, c’est qu’elle ressemble beaucoup moins à un « jouet » que certaines autres tablettes pour enfant. Forcément, aux yeux d’un N°1 ou même d’une Clapiotte, ça rend l’objet bien plus interessant.

Je n’ai pas grand chose à reprocher à la Leappad, si ce n’est encore qu’elle fonctionne A PILES et non grâce à une batterie, ce que je trouve assez fatigant à la longue avec les jouets des enfants de ce type là, qui, en plus, consomme beaucoup. On a ré-investit dans des piles rechargeables du coup, mais bon, j’aimerai vraiment comprendre le soucis des développeurs de tablettes, appareils photos et autres produits similaires destinés aux enfants: Quel est le probleme à y mettre une batterie? Comme nos propres appareils quoi? Non? C’est une question bête? Bref.

Le deuxième point négatif sera sans doute le plus grave pour moi mais ne concernera pas tous les utilisateurs: je ne peux pas télécharger d’applis via mon mac car le logiciel n’existe que sur PC en France. J’espère qu’il va bientot arriver, étant donné qu’il existe aux Etats Unis déjà, mais je trouve ça bien bien dommage parce que je me suis retrouvée idiote à promettre des applis videos que je n’ai jamais pu charger sur la tablette. Bref.

Mais c’est tout. Pour le reste, les enfants l’adore et nous y avons même pas mal joué avec Tony, voyant l’engouement des greffons pour le prendre dès qu’ils en avaient l’occasion.

Les jeux sont sympas, même sans cartouche, déjà pas mal d’applis sont intégrées se qui permet d’y jouer dès l’ouverture de la boite (si on a des piles, vous l’aurez compris). L’appli dessin plait énormément aux deux alors que… hum… comment dire… pour une Clapiotte qui n’a pas encore bien décidé si elle était droitière ou gauchère, c’était pas gagné gagné (cette appli a été rajoutée par Leapfrog pour mon test et n’est pas intégrée dans la tablette à l’origine).

Oui, Clapiotte bosse pour moi, et donc?

Ce qui est top dans mon cas, afin que mes enfants ne se mettent pas sur la tronche à chaque utilisation (déjà qu’ils se mettent dessus pour savoir QUI va l’utiliser), c’est qu’ils ont chacun leur interface. Du coup, leur avancement dans les jeux est sauvegardé sans que Clapiotte mine tous les efforts de son frère (et inversement, sans que N°1 passe des tas de niveaux sans que sa sœur en ait profité).

L’appareil photo n’a pas une résolution de dingue mais il est facile à utiliser et cela suffit aux enfants. Les possibilités de créations sur les photos sont bien marrantes pour les mômes qui se font une joie de me rajouter des chapeaux de clowns ou un triple menton. Les enfants sont charmants.

La possibilité de faire des films, des dessins, des photos est un réel plus car évidemment, les fonctions sont bien adaptées aux enfants et très facilement assimilables.

Bah quoi?

C’est une vraie réussite auprès de mes enfants qui sont du genre à se lasser, mais visiblement, pas pour cette tablette.

Si vous souhaitez voir des détails un peu plus techniques concernant la Leappad, je vous invite à lire l’article très détaillé de papa Cube.

Et si vous souhaitez tenter votre chance pour en gagner une avant Noël, alors je vous laisse me dire en commentaire à qui elle serait destinée. Veillez à bien noter une adresse mail valide car je contacterai directement le gagnant.
Vous aurez une chance supplémentaire en relayant le concours sur Facebook ou Twitter (merci de m’en informer)
Le gagnant sera tiré au sort et annoncé en edit de cet article.
Vous avez jusqu’au 11/12/2012 et il faudra répondre à mon mail plus rapidement possible pour espérer l’avoir pour Noël, évidement.

 

Infos pratiques:

Site Leappad de Leapfrog
Infos sur les Applis

– Appareil photo et vidéo + microphone et accéléromètre
– prise casque
– port USB
– 2 Go de mémoire interne non extensible (pas de port SD)
– 8 heures d’autonomie (j’ai des doutes quand même, je réduirai par 2 mais bon…)
– Ecran 5 pouces ( 480×272 pixels)
– Fonctionne avec 4 piles AA / LR6
– Poids : 460g
– 2 stylets
– Prix max 90€
14 jeux ou activités inclus
*Tablette offerte par la marque.

