Parce que je suis aussi ailleurs

Aujourd’hui, peu de temps pour publier un article, mais vous pouvez quand même lire ma prose formidable (mais si mais si!) sur le site de neufmois.fr où je parle de l’organisation avant l’arrivée d’un greffon… plein d’espoir, comme d’habitude.

Et sinon, cette semaine, j’ai testé Polagram, une appli Iphone (et android) qui permet de développer nos photos instagram (ou celles de notre téléphone portable) en 3 clics et les recevoir (si il n’y a pas de soucis avec la Poste) très rapidement à la maison. J’ai adoré, je m’en vais de ce pas en refaire encore et encore pour créer un grand pèle-mêle de mes délires sur smartphone. Si vous souhaitez tester, avec le code PGNATACHART, vous aurez droit à 20% sur votre commande (et moi 40, ils sont sympas hein? Je pense que vous aurez la même chose en commandant après d’ailleurs)

 

Il est où mon colis? DTC.

Haaa, c’est la fête en ce moment sur le blog, on se plaint, on en a marre, c’est chouette, on vide nos sacs avant d’entamer une nouvelle année sous le signe des arcs en ciel et des licornes.

C’est bientôt Noël (si vous n’étiez pas encore au courant, vraiment, vous le faites exprès) et si vous êtes en train de lire ce blog, c’est peut être parce que vous passez trop de temps sur internet (non, non, ne partez pas, je vous aime quand même… enfin, surtout d’ailleurs).

Et si vous êtes hyper connectés, vous avez certainement commandé pas mal de cadeaux sur internet.

Mais vous n’êtes pas des grands malades non?

Non parce que je ne sais pas vous, mais personnellement, je ne suis jamais certaine de recevoir les cadeaux avant Noel. Faut dire que j’ai une relation toute particulière avec la Poste, DHL, Chronopost TNT et tous les autres, je pense avoir tout testé d’ailleurs.

Les services de livraison ont

1/soit un problème avec moi, mon adresse, mon nom de famille, en tout cas, on dirait une vengeance personnelle

2/ soit un problème avec les colis en carton. Ce qui, avouons, le, est bien dommage étant donné leurs fonctions initiales.

Parlons de mon facteur. Enfin « mon », je sais pas, j’en ai plusieurs, alors je ne sais pas très bien lequel me déteste (surement celui à qui j’ai ouvert en pyjama, l’œil cerné mal démaquillé et le cheveu façon grunge de 8h du matin).

Mon facteur et ses potes livreurs ont des tas de raisons de ne pas m’aimer. je ne porte pas de nuisette transparente et de toute façon, je ne suis pas particulièrement bien gaulée, j’habite un immeuble sans ascenseur et ma cage d’escalier au niveau des boites aux lettres sent un peu la pisse (mais moins l’hiver quand même). Et surtout, je fais mes courses presque uniquement que sur le net et EN PLUS je suis blogueuse, du genre qui reçoit des truc en test, ce qui augmente mes chances de recevoir des colis, donc.

Forcément, cela explique surement que je suis toujours absente sur les avis de passage. Alors que j’étais là. Classique, mais toujours agréable. Cela explique aussi certainement que mon colis ait été retiré par une personne ayant un avis de passage avec MON numero de colis dessus alors que moi même, je n’avais pas eu d’avis dans ma boite (rapport que je suis devin, il parait, c’est une rumeur qui me vient de la femme du facteur qui est ami avec le livreur chronopost).

Peut être que ça explique aussi la dame du comptoir qui m’insulte en me disant que je suis qu’une débile parce que je n’ai PAS ce fichu avis de passage et qui ne peut rien faire pour moi. Sauf que moi non plus, je peux rien faire pour moi. Alors on fait une crapette en attendant?

Je suis certaine que çà explique aussi que mes colis soient déposés régulièrement dans 4 postes différentes. Ils ont noté que je m’engraissais, il FAUT que je me fade mes 30 minutes de marche journalière, et les livreurs y contribuent.

En revanche, je n’explique pas le fait que le colis ait été déposé en face de mon adresse, qui n’était en fait pas mon adresse, chez un commerçant qui ne fait même pas dépôt et qui n’est ouvert que 3heures par semaine. Je n’explique pas que ce commerçant ait ouvert mon colis et jeter la lettre qui s’y trouvait, ni pourquoi , ni comment c’est possible. je n’explique pas non à quel point j’ai été compréhensive avec la dame du service de livraison (DHL je crois) qui m’a remercié 100 fois d’être « aussi aimable », et pourtant, c’est pas mon genre.Mais je remercie quand même le livreur qui est venu présenter ses excuses à ma porte (tout arrive).

Ah bah ils sont làààààààà…..

Je ne sais pas tout ça m’arrive à moi. Régulièrement.

Ah non, je me trompe. ça n’arrive pas qu’à moi… et je remercie les copines de Facebook pour leurs témoignages qui me redonnent foi en ma bonne étoile (mais moins aux délais de livraison avant Noël).

Lara:

« Pour le contexte, j’habite à la campagne, mon adresse n’est pas dans les GPS, et pour arriver, ce sont des routes, pas très petites, mais sans bas-côté…

Je passe sur l’habituel avis de passage alors qu’on a bloqué la journée exprès, je pense que tu as du en avoir plein…
Suite à un passage de DHL comme ça, j’ai du faire face à la prise de RDV pour un 2° passage, possible sur internet… super !
je prends donc RDV pour le lendemain en annulant mes RDV… 16h, toujours personne, j’appelle le centre… ma demande n’a pas été prise en compte… pourquoi ?
parce que la demande sur le site internet ne marche pas… bien bien… donc on reprend RDV par téléphone pour le jour d’après…
le lendemain, donc à 16h, toujours personne… je rappelle… on me dit d’attendre 17h (j’y crois moyennement là… une livraison à 17h, j’en ai pas vu beaucoup)… et donc bingo, personne… je rappelle… le livreur était parti sans mon colis.
J’ai donc gueulé pour exiger un horaire de passage le lendemain ne pouvant plus me permettre de rester coincée une journée entière… il m’a fallu 3 coups de fils et 2 mails incendiaires (en l’espace de 20 min) pour avoir une plage horaire d’1 heure… qui bien sûr n’a pas été respectée…

bref, depuis, je ne me fais plus livrer par DHL, je paye plus cher pour passer par UPS… qui me livre jusque chez moi, et au pire, quand je suis pas là, il me fait la surprise de me laisser mon colis dans le coffre des jouets dans le jardin… maintenant, je suis au courant, au départ, ça m’a fait bizarre…hum hum…

j’ai aussi un autre livreur qui m’appelle un matin

« bonjour, j’ai un colis pour vous, j’arrive dans 10 min
– super, je suis sur la route, je serai chez moi dans 10 min aussi.
– oh ben si c’est comme ça, on peut peut-être se retrouver au bord de la route ? ça m’évite de monter jusqu’à chez vous ? »
sur le bord de la route de campagne, sans bas-côté, avec 2 enfants dans la voiture… autant te dire qu’il a été plutôt bien reçu…par contre, il faisait la gueule en arrivant à la maison… « 

