Mes enfants, ces êtres non violents… jusqu’à maintenant.

Depuis près de 5 ans de blog, je me suis longuement épanchée, à priori, vous devez me connaitre donc un minimum (si ce n’est pas le cas, il y a 5 ans d’archives pour remédier à tout ça).

Si je devais me juger sincèrement, je dirais que je suis une gentille grande gueule à sang chaud. Ça correspond à peu près fidèlement à comment je fonctionne. En gros, si on me cherche de trop, je l’ouvre, grand. Et au plus profond de moi, j’ai des gènes de mafieux siciliens que je dois gérer pour ne pas casser des portes avec mes petits poings énervés, aussi.

Je suis contre la violence en général, mais je suis habitée par une fascination pour les sports de combat et de tir en tout genre. Si, si, c’est possible d’aimer ça sans le cautionner réellement, je vous jure.

Je crois que j’ai toujours voulu être Batman en fait, je me raccroche à cette excuse. Je SUIS Batman. Dans ma tête et les jours pairs. Les jours impairs, je suis Elektra. Et quand vient la nuit, je suis Fantomiald, mais c’est une autre histoire.

J’avais jamais tenté les sports de combat, parce que je croyais qu’on devait avoir 8 ans pour s’inscrire, alors que les clubs pour adultes sont bien plus nombreux que ceux pour enfants, dans la réalité.
Mais depuis l’an dernier, j’ai décidé de reprendre le sport sérieusement (mais siiii, tu sais, j’avais dit que je faisais de l’aquabiking) (et puis j’ai réalisé que je suais dans de l’eau à la transpiration de mes 20 autres copines) (et puis mon maillot était moche).

Et puis franchement, c’était pas marrant.

Cette année, je me suis lancée sur un coup de tête. « Je vais faire du Krav Maga », que j’me suis dit, un matin. A 11h, je signais le chèque de l’inscription annuelle et j’allais acheter mon équipement. (oui, je m’inscris toujours très vite, sinon ma conscience m’en empêche)
Après le premier cours, j’ai compris que finalement, boire une tasse de transpiration deux fois par semaine, c’était du pipi de chat à côté de ce sport.

Tu vois comment on transpire dans un four ? Bah là, c’est pire.

Je ressors de ces cours trempée comme si on m’avait jetée dans une piscine. J’ai régulièrement des bleus. Et j’ai marché comme un Playmobil pendant les 15 premiers jours tellement j’étais courbaturée. Parfois, j’ai même peur avant de rentrer dans la salle tant je ne sais pas dans quel état de fatigue je vais sortir.

Et je dois mettre une COQUILLE BORDEL ! Une coquille ! Si t’as jamais mis de coquille de ta vie, tu n’as pas connu ce sentiment mélangeant humiliation, inconfort, irritation et transpiration à la fois. C’est le plus charmant des sentiments. Ça s’appelle la loose du style en milieu urbain. Mais on s’en fout, hein, vu qu’on ressemble tous à des chiffons au bout de 15 minutes, la dégaine de cowboy, c’est très secondaire.

Par contre je ne sais toujours pas quoi penser du port du TShirt blanc obligatoire qui finit évidemment trempé lui aussi très rapidement. Z’avez déjà porté un TShirt blanc mouillé vous ? Je vous laisse imaginer. Y’a un type, tu sais quelle heure il est grâce à son tatouage qu’on voit par transparence au fur et à mesure que le cours avance. Personne ne se plaint, évidemment. Faut dire que le prof, t’as moyennement envie de le contredire.

Bref. Je ressors vidée, amochée, mais plutôt bien contente. Mieux, je me suis fait plein de copains. Et encore mieux, je redécouvre l’existence de mes muscles.

Et encore, encore mieux, j’ai… des GANTS de boxe ! C’est la classe ultime (et c’est vachement plus utile qu’un masque et une cape pour l’entrainement).

Mes enfants en sont dingues d’ailleurs, et je ne crois pas que ce soit pour partager l’odeur rance que mes doigts laissent à l’intérieur.

Ils en mettent un chacun et se fracassent les poings mutuellement en criant « YAAAAAAHHHHH je fais du KraK Maga comme Mamannnnnnnn »

Ces mêmes enfants qui m’empêchaient, il y a peu, de m’énerver au téléphone face un un interlocuteur borné. Parce que la rébellion, c’est pour les nazes, voyez.

Maintenant, ils me demandent si j’ai fait mal à quelqu’un pendant le cours et ils se marrent.

Je suis une mère modèle.

gants de boxe

Rendez-vous sur Hellocoton !

Déco chambre d’enfant: les Funalitos ont 200 euros à vous offrir (sponso)

En devenant parent, parfois (ouais, ok, souvent), on devient monomaniaque sur des choses qui nous paraissaient idiotes quelques semaines auparavant.

Par exemple, si on craque sur une baignoire moulée avec un arceau intégré et amovible et bouchon de vidange bleu turquoise, bah on la veut. Et on ne veut PLUS que celle là.

Pareil pour le chauffe biberon et le stérilisateur que même si notre cousine nous a bien dit qu’elle nous filait le sien, on a quand même bien envie de celui qui irait tellement bien avec l’égoutte biberon.

La maternité, ça nous rend un peu cinglée (je dis « un peu » pour ne pas effrayer les 2-3 d’entre vous qui n’avez pas encore d’enfant) (mais franchement ça rend complètement marteau)

Et quand on voit l’entrain avec lequel les futurs parents se ruent sur les rayons peintures des magasins de bricolage, la déco de la chambre d’enfant fait également partie du grand délire du « tout pour mon gosse ».
Oui, on crée tout un univers autour de son arrivée et sa chambre devient le reflet de nos plus beaux délires artistiques (ou nos pires, hein, moi, j’ai peint des fusées et des planètes oranges et grises dans la chambre de N°1 et je vous promets qu’au bout de 6 mois, on est LAS de ce genre de couleurs).