Encore quelques jour pour gagner des livres personnalisés ou une box culinaire enfant (jusqu’à ce soir, 5/12/12)

EDIT du 12/12/12: la grande gagnante est;
Jessica 5 décembre 2012 à 15:50

« Bonjour Cranemou et merci pour ce concours.
Cette tablette super cute serait évidemment pour mon grand garçon car il l’a demandé au Père Noël et je veux être une perfectmum pour lui (sans qu’il le sache bien sur)

Merci encore!!! »

 

Bravo à elle, et désolée pour les 200 décus :( J’espère avoir d’autres occasion d’offrir de si beaux cadeaux

 

 

Et ton petit Jesus il crèche où? La religion (mal) expliquée aux enfants.

Nous y sommes. Je m’étais jurée crachée que je ne parlerais JAMAIS de religion. C’était sans compter sur un fils qui grandit. J’avais oublié ce facteur temps qui jouait en ma défaveur.

Nous voilà donc ce week end à faire notre sapin de Noël, chez nous, puis, chez mes parents (les enfants, ces petits êtres formidables qui ne se lassent jamais de faire 20 fois la même chose).

Et puis après ça, comme on s’ennuyait sec, on a décider de faire un tour au Botanic du coin, histoire de voir des lapins tout choupis qu’on aurait envie d’investir dans des cages de 1500 litres. Et puis parce qu’ils font des décos super chouettes et que ça faisait longtemps que je n’avais pas acheté un Père Noël à suspendre à 12 euros.

On regarde les sapins, on essaie de ne casser aucune boule (mission accomplie) et on hésite vraiment entre le bonhomme de neige et l’étoile là. On va plutôt prendre les deux (mais ça fait longtemps, j’ai le droit).

On admire les villages de Noël miniaturisés et en regardant les prix, je me demande qui est assez dingue pour investir dans la totalité des packs. Et je me souviens vaguement du petit train électrique qui prenait une place dingue et de l’achat contestable du tunnel… Les passionnés sont passionnants.

Et tout à coup, nous arrivons PLace de La Crèche. Des petites maisons en bois rustiques à souhait et du santon par milliers. Je trace ma route.

C’était sans compter sur N°1 qui me demande ce que c’est que tous ces bonhommes qui ont des mines de déterrés (ca, c’est de moi, mais franchement, ils pourraient sourire les santons non?)

J’ai une relation particulière avec la religion. Je trouve les religions tout à fait passionnantes au point d’avoir le projet de lire tous les livres s’y rapportant, quelques soit la religion (projet qui aboutira environ en 3014 étant donné mon temps disponible actuellement). Mais je ne crois en rien de tout ça.

On m’a forcé à faire du catéchisme tous les mercredi, ce qui non seulement m’a fait raté pas mal d’épisode de Jems et les Hollogrammes mais m’a aussi appris que Dieu était rien qu’une balance, le jour où son disciple Marie Thé a annoncé à ma mère que quand même, il faudrait que je fasse autre chose que de colorier l’ancien Testament, que je ne connaissais pas même la moitié d’une prière (alors que je maitrise le Je Vous Salue comme personne, mais passons) et que donc, il était préférable que je redouble mon année avant de pouvoir faire ma Première Communion (Mon Graal où j’allais avoir plein de cadeaux ET enfin me débarrasser de cette odeur de naphtaline que refoulait la maison de Marie Thé).

Voilà, forcément, quand tu redoubles ton catéchisme, en général, c’est que t’es pas non plus à fond dans le concept, même à 8 ans.

Bref. Toujours est-il que je n’ai pas fait baptiser mes enfants, pour ces raisons là et aussi pour qu’ils fassent leur propre choix plus tard, si jamais ils veulent adhérer à une religion X ou Y, libre à eux, je ne souhaitais pas leur imposer quoi que ce soit.
Dans le même esprit, je me suis toujours dit que le jour où ils me poseraient des questions sur Dieu, Jésus, Allah et compagnie, je tâcherai de rester neutre dans mon jugement, afin que le leur ne soit pas biaisé.

