Ailleurs et quelque part.

Fin d’année scolaire.

Dans une semaine, les vacances des enfants. Dans une semaine, apprendre à gérer mon temps autrement. Encore.

Ces derniers mois ont eu raison d’une grande partie de mon inspiration, aux dépens de ce blog et encore plus de l’autre.

Mais je n’ai pas chômé, je vous le jure, même si la parenthèse au Club Med de Belek pourrait faire croire le contraire.

Mon projet est à un stade si avancé que je suis bientôt prête à le laisser filer pour qu’il aille grandir ailleurs, se faire une beauté, avant de me revenir en main. J’ai tellement hâte de le rencontrer enfin, de vous le présenter et de lâcher un « Wahou… quelle expérience c’était, tout de même ! »

Voilà où était ma tête ces derniers temps, ça veut donc dire qu’elle reviendra bientot ici, c’est plutôt une bonne nouvelle, je n’aime pas bien abandonné ce blog, finalement. (pourquoi « finalement », je ne sais pas, ça m’a travaillé l’esprit furtivement à certains moment trop hard niveau boulot…).

 

A côté, j’ai quand même gardé quelques chroniques ailleurs, parce que ça me plait toujours autant.

Si vous avez raté ca, venez me rendre visite là bas, ça me fera plaisir aussi !

Je suis l'(im)perfect Mum chez Parole de Mamans depuis maintenant 3 mois, avec les ratés de la bonne mère niveau 1: l’organisation, niveau 2: la mauvaise foi, et niveau 3: la…vous verrez bien.

Chez Evian Maman, toujours, vous pouvez retrouver les dernières chroniques que je me suis bien amusée à écrire:
La premiere plage de bébé ou encore Trouver le père parfait: mode d’emploi, qui me semble être un article à se coller dans l’agenda de nos 16 ans d’ailleurs, pour etre sure de se rappeler…

 

Voilà. Encore quelques jours et je serai un peu plus libre. Quand tout le monde sera parti en vacances en fait… Bravo !

cranemou

Rendez-vous sur Hellocoton !

Je grandis avec Dora (mais je fais toujours 1m57) Des cadeaux grâce à Nickelodeon Junior à gagner !

J’ai reçu une demande de partenariat avec la chaine Nickelodeon Junior.

Je vais présenter « debout c’est Cranemou ». Nan je déconne. Rien à voir.

Nickelodeon Junior, c’est LA chaine qui passe en boucle à la maison. En alternance avec Gulli pour N°1 mais de moins en mois, puisque ces derniers temps, il regarde plutot les tournois de tennis que des dessins animés.

Nickelodeon Junior ayant un nom imprononçable pour des moins d’un mètre, elle a été rebaptisée ici « La chaine de Dora » par Clapiotte. Parce que Dora y passe, souvent, régulierement pour ne pas dire presque trop.

Je n’aime pas particulièrement Dora. Sa grosse tête me fait peur, elle ne cligne que rarement des yeux et quand elle le fait, c’est effrayant et le singe aux MoonBoots, sincèrement, c’est trop pour moi.

Mais je ne suis qu’une vieille réac.

J’accorde à Dora et son cousin Diego leurs qualités indéniables. Les enfants aiment. Tellement qu’ils arrivent en 3 épisodes à retenir l’alphabet grec. Ils adorent même. Ils comprennent ce qu’il se passe, ils interagissent, me laissant sur le carreau, moi qui, de loin, trouve ça un tantinet bébête.

« Avant c’etait mieux ».. Mouais… pas si sûre, finalement.

college fou fou fou

Et si Dora avait tout compris ?

dora

Analysons la situation et répondons à la question: D’où vient le capital sympathie de Dora ?

1- Elle a, à 7 ans, les bras d’un enfant de deux ans. Tout de suite, on a plus envie de lui filer un coup de main pour attraper des branches.

2- On lui laisse associé du orange et du rose avec ses fringues. Déjà qu’on se demande où sont ses parents, on constate bien qu’ils sont démissionnaires, ça développe l’empathie.

3- Elle a la coupe de Mireille Mathieu sur une tête trop grosse. Et le handicap, ça crée l’intérêt et la sympathie.

4- Elle parle à son sac à dos. Alors qu’à 7 ans, ces histoires d’amis imaginaires, ca devrait être réglé. raison de plus pour être sympa avec elle et l’aider à sortir de son monde.

5- Elle radote. Elle a le corps d’un enfant de deux ans et elle radote comme un vieux de 96 ans. Comment peut on laisser une personne comme elle sur le carreau sans lui filer un peu d’aide ?

Voilà. Donc, FORCEMENT, avec tous ses problèmes, (sans compter que son meilleur ami est un singe), on ne peut qu’être faible et se laisser avoir. Les enfants ne sont pas SI cruels que ça, finalement.

Donc oui, Dora, c’est carrément une star pour les enfants. Ils sont bien plus ouverts et tolérants que nous, c’ets tout.

Du coup, cette histoire avec Nickelodeon, je n’ai pas dit non, et j’ai donc reçu un magnifique colis pour une Clapiotte qui a sauté dans tous les sens.

coffret dora

Un DVD, un livre d’activités, une toise, un petit sac, un bracelet, des petites étiquettes…
Avec le « WAH MAMAN C’EST CHOUETTE »

Le thème est donc « les vacances » et le livre d’activités est vraiment sympa (avec des objets à chercher et autres activités dans le genre).
Ca tombait pas mal, cette histoire, parce qu’on est en plein dans les grèves ici, donc pour que je puisse bosser un peu, il faut bien lui trouver des occupations à cette Clapiotte !

Concours:
Bonne nouvelle, si, comme Clapiotte, vos enfants sont fans, j’ai 5 coffrets identiques à vous faire gagner !
Vous avez jusqu’au 3/07/13 inclus pour tenter votre chance. Il suffit de valider votre participation en commentaire en racontant comment vous vous apercevez que votre enfant grandit.
Les gagnants seront tirés au sort.
Et n’hésitez pas à suivre la page fan de Nickelodeon Junior pour suivre leur actualité !