Bref.

De la déco pour les chambres d’enfant, on en trouve maintenant pour tous les gouts et tous les budgets. Tout est possible, du plus poétique au plus original, du plus criard au plus doux, du vintage au carrément kitsh. TOUT est envisageable.

Dans les magasins de décoration Gifi, ils ont bien compris. Du coup, très prochainement (le 29 octobre en fait), ils commercialiseront la marque de déco et petit mobilier pour les chambres d’enfant Funalitos provenant du Mexique. Les deux personnages, Floripondia et Barbacoa s’invitent dans les chambres avec des couleurs vivantes et un design faussement naïf.

 

AmbianceGarcon
PatereFille

 

Pour l’arrivée de cette nouvelle gamme en magasin, Gifi organise un grand concours de déguisement sur sa page Facebook jusqu’au 23 octobre.
Il vous suffit de poster via l’application dédiée une photo de votre enfant déguisé en fleur ou en pirate.

Les 2 meilleures photos de déguisement fleur et les deux meilleurs pirates recevront un bon d’achat d’une valeur de 200€ chez Gifi.
Les participants classés entre la 5ème et la 34ème place remporteront des bons d’achat de 20 à 50 euros.

La désignation des gagnants et leur classement seront déterminés par un jury GiFi en fonction de la qualité du déguisement, de son originalité et de la qualité de la photo postée via l’application Facebook. Le nombre de votes (j’aime ou je partage) est un critère qui pourra être pris en compte par le jury.

Bonne chance à tous !

Et calmez vous un peu avec les trucs d’enfants hein, allez vous payer un coiffeur plutôt (dit-elle en regardant sa coiffure de gueuse)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Avoir envie de refaire un enfant à cause de la mode bébé.

Quand j’étais petite, je voulais un truc comme 4 ou 5 enfants. Bon, je voulais aussi les appeler Cassandra, Archibald, Gigi et Samy.
Comme quoi on évolue.
Du coup j’en ai deux. Qui ne s’appellent pas N°1 et Clapiotte (en vrai).
Et sauf si on me lobotomisait et/ou que la médecine faisait de très très gros progrès dans les prochaines années, je n’aurai pas de « p’tit troisième » (Coucou mamie ! Surprise !).

Je compte bien évidemment sur mes hormones pour tout de même me donner des envies de bébé ces 10 prochaines années (mais je suis forte).

Ce que je n’avais pas vu venir, c’est l’influence que pouvait avoir la mode bébé sur ce genre d’envie.

Ouais. Hyper matérialiste comme envie. J’assume.

Les nouveaux nés, c’est pas super joli au début, alors on leur met des supers beaux pyjamas pour tromper l’ennemi et faire croire à Tatie Micheline que si si, regarde, il est mignon, il a ton nez.

petit-bateau-pyjamas
Tu me colles un nouveau-né typé Yoda dans les bras avec un pyjama comme ça tu peux être sûr que je vais faire des bruits débilisants avec ma bouche et que je vais mater dans la pièce QUI est en âge de se reproduire avec moi. Ouais. Ca me fait AU MOINS cet effet là.

Quand le bébé grandit et qu’il commence à ressembler à un vrai choupi-bébé, LA, c’est encore pire. Parce que depuis que les marques ont compris que même après avoir lâché nos poupons Tinie et Tinou, on aime quand même jouer à la poupée, ils nous sortent chaque saison des trucs plus mignons les uns que les autres.

133656_A.jpg
jean levis bebe

C’est simple, je suis capable de trainer 30 minutes au rayon 3-12 mois alors que mes gosses mettent du 6 et 12 ans. Même pas peur. Et même combat au niveau des petits bruits stridents sortant de ma bouche.
J’ai envie de tout acheter alors même que je n’ai plus de bébé à habiller. Du coup… bah ouais, j’ai envie d’un bébé. HEUREUSEMENT, il traine toujours aux alentours une jeune maman avec son greffon-neuf pas loin. Je vois les cernes, j’entends les petits cris incompréhensibles du nourrisson, je sens la couche sale, je touche l’habit pluie encore humide de la radée de l’extérieur… et je goûte ma chance d’en avoir fini avec tout ça.

Quand je traine sur des sites comme Melijoe boutique de mode enfant, je repense à tout ça, histoire de ne pas avoir une montée d’hormones. Les hormones sont des plaies, c’est bien connu.

Jusqu’à mon prochain détour sur un site de mode pour bébés ou enfants. Ou une boutique.
Misère.

 Message à caractère informatif pour mes copains qui, tarés, font encore des bébés: je vous offrirai des doudous hein. C’est moins risqué.

(Liens hôtes)

Rendez-vous sur Hellocoton !

En septembre sur le blog… (bons plans et cadeaux)

Le mois de septembre a été… comment dire… plutot hard niveau timing.

Se refaire au rythme de l’école, déjà. Je SAIS que je pesterai contre mes enfants le jour où, boutonneux-ado-trainant-la-savate ils ne daigneront sortir de leurs chambres avant 14h pour dire « on mange quoi ‘Man ? ». N’empêche qu’en attendant, 7h15, pour se réveiller, c’est trop tôt.

Se faire une raison: les poux nous ont envahit, y’en avait plus et BAM on en a retrouvé sur Clapiotte. Je souhaite donc dire à la personne qui s’occupe des règlements de compte via vaudou qu’elle peut se calmer, c’est bon, on a pigé, je ferais tout ce que vous voulez mais PITIE que les poux s’achètent une grande villa ailleurs que sur les têtes des greffons.

On a eu Tony Parker (comment ça, vous savez ? Oui bah au cas où, je vais peut être encore crâner une ou deux fois. Pour être sûre.)