Loreleiy:

« Je voulais partager mon (mes ?) aventures avec la poste.
Par où commencer ?
Il y a eu le colis de noël l’an dernier :
envoyé à ma sœur pour elle et son copain qui vivent à Mulhouse, un petit dico franco-japonnais, un maneki-Neko et un fossile d’ammonite de Madagascar. Le bordereau indique « livré » mais ma sœur qui est au foyer n’a jamais rien eu, pas croisé le facteur pendant toute cette semaine là et bien sur ils déclarent que le colis a été remis à un voisin.

Il y a eu l’appareil photo commandé par mon père sur ebay :
un jours, je réceptionne une groooos colis au nom de mon papa. Pas le temps de vérifier quoi que ce soit, la factrice s’est enfuie. Et pour cause ! Sur le bordereau il est écris 500gr comme poids et j’ai au moins 1kg5 de couette dans les bras. Je suis allées faire une réclamation à la poste et la dame prend le colis, décolle le bordereau, met la couette avec les colis et me dis c’est bon merci au revoir.
Euuuh… bah non ! Je lui ré-explique elle me répond que ils vont chercher un colis tout seul et si il correspond nous l’enverrons…
Jamais eu de retour et le remboursement tin-tin…

Il y a eu le colis pour l’anniversaire de ma fille qui est arrivé avec une ouverture de la taille d’une carte postale au cutter. Il ne manquait rien mais il a été visité.

Et récemment, j’ai découvert :
Chaque année, La poste organise une vente aux enchères* de colis perdu chez eux :
Vente du 30/11/2012 : LA POSTE VENTE DE NOEL
Exposition : 9H / Vente: 10H
24 Rue du Marché Commun, 44300 Nantes

et :
http://www.documentissime.fr/cas-pratiques-droit/la-poste-a-egare-mon-colis-quels-sont-mes-droits-20.html« 

*Après vérification, les colis non récupérés sont effectivement vendus aux enchères au profit d’une association caritative, chaque année.

Karine:

« L’année dernière, le 24 décembre, j’attends un colis de dernière minute trèèèèèèèès important, très dernière minute aussi mais indispensable. Comme je suis, aheum, cliente premium chez Amazon, j’attends de pied ferme mon livreur (chronopost).
Qui n’est jamais venu.
Mais qui a soutenu qu’il était venu.
J’ai donc pris ma plus belle plume pour dire tout le bien que je pensais de ce service. Et trouvé un autre cadeau en catastrophe le 24 à 18h.
Et je me suis fait un ami pour la vie.
Et je prie maintenant à chaque commande pour ne pas avoir affaire à lui (ce qui semble être bon maintenant vu qu’apparemment Amazon fait appel à une autre société).

bisous et puissent les Dieux des livraisons être avec nous ce Noël!! »

Gaëlle:

« alors, une histoire (banale) avec la poste : première semaine de Décembre, j’envoie un colis a ma grand-mère de 80 ans avec cadeau de Noël, chocolats et petit mot doux. Colis envoyé contre signature bien entendu!
Ben ma grand mère ne l’a jamais reçu!
Et la piste nous a sorti la copie du soit disant bon de livraison, avec une signature (fausse!) au nom de ma grand mère..
Bien entendu quand on a dit à la poste que la signature était fausse, il ont dit que si si le colis avait été livré! Et nous ont limite fait passer pour des afabulateurs..
Ma pauvre grand mère était toute perturbée..

Autre petite histoire, avec UPS cette fois ci :
Livraison d’une console de jeux, le truc qui vaut une fortune. Il était bien précisé qu’il fallait le remettre en main propres a la livraison!
Le livreur est passé, nous étions absents (bah oui on bosse parfois!)..
Bah le colis il l’a laissé…….. Sur le paillasson!
C’est notre voisine qui l’a vu et qui a eu l’idée de le récupérer jusqu’à notre retour.. »

Memy:

« la 1e, GLS dans le Pas de Calais, qui étaient à deux doigts de renvoyer un paquet que j’attendais de chez nos amis rosbifs, après soi-disant être passés 5 fois, alors qu’on ne les a jamais vus. J’étais tellement en rage que j’ai explosé une porte de placard de la cuisine (mais vraiment, c’était la porte du placard ou le mec au téléphone, le mec au téléphone était trop loin, c’est la porte qui a pris). Finalement mon ex m’a pris le téléphone des mains, a menacé de débarquer à l’entrepôt avec 3 potes pour récupérer le colis. Le lendemain matin à 6h le paquet était livré, à la bonne adresse, il avait été ouvert. On n’a jamais eu trace de quelque reçu ou preuve que le mec s’était déplacé avant, heureusement qu’on avait un numéro de tracking sinon le paquet serait reparti sans qu’on n’en ai jamais vu la couleur (à moins qu’ils ne l’aient gardé pour eux, c’était un truc plutôt très cher et rare).

la 2e, toujours GLS, toujours dans le Pas de Calais, le mec a balancé le colis que j’attendais au-dessus de la clôture (alors que j’étais là), je n’ai retrouvé que quelques bouts de carton, mes deux molosses l’ont bouffé (c’étaient des paquets de protéine)

la 3e, encore et toujours GLS, mais cette fois en Picardie, le gars a explosé un des carreaux de la grange pour balancer un carton de livres à l’intérieur, carton qui a passé la nuit sur un sol en terre battue humide sous la roue avant de ma bagnole. Le lendemain matin j’aurais roulé dessus en partant bosser si je n’avais pas dû ramasser les éclats de verre par terre (et sur le trottoir aussi tant qu’à faire). Heureusement, mes chiens n’étaient pas sortis entre deux, sinon ils auraient pu se blesser. Heureusement, aucun gosse ne s’est blessé en partant à l’école le matin avant que je ne ramasse.

la 4e, il y a 3 semaines de ça, encore et toujours GLS, qui est allé déposer un paquet au secrétariat de l’école (à l’autre bout de la rue, en m’écrivant sur le papier « laissé à Mme Unetelle », démerde-toi pour trouver) en leur disant que c’était urgent parce que c’était un paquet de médicaments. Les pauvres nanas de l’école étaient à deux doigts d’appeler le maire pour lui demander de venir me l’apporter en toute urgence. Le carton contenait… une ceinture de maintien pour mon dos. Je sais pas toi, mais moi, mes médocs, je les prends à la pharmacie.