Rendez-vous sur Hellocoton !

On fête l’été ! Et Madame Pop and kids nous aide ! (cadeau)

Des souvenirs de mes enfants, j’en ai plein mes deux disques durs externes. Et plein le placard aussi, avec leurs magnifiques dessins que je devrais revendre tellement c’est artistique… hum.

Je donne toujours l’astuce aux autres parents pour ne pas stocker des forets amazonienne entière colorée dans une pochette A4 (« y’a qu’à scanner les dessins et les stocker sur le disque dur avec les photos des greffons » qu’elle dit, la Cranemou). Évidemment, je ne fais absolument pas ce que je dis, ça serait trop facile sinon.

Mais j’ai pris un peu le pli de scanner quelques dessins (faut bien commencer) quand Madame Pop And Kids m’a proposé de faire d’une des œuvres greffonnal un objet du quotidien.

Il me semble avoir déjà parlé de ce site merveilleux qu’est Madame Pop and Kids.
Vous leur envoyez un bô dessin made in Votre Scotch et ils le rendent encore plus beau (si, si, c’est possible) et vous propose un tas d’objets sur lequel l’imprimer.

J’ai choisi le coussin déco, parce que j’en avais déjà un avec un dessin de N°1, je voulais celui de Clapiotte.

Aujourd’hui, dans mon salon trônent donc deux œuvres uniques:

madame pop and kids

madame pop and kids

Wahhhhh !!! OOOooooohhhh !

Le principal soucis avec ce genre de choses, c’est que les enfants CROIENT que sous prétexte que ce sont leurs dessins, les coussins sont à eux. Ils planent ceux là, je vous jure !
MES coussins ! Nonmého !

Comme je pense que tout le monde devrait voir (enfin) les œuvres de ses greffons sublimées et comme c’est l’été, que le soleil brille (à Lyon en tout cas), madame Pop and Kids vous permet de gagner une paire de tongs et une gourde avec le dessin de votre enfant remastérisé (pas qu’on n’aime pas l’association de couleur choisie par le Greffon, mais bon…).

tongs madame pop and kids

gourde madame pop and kids

Pour jouer:
– Vous avez jusqu’au 1er juillet 2013 midi pour tenter votre chance
– Les deux gagnants seront tirés au sort parmi les participations valides.
– En commentaire, dites moi ce que vous faites des dessins de vos greffons (ou de ceux de votre frère/soeur/voisine) ET sur quel objet de la boutique de Madame Pop and Kids vous aimeriez vraiment voir votre dessin préféré retravaillé et imprimé ? (à défaut, sur quel objet ne se trouvant pas dans la boutique vous aimeriez le voir)
– sans aucune obligation mais pour prouver que vous êtes vraiment des lecteurs très cool, je vous invite à venir liker la page facebook de la boutique (et la mienne aussi tant qu’à faire).
Évidemment, vous serez très très bien vus par la tenancière de ce blog (qui parle présentement d’elle à la troisième personne) en relayant ce petit concours.

Les lots ne pourront être envoyé qu’en France Métropolitaine.

Bonne chance à tous !

EDIT du 02/07/2013: Les deux gagnants sont : Mme Moustick pour la gourde et FoxyMama pour les tongs. Je donne vos mails à la personne concernée afin qu’elle prenne contact avec vous par la suite. Commencez déjà à choisir vos dessins !!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 ans (billet de mère)

2920 jours que je suis maman aujourd’hui.

 

Tu as grandi,

Tu as marché,

Tu as parlé,

Tu as pensé,

Tu as essayé,

Tu t’es planté,

Tu t’es amusé,

Tu as rigolé,

Tu y es arrivé,

Tu es devenu grand frère,

Tu as appris.

Appris à devenir ce petit bonhomme, ce petit d’homme, ce petit homme.

Tu m’as appris.

A devenir mère, à préparer des anniversaires, à moins me mettre en colère (mais pas à faire de bonnes rimes en « ère »)

Bon anniversaire !

DSC01 (35)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les découvertes du mois de juin

La légende dit que les blogueurs et blogueuses sont pourries gâtées par les marques, tout ça pour écrire- souvent mal- et raconter leur vie -fascinante, évidemment. Voire juste en postant trois clichés de leurs pieds, flous et/ou cadrés artistiquement. C’est très souvent faux. Les blogueurs sont noyés sous des mails, mais tout de même pas sous les belles attentions.

Ok. Ce mois ci, si, c’est le cas. En tout cas c’est mon cas, je n’ai pas vraiment le temps d’aller voir ce qu’il se passe chez les copains en ce moment (la blogueuse est overbookée, sachez le). Plutôt que de vous noyer sous des tonnes d’articles courts, voici un petit debrief de ce que j’ai aimé découvrir ce mois ci:

Les livres des Editions GulfStream

J’ai adopté un crocodile

Un petit garçon se fait offrir un crocodile à Noël. Une histoire courte qui plait beaucoup à Clapiotte malgré une fin quelque peu… inattendu pour un livre d’enfant. Elle, ça l’a fait rire, et ça pousse à réfléchir à ce qu’on ne doit pas faire avec la nature, qu’elle ne nous appartient pas et que tout ce qu’on lui fera, elle nous le rendra un jour.

J ai adopté un crocodile
jai adopte un crocodile

Bitumia, la planète aux voitures.

Pour les plus grands (+7 ans) cette fois ci. Une famille se rend sur la planète Bitumia, hautement polluée par l’utilisation abusive des voitures. Marcher ? Oui… mais dans cet air gazé aux pots d’échappement, pas évident ! Le petit plus du livre qui, de lui même déjà, amène à la réflexion (bien que chez nous, nous n’utilisons que très peu la voiture), son petit quiz en fin de livre pour poser les problématiques et tenter d’y répondre. Le gros plus du livre ? Son appli Ipad qui prolonge la lecture sous forme de jeux et d’activités interactives. Une fois le livre lu, on continue à jouer, N°1 adore et pour le coup, une appli pas « bébête », je ne vais pas cracher dessus !