J’ai été  à Paris aussi. Découvrir les nouveautés de Noël et manger des chocolats (ma vie est difficile). Mais j’en parlerai plus tard parce que le catalogue de Noël hier dans ma boite aux lettres, je trouve que c’est un peu tôt.

Sinon, j’ai découvert de chouettes trucs pour les enfants (mais pas que).

 

D’abord, le kit de rentrée Dora dans le cadre de l’opération « je grandis avec Dora » avec Nikelodeon Junior:

Dora nickelodeon junior

  • Un dvd « Mon premier jour d’école » (que je suis obligée de planquer sinon ça tourne en boucle)
  • Une boite de pâte à modeler
  • Des craies avec un tableau-tête-de-Dora
  • Des crayons de couleur
  • Un livre « Dora fait de la peinture » que même que Clapiotte, elle a dormi avec pendant une semaine
  • Un tablier de peinture Dora

Sans surprise, Clapiotte adore sa copine à la coupe au carré et son singe en moonboots, donc.
Et du coup, j’ai deux kit quasi identiques à vous faire gagner (les mêmes, mais sans le tablier en fait). Pour tenter votre chance, laissez un commentaire ci dessous en me disant si chez vous, la rentrée s’est bien passée.
Vous avez jusqu’au 12 octobre inclus pour participer.
Je tirerai au sort les deux gagnants et les contacterai par mail.

Vous pouvez retrouver sur nickelodeonjunior.fr des fiches pour apprendre l’alphabet, pour apprendre à écrire les chiffres et les lettres, des puzzle et des coloriages Dora à imprimer. Je vous laisse faire votre tour.

N°1 quant à lui a découvert le tout nouveau jeu Disney Infinity pour sa 3DS. Un tout nouveau jeu vidéo (disponible sur toutes les plateformes) qui regroupent tous les personnages Disney en un seul jeu. Ca fonctionne avec des personnages et des « power discs » qu’on pose sur une plateforme pour les voir apparaitre dans le jeu. Je n’ai pas tout tout compris, mais visiblement, le pack de démarrage qu’a reçu N°1 lui plait bien et je sens que la collection de personnages ne fait que commencer (misère).

disney infinity 3DS

 Dans la catégorie collection, le nouveau Skylanders Swap Force qui vient de sortir va me permettre de renouveler les « petits » cadeaux auprès de mon fils et de ses copains pour les anniversaires. Ils ont tous fini Skylanders Giants depuis un moment, bien que le mien vient de le recommencer du début, rapport qu’il a eu de nouveaux personnages et que le kit de rentrée lui a rappelé à quel point ce jeu vidéo était cool (et aussi, peut être, parce que sa dernière sauvegarde a planté et qu’il a tout perdu).

Une édition limitée  Skylanders Swap Force Dark Edition (avec 5 figurines exclusives et design) peut être précommandé pour les consoles Playstation 3, Xbox 360 et Wii, et sera commercialisé en exclusivité chez Micromania à partir du 18 octobre 2013, sachez le !

Skylanders Giants

Skylanders eye brawl
Eye Brawl version Halloween, moi qui adoooore les yeux, je suis ravie, n’en doutez pas.

Enfin, et cette fois ci, c’est moi qui ai sauté au plafond, Cosmebio m’a envoyé un panier de leurs produits bio. Pour les enfants ET aussi pour moi. Un tas de produits cosmétiques labellisés bio pour nos petits corps.
Cosmebio, c’est une association professionnelle française de cosmétique écologique et biologique. Elle est ouverte à toutes les sociétés désireuses de s’engager dans la voie des cosmétiques authentiquement naturelles, écologiques et biologiques.
En ce moment, Cosmebio organise un grand concours sur Facebook qui vous permet de gagner des paniers « garnis » de produits labellisés Bio pour les mamans et les bébés.

J’ai testé quelques uns des produits du panier et globalement, j’aime beaucoup. Moi qui ne fait pas trop gaffe à ce que je me tartine sur la figure (non, non, ne me jugez pas), j’ai découvert deux-trois produits vers lesquels je reviendrais très certainement.

Jusqu’au 22 octobre, il vous suffit de publier la photo de votre cosmétique coup de cœur Bébé et Jeune maman labellisé Bio sur leur page Facebook. Il y a de nombreux paniers à gagner, ça vaut le coup de tenter sa chance pour se faire gâter un peu, parce que même si on a viré le loquet de la salle de bain, on a encore le droit de prendre  (un peu) soin de nous. Si en plus c’est bio, on gagne des points de conscience !
D’autres concours pour femme et homme auront lieu par la suite (du 23 octobre au 24 novembre pour les paniers « femme » et du 25 novembre au 18 décembre pour les paniers hommes). Stay Tuned !

 

cosmebio

 

 

Oui. Je sais. La vie de blogueuse, c’est parfois bien compliqué (parce que la boite aux lettres n’est pas assez grande) (rho ca vaaaa je rigole).

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ma vie, ce concept fascinant.

Encore sous le coup de l’émotion suite à ma rencontre avec Tony Parker, j’ai tout de même dû reprendre une vie partiellement normale, à savoir prouver que je n’étais pas qu’une mythomane avec cette histoire de basketteur dans mon salon et chasser ces putains de lentes de la tête de mon fils et de ma fille.