Bref. N°1 me demande donc ce que c’est, que c’est quand même rigolo tous ces personnages pareils, et ce petit bébé là, et tous les animaux. Et faut bien avoué qu’il y a des cabanes de compet aussi.
Je lui explique que c’est une crèche, qu’on la met sous le sapin, parce que Noël, la naissance du Petit Jésus, les rois Mages en Galilée tout ca tout ca. Et je devrais évidemment enchainer sur le concept de la religion, des croyances etc… quand il me demande:

« Et pourquoi on n’en fait pas une, nous, de crèche? »

« Parce que je trouve ça moche »

Lâcheté, j’écris ton nom! (mais c’était pas tout à fait un mensonge quand même)

RODRIGUEEEEZZZZZZ
(sans crèche inside, donc)

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face au fond à gauche en sortant de l’ascenseur (cadeau)

A la maison, on a testé pas mal de choses mais surtout, des livres.

C’est vrai, je ne vous parle pas beaucoup de nos livres, ceux qu’on aime, ceux qu’on a acheté sur un coup de cœur et qui ont pris la poussière parce qu’ils n’ont pas réussi à nous prendre nos coeur (je suis d’humeur de licorne aujourd’hui). Pourtant, on en a bien des centaines. De toutes sortes, de toutes tailles…

On a même tenté l’expérience du livre personnalisé avec les photos du doudou de Clapiotte par exemple, ou des photos des enfants. Autant le premier etait super bien pensé autant le second… je n’ai jamais fini ma commande tellement j’ai trouvé ça compliqué de télécharger les photos au bon format etc…

Le soucis de ce genre de livre, c’est qu’ils sont surtout destinés à des petits. Comme Clapiotte quoi, ou en tout cas des enfants en Maternelles.

Et bien grand bien m’a pris d’accepter de tester un livre personnalisé au nom de l’enfant (pas question ici de faire dans la photo, de toute façon, pas besoin, les illustrations ( de Julie Quintard) sont trop canons pour les abîmer de la tête de nos chers bambins).

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face (mais non c’est pas trop long) propose un livre personnalisé au prénom de vos enfants et change les illustrations selon leur sexe. Oui, parce qu’une petite fille qui s’appelle Victor, ça le fait moyennement.
Chaque mois, un nouveau conte est proposé, sur un thème de saison.

Au mois de décembre, donc, on parle de Noël, bien évidemment.

L’histoire est bien ficelée et assez longue ce qui lui confère un statut de « livre de grand », dixit N°1. D’abord impressionné par la longueur des textes, ils a tenté de le lire avec moi et sans soucis, il est rentré dans l’histoire.
Les livres ont un format adapté au petites mains, avec leur couverture cartonnée « comme les vrais » et leur jolies couleurs, je ne doute pas qu’ils puissent conquérir tous les amoureux des livres. Une belle collection à commencer! Et en bonus, ils sont disponibles en 5 langues, parfait pour les familles mixtes ou pour apprendre à lire certaines langues en parallèle des cours d’école.

Pero no hablo el espnol perfectamente.

Avec chaque conte, un carnet de « jeux de la petite boutique » propose plusieurs activités mettant en scène les personnages de l’histoire. 12 pages pour prolonger le plaisir du contes sous forme de jeux, mots cachés, labyrinthe etc…

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face peuvent se vanter d’être les premiers livres que N°1 aura lu de lui même (après Tom Tom et nana, donc). Cécile Dardalhon fait parfaitement son travail de conteuse pour le plus grand bonheur de mes enfants et certainement des vôtres aussi. D’ailleurs, pour ne pas vous laissez en rade comme çà, ils vous proposent de gagner un exemplaire papier du livre au choix  ainsi que 4 PDF (parfait sur tablette).

Pour jouer, dites moi en commentaire quel sera le titre que vous choisiriez si vous étiez tirés au sort.

Les 5 gagnants seront contactés par mail après tirage au sort et annoncé en EDIT de cet article.

Vous avez jusqu’au 8/12/12 17h pour jouer.

Merci aux Contes de la petite boutique pour ce beau projet et ces beaux cadeaux!

(E-Zabel fait un bon retour de test également si vous voulez un deuxième avis)

*Livres offerts par la maison d’édition.