Bitumia

Un livre de « maman »: Serial Mother, du blog éponyme.
Jessica est journaliste et blogueuse. je l’ai découverte il y a de cela 2 ans environ, sur son blog Serial Mother. Un blog de « maman » divertissant où on rigole beaucoup. Quand j’avais le temps de lire (jadis, à l’époque, fût un temps), j’aimais beaucoup ses petits textes incisifs bien vus. Jessica m’avait même interviewé à l’époque (joie !).
J’ai donc ouvert mon enveloppe febrilement… à QUOI ressemble le livre de Jess ? WAHOU ! Stock n’a pas fait semblant, le livre est BEAU, pour commencer. Le genre de livre que tu laisse sur ta table de  nuit et qui appelle à ce qu’on le feuillette. Et moi qui n’est pas le temps en ce moment, c’est exactement ce qu’il me fallait, un livre que je feuillette. Pas de début, pas de fin, si je veux je lis tel ou tel chapitre en premier, peu importe, j’ai besoin de légèreté, j’ai besoin de sourire et c’est bien ce que m’a apporté ce joli livre. Un concentré de son blog, sur papier, je ‘nai qu’une chose à dire: BRAVO !`

serial mother stock

Des crèmes solaires révolutionnaires de la part de Lancaster (rimes du jour, bonjour)

Lancaster kids

Alors… Les solaires Lancaster sont, pour moi, de loin, les MEILLEURS solaires du MONDE entier. Je porte un amour inconditionnel pour le « Tan Maximizer », un après soleil qui parfait le bronzage en laissant la peau toute douce, un bonheur.
Bref, Lancaster et moi, l’été, c’est à la vie à la mort. Et voilà que je recois leur toute nouvelle gamme de solaires enfants ! A croire qu’ils ont accès à mon relevé de compte du mois de juin et qu’ils avaient bien noté que je ne savais PAS que cette gamme existait. J’ai vraiment hâte de l’utiliser sur les greffons dans 15 jours, d’autant que leur petite révolution est non négligeable: on peut appliquer la crème sur la peau mouillée ! Oui oui oui ! Et re-OUI ! Parce que crémer les Scotchs n’est jamais évident, alors là, ça sera même presque trop facile !

Ma lettre d’admission à la Monstres Academy

Montres Academy

Ce n’est pas un secret, je suis moultitâches. Aussi, j’ai postulé pour rentrer dans une école réputée, rapport que je suis loin d’avoir atteint mon potentiel frayeur. J’ai donc été ravie de savoir que j’allais très prochainement intégrer la Monstres Academy aux côtés de Sully et Bob. Ma rentrée se fera avec eux au cinéma le 10 juillet dans tous les cinémas, on va bien se marrer !

Des soins « bébé’ de chez Uriage
Mes enfants ont grandit mais je ne me lasse pas d’utiliser des crèmes et soins spéciaux pour eux. Parce que 1/ ça sent toujours trop bon et 2/ ça reste plus doux pour leur peau, si je peux éviter de les frotter à la paille de fer dès le plus jeune âge, je prends !

soins bebe et enfant Uriage

Bon, ok, je ne vais me servir que du shampoing et du pschitt rafraichissant, parce que HIIIIII nous ne connaissons plus les couches ici ! Mais je sais déjà qui va profiter du liniment et de la crème-change, donc c’est bon. Première impression avant utilisation ? Ça sent bon. J’utilisais beaucoup l’eau nettoyante sans rinçage « 1ére eau »de cette gamme, donc je ne pense pas être déçue avec le shampoing, il faut dire que les soins Uriage sont particulièrement adaptés aux peaux fragiles… et Clapiotte fait partie de ceux là, alors tout ce qui est thermal, ça marche toujours très bien !

De quoi partir en vacances parée pour les petits bobos avec Merchrochrome et Juvasanté
trousse de secours enfant
La Juva Box de l’été est remplie de tout ce qu’il faut pour partir sereins. MÊME pas je vous raconte l’hystérie de Clapiotte devant les pansements Hello Kitty. Je suis persuadée qu’elle va se faire mal avant de retourner à l’école lundi JUSTE pour crâner.
En « vrai » la Juvabox n’existe pas sous forme d’abonnement. mais on peut toujours suivre le JuvaBlog, ils en font gagner de temps en temps, selon les thématiques. Évidemment, la mienne est axée « enfants et vacances »… Mais si ils veulent penser à moi pour une future box « reprise sur les chapeau de roue » pour la rentrée, je suis pas contre non plus !
Un hérisson qui ne pique pas
Pour l’ouverture de la boutique Spontex, on a reçu un hérisson géant en peluche. Les enfants se battent CHAQUE jour pour savoir QUI va avoir la garde de Gaston pour la nuit suivante. Je vous prierai désormais de bien vouloir tout m’envoyer en double, hein, parce que là ca commence à devenir compliqué !
herisson spontex
Des Goodies Oasis Be Fruit et Moi Moche Et méchant 2
Ils ont transformé Jude Citron en Minion… et je trouve les opés Oasis toujours aussi drôles !
oasis be fruit jude citron minion
Une opération sourire par Colgate pour faire partir les enfants en vacances
Chaque année 1 enfant sur 3 ne part pas en vacances, c’est pourquoi le Secours populaire a créé la Journée des Oubliés des Vacances. Colgate s’associe à cette initiative avec l’opération « Partagez votre sourire », pour la seconde année consécutive. Le principe est on ne peut plus simple : récolter un maximum de sourires en likant la page Facebook (http://apps.facebook.com/colgate-souriez/) et en y publiant votre sourire. Pour 1 000 sourires collectés, c’est 1 enfant qui part en vacances !
Colgate m’a informé qu’il y aurait 100 sourires bonus en en parlant ici et 20 sourires bonus à chacun de vos relais de cet article sur les réseaux sociaux, je vous laisse voir !
D’autres trucs que vous découvrirez la semaine prochaine puisque cette fois, il y aura aussi des cadeaux en plus des découvertes !
Vivement le mois de Juillet !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Classe/ Pas Classe au Club Med Belek en Turquie

Si vous me suivez sur Twitter, Facebook ou Instagram, vous avez dû constater récemment que je n’étais pas vraiment dans un appartement lyonnais ces derniers jours. La preuve en est le blog laissé à l’abandon depuis une semaine d’ailleurs. Oui. Non. J’étais partie dans la région d’Antalya en Turquie. Au Club Med de Belek pour être bien précise (et pour me la jouer un peu, aussi).