Oui. Mes enfants ont choppé des poux. Vive émotion au foyer : c’est une grande première pour moi.
Le saint Graal de la loose parentale, l’Oscar du prurit psychologique, le Bouclier de Brennus de la misère, le Award de la quarantaine. Enfin. Je connais cette sensation d’impuissance dans l’adversité: le poux arrive dans ton foyer pour mieux te faire comprendre qu’avant lui, ton existence n’était qu’un triste mascarade ennuyeuse et sans interêt. Aujourd’hui, et grâce à lui, tu vis poux, tu manges poux, tu dors poux, tu te laves poux et tu te grattes le cuir chevelu jusqu’au sang quitte à chopper une péritonite du cerveau.
Sans compter que le poux te permet de dépenser en une semaine l’équivalent du PIB de la Micronésie chez ton marchand de Forlax, entre l’achat de cent-deux millions lotions anti-poux-anti-lentes que les poux, quand ils te voient arriver avec ça, ils se bidonnent et préparent les Curly pour aller avec et le fameux peigne Assy 2000 que tu commandes sur les bons conseils de tes copines Marie et Sabine pour virer les lentes qui font du pole dance sur le cheveux luisant de tes enfants.

Une fois que tu es donc fiché à la Banque de France pour tes moeurs douteuses avec les foetus de poux, tu te dois d’expliquer à tes enfants POURQUOI depuis une semaine tu leur fais des « High Five » plutot que des bisous au moment du coucher. « mais si, je t’aime toujours. Mais de plus loin là. »

Moi aussi, j’ai eu des poux. C’est ma mère qui me l’a dit. Ma mère, elle devait pas trop m’aimer à l’époque, du coup, plutôt que de dépenser 10 ans d’alloc dans un peigne à poux, elle a coupé ma chevelure de Raiponce qui faisait certainement ma fierté de l’époque. Pour faire de moi le sosie de MacGyver. On se demande pourquoi je souffre cruellement d’un manque de confiance aujourd’hui. (coucou Maman, je t’aime quand même).

cranemou macgyverMacGyver
PAPA ?

Comme si ça ne suffisait pas, pour me rappeler que ma vie n’était pas faite que de rencontre inopinée avec des stars au pied de mon congélateur, j’ai pris mon fils, ses poux-sûrement-morts-mais-j’émets-des-doutes et de l’anti-vomitif pour partir sur Paris samedi (oui, N°1 est malade en train, parce que SANS ça, ma vie serait trop monotone).

On est allé inauguré le nouveau Toys’r us qui vient d’ouvrir DANS Paris (Métro Bibliothèque Mitterrand)  en se délestant de quelques euros rapport qu’il est bien difficile de rentrer dans la maison de Père Noël sans en ressortir plus léger des poches.
Puis, on a tiré jusqu’à l’événement Kinder pas très loin où on nous présentait la nouvelle plateforme qui sera bientôt en ligne « Nos Precieux Moment » (où partager des photos de nos moments sympas avec nos enfants) (genre pas les poux, voyez).

Entre temps, il a fallu que je refile encore quelques euros supplémentaires à la RATP histoire que je puisse me déplacer dans Paris dans ruiner mes Converses.(coucou la Banque)

Du coup, dans l’euphorie du moment, j’ai laissé ma carte bleue dans la machine. Mais j’ai pas oublié mes tickets, ah ça non hein.

Ma CB, en revanche, elle, se trouvait bien au chaud dans la fente (je te vois sourire, pervers que tu es). Tellement qu’elle a décidé de devenir complètement parisienne.

Pour payer, par contre, c’était nettement moins pratique. Et sachez qu’avec 13,40 euros, à Paris, on ne peut PAS se payer un MacDo ET un café en terrasse au bistrot du coin. Il manque 20 centimes. J’ai bien essayé de vendre des cultures de lentes mais ça n’a pas marché. Les parisiens sont des gens très surfaits de toute façon, je le savais.

Heureusement, l’endroit que Kinder avait choisi pour regrouper la quasi totalité des blogueuses mamans (soit, environ 13 268 femmes, flanquées de greffons) était fort sympathique et N°1 a reconstruit le Taj Mahal en Kapla avec ses potes pendant que je tapais dans les chocolats avec les copines (qui, après lecture, ne seront plus mes copines en apprenant que mon fils avait probablement encore des poux) (mais c’est pas dit hein, je vous jure).

Mon train de retour étant à 19h, nous partons donc de l’événement les derniers ou presque, rapport qu’on n’avait pas grand chose à faire dans Paris à part des constructions en planchettes.
Gare de Lyon, 2 euros en poche (les fameux qui n’ont pas suffit à me payer un café en terrasse), j’achète un pain au chocolat pour nourrir mon fils et je mendie un verre d’eau municipale pour faire passer ce merveilleux dîner.
C’est en sortant mes billets de train pour vérifier le numéro de notre notre wagon que je me rends compte que nous avons 1h30 d’avance. Je ne sais pas lire, sachez le.

Mon fils fait la gueule. Et je le comprends.

Je prends mon air de Rémi sans Famille pour demander au contrôleur du train que je pensais mien donc, si par le plus grand des hasards, je pourrais monter dedans, avec mon fils, pouilleux de son état, histoire de pas infester la gare toute entière. Il ne m’écoute pas. Il tourne même les talons quand je lui dis que oui, hein, je paierai volontiers le supplément pour le changement de dernière minute, pas de soucis… à part celui d’avoir offert ma carte bleue à une machine à tickets. Une facture ? Ah. Non, il ne daigne même plus se retourner, même quand mon fils dit un peu fort « nan mais vas-y maman, prise de Krav Maga, je VEUX monter dans ce train là moi ! ».

On a squatté un banc.

Et pour calmer le dépit de mon fils, je lui ai rappelé que « oui, hein, ça va, je suis la scoumoune incarnée, doublée d’un boulet First Class mais je suis aussi celle grâce à qui tu as eu Tony Parker dans ton salon. Alors ta gueule. NE DIS RIEN »

Voilà.

Ma vie. La vraie, c’est celle-ci.

ENJOY.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tony Parker dans mon salon en livreur de mini-pizzas.

J’ai une vie d’une simplicité binaire: j’écris et je fais le clown avec mes enfants.