 

EDIT: les gagnants sont: pour les 4 versions numeriques:  Helene Supermama, G.Diem, Mathilde M et Milie

Le gagnant du livre papier est Chocololita

 

 

Les bonnes actions de l’Avent

Juste quelques petits mots importants à vous transmettre, parce que c’est bien joli de gagner des cadeaux ou d’en acheter une demi tonne pour nos marmots, mais y’a aussi des belles actions à soutenir en ce moment (Signé: ma bonne conscience)

Pour commencer, le réseau d’entraide des Mamans « Hubwin mamans » propose ce mois ci une animation nommé « Le Noel de l’Entraide« . le principe est simple, pour participer, proposez une collectivité, une structure, une asso dans le salon associé à cette opération. Chaque maman devra alors activer ses amies et ses connaissances. Vos amies auront une mission : vous soutenir dans votre démarche en inscrivant sous votre texte de présentation un commentaire. HubWin-mamans soutiendra par le biais de dons toutes les présentations qui auront mobilisé le plus grand nombre de mamans. Vous avez jusqu’au 15 décembre pour mobiliser vos réseaux et faire de beaux cadeaux.
Ca se passe sur le réseau Hubwin, rejoignez nous!

Aujourd’hui, 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida. Une bonne occasion pour s’informer après 30 ans de recherches.
Les chiffres restent inquiétants et la lutte doit continuer. Je vous invite tous à jeter un oeil sur le site dédié à cette journée de mobilisation où vous retrouvez les dates clés du Sidaction.
Il y a presque 10 ans sortaient les préservatifs au « tarif jeune » à 1 francs (ouais, on est vieux, c’est un fait). Et aujourd’hui? Que se passe t-il? C’est interessant de voir l’évolution des recherches durant ces 30 ans. Et de nous rappeler que le virus veille, à nous de ne pas l’oublier.

Âmes sensibles s’abstenir, l’association Enfance et Partage,  qui lutte pour protéger et défendre les enfants contre toutes les formes de maltraitance, qu’elles soient physiques, psychologiques ou sexuelles, a mis en place  une vidéo une vidéo qui interagit avec le regard de l’internaute, via sa webcam. http://www.desapparencestrompeuses.org. En détournant le regard, vous percevrez les choses différemment… J’ai eu du mal à regarder la version hard, j’avoue.

Et enfin,un petit livre fort sympathique en faveur de l’association Theodora dont les clowns sont formés pour travailler en milieu hospitalier afin d’amener un peu de rêves, de magie et d’humour auprès des enfants hospitalisés. L’Apprenti Clown raconte l’histoire d’un clown sans couleur et d’une enfant qui affronteront les monstres et retrouveront leurs couleurs…. Le livre est vendu au prix de 14 euros, dans les librairies indépendantes, réseaux de vente en ligne, site de l’association Théodora. Un livre à offrir au pied du sapin pour raviver les sourires là où il n’y en a trop peu.
Pour info, une blogueuse que j’adore,  Juju et sa tribu organise très prochainement son grand concours de Noel en faveur de cette association cette année, je vous conseille d’aller y faire un tour, y’aura du lourd tout en faisant un bon geste! Nous avons atteint les 500 euros l’an dernier, tâchons de faire plus!

Résultats express concours de Noël: 17 gagnants, et si c’était vous?

La semaine dernière a été riche en découvertes et cadeaux en tout genre et je vous remercie d’avoir été assez dingues pour me laisser des milliers de commentaires… J’ai un peu mal à la tête là tout de suite d’avoir tout vérifié entre hier et aujourd’hui mais je peux vous dire que vous ne pourrez en vouloir qu’à une seule personne: Clapiotte et son petit doigt pointeur. Et on ne peut pas en vouloir à Clapiotte.

Pas longtemps en tout cas.

Bref, merci pour tous vos commentaires, vous avez été très joueurs et pour la première fois, je ne regrette pas une seconde d’avoir organisé cette semaine de jeu, très peu de participants n’ont pas dit bonjour ou merci, la preuve qu’on peut tous etre des gens civilisés :D.