Ca doit toujours être le même entre la 3e et la 4e. J’attends de le choper (parce que ça va finir par arriver), et le jour où ça va arriver, c’est avec ma grosse que je vais l’attendre. S’il a de la chance. Sinon il tombera sur mon Ours. Et là après il ne voudra plus jamais nous livrer !

Sinon j’ai une factrice absolument géniale, un livreur Chronopost très gentil, et un livreur UPS qui est un amour. Ca compense. »

La Prune:

« Ma petite anecdote s’est reproduit deux fois elle est très classique, mais bon, elle est rageante quand même.

Nous sommes à la campagne, et comme on bosse à paris, être à la maison entre 10h et 17h c’est juste impossible.

A deux reprises nous avons reçu un avis de passage de Recommandé. Donc si tu suis le raisonnement, ils sont passés AVEC le recommandé mais on n’était pas là donc ils sont repartis AVEC le recommandé (forcément).

On va à la Poste le samedi suivant (entre 10h et 12h avec tout le village sinon c’est pas drôle). Et là la Madame revient la bouche en coeur de la réserve en disant « bah euh… on l’a pas là… je sais pas où il est passé »… comme par hasard le miens était un cadeau de noël et mieux pour Pruneau, il s’agissait d’un colis de valeur, transporté en « sécurisé » c’est à dire logiquement transporté à part et flashé à de multiples reprises… on ne les a jamais revus… « 

Sandra

« Alors service de livraison pourris bonjour
GLS pour ne pas le citer Est très fort dans le genre !!! On a suivi de livraison mardi mis en livraison, j’attend à la maison toute la journée rien, le lendemain remis en livraison.. à 17H45 toujours rien O_o j’appelle je râle leur demandant si ils se foutent de moi.. Ils me disent qu’ils remettent en livraison vu l’heure (livraison jusqu’à 18h). 19h on sonne à la porte AHHH mon colis.. 2 fois avec eux… J’ai râler 2 fois depuis je suis livrée entre 16h et 17h MOUARFF Ils ont aussi fait fort avec ma voisine les même, ils l’ont appeler à 17h30, d’un village à 6km de chez nous, ils ne trouvaient pas le village, ils étaient en face du panneau indicateur O_o Ma voisine donne les explications, le gars lui dit, ah non je peux pas me déplacer, je suis en fin de tourner je doit rentrer vous venez ou je vous le re-livre demain O_o Ben elle a fait 12 km donc aller retour pour son colis… Et sinon hier Chronospost me livre ma nouvelle parabole pour Canalsat, colis ouvert O_o le gars me dit c’est bon, bon ok.. je regarde hummm pas de décodeur mince… Je tel a canal, j’en recommande un, et 1h après le livreur téléphone à mon mari, oups le décodeur était dans le fond du camion Il repasse aujourd’hui !!! J’aime les livreurs moi Et je passe pour une nouille une seconde fois auprès du service client Canal pour annuler le second décodeur « 

Lulue qui nous donne encore espoir:

« il y a 3 ans je décide d’acheter sur Vente Privée un superbe tapis pour la chambre de BébéJolie. Manque de bol, la livraison tombe pile poil pendant la grève de LaPoste (qui a duré presque un mois si je me souviens bien). Ne voyant rien arriver (forcement) je prend contact avec le bureau de poste (enfin avec la plate forme, 30′ pour arriver à parler à un humain qui ne soit pas en grève) qui me dis « mais madame, c’est à l’expéditeur de faire la réclamation. Votre colis doit être bloqué au dépôt. il va sans doute repartir ».
ah. je contacte VP, qui me demande gentiment si je veux qu’il me réexpédié le colis (et donc frais de port²) ou si je souhaite le remboursement. j’opte pour la deuxième solution en me disant que mon beau tapis ne doit pas être perdu pour tout le monde et me fais une raison.

épilogue: dans la semaine le service client de VP a recrédité mon compte du prix du tapis+les frais. trois jours plus tard, le service expédition du même fournisseur m’informait que mon colis était revenu au dépôt et voulait savoir si il devait procéder à la réexpédition dudit colis. oui monsieur. merci monsieur.
du coup grâce à la grève des postiers, j’ai gagné un chouette tapis (du plus bel effet dans mon entrée en fait) »

 

Et sinon, quelques anecdotes de plus ici ou pour finir.

Et vous, il est où votre colis?

Note: Chers les gens bossant pour ces entreprises… on VEUT savoir POURQUOI c’est si compliqué de laisser un avis de passage? Si compliqué de monter 2 étages? Si compliqué de lire nos adresses? Si compliqué d’être aimables? Si vous avez une piste pour nous expliquer, histoire qu’on ne pète pas un câble à chaque fois qu’on voit une voiture jaune, ça serait super sympa d’intervenir!

Note: Merci d’éviter les « vous avez qu’à déposer une « plainte » on fera remonter. Mon cul oui, j’ai râlé au moins 100 fois et toujours le même probleme. Alors j’arrête de perdre mon temps EN PLUS avec ces conneries!

©Tiago Hoisel

Et j’ai même pas de chien…..


 

 

Chers vous tous…

Mes très chers lecteurs,

Sachez que je vous aime fort. Très fort. Et qu’aujourd’hui, chaque article est écrit pour tenter de vous divertir, à mon petit niveau.

C’est vrai, j’ai peu de temps en ce moment pour répondre à vos commentaires, mais j’espère que vous apprendrez très vite que ce temps là, je le consacre à d’autres petits trucs qui vous seront bientot destinés aussi… voilà, ça, c’est dit.

Et puis surtout, vous êtes super cools de continuer à commenter, malgré, donc, mes silences de plus en plus nombreux.