Accessoirement, je dors (mais très accessoirement).

Et comme je suis une fille simple, je fais également des trucs aussi élémentaires que faire tourner des machines, faire bouillir l’eau des pâtes, vaincre des poux ou me faire livrer mes courses de surgelés par Tony Parker à Lyon.

On est comme ça, chez nous, accessibles aux petites gens. Parce que ce n’est pas toujours évident d’être un des plus grands sportifs du monde, hein, donc parfois, livrer les surgelés à une blogueuse lyonnaise, ça aide à se maintenir dans une vie réelle.

Cette blogueuse lyonnaise, c’était moi, donc. « LA VACHE !  » j’ai eu envie de dire lorsqu’on m’a demandé si « ca m’amuserait » que TP vienne chez moi au petit matin pour me livrer du Toupargel, qui propose donc des livraisons de surgelés à domicile. J’ai juste répondu « oui oui, pas de problème, ça sera marrant » (et j’ai effacé les « hiiiiii » de mon mail, pour faire genre j’étais une pro du self control)

Mon livreur, d’habitude, c’est Michel, tu vois. Il est pas très grand, il a un tigre du Bengale tatoué sur l’avant-bras et la parka rouge ne lui va pas particulièrement. Je l’aime bien, Michel, il est sympa, il râle jamais que ma cage d’escalier pue l’urine au milieu de tags vantant les mérites buccaux de Tatiana.

Mais hier, mon livreur, c’était Tony. Tony Parker. Ouaip. Tu sais, le beau gosse qui vient de recevoir une médaille parce qu’il est champion d’Europe de Basket. Le type qui choppe de la brunette canon dans les tabloïds (tiens, je suis brune, COUCOU TONY !). Le type que tu imagines TELLEMENT dans ta cage d’escalier-qui-pue-la-pisse-et-qui-encense-Tatiana.

Lui-même.

« ding-dong » (je fais super bien l’interphone)
« Oui ? »
« Bonjour ! C’est Toupargel et Tony Parker, j’amène vos courses »

NOR-MAL.

Jusqu’à ce que j’ouvre la porte, je pensais voir Pony Parker, le sosie low-cost du basketteur.

Et non.

Pour l’occasion, j’avais fait sécher l’école à mes enfants, malgré les regards emplis de doutes des maitresses des greffons quand j’ai donné l’excuse « y’a Tony Parker qui vient prendre le petit déj, N°1 et Clapiotte ne seront donc pas là jeudi matin ».

« Mais biensûûûûr Madame Cranemou, et votre traitement, sinon ? « 

Il est resté une petite heure. Là, dans MON salon. Il a joué au basket avec N°1 pendant que Clapiotte préférait de loin se faire une petite partie de Angry Birds, rapport qu’elle aurait préféré accueillir Raiponce.

Et vous savez quoi ? Il est vraiment cool. Il m’a appelé « Cranemou ». Je pense donc depuis hier 10h que j’ai toute mes chances. Même quand il m’a regardé bizarrement lorsque je lui ai demandé « on fait une photo grimace steuplé steuplé steuplééééé ? ». J’ai marqué des points je vous raconte pas. (COUCOU TONY !)
Et il a aussi dit à Clapiotte qu’il reviendrait dans quelque temps, quand elle sera plus apte à apprécier. J’ai donné mon accord, en plus, il a pas visité tout mon appart, ça sera l’occasion… (COUCOU TONY).

C’était bien ?
GRAVE. C’était irréel, c’était un moment magique dans les yeux de mon fils, c’était improbable, c’était… arf… On vient de vivre un truc ouf-dingue. Encore plus parce qu’on a vu la tronche de N°1 en double page du Progrès ce matin, histoire qu’il ne redescende pas de son nuage. Bichette, il a dormi avec le ballon que Tony lui a offert pour l’occasion…

Moi, j’m’en fous, il m’a claqué la bise, je peux mourir.

Le soir venu, on est retourné à la réalité. J’ai préparé de la purée de légumes surgelée pour les Scotchs et une poêlée chinoise pour nous. Et étrangement, quand tu dis « mange, c’est TP qui te l’a amenée », ça passe mille fois mieux.

Ouais, on a une vie simple. Mais vouvoyez moi maintenant par contre.

Et aidez moi à me refaire des amis à la sortie de l’école parce que tous les mômes de l’école pensent que leurs parents abusent de ne pas inviter des stars au petit déj.

Et vous, hier matin ? Bien le boulot ?

PS: Tony, t’as mon adresse, si tu veux que je te présente Tatiana….

MERCI mille fois à Tony Parker, à Toupargel et à Florentine pour cette journée hors du temps et des réalités.

Tony Parker Lyon Cranemou
Tony Parker Lyon Cranemou
Tony Parker basket lyon
Tony Parker Cranemou
« C’est l’histoire d’une fesse gauche qui rencontre une fesse droite et qui lui dit « ptain, ça pue dans l’couloir ! »

Et après, on a découvert que Clapiotte avait des poux.
La vie. La vraie.

 

 

Tony Parker Le progès Lyon Cranemou

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ta mère au service clients Apple

Je n’aime pas le téléphone, ça m’agace de ne pas avoir la personne en face de moi  et comme je suis un peu sanguine sur les bords, je raccroche trop facilement sous le coup de l’énervement.

Du coup, j’ai connu quelques déboire sympathiques avec certains services clients, allant jusqu’à me faire insulter. Ok, peut être que j’étais un peu excédée, mais jamais je n’ai été vulgaire (moi).

Bref, maintenant, quand je m’agace de quelque chose j’écris. C’est encore ce que je fais de mieux (pour vous dire mon niveau médiocre en conversation téléphonique).

Hier, j’ai changé d’opérateur téléphonique, sauf que ma nouvelle carte SIM, mon Iphone n’en a eu que faire voyez… J’étais devenue, pour 24h, une sans téléphone fixe. Misère.