Très bientot, je vous ferai un beau débrief du pourquoi c’est super cool pour les familles. Mais juste avant, un petit Classe/Pas classe est de rigueur, pour parfaire la tradition « retour de voyage » sur ce blog.

 

Classe: Recevoir une invitation du Club Med pour partir dans son nouveau village de Belek en Turquie.

Pas classe: Faire « hiiii » et « haaaaa » comme une hystérique. Dans mon salon. Seule.

 

Classe: Première fois que je pars SEULE pour des « vacances »

Pas classe: Bah… seule, on culpabilise un peu quand même.

 

Classe: Bon, on culpabilise pas très longtemps.

Pas classe: Il parait que JUSTEMENT c’est pas classe de pas culpabiliser. Mouais.

 

Classe: Rencontrer les 3 nouveaux blogueurs qui m’accompagnent.

Pas classe: Trouver que je suis bien vieille par rapport à eux.

 

Classe: Découvrir Marie.

Pas classe: Elle est sportive. Très. Beaucoup. Culpabilité.

 

Classe: Découvrir Joseph.

Pas classe: Il est jeune. Très. Trop. Nostalgie.

 

Classe: Découvrir Juliette.

Pas classe: Elle est parfaite. Très. Trop. Culpabilité (bis).

 

Classe: Revoir Anne Charlotte.

Pas classe: Lui dire merci 154 fois par jour. Parfois en hurlant.

 

Classe: La piscine, l’autre piscine, le cocktail d’accueil, encore l’autre piscine, la plage et ma chambre gigantesque.

Pas classe: 3 jours ? C’est sûr sûr ? Ca va être court non ?

club med Belek
club med Belek
Club Med Belek

Classe: La visite du village avec deux G.O (Gentils Organisateurs) fort sympathiques.

Pas classe: Planter la poignée de journalistes qui nous accompagnaient et qui posaient des questions du type « combien de mètres cube d’eau sont nécessaires pour remplir les piscine? » et s’accaparer les GO que pour nous.

 

Classe: L’inauguration du village avec tout le monde très classe aux couleurs de la Turquie.

Pas classe: sauf nous donc (pas le temps tout ça), en version tong-transpiration-TShirt du voyage.

 club med belek inauguration

Classe: Les buffets de dingues.

Pas classe: se dire que 3Kg en 3 jours ça va pas faire sérieux.

 

Classe: La montagne de mojitos.

Pas classe: Avoir cru que je pourrais tous les boire.

 mojitos club med belek

Classe: Tous les boire (presque)

Pas classe: #censored#

 

Classe: Rencontrer plein de gens.

Pas classe: Ne plus être bien sûr de qui ils étaient le lendemain.

 

Classe: Danser. Beaucoup.

Pas classe: Pas forcément bien (non, vraiment pas).

 

Classe: Un petit mojito ?

Pas classe: Avoir répondu oui (encore)

 

Classe: Un plouf dans la piscine avant de se coucher (tard donc) ?

Pas classe: Revenir avec un rhume.

 

Classe: Faire du trapèze et du tir à l’arc.

Pas classe: On parle des courbatures ou bien ?

Flying trapeze club med

Classe: le bar à sushis

Pas classe: en faire tomber tomber par terre devant tout le monde et les regarder rouler, honteuse.

 

Classe: La soirée blanche

Pas classe: Craquer sa robe blanche en faisant vite.

 

Classe: Avoir le pantalon blanc de la veille.

Pas classe: Le craquer en faisant… la roue. Mouimouimoui…

 

Classe: Le photobooth sur la plage pendant la soirée

Pas classe: Les photos qu’on a récupéré… hum…

photo-6

Classe: Retrouver ses 20 ans.

Pas classe: Ah non.

 

Classe: la soirée sur la plage.

Pas classe: se péter le petit orteil dans le sable.

 

Classe: Se coucher à 6 h comme quand j’avais 20 ans.

Pas classe: Avoir 30 ans donc. Et mourir.

 

Classe: Se dire « on s’en fout je me couche habillée, je verrai demain. »

Pas classe: Se réveiller en robe. Et sur un matelas transformé en plage avec le sable que j’avais ramené.

 

Classe: Aller au bar et se faire offrir un café par Christian Karembeu.

Pas classe: Pas trouver de « pas classe ».

 

Classe: Avoir passé deux jours géniaux.

Pas classe: Devoir déjà partir.

 

Classe: Avoir passé deux soirées géniales.

Pas classe: Et se dire que les prochaines seront dans… arf….

 

Classe: Avoir rencontré de belles personnes…

Pas classe: … qui habitent un peu loin pour continuer à les voir.

 

Classe: Même pas pleurer en partant.

Pas classe: Avoir bien les boules quand même.

 

Classe: Pouvoir prendre ma valise en bagage à main pour pas attendre des heures à Orly.

Pas classe: Ma carte d’embarquement qui passe DANS le tapis roulant et les regards assassins de la police turque qui a dû tout arrêter pour soulever le tout en perdant 1/4 d’heure pour la retrouver.

 

Classe: Revenir pleine de bons souvenirs et prête à reprendre une vie normale.

Pas classe: Tiens… ils tousseraient pas les enfants là ?