MAIS. Parce qu’il y a un « mais ».

Quand j’écris un article pour me plaindre, du genre de celui sur la mairie ou celui de l’école, il est évident que je pointe une situation en particulier et que je ne fustige pas les corps de métier les uns après les autres. Pour en rajouter, j’utilise facilement l’humour et le second degré pour grossir les situations.

Encore une fois, je vais pointer deux ou trois cas en particulier. Des personnes qui se sentent visées, ce que je peux concevoir, mais ce n’est pas pour autant que je vais m’abstenir de parler aussi des choses qui fâchent.

J’adorerai que, quand vous n’êtes pas d’accord avec ce que je dis, vous restiez courtois quand même. Et mieux encore, que vous interveniez en connaissance de cause, c’est à dire, en ayant lu de quoi il retourne. Parce que vous énervez dans les commentaires pour des raisons qui n’ont pas lieu d’être me met vraiment hors de moi. Certes, j’ai un caractère de chiotte, mais sincèrement, c’est tres désagréable de répéter ce qui est déjà écrit dans l’article en question.

Voilà, ca, c’est dit aussi. Parce que ça m’agaçait ces derniers temps de voir avec quelle véhémence certains se donnent la peine de perdre leur temps pour du vent et avec quelle énergie je perdais mon temps pour me justifier de ce que je n’avais pas dit.

Et dorénavant, je n’accorderai plus ce temps là à des trolls qui avaient simplement envie de passer leurs nerfs. Je passerai mon chemin pour n’accorder mon intérêt qu’à ceux qui, pour commencer, ont lu de quoi on parlait.

Et je vous préviens à l’avance, demain, les livreurs, facteurs et leurs potes en prennent plein la gueule.

 

 

Attention…au bout de trois…une abeille…te piquera….

 

Je ne sais pas vous et je ne sais pas si je vais me faire taper sur les doigts, mais le matin, à la maison, quand tout le monde a déjeuner, y’a télé. C’est comme ça et ca n’a pas l’air de traumatiser quiconque au final… encore mieux, ça m’arrange, les enfants en profite pour continuer à se reposer pendant que je prends ma douche et me prépare.

ceci dit, ils ne sont pas super originaux dans les programmes: « on regarde des dessins animés ou des dessins animés? »

« Des DESSINS ANIMES!! » réponds, folle de joie, Clapiotte, comme si c’était la fête ce matin là (les autres jour, ils passent leur temps dans des tiroirs fermés à clé, c’est pour ça).

Pour les chaines, il n’y a que l’embarras du choix avec ce câble qui nous offre, en plus des chaines classiques, souvent des accès gratuits aux chaines normalement payantes (d’ailleurs, ils ont dû nous oublier) (ne le dites à personne).

Bref, je suis devenue pro en zapping matinal. Et le mercredi, à 7h50, sur TFou, y’a Maya l’abeille.

Nan, pas la Maya de notre enfance dont le générique hyper aigu nous brulait les tympans. La Maya 2012, en 3D et graphisme sympas et rondouillards à la mode de notre époque numérique. Destinés au 3-8 ans, les miens sont piles poil dans la cible, et ils sont plutôt friands des aventures de Maya, Willy et le bousier Ben (oui, BOUSIER, tout à fait).

 

Pour une fois, en plus, j’ai eu la chance de leur présenter d’abord les produits dérivés avant le dessin animé, du coup, Clapiotte rameute tous ces copains abeilles et criquets devant la télé quand on regarde Maya (tradition familial, moi, je mettais Barbie devant les pubs), puisqu’on me les avait présenté en septembre déjà, chez Lansay. Des figurines trop jolies qui me rappelait beaucoup mon enfance… Ils savent à qui ils s’adressent, jouer sur la nostalgie des trentenaires aujourd’hui parents mais pas tout à fait mûrs pour être blasés de tout ça, trop facile!

Récemment, on a pu agrandir la collection avec les dérivés de Smoby, Educa ou encoreIMC Toys… voui, on vit abeille, on pense abeille… encore un peu et mes enfnats feront du miel. je pense en tirer un bon prix à ce moment là.

Et les enfants peuvent se faire plaisir (mais non, pas nous, les ENFANTS on a dit) sur le site Maya où on peut retrouver tout un tas d’activités, de jeux, de coloriages, de goodies etc…

De bonnes idées cadeaux de Noël pour les fans même les plus petits.

Moi, en tout cas, je me replonge dans l’univers de Maya avec ce petit rictus de « celle qui sait », ce petit pincement de « celle qui vieillit » et cette petite joie de « celle qui pouvait en faire profiter ses enfants ».

 

Liste de Noel: jeux de société, jeux vidéos ou les deux?

Bon, ce n’est plus un secret, à la maison, nous sommes joueurs. Très.

Alors, des jeux de sociétés, on en a plein les placards, tellement que je fais des roulements pour ne pas qu’on joue toujours aux mêmes. La sélection coup de cœur que je vais vous proposer est plutôt axée sur les plus de 7-8 ans, voire, pour certains, plutôt pour adultes (et jeunes adultes quoi, pas des trucs cochons quand même on est sur un blog de maman respectable… hum…). Faut-il encore aimer jouer.

Pour commencer, laissez moi vous (re)présenter ma marque de jeux coup de cœur du moment: Smatgames.

Smartgames propose une variété de jeux très simples à jouer seul ou à deux la plupart du temps. D’abord, je les aime de part cette simplicité. Pas de règles de 3Km à comprendre, pas de pile, pas de blabla, ces jeux là apprennent aux enfants à s’occuper seuls tout en restant passionnants ET éducatifs. Les prix partent de 10 euros jusqu’à une trentaine selon le jeu. Le jour où j’ai essayé, j’ai été convaincu et j’en offre régulièrement aux anniversaires de petits copains du coup. Vous les trouvez en magasins de jouets ou sur Oxybul ou Amazon par exemple, pour ne citer qu’eux.

Vous pouvez tester sur le site directement certains jeux, j’adore!

Une chouette découverte chez Goliath: le jeu « Esquissé ». Un mix entre le téléphone arabe et le pictionnary, c’est très marrant de mixer les équipes avec des petits et grands. Seul inconvénient: il faut être pas mal pour que ce soit vraiment marrant. Mais ça tombe bien, on est souvent tout plein pendant les fêtes de fin d’année.
Moins on sait dessiner, plus c’est rigolo. Évidemment, si vous jouez avec un artiste, ça sera pas très drôle, c’est sur.