Et merci, merci mille fois pour Clapiotte et son anniversaire. je suis un peu vexée d’avoir eu autant de commentaires pour elle, même sans jouer pour le déguisement, sur le blog, sur Facebook, twitter… bref, si je n’étais pas sa mère je serais un peu jalouse quand même…

Aller, j’arrête, vous vous en fichez de tout ca (mais laissez moi croire que non); voici les résultats…

Roulement de tambour….

©http://www.sylvain-euriot.com/

Pour les bons d’achat H&M et les applis Accro du shopping:

– Girafe Chanceuse
-Lana34
-Princesse Leila
-Zazou

Pour les jeux Perplexus Rookie de Iello:

-EleN
-Line
-Marius L.
-KK-Huète en Bretanie

Pour les boites de rangement Lego:

-La verte: maman@home
-La jaune: Karaboss

Pour la veilleuse Pabobo:

-Spipile

EDIT: Suite à une erreur de ma part dans l’article (depuis rectifié), on m’a signalé que j’avais mentionné 2 gagnants pour la veilleuse, hors il y en avait bel et bien qu’une seule en jeu. Mais comme je souhaite ne léser personne ou être taxée de tricherie, Pabobo a bien voulu en mettre une seconde en jeu afin que tout rentre dans l’ordre. je vous remercie donc d’acclamer un second gagnant:

-Tite Crapule

Et un ENORME merci à Pabobo de rattraper ma bourde :)

Pour le déguisement Princesse Oxybul:

-Sabinette

Pour le Thermometre flash Bébé Confort:

-Clarissime
-Niouzmum

Pour les Sets repas:

-Seb158
-Cleopat
-Chris43

BRAVO A TOUS!

Je vais mettre à jour tous les articles concernés et vous envoyer à tous un mail dans la journée, évidemment, vous avez le droit de me devancer en m’envoyant vos coordonnées postales via mon mail natachart(@)hotmail.fr (en objet « concours Noel », ca m’aidera en cas de spam).

Merci encore à tous et merci aux partenaires qui ont encore une fois bien rempli la hotte de Cranemou!

Vous n’avez pas gagner cette fois ci? Sachez que vous avez encore des chances de gagner une box cuisine pour enfant, une séance photo pro en famille et très bientot encore 2-3 petits/gros cadeaux… stay tuned!

Mon fils se prend pour Bree Van der Kamp (cadeau)

J’en parle régulièrement, la cuisine ne fait que rarement partie de mes priorité. D’ailleurs, elle n’en est une seulement si j’ai faim et dans ces cas là, j’ai grand intérêt à trouver un paquet de tortellinis pas trop loin de ma seule et unique casserole.

Le strict minimum en fait. Voilà.

Maintenant, il se trouve que j’ai des greffons plutôt branchés par le concept de touiller des trucs dans des contenants de façon à les transformer en bouffe.

Vous imaginez comme je saute de joie dès qu’on passe à côté du rayon « œufs » et que N°1 et Clapiotte me prie d’en acheter au moins 54 pour faire des gâteaux tout le week end. You-Pi.

La Pâte à modeler ca serait trop simple vous comprenez.

L’excuse de ne pas faire de gâteau sinon je les mange et donc je grossis (encore plus je veux dire), ne fonctionne pas. Une maman moelleuse qui fait des gâteaux c’est vachement plus cool qu’une maman canon qui mange des bolinos. C’est mathématique.

Ce que je trouve mathématique, c’est que faire de la cuisine avec un enfant (ou deux) ça implique qu’on va devoir faire une vraie recette, en prenant bien le temps de la lire, de peser, de retirer le trop plein de farine parce que « maman le pot il était trop lourd j’ai tout mis c’est tombé d’un coup », de rajouter du beurre, et du sel, et encore des trucs que je n’ai surement pas. On va être obligé de faire une recherche google sur des mots inconnus comme « blanchir » ou « abaisser » en tentant de ne pas non plus passer pour une inculte auprès des Scotchs qui lèches déjà toutes les cuillères, c’est vraiment immonde.
Rajoutez au joyeux bordel ambiant environ 1heure de ménage supplémentaire après la séance et un passage au karcher obligatoire et on est bon pour l’internement.

J’adore les mercredi après midi, n’en doutez point.