Ce matin, donc, je me suis ruée sur le service client Apple histoire de comprendre pourquoi mais POURQUOI BON DIEU… ?

J’avais le choix. Téléphone ou « chat » (« tchat » ? Pffft je ne sais pas comment ça s’écrit). J’ai pris « chat » donc.

Et j’ai bien rigolé… Du coup je partage avec vous…

Transcription de chat

mardi, 17 septembre 2013 09:17 heure
Durée: 46 Minutes 49 Secondes (oui, je suis une fille, je PARLE beaucoup)

Benoit:
Bonjour, bienvenue chez Apple ! Je m’appelle Benoit, de l’assistance AppleCare par chat. Veuillez patienter pendant que je vérifie les informations que vous avez fournies.

Benoit:
Juste pour information, au cas où ce chat serait déconnecté en raison d’une interruption de système ou réseau, je vous enverrai par courrier électronique votre numéro de dossier, afin que vous puissiez nous recontacter et nous pourrons alors reprendre où nous nous sommes arrêtés

natacha:
bonjour. Ok c’est noté

natacha:
J’ai un soucis, je viens de changer d’operateur et ma nouvelle carte SIM  n’est pas reconnue sur mon Iphone

Benoit:
D’accord. On va regarder ça ensemble. Quel était votre opérateur original ?

natacha:
Free

Benoit:
Cet iPhone a donc été acheté chez Free?

natacha:
ah non.

natacha:
alors…

natacha:

(blablablabla)

Benoit:
Ce que je peux vous dire, c’est qu’après un remplacement, il arrive qu’il faille restaurer l’iPhone pour que le déblocage de l’iPhone puisse bien se remettre.

natacha:
youpi

Benoit:
Juste après avoir récupérer cet appareil, l’avez-vous déjà connecté à iTunes et restaurer ?

natacha:
euh….

natacha:
non je suis revenue avec et je ne crois pas.

natacha:
avoir restauré

Benoit:
Haha pas de problème, je peux vous aider si vous voulez.

natacha:
ah oui je veux bien :D

Benoit:
En fait, la restauration permet de connecter notre serveur qui retrouve votre politique d’activation. En l’occurrence, que l’iPhone est débloqué.

Benoit:
Vous devez avoir une sauvegarde de vos données je pense si vous avez fait un échange d’appareil, n’est-ce pas?

natacha:
HAHAHA

natacha:
hum

natacha:
nan je suis désolée, je suis votre boulet du matin, j’en sais rien

Benoit:
Non si vous n’avez jamais fait de manipulation, c’est normal de ne pas savoir. Par contre du coup, cet iPhone doit être vide? Avez-vous quand même vos contacts, photos ou ce genre de choses?

natacha:
j’ai environ 3 milliards de choses dessus, donc je pense que ca a été fait.

Benoit:
Ok parfait! Ce que je vous propose, c’est de vous expliquer et vous guider sur iTunes pour faire une sauvegarde de vos données (juste au cas où) puis de lancer la restauration de votre appareil pour que les cartes sim soient bien acceptées.

Benoit:
En même temps, je vais vous envoyer par mail cette procédure, sur comment sauvegarder et restaurer.

natacha:
Cool.

natacha:
(je viens de trouver comment sauvegarder en fait) (comme quoi, en me concentrant tres fort…)

natacha:
donc, pour la sauvegarde, c’est bon

Benoit:
Félicitation! Bientôt vous pourrez venir travailler avec nous.

natacha:
HAHAHA

natacha:
oui oui

natacha:
je peux faire l’animation a la machine à café

Benoit:
(si vous pouviez ramener une vraie machine à café en même temps…)

Benoit:
Donc là, Vous avez connecté votre iPhone à iTunes puis cliqué sur sauvegarder, c’est bien ça?

natacha:
ouiiiiiii

natacha:
je suis un génie

natacha:
(j’ai bien un café mais on me dit que le chat c’ets pas pratique pour faire passer)

Benoit:
même en pièce jointe? Haha

Benoit:
Ok, on va continuer pour résoudre votre situation.

Benoit:
Maintenant, juste au dessous de sauvegarder, pareil vous avez le bouton « restaurer », juste à côté de « mettre à jour »

Benoit:
au-dessus* pardon

natacha:
ouep.

Benoit:
En cliquant dessus, il suffit d’accepter les messages qui apparaissent.

Benoit:
Puis la restauration se lance.

Benoit:
Par contre cela peut prendre pas mal de temps. Cela dépend de la connexion et du serveur.

Benoit:
En tout cas, une fois fini, votre iPhone va redémarrer et votre carte sera acceptée

natacha:
jsuis une dingue, j’ai cliqué (j’ai le syndrome du « je clique pas si je connais pas)

Benoit:
Oui ça peut faire peur. Mais la restauration permet de débloquer l’iPhone, de le remettre à neuf et surtout d régler tous les petits bugs d’un coup.

Benoit:
La seule chose à faire impérativement avant est de sauvegarder. Après vous pouvez faire ce que vous voulez, vous retrouverez toujours vos données.

natacha:
YEAH. Je passe pour la blonde de service MAIS maintenant je sais faire :)

natacha:
donc c’est tout bon ? Il se relance et ca devrait marché ?

natacha:
(marcheR)

Benoit:
Oui il va marcher juste après.

Benoit:
La toute dernière étape une fois qu’il aura redémarré et que la carte sera détectée est de cliquer à côté de « sauvegarder maintenant » sur « restaurer la sauvegarde »

Benoit:
cela va remettre vos données dessus.

Benoit:
Il y a trois boutons en tout et pour tout.

natacha:
ca vaaaa je sens l’ironie à travers l’écran hahahaha :)

Benoit:
Non même pas, je vous assure que c’est vraiment informatif.