 

 club med belek
#TeamBelek
Merci les copains

ET EVIDEMMENT, MERCI aux GO hors normes rencontrés sur place: Zazou, James, Ahmed, Selçuz, Yousry… et tous les autres <3

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le quiz 30 Millions d’Amis

J’ai eu un chien.

Un magnifique cocker que j’emmenais partout avec moi et qui était « le fidèle compagnon » de ma jeunesse.

A chaque fois que j’y repense, une énorme boule me sert la gorge et je peine à en parler oralement sans me laisser envahir par une peine immense. Ce chien, je ne l’ai pas perdu. J’ai dû le quitter.

M’en séparer définitivement pour qu’il vive une vie meilleure avec d’autres maitres que moi.

J’étais jeune et je me suis retrouvée dans une situation précaire, les galères s’accumulaient et il a fallu faire un choix. Un choix juste pour mon chien mais qui m’a brisé le coeur… et certainement à lui aussi. J’ose espérer que jusqu’à ce jour là, il m’a aimé un peu.

A l’époque, internet n’était pas aussi fourni, ni aussi rapide, je n’avais que peu de renseignements sur ce que je pouvais faire pour m’en sortir et garder mon animal. Alors je l’ai abandonné à une famille qui lui offrirait une vie un peu plus digne que celle que je commencais à mener.

Le temps a passé et je me suis jurée que plus jamais je n’aurai d’animal de compagnie. Trop de culpabilité me ronge pour ne pas penser à tout ce temps que nous aurions dû passer ensemble.

Aux enfants qui me réclament un chien, un chat ou un poisson, je réponds que je n’aime pas ça, que je suis allergique (ce qui reste vrai pour les chats, tout de même), que c’est trop compliqué.

Et puis qu’en ferait-on pendant les vacances ?

Aujourd’hui, les maitres peuvent s’informer à tous moments lorsqu’ils rencontrent un soucis avec leur animal. C’est ça aussi internet et les réseaux sociaux. On pose sa question et on trouve une réponse…

Comme chaque année, la fondation 30 Millions d’Amis a conçu un petit outil sympa pour organiser vos vacances avec votre chien/chat/Hippocampe ou peu importe votre animal de compagnie: Le Dico des Vacances Pas Bêtes 2013. Il contient tous les conseils pour partir tranquille ainsi qu’un questionnaire ludique.

La fondation 30 Millions d’amis veille à informer les proprietaires d’animaux et à mener des actions pour leur protection. Une aide qui m’aurait été certainement précieuse à une époque donc…

N’hésitez pas à y faire un tour pour mieux connaitre la fondation. Ils ont également une application Facebook pour faire le quiz des vacances et gagner des TShirts de la fondation.

Vous en êtes où chez vous avec les animaux ?

Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour sur une journée proche de l’enfer: le vide grenier.

On achète, on entasse, on garde, on trie, on range et… voilà, on a besoin de débarrasser et donc, pour les plus fous, vient tout naturellement l’idée du vide grenier.

Surtout après un week end VIP à Roland Garros, l’envie de se frotter à la plèbe est trop forte (huhuhu)

Le vide grenier est un super bon plan quand on veut trouver quelques articles à moindre coût, que ce soit des fringues, un grille pain ou du matériel de puériculture, c’est LE bon plan économique.

Mais du côté du vendeur, c’est tout de même autre chose.

Avec Tony, on ne garde pas, ça nous saoule de savoir qu’on a des choses entassées dans un placard ou une cave et qui moisissent en silence. En revanche, j’ai beaucoup plus de mal avec les affaires des Scotchs.

Mes merveilleux enfants se doivent de porter des vêtements merveilleux et de jouer avec des jeux et jouets merveilleusement géniaux. C’est un fait. Du coup, trop de merveilleux tue l’envie de se débarrasser de quoi que ce soit.
Par exemple, la plupart de nos jeux et jouets proviennent de magasins divers où on trouve toujours des choses originales, à un bon prix (surtout quand on utilise les réductions trouvées sur internet comme sur le site de réductions Cuponation, pour Oxybul notamment) et surtout, costaud. On a une succursales de ce type de magasin de jouets chez nous. Mais tellement du coup que nos placards débordent et qu’il a fallu faire un tri (pour mieux en racheter, vous imaginez bien)
Comme pour les petites robes choupies de Clapiotte en taille 18 mois ou 2 ans ou encore les baskets quasi neuves de N°1 qui a poussé du pied en 3 jours juste après l’achat.

Bref, sur mon stand il y avait quand même de quoi se faire bien plaisir quand on a des enfants. Surtout que globalement, je n’ai jamais demandé plus de 4 euros et que la plupart du temps, j’annonçais plutôt des prix à 0,50- 1€.

Je suis donc partie plutôt confiante de ma marchandise, de mes prix défiants toute concurrence, de ma bonne humeur et de la météo clémente.

vide grenier

Et j’en ai vu de belles, hier:

-Devoir se lever à 6h pour partir à 6h30 MAXIMUM et avoir N°1 qui se prend une méga quinte de toux entre 5h03 et 5h57: perfect timing.

-Se rendre compte qu’on a pas fait de monnaie et faire les poches de tout le monde pour trouver 20 euros en pièces.

– Arriver sur place, ouvrir le coffre et voir apparaitre 3 personnes à l’interieur en train de fouiller dans les sacs « electronique ? electronique ? » Bienvenue chez les cyborgs cherchant des pièces obsolètes pour se réinitialiser.

– « Bonjour, combien vous vendez cette tenue Marèse entièrement neuve avec les étiquettes ? »
   « 4 euros »
   « Je vous propose 0,50 centimes »

–  Ah… ça fait du bien ce soleil.
  
– « Bonjour, combien vous vendez cette lampe ? »
    » 1 euro »
    » Quoi ? mais vous savez qu’une fois sortie du magasin, elle ne vaut plus son prix initial »
    » Vous devez souvent faire les magasins vous, donc »

– « Où sont les toilettes ? »
   » tout de suite à gauche après la buvette »
  « Merci »
   je croise une dame dans le couloir qui me lance
   « J’espère que ca vaut vraiment le coup pour vous »
   J’ai compris en ouvrant la porte. 1 chiotte pour 150 exposants. EASY.