Bon, n’empêche, je suis bien obligée d’admettre que si ils aiment ça, je me dois de leur faire ce plaisir. Puisque je suis une mère parfaite (évidemment).

Et même, j’irai jusqu’à avouer que lorsqu’on ma présenter le concept de la box cuisine pour enfant, j’ai trouvé ça sympa. Voire même carrément chouette. J’ai un côté maso refoulé, je ne vois pas d’autre explication.

Chez Charlie Jasmin, ils ont su me convaincre (heureusement qu’ils sont sympas aussi, parce qu’au départ, j’étais pas super chaude).

Ils viennent de lancer la box cuisine des enfants avec 6 produits gourmets et gourmands et des recettes équilibrées à faire en famille. Le tout chapeauté par Nathalie de Masterchef.

La Boite aux Trésors Charlie Jasmin trouvera certainement sa place sous le sapin de nos chefs en herbe. Chaque mois, une nouvelle box sortira sur un thème différent. Ce mois ci, donc, il s’agit du « tour du monde des saveurs ». les commandes sont encore possible pour cette boite jusqu’au 7 décembre. Apres, on passera à la nouvelle!
Un petit aperçu des recettes? « Un chocolat chaud nippon ni mauvais », « On a volé les gâteaux de la couronne », « Dolce vita à Bollywood »….de quoi voyager! J’ai hâte de découvrir son contenu moi! (si, c’est vrai, je vous jure… comme quoi tout arrive)

Le fonctionnement chez Charlie Jasmin est un peu le même que les box qu’on peut connaitre: une box à 22,90 euros tous les mois, résiliable à tout moment (possibilité d’abonnements dégressifs)

Et l’un d’entre vous va pouvoir la tester. Et ouais!
Pour tenter votre chance et peut être recevoir la boite aux trésors de Charlie Jasmin, vous me dites en commentaire ce que vous aimeriez découvrir en ouvrant cette boite gourmande spécial enfants afin de faire un peu de cuisine avec eux les dimanche frisquet de cet hiver!
Vous avez jusqu’au 05/12/12 inclus. je tirerai au sort le gagnant et le contacterai par mail dans la foulée. Je le remercie d’avance de me repondre assez rapidement afin qu’il reçoive sa box dans les meilleurs délais!
*Une chance de plus en relayant sur Twitter ou Facebook (merci de me le préciser)
Et evidemment, à votre bon coeur pour aimer la page Facebook de Charlie Jasmin!

Bonne chance!

Et pour les plus grands ou les plus gourmands, sachez que ma copine Camille des Gourmandises de Camille vous offre les frais de Port pour toute commande d’un coffret dans sa boutique (ca y est, j’ai faim) à partir de 39 euros d’achat. Le code, c’est CRANEMOU (jsuqu’au 10/12/12). Vous dégusterez à ma santé!

EDIT: Après tirage au sort, la gagnante est Lulu!

Bravo! Je te contacte par mail immédiatement!

Et merci à tous!

1, 2, 3, Mickey, Donald et Moi….

Je suis ouvertement fan de Disney. j’aime l’univers, j’aime la plupart des films, j’aime les dessins, j’aime le rêve, j’aime l’humour, j’aime même les princesses, c’est pour dire.

A la limite, j’aime moyennement Minnie, les nanas trop précieuses ont la fâcheuse tendance à m’agacer au plus haut point. Il m’est même arrivée de l’insulter (à vois basse) en voyant une de ses prestations dans « La Maison de Mickey » d’ailleurs. Mais bon, Mickey a mauvais goût et a envie de s’enquiquiner avec une chipoteuse en robe à pois, c’est bien son problème. Moi, je m’embête bien avec un mec qui dégaine l’aspirateur au moindre pet de mouche. Chacun sa croix finalement.

Donc, oui, j’aime bien Mickey, ses amis, son univers et aujourd’hui, j’aime surtout les paillettes qu’il met dans les yeux de mes enfants.

Quand j’étais enceinte, nous avions offert à N°1 une ultime sortie à 3 à Disneyland Paris. Un séjour génial où je passais devant tout le monde avec mon ventre énorme en regardant mon fils pétiller à chaque personnage croisé, chaque attraction, chaque petit moment devenait motif d’émerveillement.