Benoit:
je veux juste que tout soit clair pour vous.

natacha:
:)

natacha:
c’est tres clair

natacha:
merci beaucoup

Benoit:
De plus, vous pouvez avoir une copie de ce chat par mail aussi.

natacha:
je pense meme pouvoir le refaire seule, c’ets merveilleux

Benoit:
Magnifique!

natacha:
oui, je viens de demander ca. Ca me servira pour prouver que tous les services clients ne sont pas totalement incompetant ni desagreable

Benoit:
Merci beaucoup!

natacha:
et que j’ecris incompetent avec un a

Benoit:
hahaha

Benoit:
et sans « s »

natacha:
Merci à vous. Je vous laisse travailler maintenant, y’a surement des gens qui ont des vrais problemes

natacha:
c’est l’emotion les fautes, j’ai CLIQUé quand meme !!!

Benoit:
Notre service est là pour vous aider. Il n’y a pas de client plus important que les autres. J’ai été ravi de pouvoir le faire.

natacha:
merciiiiiii

natacha:
passez une bonne journée

natacha:
et reclamez une machine a café hein, je signe la petition s’il le faut

Benoit:
Vous de même. Je vous envoie le mail tout de suite. Evidemment , malgré tout si vous avez un doute, revenez vers nous!

natacha:
yes

Benoit:
Oui je vais faire mon français et faire grève.

natacha:
ha bah VOILA HAHAHA

Benoit:
On a déjà cette réputation partout dans le monde. Je vais lancer cette mode en Irlande.

natacha:
z’etes en Irlande ???

Benoit:
Oui, c’est ici que se situe le siège sociale pour l’Europe.

natacha:
purée

natacha:
vous avez des pubs qui servent de la Kilkenny

Benoit:
Bien sur.

Benoit:
C’est même le nom de la ville.

natacha:
arf. J’arriiiiiiive hahaha. On en trouve quasi nulle part à Lyon.

natacha:
QUOI ? C’est pour ca, vous etes un mec bien

natacha:
(quelqu’un qui sait ecrire « en l’occurrence » est forcement quelqu’un de bien)

Benoit:
Haha je m’entraine 20h par jour pour effacer mes fautes du langages SMS.

Benoit:
Bon en tout cas merci de votre bonne humeur . Et passez une excellente journée!

natacha:
vous aussi !

natacha:
et encore merci (ca se rallume là)

Benoit:
Merci beaucoup.

natacha:
bon courage et bonne journée

Benoit:
Parfait! Encore quelques minutes et c’est bon.

Benoit:
Vous pouvez fermer ce chat en haut à gauche.

natacha:
tres bien. A bientot (on sait pas)

Benoit:
Au revoir (nous verrons bien!)

Mon portable remarche, donc.

Et j’ai de nouveau foi en les services clients. Même quand on a des problèmes aussi basiques.

Et j’ai un nouvel ami.

J’ai bien fait de ne pas téléphoner :)

logo apple

Rendez-vous sur Hellocoton !

La rentrée mode chez Petit Bateau: les looks de N°1 et Clapiotte à gagner

Avant la rentrée des classes, nous avons fait un petit crochet à la capitale avec les Greffons. Pas longtemps. Une petite demi-journée histoire d’aller voir le grand pont qui se trouve au bout des Champs Élysées (dixit N°1).

champs elysées paris
Il est quand même joli ce pont non ?

Après avoir risqué la vie de mes enfants en plein milieu de la route pour faire une photo digne du meilleur petit touriste, on s’est baladé un peu sur le large trottoir où les Scotch ne laissaient aucun répits aux pigeons parisiens. En passant devant le Lido (ah tiens, c’est là le Lido ? je suis nulle en Paris de toute façon) les lumières clignotantes attirent mes deux excités. 
« C’est quoi ici ? »
« Un endroit où il y a des spectacles avec des danseuses »
Ca les a légèrement inspirés.

Lido Paris Champs Elysees

Après cette tentative d’épuisement, nous nous sommes donc rendus à la boutique Petit Bateau située au 116 de l’avenue des Champs Elysées. Sur place nous attendait des buffets spécial rentrée où j’ai pu refaire mon stock de sucre pour les 10 prochaines années et évidemment, la nouvelle collection de la marque aux fameuse Milleraie.

J’aime Petit Bateau. Rien qu’à prononcer le nom, je sens le coton tout doux me rouler sous les doigts quand j’enfilais des bodys aux greffons. (c’était la minute nostalgie).

Sans surprise, j’ai beaucoup aimé la collection automne. Je suis moins fan des petites fleurs que j’ai pu voir sur certaines pièces mais pas d’inquiétude, Clapiotte, elle, était prête pour le total look.

On a pu choisir une tenue pour chacun, et comme j’avais emmené mon amie Virginie, photographe pour enfants de talent dans mon sac, je peux profiter de cette après midi shopping et essayage encore et encore grâce à ses photos.

Petit bateau rentree 2013
Petit Bateau rentree
Rentree Petit Bateau 2013
Petit Bateau by Virginie Dubois Photographer

petit bateau
©VirginieDubois

Oui oui, elle est douée, mais on est des modèles assez exceptionnels aussi, j’aimerais vous le rappeler.

Elles sont canons les tenues qu’on a choisi sinon ? Oui, je sais, on a AUSSI très bon goût. On se refait pas.
Vous avez d’ailleurs la possibilité d’en gagner une sur la page Facebook de Petit Bateau jusqu’au 30 septembre.

Et sinon, comme c’est la fête en ce moment, j’ai un bon d’achat de 70 euros à vous faire gagner ici même chez Petit Bateau. De quoi constituer un petit ensemble sympa déjà… Pour tenter votre chance, laissez moi un commentaire ci-dessous avec votre pièce chouchou de la nouvelle collection. Vous avez jusqu’au 23 septembre inclus pour participer. Le gagnant sera tiré au sort.