– « re-bonjour, je vous prends la tenue Marèse à 80 centimes si vous voulez »

– « C’est quoi ce jeu ? »
   « bla bla… règle du jeu… bla bla bla »
   « on joue ? je comprendrais mieux ! »
   « Ah bah oui tiens, sors les bières Michel, j’avais bien envie de jouer aux petits chevaux là. »

– « Il tape un peu le soleil non ? »

– « OOOoooh, Belle Maman vous êtes venue ! avec N°1 et Clapiotte, quelle bonne idée ! »
« Mais mamannnnnn, c’est mes jouets ça ! »
« Oui mais tu sais, on en avait parlé, ce sont des jouets pour les plus petits et tu n’y joues plus depuis environ 15 ans (bordel) »
« Ca je veux pas t’y donne, Et ça non plus. Et ça tu gardes hein. Et j’ai vu des péshop, je peux en avoir dis, dis, dis, je peuuuux ? »

– « Kevin, ne te mouche pas dans les vêtements de la dame ! »

– « Vous avez du 6 mois fille ? »
  « dans ce bac là »
  « où ça ? »
   « devant vous »
   « Je ne vois pas »
   « c’est marqué dessus »
   « ??? »
    « MAIS OUVRE TES YEUX MERDE !!! »

 – « Bonjour, je cherche un T Shirt »
    « Voilà »
    « Nan mais un manches longues. »
     « Voilà »
      « Non, mais noir »
       « Voilà ».
       « Il est 100 % coton ? »
       « Je ne sais pas j’ai coupé l’étiquette mais ce devait etre un 100% coton »
       « Je ne mets que du 100 % coton parce que je transpire beaucoup »
       « … »
      « ça irait avec quoi comme coupe de pantalon ? »
      « Euh…. un jeans »
       « Oui mais ça irait avec un slim ? »
 

 

SERIOUSLY LES GENS ???? On se lève à 5h du mat, on déballe des trucs sous l’humidité du matin, on se prend le soleil en pleine face toute les journée et EN PLUS il faut se battre pour 50 centimes ou une coupe de pantalon ?
Heureusement que j’étais joviale et enjouée hier, parce que certains auraient mérité des coups de boite de jeux sur la courge quand même.

Merci à Juliette qui m’a tenu compagnie toute cette journée… bien longue.
 Et merci au soleil, donc. Surtout pour la marque du marcel et des lunettes. So chic.

Lien Hôte.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une journée à Roland Garros en 2013 vue de ma fenêtre

J’aime bien l’expression « vue de ma fenêtre », ça me rappelle ma mémé qui me le disais quand j’étais petite. « Tu vas t’en mettre de partout, j’vois ça de ma fenêtre ».
Et quand j’étais petite, je ne souhaitais qu’une chose (en plus du jeu « Dessinons la Mode »), c’était d’aller à Roland Garros.

25 ans plus tard, Babolat, partenaire du Club Med avec qui je suis en contact depuis plus d’un an maintenant m’invite à réaliser mon rêve de gosse.

Grande classe.

J’arrive à Paris avec mes gros sabots et mon sourire de gosse collé aux lèvres.
En sortant du métro (se trouvant environ à 10h de la gare de Lyon), je me retrouve emportée par la foule qui s’élance et qui danse une folle farandole… si bien que je ne sais plus très bien si j’ai trouvé ou non la porte D.
Pas grave, voilà la porte principale. Ah. 45 minutes d’attente. Comme à Disney, mais avec des adultes en fait.
Bon, je tente quand même la Porte D alors.
Je croise Manue parmi les 40 000 personnes à mes côtés. On sera pas trop de deux pour trouver « notre » entrée. Qu’on vénère légèrement quand on constate que c’est un peu l’entrée VIP, ce qui signifie principalement: pas de queue à faire et accueil à base de « Bonjour Cranemou » qui fait toujours son petit effet en public.

Sur place nous attendent nos hôtes, Anne Charlotte et la team babolat ainsi que mes compagnons d’aventure Jane, Stephanie, Joseph et Denis.

 

Ils nous attendent tous dans le « Village » où sont aménagés les stands des nombreux partenaires: des genres d’espaces lounge où se retrouver pour un café, un verre, un repas.. fort sympathique donc.

Après le café qui va bien, nous partons à la découverte du site de Roland Garros et des différents espaces. Les allées sont ponctuées de stands de souvenirs de Roland et de petites activités marrantes (et gratuites) comme le photomaton de Babolat.

babolat rolan garros

Puis direction les courts couverts, transformés pour l’occasion en gigantesque lieu de culte de la balle jaune. On retrouve encore une fois pas mal de partenaires qui, tous, proposent des activités ludiques (et gratuites) aux visiteurs; simulateur de vol, jeux videos… C’est là que nous avons découvert une BD spéciale rien que pour les petits fanas de tennis: TurboTen qui relate les aventures de jeunes joueurs dans un univers où les raquettes sont « légèrement » améliorées.. un genre de tennis de l’espace avec comme héros, pas moins que notre Jo national.

Turbo Ten tennis roland garros tsonga

 Tout au fond, le stand de cordage de Babolat. Moi qui pensais que les pros de la raquette gardaient secret le lieu où ils faisaient corder leurs raquettes, je me mettais le doigt dans l’œil. Mis à part Djoko et Federer qui voyagent avec le cordeur personnel et la machine, c’est ici que tous les joueurs du tournoi remettent leurs raquettes.
On peut donc suivre en direct le cordage supersonique de la raquette de Nadal, Tsonga ou encore Ferrer. (surtout Nadal et Ferrer aujourd’hui, donc).
16 cordeurs à bloc ont donc cordé environ 4000 raquettes pendant le tournoi. J’espère qu’ils ont des mains de rechange.

Babolat Roland Garros

Pause repas où notre panse a failli exploser puis ENFIN, les matchs.