Pourquoi? J’explique.
le premier joueur prend une carte. Il dessine le mot qu’il a lu puis le présente au second qui, lui, devra deviner le mot du dessin. Sans rien dire, il note le mot qu’il pense etre représenté sur le dessin et le donne au joueur suivant. Qui lui, devra dessiner à son tour ce mot (plus ou moins nouveau selon qu’il ait été bien dessiné au départ ou non » etc etc….

Je peux vous dire que ca fonctionne parfaitement avec des 7 ans et demi-8 ans qui dessinent quand même moins bien que Picasso. Le but du jeu, les points etc ont vite été oubliés pour ne garder que l’effet du jeu d’ambiance, j’ai trouvé ça très sympa et vraiment marrant. On le trouve à 21 euros sur Amazon, je trouve le prix assez correct pour un jeu d’ambiance

Note: ça parait simple comme ça, mais je vous avoue que même si le fait que ce jeu pourrait tout aussi bien être fabriqué « maison », le nombre de feuilles et le bazar que cela produirait a vite eu raison de mes doutes. Les carnets (8 en tout) fournis sont tres bien pensés et effaçables.

Dans l’esprit jeu d’ambiance, nous avons aussi découvert « Bubble Talk » de Cocktail Games.
Ce jeu est très simple aussi. Le joue A est désigné comme juge du tour. Il pioche une carte « image » et la pose sur la table. Les joueurs B, C et D (et les autres, mais on s’en fiche, vous avez compris le principe) ont dans leur main 5 cartes. Chacune est annotée d’une « bulle », comme en BD. B, C et D pose face cachée la bulle qui semble correspondre le mieux à la photo. Le Juge A ramasse les « bulles », les mélange et choisit sa préférée. Le gagnant remporte la carte image. On fixe le nombre de cartes-image où la partie est finie. B devient alors juge et A, C et D recommence un tour.

Je n’y croyais pas UNE seconde. Je vous jure que quand on m’a présenté la chose, j’ai été plus que septique et le soir où je l’ai sortie après diner à des amis, je me suis excusée avant même de commencer. Et qu’est ce qu’on a ri. ça fonctionne pour de vrai, c’est complétement dingue.

Le jeu coute environ 25 euros mais est quand meme moins accessible au plus petits car évidemment, l’humour et le second degré sont de mise et l’enfant n’aura pas le même que nous… quoi que….

Mais bon, tous ces jeux, c’est MOI qui les choisirai, soyons honnêtes. N°1 adore jouer, mais ne colle JAMAIS de jeux de société sur sa liste de Noel. Jamais. Non, lui il y colle des jouets, des circuits de voiture, des lunettes d’espions, des cartes Pokemons…. et des jeux vidéos.

Plein.

Pour la 3DS, il louche sur Epic Mickey et Pokemon Noir et Blanc 2. (Je vous laisse voir l’exposé très fourni de papa cube sur epic Mickey puisqu’ici, nous ne l’avons pas (encore) testé). J’ai donc acheté Harry Potter Lego, mais on ne doute plus de ma perversité maintenant.

Pour la XBox, et on n’y coupera pas, il lui FAUT, c’est une question de vie ou de mort, les Skylanders Giant. Parce que déjà, il a fini les Skylanders tout court et que c’était trop bien. Mais que quand même, ça lui manque et puis tous ces personnages, là, il les connaissait par cœur… hum…. du coup, bah on l’a testé avec Tony (mais chut, on a bien refermé la boite ni vu ni connu j’t’embrouille).
Bon, je ne suis pas un exemple, mais Tony a dit un truc du genre « hannnn c’est trop bien c’est trop chouette, il va kiffer grave ». Mon mec, mon héros.

Les Skylanders Giants, c’est donc LA nouvelle version des Skylanders et LE jeu le plus plébiscité à Noël à ce qu’on dit (en jeu vidéo en tout cas). Si on a déjà la première version, on peut ré-utiliser les personnages et le portail magique.

16 nouveaux personnages à la tête desquels on trouve huit Skylanders Giants, dotés de pouvoirs aussi grandioses que leur taille. Cette « suite », N°1 et Tony l’attendaient, ils vont donc avoir la joie de s’extasier tous les deux ensemble le dimanche après midi dans leur expérience interactive pendant que je ferai la sieste. En attendant, Tony en a bien profité tout seul et cette nouvelle version a l’air de lui plaire au moins autant que l’ancienne si ce n’est plus. Je reste toujours étonnée de cet engouement pour les jeux vidéos, mais je dois bien avouer que vu que Skylanders avait largement fait de l’ombre à la Kinect et ses jeux marrants, je me dis que l’intérêt doit être important… je vais peut etre essayer pendant que les enfants seront à l’école lundi du coup!

Youhouhou, une nouvelle collection à entamer!

Bon… sinon, vous… vous êtes joueurs ou je fais ça pour rien?

Jeux en test offerts

On peut se tutoyer? Ta gueule.

En vrai, je ne suis pas si énervée. Et c’est ça qui m’énerve.

Parce qu’on s’habitue à tout, même à cette pression constante au dessus de nos épaules de parents.

Ce matin, en accompagnant les enfants à l’école, devant la classe de Clapiotte, je vois un amas de parents et d’enfants crevants de chaud dans leurs manteaux et bonnets.

Je ne sais pas si c’est une tradition matinale, pour la première fois depuis septembre, j’arrive à l’ouverture des portes, alors peut être que c’est ainsi, peut être qu’on doit d’abord s’entasser devant la porte de la classe avant d’y rentrer, pour habituer les nains aux mouvements de foule peut être?

Je croise un sourire, mais il est 8h15, j’ai les yeux collés, alors je réponds poliment en montrant mes dents.

Et puis je vois les yeux des autres parents qui cherchent un point à fixer désespérément; ils tournent leurs têtes de façon saccadée un peu comme les poules.

Je recroise le sourire de 8h15. C’est la directrice de l’école. (il est 8h18, j’ai ouvert les yeux)

Je pige enfin qu’il y a un problème (ne surtout pas m’en demander trop le matin, d’avance merci).

« La maîtresse n’est pas là aujourd’hui. »

« Oh? »

« Jusqu’au 14 décembre »

Les têtes se tournent et se retournent, tout le monde se dévisage et dégaine le portable.