Depuis septembre, je me tâtais à en mettre plein la vue à Clapiotte. Elle est très Mickey (et très Minnie aussi, la  traitresse), très princesse, très oiseaux bleus qui chantonnent en semant des étoiles filantes. Mais est-ce que ca vaut le coup de se payer Disney à cet âge là? D’un côté, oui, pour le rêve, d’un autre côté, à 3 ans, se souvient-on de tout ca? Ne sera t-elle pas trop fatiguée? Ne fera t-il pas trop froid (naitre en novembre, LA bonne idée du siècle).

Au final, nous nous sommes dit qu’on le ferait plutôt en mai-juin, ne serait-ce que pour la météo.

A peine cette décision prise, je reçois LE mail. Un mail qui, quand tu l’ouvres, te fait avoir plein de petites palpitations et qui te fait bondir de ta chaise en faisant une petite danse de la joie.

Les enfants m’ont regardé d’un air désespéré (je fais régulièrement des danses de la joie, ils sont blasés), mais je ne pouvais expliquer ma subite hystérie. C’était une tellement belle surprise pour moi que je souhaitais leur offrir la même le Jour J.

Nous voilà donc bouclant nos valises et sautant dans un train (il s’est passé quelques jours entre, en vrai, mais j’ai rien fait de spécial alors passons).

Les enfants croient qu’on va voir des copines à moi à Paris (ce qui n’était pas complètement un mensonge puisque j’allais retrouver mes copains Isabelle et Till).
Arrivés en gare de Mickey Ville, les yeux de N°1 n’ont pas cessé de s’agrandir, j’ai presque eu peur qu’ils se décapsulent de leur orbite.

« Mais… tu m’avais dit « une petite surprise, c’est PAS petit,, ça, comme surprise »

« Et on reste 2 nuits »

….Là, il a buggué un moment. J’étais tout à coup et pour 3 jours la plus cool des mamans qui avait la plus cool des occupations et que les blogs c’était trop trop bien.

Quant à Clapiotte, elle n’a tilté que… en arrivant à l’Hôtel pour y déposer la valise. On a croisé Mickey, Minnie et Dingo. Cash. Direct ils ont fait des photos, des autographes, des bisous et des câlins… bref, mes greffons pétillaient comme des Frizzy-Pazzy.

Et ne se sont arrêtés que le soir venu, décédé de fatigue.

Il faut dire que la première journée a été forte en émotions, en activités et en belles découvertes.

Nous avons été accueillis comme de véritables VIP et nous avons passé un séjour sous ce blason un peu particulier, on passait devant tout le monde grâce aux VIP Fast Pass, ce qui nous a permis de faire beaucoup d’attractions sans faire de queue, y compris Peter Pan, 12 fois, d’habitude bondé.

Si vous avez raté la partie sportive du séjour où je parle de Peter Pan, je vous laisse voir ICI, c’est très frais.

Clapiotte s’est littéralement éclatée dans Fantasyland, la partie du parc la plus adaptée à son âge. On a croisé beaucoup de personnages, fait plein de photos et toutes les attractions. Au moins 2 ou 3 fois chacune. On s’est octroyée avec Clapiotte un arrêt sieste à l’Hôtel New York où nous étions logés (au passage, super Hôtel du début à la fin, même si j’avais beaucoup aimé le NewPort Bay Club également pour le look, le New York est génial car vraiment à côté) parce qu’une soirée ÉNORME nous attendait.

On a également pu voir la parade de Noël de près, la cavalcade de Noël également, une mini parade avec le Père Noël, les personnage, quelques Lutins et beaucoup, beaucoup de neige… un moment un peu à part dans notre journée d’ailleurs.

Et puis ce magnifique château qui s’est illuminé comme un arbre de Noel, sous les chants d’une chorale d’enfant: magnifique…

Je suis allée rejoindre les copains dans le resto  réservé pour l’occasion pour dîner. A ce moment là, le Parc était fermé au public. La poignée de privilégiés dont nous faisions partie a pu arpenter le Parc sans PERSONNE, les manèges sans queue, juste nous. Le buffet était merveilleux, les personnages passaient de table en table pour le plus grand plaisir tous ces enfants, c’était incroyable; Rien qu’en le racontant j’ai l’impression de mentir tellement c’était dingue.