On court voir le troisième set entre Simon (épouse moi) et Hewitt. Simon perd 2 sets à rien. Et là, il prend le 3ème set. l’ambiance est dingue sur le court Suzanne Lenglen. J’avais rêvé la Ola à Roland Garros, Gilles Simon (épouse moi) en a  mérité trois. On crie Gilouuuuuu (épouse moi) et on laisse éclater notre joie quand il finit par gagner un match passionnant. Une vraie chance de tomber sur un tel match pour le premier tour.
Le match de Ferrer qui suit est nettement plus expéditif.
Celui de Venus Williams contre Ursula Radwanska est génial aussi. Deux filles qui s’affrontent, c’est tout de même autre chose sur le terrain: ca joue tactique et ça crie fort à la volée… des filles quoi.

Ferrer Roland Garros
Gilles Simon roland garros 2013
(épouse moi)

Et sinon, une rumeur dit qu’on croise des stars à Roland Garros…
C’est tout à fait vrai. On a vu de très près le mec de la pub MacDo (même si je suis la seule à l’avoir reconnu) et de loin presque Johnny Depp. C’est déjà pas mal non ? Les autres étaient à la remise des prix à Cannes en fait, voyez vous !

Johnny DeppJonnhy Dupp
©DenisBaudry

Je suis rentrée épuisée mais tellement, tellement heureuse de cette journée de dingue.
Mille mercis encore à Club Med et Babolat et à mes amis blogueurs avec qui j’ai partagé cette magnifique journée.
Pour les belles photos, je vous invite à visiter le Flickr de Denis, notre paparazzi officiel.

Note: Un message subliminal, fin et très discret se cache dans cet article, saurez vous le retrouver ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai pris l’avion seule… avec mes enfants, donc.

Il n’est jamais trop tard pour parler de mes vacances vieilles maintenant d’un mois, encore moins pour parler de mon retour où j’ai voyagé en avion seule avec mes enfants.

Seule.

Dans un avion.

7 heures.

Sans compter le temps interminable qu’on doit passer à l’aéroport parce qu’il faut arriver environ 12 heures avant le décollage histoire d’être bien certain que tes enfants n’ont pas fabriqué une bombe avec deux sucettes et un doudou (et la batterie de l’Ipad).

Certains d’entre vous se moqueront en se disant « mouais, ça va, elle va pas se plaindre celle-ci avec ses vacances à Dubaï. Et puis qu’est ce que ça peut faire 7h à gérer seule des enfants aussi choupis que les siens ? Franchement ?« .
Je sais.

Et je vous explique.

En soit, étant donné le nombre d’heures que je passe seule avec mes enfants, je n’appréhende pas trop 7h en leur compagnie.
Le soucis, c’est d’être avec eux, pendant 7 heures, seule, DANS UN AVION.

L’avion, j’aime pas ça. N’en déplaise aux ingénieurs en aéronautique qui me lisent (laissez moi y croire), l’avion, c’est carrément flippant, surtout quand tout le personnel s’attache là, pendant les turbulences et qu’on a l’impression que le plateau repas va faire une remontée express dans notre estomac.

Et pendant ce temps où TOUT LE MONDE flippe sa mère (désolée, j’ai pas d’autre mot, enfin, si, j’avais « flippe sa race » mais c’est guère mieux), toi, mère de famille respectable (un peu), tu te DOIS de donner le change auprès de tes enfants pour ne pas qu’ils se mettent à avoir peur à leur tour. Donc, tu souris. Et tu ravales ton stress, tes sanglots et tes petits cris d’hystériques que tu aurais aimé lâcher au moment où t’allais boire une gorgée de whisky d’eau et que l’avion a fait un bon, te transformant en Miss TShirt mouillé du vol EK7015.
Donner le change donc. Pendant 7 heures. Bordel.

Voilà, ça, c’est pour avant le départ, déjà, rien que d’y penser, j’en ai encore des frissons.

Donc nous voilà tous les 3 à l’aéroport, moi flippant des prochaines heures et les enfants courant de partout mais surtout à l’envers des tapis roulant parce que c’est trop marrant.

Salle d’embarquement, jusque là tout va bien.

IMGP1151
Ooohhhhh, un tapis roulannnnnt

On s’installe dans l’avion.
Comme je suis quelqu’un d’ultra organisée (c’est faux, mais pour cette fois, c’était vrai), je me dépêche d’éventrer les sachets contenants couvertures, coussins et écouterus, de jeter les sachets et d »installer tout le monde avec ses doudous, ses coloriages etc… en face d’eux. POur éviter la galère, je sépare mes deux greffons: N°1 à ma gauche et Clapiotte à ma droite, à côté du couloir.

Décollage.

« YOUHOUOUUUUUU ON MET LES MOTEUUUURS »
Hurle Clapiotte environ 10 minutes après qu’on ait quitté le sol. Il n’est jamais trop tard pour faire bonne impression auprès de tous les passagers.

Tiens, mon écran ne fonctionne pas alors que celui de N°1 carbure déjà à coup de « Les Mondes de Ralph ».
Celui de Clapiotte ne marche pas non plus mais elle s’est endormie, donc bon.

« Please ? My screen doesn’t work » (je suis trop bilingue en l’air)
« Oui on va régler ça dans 10 minutes » (Ils sont plus bilingues que moi en fait, c’est pas plus mal).

Visiblement, en vol, le temps est légèrement distendu et les 10 minutes sont drôlement longues. Comme je commence à être mal avec Clapiotte sur ma cuisse et mon dossier à l’équerre, je m’allonge.

Mon siège revient aussi sec en avant.
En même temps, j’ai jamais été douée non plus avec ces trucs de sièges qui s’allongent moi.
Je recommence à basculer en arrière.
Et je reviens en avant.
Je recommence (je suis relativement têtue)
Et là, rien ne bouge.
Ok. Je suis pas complètement conne, donc je comprends que ca ne vient pas de moi. SOIT mon siège est cassé (ce qui ne m’étonnerait pas, je vous rappelle que je suis celle que la pluie SUIT même à Dubaï) soit…
Je me retourne et je vois la jeune hpmphr de jeune fille qui coince mon siège avec ses deux pieds sur mon dossier.