Évidemment, nous savons tous qu’il y a la possibilité de laisser nos enfants, qui seront dispatchés dans d’autres classes. Et nous concevons que ce n’est pas cool pour les autres classes, justement.

Mais le « Vos enfants sont tout petits, ils vont avoir du mal à comprendre, ils détestent les chamboulement, cela va les perturber complètement, ils sont trop sensibles » nous assomme comme une sentence irrévocable (le maillon faible tout ça).

Hmmmm, comme j’aime quand on joue sur la corde sensible de la culpabilité parentale. Hmmm, que j’aime le regard du parent sur son enfant, obligé de l’abandonné à son destin atroce de coller des gomettes dans la classe de Micheline aujourd’hui.

A-t-on vraiment besoin d’entendre ça avant de partir pour ses 9heures de boulot + 2 de trajet? A-t-on besoin qu’on remue le couteau dans la plaie? Non parce que malgré tout, on les aime, nos enfants, évidemment, qu’on préférerait les mettre sous cloche habillés de papier bulle. Mais voilà, hein, comme on vit dans la vraie vie, on va arrêter de les surprotéger, parce que la vie, c’est comme ça, y’a des coups durs, y’a des obligations méga casse-couilles aussi, y’a des tas de frustrations. C’est comme ca. C’est chiant, mais c’est comme ça.

Et puis le premier coup dur « pâte à modeler chez les moyens« , ça devrait quand même être une épreuve pas trop compliquée à surmonter non? Enfin je sais pas moi, une fois (ou deux), ma mère m’a oublié à l’heure des mamans, bah ça va, je ne suis pas devenue une tueuse en série pour autant.(mais je m’en souviens et me permets de lui ressortir pour la culpabiliser de temps en temps. Mais j’ai jamais dit que j’avais un raisonnement logique)

Alors oui, je conçois que c’est pas drôle à organiser, qu’il vaut mieux s’arranger autrement. Mais j’estime qu’on n’a pas besoin d’être culpabilisés pour ça, c’est bon, on a déjà notre dose pour des tas d’autres raisons.

Enfin, je me mêle de quoi moi, après tout? « Vous, c’est bon, vous travaillez chez vous en branlez pas une de toute façon, vous pouvez la garder ».

Ha bah oui, j’suis con aussi.

(je m’en vais décrypter quel mot n’est pas saisi dans la phrase « travailler chez soi »)

Note: Attention, j’adore l’école de Clapiotte, je la trouve géniale et elle permet aux enfants une ouverture d’esprit que beaucoup d’autres mettent de côté. Ce que je pointe du doigt, c’est cette façon de jouer sur nos sentiments plutôt que notre bon sens. C’est trop facile de nous faire culpabiliser et c’est une solution bien trop utilisée dans la petite enfance (oui, parce qu’à la crèche, au club de sport etc… c’est le même combat), c’est facile, et c’est cruel. Autant que d’arracher des pattes de mouches vivantes.

Aller mon chéri, maintenant tu me lâches, je dois aller me recoucher moi, pendant que tu bosses avec tes collages.

 

La Fête des Lumières et ses merveilles

Voilà, je me dois, en tant que lyonnaise qui revendique la beauté de sa ville, parler de cette grande fête des Lumières qui illuminent (sans jeu de mots) notre cité pendant plusieurs jours.

Cette année, du 6 au 9 décembre, tout Lyon vivra au rythme des illuminations. Du petit lumignon en bord de fenêtre à la projection éblouissante sur l’Hôtel de ville en passant par une balade magique sur les Berges du Rhône, tout, encore une fois, sera fait pour que les habitants et les touristes soient émerveillés.

Quand j’étais petite, on fabriquait nos lumignons à l’école, chaque année et on les déposait côté des autres, laissant danser les flammes toute la nuit du 8 décembre. Une tradition qui se perpétue dans les écoles, mais de moins en moins en bord de fenêtre, malheureusement. Pourtant, c’était magique  toutes ces lumières qui vacillaient d’un même mouvement avec le vent gelé, comme si tous les quartiers dansaient à l’unisson…

Bref, je suis une éternelle nostalgique, mais moi même, j’évite les lumignons en bord de fenêtre de peur qu’il ne tombent sur les passants, alors je n’ai rien à reprocher à mes voisins.

Et puis la ville est si joliment éclairée qu’elle danse aujourd’hui autrement, aussi.

La célébration des Lumières est une fête traditionnelle, au départ une célébration religieuse, une vénération à Marie avec le vœu de lui rendre hommage chaque année si l’épidémie de peste faisant rage en 1643 cessait. Et la Peste cessa, donc.

Aujourd’hui, le 8 décembre s’est transformé en 4 jours de grande fête et je peux vous dire qu’on est toujours aussi émerveillé par les créations et les mises en scènes dans la ville. C’ets « mmifique » comme dirait Clapiotte.
Attendez, je vous montre un peu le « genre »

 

©Fête des Lumières

Sur mon deuxième blog destiné aux parents et enfants Lyonnais, je donne d’ailleurs quelques pistes pour arpenter la fête en famille si jamais cela vous intéresse!

Et je profite pour vous parler du grand concours qui se déroulera durant ces trois jours grâce à Recylum, éco-organisme à but non-lucratif qui collecte et recycle les lampes usagées, qui s’associe cette année au spectacle du « Génie des Lampes » qui sera projeté sur les façades de Lyon.
Lorsque vous êtes devant les Génies des lampes, n’hésitez pas à shooter via l’application Instagram ce spectacle en utilisant le hashtag #geniefdl. Les photos seront publiées sur le site malampe.org et le facebook de Recylum. Le grand gagnant se verra offrir un voyage en Montgolfière. La grande classe!

Avis aux amateurs d’Instagram, de Lyon ou d’ailleurs: à vos smatphones!

Retrouvez le « Génie des lampes »  projeté tous les soirs de la Fêtes des Lumières du 6 au 9 décembre :

 jusqu’à dimanche, rdv Place Ampère toutes les heures de 18h00 à 23h30.

 

Concours partenaire.

Leappad de Leapfrog: test, avis et cadeau

Voilà quelques jours que la maison des Cranemou teste la nouvelle tablette enfant de Leapfrog: la Leappad (ou le, je ne sais pas trop, mais nous on dit « la »).

A peine reçue, la tablette a fait l’effet de la plus grande excitation depuis que les enfants ont découvert qu’on avait accès à toutes les chaines enfants du câble.