A 22h30, nous avons eu le droit au plus beau des cadeaux. Et je ne mâche pas mes mots: Disney Dreams. Rien que pour nous.

Il faut que je vous avoue que je voulais absolument aller à Disney avant la fin de la célébration du 20eme anniversaire RIEN que pour Disney Dreams. je me doutais que c’était magique; c’était encore plus que ça. Clapiotte m’a réclamé « le spectacle du château » tout le reste du séjour. J’en aurai chialé… enfin, vu qu’en partant, tournant le dos au château et marchant émerveillés vers la sortie pour nous coucher, ils ont conclu notre soirée dans Main Street avec la neige qui nous tombait dessus, heureusement qu’on se lançait des petites vannes avec Till et Mme TheCat sans quoi je perdais toute crédibilité…..

Définitivement, quand Mickey veut te vendre du rêve, il ne fait pas semblant. Nous étions enchantés et moi qui redoutais le froid et la fatigue de la petite, avec un bon équipement (que j’avais prévu) et l’excitation, tout s’est déroulé à merveille. Je ne saurai que vous conseiller une excursion avant le 6 janvier pour profiter de cette belle programmation de Noël.

Pour les infos pratiques, avec les enfants de 3 ans, donc, il est possible de faire une bonne dizaine d’attractions. Pour Noël, le bonus sera attribué à « Small World », vous savez, les poupées qui chantent là, avec ce petit air qui nous reste dans la tête éternellement… Pendant les fêtes, certains tableaux sont changés et mis au goût de la saison et la chanson « classique » des poupées passe en alternance avec des chansons de Noël… si bien que… nous ne sommes pas devenus fous (même après 10 passage en 3 jours!). Pour les « trucs de grand », on a usé du « Baby Switch » où N°1 en profitait bien en faisant un tour avec son pere, un tour avec moi pendant que l’autre gardait Clapiotte en attendant son tour. Parfait.

Les attractions préférées de Clapiotte sont donc: Small World, le Petit Train Casey Jr, les petits bateaux à côté du train « le pays des contes » ou quelque chose comme ca (c’était la première fois qu’on le faisait), Buzz l’éclair (fait environ 1000 fois), les tasses et Peter Pan. Sinon, elle a bien géré les Pirates des caraïbes, même pas peur et dans l’autre parc, c’était moins évident, mais on a pu faire aussi pas mal de chose. A cet âge, on passe aussi beaucoup de temps à regarder le décor et… c’est pas mal aussi de ne pas courir!

3 jours merveilleux, des souvenirs plein la tête, les yeux qui brillent… Je ne remercierai jamais assez les fées Anne-Clochette et Marraine Elodie pour tout ça.

Et vraiment si vous avez l’occasion, Disney Dreams vaut vraiment le coup! Du rêve éveillé, des larmichettes quasi assurées.

(J’ai instagrammé et twitté les photos de notre séjour sous le pseudo @cranemou ou #Disneyxmas, si vous voulez voir d’autres photos)

©Disneyland Paris

Pratique: Partir à Disney, en hiver avec un enfants de 3 ans:
-Prévoir des sous pull type seconde peau (chez decathlon), comme au ski
-Attacher les gants au manteau
-Privilégier un sweat polaire à capuche plutôt qu’un bonnet.
-A 3 ans, la poussette est quand même de mise, c’est vraiment crevant.
-Du coup, on peu opter aussi pour un grand plaid en polaire pour chauffer les jambes
-Prévoir des capes de pluie au fond du sac et toujours protéger sa poussette avant de faire la queue, si le ciel menace… je parle en connaissance de cause!
-Rester zen et se mettre dans la tête que si petit, on ne fait pas le Parc en courant, alors on profite de s’émerveiller et voir des spectacles qu’on ne prend pas forcément le temps de regarder normalement.
-Doudou, sucette, eau, petit change au cas où, lingettes ou lotion désinfectante, mouchoirs, compotes à boire, petit gouter pour patienter etc…  HOP, dans le sac!

Plus d’infos et réservations ICI

Sourire ©Disney