Et évidemment, vous pouvez aussi relayer l’info, aimer la page du blog et celle de ma copine photographe et celle de Petit Bateau, ça nous fait toujours plaisir !

 

EDIT du 30-09-2013: Après tirage au sort parmi toutes ces participations (merci à vous tous), la gagnante est CHARLOTTE. Bravo à elle (je te contacte par mail de suite) et merci encore à tous. Et à très vite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les lunettes classes qui te font perdre à cache-cache par GrandOptical

Depuis 5 ans, N°1 porte des lunettes. J’avais de bonnes raisons d’espérer que mes gènes bioniques se rapportant à ma vue incroyablement excellente soient transmis à Clapiotte mais visiblement, les allèles de la vue pourrie doivent être dominants (t’as vu, je fais genre j’ai fait une fac de biologie).

Mon problème d’yeux ne s’étant pas estompé avec le temps, je laisse normalement la corvée de l’ophtalmo et opticien à Tony (et puis ce sont SES gènes, hein).

Sauf cette fois ci. Cette fois ci, on m’a cordialement invitée à venir choisir une paire de lunettes fluos de la nouvelle gamme RG512, exclusivité de la marque pour GrandOptical. J’ai ramassé mon courage et je suis allée avec N°1 dans ce temple de la lunette… et des yeux, à la boutique de Part Dieu à Lyon. Bonheur. J’ai presque pas sué en voyant le truc avec lequel ils ont mesuré je ne sais trop quoi au niveau de la vue de mon fils. Même si ça faisait bien marrer le monsieur (fort sympathique au demeurant), je ne suis PAS tombée dans les pommes. Défi relevé.

En moins d’une heure, nous sommes repartis avec cette nouvelle paire de lunettes.

45 minutes pour être précise. Je n’ai jamais eu des lunettes aussi vite. A peine si j’ai eu le temps de faire les boutiques pour me délester de quelques euros que déjà il était l’heure d’aller les chercher.

Résultat: N°1 est le plus beau. Je veux dire, je pensais qu’il serait difficile qu’il soit plus beau, mais en fait, si. Il lui manquait une paire un peu fashion ET rigolote en même temps. Et les montures à doubles couleurs, c’est toujours un succès. Ce qui est le cas de ces modèles RG512 (prix conseillé de 139€)

photo-15

(oui, il est beau, mais il a pas voulu poser pour vous le montrer… ça aurait pu vous rendre trop jaloux) photo-16

Lui, il les adore. Déjà parce qu’elles lui donnent un petit look d’ado qui lui permet de se la raconter un peu mais surtout parce que, truc de DINGO, elles sont phosphorescentes. Dans le noir bien entendu. C’est super pratique, qu’il a dit, pour les retrouver sur la table de nuit. J’attends qu’il se rende compte qu’en revanche, pour jouer à cache cache, ça va être moyen pratique.

« 97… 98… 99… 100. J’arriiiive… Ah bah TROUVEEEEEE » « Mais… J’étais trop bien caché… » « Ouais, enfin, tu t’es fait griller par tes lunettes en fait ».

En attendant, il est encore le plus beau pour la rentrée.

Ça, ça n’a pas changé.

overlayer_monture_3

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

La rentrée ? Même pas crevés….

Ça pique un peu non ? Allez, dites moi que chez vous aussi ça pique quand  le réveil sonne bien plus tôt que ces deux derniers mois. Bon, ok, certains avaient déjà repris le boulot avant. certes. Mais nous, non.

Et je peux vous certifier que mes petits yeux collés me rappellent chaque matin depuis mardi que la vraie vie, c’est pas cool DU TOUT.

Même Clapiotte ce matin même m’expliquait qu’elle avait les yeux « crevés du dedans ». Ca doit vouloir dire pareil que « se levre ? là maintenant . NO WAY ! »

Je sais pas trop comment s’est passée la rentrée chez vous, mais ici, ça a été légèrement sport.

Rapport que la veille, (oui, la VEILLE, sinon c’était moins drôle et peu stressant), N°1 nous a fait la poussée de fièvre qui va bien avec le mal de ventre associé qui durait depuis quelques jours…

Rendez-vous chez le médecin pris, celui-ci m’annonce non sans rictus qu’il serait pas mal d’aller voir aux urgences si l’appendicite de mon fils allait bien.

Elle allait bien.

Les urgences aussi allaient très bien. Merci.

Quoique, la dame des étiquettes étant bien en forme a bien failli se prendre la chasse de sa vie. Forcément, après qu’elle m’ait balancé que je ne devais pas bien être bonne en tant que mère parce que j’ai hésité sur la date de naissance de N°1, j’étais nettement moins sympathique. Grâce à mon stress de mauvaise mère qui me mettait les miquettes à moins douze pour mon fils, je l’ai juste fusillé. Du regard. Elle aurait au moins mérité une petite riposte façon Krav Maga. Faut que je pense à m’inscrire d’ailleurs.

BREF.

N°1 et Clapiotte sont rentrés respectivement en CE2 et Moyenne section. Tout s’est merveilleusement bien déroulé (bon, ok, y’a eu un peu de fièvre dans l’après midi mais rien de méchant).

Clapiotte est rentrée en allant se coucher direct. Oui, à17h, c’est ça.

Et N°1 était ravi. Et plus du tout malade.

Et moi ? Je suis morte de stress et j’ai perdu 15 ans de vie dans l’histoire, MAIS je suis officiellement de retour sur le blog. Et au boulot. Les vacances sans enfants peuvent commencées ! Même si ça pique.

Sinon ça va chez vous ?

rentree des classes

Rendez-vous sur Hellocoton !