Il faut bien avoué un gros avantage de la Leappad, c’est qu’elle ressemble beaucoup moins à un « jouet » que certaines autres tablettes pour enfant. Forcément, aux yeux d’un N°1 ou même d’une Clapiotte, ça rend l’objet bien plus interessant.

Je n’ai pas grand chose à reprocher à la Leappad, si ce n’est encore qu’elle fonctionne A PILES et non grâce à une batterie, ce que je trouve assez fatigant à la longue avec les jouets des enfants de ce type là, qui, en plus, consomme beaucoup. On a ré-investit dans des piles rechargeables du coup, mais bon, j’aimerai vraiment comprendre le soucis des développeurs de tablettes, appareils photos et autres produits similaires destinés aux enfants: Quel est le probleme à y mettre une batterie? Comme nos propres appareils quoi? Non? C’est une question bête? Bref.

Le deuxième point négatif sera sans doute le plus grave pour moi mais ne concernera pas tous les utilisateurs: je ne peux pas télécharger d’applis via mon mac car le logiciel n’existe que sur PC en France. J’espère qu’il va bientot arriver, étant donné qu’il existe aux Etats Unis déjà, mais je trouve ça bien bien dommage parce que je me suis retrouvée idiote à promettre des applis videos que je n’ai jamais pu charger sur la tablette. Bref.

Mais c’est tout. Pour le reste, les enfants l’adore et nous y avons même pas mal joué avec Tony, voyant l’engouement des greffons pour le prendre dès qu’ils en avaient l’occasion.

Les jeux sont sympas, même sans cartouche, déjà pas mal d’applis sont intégrées se qui permet d’y jouer dès l’ouverture de la boite (si on a des piles, vous l’aurez compris). L’appli dessin plait énormément aux deux alors que… hum… comment dire… pour une Clapiotte qui n’a pas encore bien décidé si elle était droitière ou gauchère, c’était pas gagné gagné (cette appli a été rajoutée par Leapfrog pour mon test et n’est pas intégrée dans la tablette à l’origine).

Oui, Clapiotte bosse pour moi, et donc?

Ce qui est top dans mon cas, afin que mes enfants ne se mettent pas sur la tronche à chaque utilisation (déjà qu’ils se mettent dessus pour savoir QUI va l’utiliser), c’est qu’ils ont chacun leur interface. Du coup, leur avancement dans les jeux est sauvegardé sans que Clapiotte mine tous les efforts de son frère (et inversement, sans que N°1 passe des tas de niveaux sans que sa sœur en ait profité).

L’appareil photo n’a pas une résolution de dingue mais il est facile à utiliser et cela suffit aux enfants. Les possibilités de créations sur les photos sont bien marrantes pour les mômes qui se font une joie de me rajouter des chapeaux de clowns ou un triple menton. Les enfants sont charmants.

La possibilité de faire des films, des dessins, des photos est un réel plus car évidemment, les fonctions sont bien adaptées aux enfants et très facilement assimilables.

Bah quoi?

C’est une vraie réussite auprès de mes enfants qui sont du genre à se lasser, mais visiblement, pas pour cette tablette.

Si vous souhaitez voir des détails un peu plus techniques concernant la Leappad, je vous invite à lire l’article très détaillé de papa Cube.

Et si vous souhaitez tenter votre chance pour en gagner une avant Noël, alors je vous laisse me dire en commentaire à qui elle serait destinée. Veillez à bien noter une adresse mail valide car je contacterai directement le gagnant.
Vous aurez une chance supplémentaire en relayant le concours sur Facebook ou Twitter (merci de m’en informer)
Le gagnant sera tiré au sort et annoncé en edit de cet article.
Vous avez jusqu’au 11/12/2012 et il faudra répondre à mon mail plus rapidement possible pour espérer l’avoir pour Noël, évidement.

 

Infos pratiques:

Site Leappad de Leapfrog
Infos sur les Applis

– Appareil photo et vidéo + microphone et accéléromètre
– prise casque
– port USB
– 2 Go de mémoire interne non extensible (pas de port SD)
– 8 heures d’autonomie (j’ai des doutes quand même, je réduirai par 2 mais bon…)
– Ecran 5 pouces ( 480×272 pixels)
– Fonctionne avec 4 piles AA / LR6
– Poids : 460g
– 2 stylets
– Prix max 90€
14 jeux ou activités inclus
*Tablette offerte par la marque.

Encore quelques jour pour gagner des livres personnalisés ou une box culinaire enfant (jusqu’à ce soir, 5/12/12)

EDIT du 12/12/12: la grande gagnante est;
Jessica 5 décembre 2012 à 15:50

« Bonjour Cranemou et merci pour ce concours.
Cette tablette super cute serait évidemment pour mon grand garçon car il l’a demandé au Père Noël et je veux être une perfectmum pour lui (sans qu’il le sache bien sur)

Merci encore!!! »

 

Bravo à elle, et désolée pour les 200 décus :( J’espère avoir d’autres occasion d’offrir de si beaux cadeaux

 

 

Et ton petit Jesus il crèche où? La religion (mal) expliquée aux enfants.

Nous y sommes. Je m’étais jurée crachée que je ne parlerais JAMAIS de religion. C’était sans compter sur un fils qui grandit. J’avais oublié ce facteur temps qui jouait en ma défaveur.

Nous voilà donc ce week end à faire notre sapin de Noël, chez nous, puis, chez mes parents (les enfants, ces petits êtres formidables qui ne se lassent jamais de faire 20 fois la même chose).

Et puis après ça, comme on s’ennuyait sec, on a décider de faire un tour au Botanic du coin, histoire de voir des lapins tout choupis qu’on aurait envie d’investir dans des cages de 1500 litres. Et puis parce qu’ils font des décos super chouettes et que ça faisait longtemps que je n’avais pas acheté un Père Noël à suspendre à 12 euros.

On regarde les sapins, on essaie de ne casser aucune boule (mission accomplie) et on hésite vraiment entre le bonhomme de neige et l’étoile là. On va plutôt prendre les deux (mais ça fait longtemps, j’ai le droit).

On admire les villages de Noël miniaturisés et en regardant les prix, je me demande qui est assez dingue pour investir dans la totalité des packs. Et je me souviens vaguement du petit train électrique qui prenait une place dingue et de l’achat contestable du tunnel… Les passionnés sont passionnants.