AH OUAIS ?

#Interlude#
Sachez que j’ai du sang sicilien qui coule dans mes veines. Pas beaucoup, mais suffisamment pour que, de temps en temps, sans prévenir, il se mette à bouillir. Tant que je me demande même si ma famille n’était pas complètement mafieuse d’ailleurs.
#Fin de l’interlude#

Oui, bon, OK, je l’ai un peu insulté. Mais après qu’elle m’ait répondu que « ça la gênait » et que « bon d’accord, vous pouvez pencher votre siège mais pas trop attention ».
Je voudrais que vous gardiez une bonne image de moi, donc, voilà ce que j’ai répondu (on va dire) : « Enlevez vos pieds de ce dossier et laissez moi donc faire ce que je veux avec MON siège ».

Elle n’a pas bronché.
J’avais des couverts en plastiques dans les mains aussi, je sais être dissuasive.

Dexter
Mon cousin.

Oui, parce qu’on nous avait servi nos plateaux repas. Trop pratique avec Clapiotte sur ma cuisse, du coup, elle s’est réveillée. 45 minutes de sieste, plus que 5 heures à occuper.

On mange. On attend qu’on nous débarrasse.
On nous débarrasse.
J’en profite pour redemander pour nos écrans qui ne marchent toujours pas « Oui, oui, on s’en occupe dès qu’on a finit les plateaux repas ».
En attendant, Clapiotte joue avec l’ipad, N°1 est passé à « Un Monstre à Paris » et moi, je regarde devant moi. Rien donc.
J’écoute.
J’écoute ce gosse devant qui HURLE dès qu’il a un pet de travers.
Il a faim -> hurlements
Il a soif -> hurlements
Il a sommeil-> hurlements
Il veut jouer -> hurlements
Il veut plus jouer -> hurlements
Quelqu’un ose le contredire ? Il faut s’attacher ? Il faut arrêter de beugler comme ça ? -> hurlements.

Cet enfant doit avoir un peu moins que Clapiotte. A peine. Mais il ne s’exprime qu’en hurlant.
Pendant ce temps, ses DEUX parents ont les écouteurs vissés aux oreilles et se matent un bon petit film.
A un moment, le père s’énerve un peu (il devait plus bien entendre) et lui dit « Vas jouer avec la petite fille derrière ».

Mon sang de Sicile n’a fait qu’un tour. Mais comme le type portait un TShirt à l’effigie de son club de boxe Thaï, j’ai fermé ma gueule, j’ai changé de place avec Clapiotte (après que le gosse soit venu à 3 reprises essayer de nous tirer l’Ipad des mains (il est reparti en hurlant, évidemment) ) et j’ai fait les gros yeux de celle qui faut pas trop emmerder à un gosse de 3 ans, sans honte aucune.

« Thé, café ? » « Tea, Coffee? » Tiens, je me ferai bien un café.
« Je… »
Ah bah non, moi, j’ai pas le droit, y’a des turbulences, on remballe tout. Je flippe.
Je me tais, je n’ai rien pour me divertir, et je flippe.

TOUT VA BIEN.
Il me reste 4h.
« S’il vous plait, à propos de nos écrans là… »
« Oui oui… je m’en occupe »

30 minutes plus tard, pendant que je mourrais, j’entends:
« Suite à un dysfonctionnement de deux écrans, nous devons remettre en route TOUT le dispositif de TOUT l’avion et TOUT réinitialiser. Votre film va être coupé, faudra tout reprendre les réglages de langues et tout de zéro. La nana en faute est assise au siège 17C, nous tenons des pierres à votre disposition »

20 minutes plus tard, mon écran marche. Comme celui de Clapiotte qui est déjà devant Raiponce.
On amène le gouter aux enfants.
Enfin, à Clapiotte. N°1 n’a rien eu de son côté.

« Excusez moi (YOUHOU C’EST MOIIII LA RELOUUUU), mon fils pourrait avoir un gouter aussi ? »
« C’est un seul par personne »
« Oui, je comprends. Mais il n’en a pas eu »
« c’est un seul par personne, y’en a plus »
« Mais… »
Voilà. Et Clapiotte s’est enfilé ses 3 cookies, pendant ce temps, voyant l’arnaque arrivée à grand pas.

Heureusement, le stewart de mon côté m’a entendu et me refile des biscuits pour N°1, ravi (je pense que mon élection Miss TShirt mouillé du vol EK7015).
Purée, c’était moins une pour me couper les veines au couteau sans dent.

Au bord du craquage nerveux, je tente de me détendre devant un bon film (ne me demandez pas le titre, je sais plus).

Tout à coup, je me rends compte que le trajet est bientot terminé et que mes enfants n’ont pas été aux toilettes depuis plus de 9 heures. En sachant qu’ils allaient en avoir encore pour 3 bonnes heures avant de retrouver la maison, je préfère les accompagner aux (tout)petit-coin.
N°1: check. Joie d’un enfant de 8 ans.
Clapiotte, il faut encore l’accompagner.
Je remercie CeeluM6 de m’avoir permis de rentrer dans 25 cm2 pour accompagner ma fille.
Je fais demi tour sur moi-même, je lock la porte. Re-demi tour, j’aide Clapiotte. On se lave les mains (plus ou moins bien, mais plutôt moins quand même).
Je refais demis tour, je débloque, je fais le boogie-woogie, j’ouvre la porte accordéon et…

MES DOIIIIIIIIIGTSSSSSSSSS

Je coince les doigts de Clapiotte dedans.

SI.

Oui.

Je sais.

Je suis sous anti-depresseur depuis.

Mais sachez que TOUS les participants de cette aventure se portent très bien à ce jour.

Voilà.

Vivement l’année prochaine !

like

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 30 sur 131« Début10202829303132405060Fin »