Et tout à coup, nous arrivons PLace de La Crèche. Des petites maisons en bois rustiques à souhait et du santon par milliers. Je trace ma route.

C’était sans compter sur N°1 qui me demande ce que c’est que tous ces bonhommes qui ont des mines de déterrés (ca, c’est de moi, mais franchement, ils pourraient sourire les santons non?)

J’ai une relation particulière avec la religion. Je trouve les religions tout à fait passionnantes au point d’avoir le projet de lire tous les livres s’y rapportant, quelques soit la religion (projet qui aboutira environ en 3014 étant donné mon temps disponible actuellement). Mais je ne crois en rien de tout ça.

On m’a forcé à faire du catéchisme tous les mercredi, ce qui non seulement m’a fait raté pas mal d’épisode de Jems et les Hollogrammes mais m’a aussi appris que Dieu était rien qu’une balance, le jour où son disciple Marie Thé a annoncé à ma mère que quand même, il faudrait que je fasse autre chose que de colorier l’ancien Testament, que je ne connaissais pas même la moitié d’une prière (alors que je maitrise le Je Vous Salue comme personne, mais passons) et que donc, il était préférable que je redouble mon année avant de pouvoir faire ma Première Communion (Mon Graal où j’allais avoir plein de cadeaux ET enfin me débarrasser de cette odeur de naphtaline que refoulait la maison de Marie Thé).

Voilà, forcément, quand tu redoubles ton catéchisme, en général, c’est que t’es pas non plus à fond dans le concept, même à 8 ans.

Bref. Toujours est-il que je n’ai pas fait baptiser mes enfants, pour ces raisons là et aussi pour qu’ils fassent leur propre choix plus tard, si jamais ils veulent adhérer à une religion X ou Y, libre à eux, je ne souhaitais pas leur imposer quoi que ce soit.
Dans le même esprit, je me suis toujours dit que le jour où ils me poseraient des questions sur Dieu, Jésus, Allah et compagnie, je tâcherai de rester neutre dans mon jugement, afin que le leur ne soit pas biaisé.

Bref. N°1 me demande donc ce que c’est, que c’est quand même rigolo tous ces personnages pareils, et ce petit bébé là, et tous les animaux. Et faut bien avoué qu’il y a des cabanes de compet aussi.
Je lui explique que c’est une crèche, qu’on la met sous le sapin, parce que Noël, la naissance du Petit Jésus, les rois Mages en Galilée tout ca tout ca. Et je devrais évidemment enchainer sur le concept de la religion, des croyances etc… quand il me demande:

« Et pourquoi on n’en fait pas une, nous, de crèche? »

« Parce que je trouve ça moche »

Lâcheté, j’écris ton nom! (mais c’était pas tout à fait un mensonge quand même)

RODRIGUEEEEZZZZZZ
(sans crèche inside, donc)

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face au fond à gauche en sortant de l’ascenseur (cadeau)

A la maison, on a testé pas mal de choses mais surtout, des livres.

C’est vrai, je ne vous parle pas beaucoup de nos livres, ceux qu’on aime, ceux qu’on a acheté sur un coup de cœur et qui ont pris la poussière parce qu’ils n’ont pas réussi à nous prendre nos coeur (je suis d’humeur de licorne aujourd’hui). Pourtant, on en a bien des centaines. De toutes sortes, de toutes tailles…

On a même tenté l’expérience du livre personnalisé avec les photos du doudou de Clapiotte par exemple, ou des photos des enfants. Autant le premier etait super bien pensé autant le second… je n’ai jamais fini ma commande tellement j’ai trouvé ça compliqué de télécharger les photos au bon format etc…

Le soucis de ce genre de livre, c’est qu’ils sont surtout destinés à des petits. Comme Clapiotte quoi, ou en tout cas des enfants en Maternelles.

Et bien grand bien m’a pris d’accepter de tester un livre personnalisé au nom de l’enfant (pas question ici de faire dans la photo, de toute façon, pas besoin, les illustrations ( de Julie Quintard) sont trop canons pour les abîmer de la tête de nos chers bambins).

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face (mais non c’est pas trop long) propose un livre personnalisé au prénom de vos enfants et change les illustrations selon leur sexe. Oui, parce qu’une petite fille qui s’appelle Victor, ça le fait moyennement.
Chaque mois, un nouveau conte est proposé, sur un thème de saison.

Au mois de décembre, donc, on parle de Noël, bien évidemment.

L’histoire est bien ficelée et assez longue ce qui lui confère un statut de « livre de grand », dixit N°1. D’abord impressionné par la longueur des textes, ils a tenté de le lire avec moi et sans soucis, il est rentré dans l’histoire.
Les livres ont un format adapté au petites mains, avec leur couverture cartonnée « comme les vrais » et leur jolies couleurs, je ne doute pas qu’ils puissent conquérir tous les amoureux des livres. Une belle collection à commencer! Et en bonus, ils sont disponibles en 5 langues, parfait pour les familles mixtes ou pour apprendre à lire certaines langues en parallèle des cours d’école.

Pero no hablo el espnol perfectamente.

Avec chaque conte, un carnet de « jeux de la petite boutique » propose plusieurs activités mettant en scène les personnages de l’histoire. 12 pages pour prolonger le plaisir du contes sous forme de jeux, mots cachés, labyrinthe etc…

Les contes de la petite boutique de la rue d’en face peuvent se vanter d’être les premiers livres que N°1 aura lu de lui même (après Tom Tom et nana, donc). Cécile Dardalhon fait parfaitement son travail de conteuse pour le plus grand bonheur de mes enfants et certainement des vôtres aussi. D’ailleurs, pour ne pas vous laissez en rade comme çà, ils vous proposent de gagner un exemplaire papier du livre au choix  ainsi que 4 PDF (parfait sur tablette).

Pour jouer, dites moi en commentaire quel sera le titre que vous choisiriez si vous étiez tirés au sort.

Les 5 gagnants seront contactés par mail après tirage au sort et annoncé en EDIT de cet article.

Vous avez jusqu’au 8/12/12 17h pour jouer.

Merci aux Contes de la petite boutique pour ce beau projet et ces beaux cadeaux!

(E-Zabel fait un bon retour de test également si vous voulez un deuxième avis)

*Livres offerts par la maison d’édition.

 

EDIT: les gagnants sont: pour les 4 versions numeriques:  Helene Supermama, G.Diem, Mathilde M et Milie

Le gagnant du livre papier est Chocololita