La musique, les moeurs et l’originalité: et un cadeau Mellipou à gagner !

Voilà, donc, je le disais récemment, cela fait 3 mois que j’ai déménagé. Globalement, à part un manque flagrant d’organisation au niveau du rangement (et du ménage, OUI D’ACCORD), ça se passe plutot bien.
Le point qui me faisait le plus de soucis était celui du partage de la chambre entre N°1 et Clapiotte, mais de toute évidence, je me suis bien plantée, parce qu’en très peu de temps, ils ont l’air de trouver ça tout à fait normal.

Chacun leur espace et un espace commun au milieu, ils gèrent leurs petites vies comme bon leur semble et je dois bien avouer qu’avoir ce poids en moins sur mon petit coeur de maman est non négligeable.

Oui, mes enfants PARTAGENT la même chambre, mais ils ne vivent étonnamment bien, y compris pour ce qui est de la partie commune comprenant un vague espace de parquet et deux bibliothèques avec les livres et jeux de société.

Tout se passAIT bien, en tout cas.

Parce qu’un jour, j’ai reçu ça:

20140528_093003

On ne dirait pas, comme ça, mais CE coussin a créé une guerre de greffons sans précédent.

Et si je vous dis que lorsqu’on m’a donné le choix du modèle, j’ai choisi uniquement pour moi, nous voilà bien embêtés, à trois à se battre pour un coussin.

Il faut dire que ce n’est pas n’importe quel coussin. Il vient de chez Mellipou. Et chez Mellipou, on peut acheter des boites à musiques sous forme de petits coussins originaux et decoratifs avec une musique ENCORE PLUS ORIGINALE.

cadeau-naissance-original-avec-michael-jackson

Fini les « à vous dirai-je maman » et autres amis Pierrot et compagnie. Non, ici, on écoute du Michael Jackson , du Gainsbourg ou même du Claude François (et d’autres, oui, pas que).

C’est canon. Je n’ai que ça à dire.

Niveau cadeau de naissance qui déchire, on est vraiment pas mal non plus si on se ramène avec ça, c’est un peu la classe.

Et je compte bien reprendre mon joli coussin pour mon salon. NA !

Et comme il n’y a aucune raison que ce soit la guerre uniquement chez moi, je vous propose de gagner une de ces Music box Mellipou. Oui oui.

Pour jouer pour un modèle « nuage », dites moi en commentaire quelle sera VOTRE musique (ou éventuellement, celle que vous adoreriez voir apparaitre sur le site Mellipou)
Vous avez jusqu’au 9 juin 204, 16h pour jouer.
Un like sur la page facebook de Mellipou serait fortement apprécié.
Le gagnant sera tiré au sort et contacté par mail directement.
La Music Box ne pourra être envoyée qu’en France Métropolitaine.
BONNE CHANCE !

RESULTATS: C’est Stephanie (com du 2/06 à 9h50) qui gagne le coussin Melipou, merci à tous et bravo à elle, un mail part de suite !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le siege auto 2wayPearl de BébéConfort à gagner (test et avis inside)

Il y a des moments dans la vie de parents où nous nous retrouvons devant un choix crucial du type « je prends les couches premier prix ou celles avec des barrières en titane pour éviter les fuites ? »
En soi, le choix à ce moment ne changera pas de beaucoup la vie du greffon lambda, si tant est qu’il n’a pas le fessier fragile qui s’irrite même avec du coton pima.

J’ai beau clamer haut et fort que cela fait lurette que j’ai renoncé à être une mère parfaite et que je fais ce que je peux, il n’empêche qu’il y a bien une chose sur laquelle je ne transige pas, jamais, never de la vie, c’est la sécurité.
A défaut d’être une mère parfaite, je suis une mère papier-bulles. Légèrement angoissée oui, c’est ça. Je ne peux pas avoir que des qualités (je te vois rire, toi, au fond).

Donc, entre servir du brocolis ou du brocolis bio, je ne choisis pas, je prends ce qui vient, parce que ça ne craint pas grand chose au final. Et puis de toute façon, ils ne vont pas y toucher donc bon…

En revanche, entre choisir entre un siège auto du super marché et un siège auto haut de gamme, malgré la différence de prix, je sais déjà où va pencher la balance.

On m’a proposé de tester récemment le tout nouveau siège auto Bébéconfort, le 2wayPearl, un siège auto pour les 9-18Kg (de 4 mois à environ 4 ans selon les gabarits, Clapiotte faisant 16Kg à 4 ans et demi, pour vous donner une idée, ça laisse de la marge).
Clapiotte est cependant un peu grande maintenant pour rentrer dans ce genre de siège auto afin de me faire un avis concret, j’ai donc laissé faire une maman d’un plus petit greffon me faire un retour de cette merveille de technologie et de sécurité.

bbc2waypearl_usp2_374x233

Les points positifs :
Indéniablement, la sécurité : le principe de l’installation Isofix en trois points, pour commencer : 2 pinces Isofix ET une jambe de force reposant sur le plancher de la voiture. Autant vous dire que ça ne bouge pas d’un poil une fois la base correctement installée.
Et pour être bien certain que c’est bien installé, la base est dotée de signaux lumineux et sonores nous indiquant que tout est ok. C’est un peu le siège auto du bébé de James Bond en fait.
À noter que 2wayPearl a reçu le prix de l’innovation Kind und Jugend 2013 et est conforme à la norme i-Size.
Je vous laisse regarder cette vidéo à ce propos (si, si, ça va vous servir vous verrez)

La fiabilité est donc de mise également (les piles de la base se changent, évidemment, et nous sommes prévenus quand la batterie est à 30%. Le siège conserve évidemment toute sa sécurité même sans ce système… je préviens pour les gens qui traineraient à changer les piles).
La praticité est aussi de la partie : le siège s’incline facilement, que ce soit en position dos ou face à la route. La mise en place dans la voiture est relativement simple (par rapport à pas mal d’autres sièges, j’entends, ça ne veut pas dire que vous n’allez pas transpirer quand même). Les sangles se resserrent aussi facilement et la têtière est réglable en hauteur.

bebeconfort_2waypearl_2014_front_raspberryred_930x1050.ashx

Les points faibles :
Le prix. Forcément, un siège auto de cette qualité, ça se paye. Un cadeau de naissance ou un investissement quand on compte avoir plusieurs enfants, mais bien trop cher pour le siège auto de secours pour la voiture des grands-parents. (Prix constaté, dans les 500 euros, qui reste le prix de beaucoup de sièges auto de marque, sans pour autant offrir autant de sécurité) (oui, j’ai cherché pour comparer)

Je rajouterai que, ayant le siège auto Opal de la même marque, il manque ce petit « truc » de pouvoir élargir le siège pour plus de confort quand l’enfant grandit… et pour l’instant, pas le choix de couleur non plus. Rien de trop grave donc.

Je suis donc ravie de pouvoir faire profiter mon amie de cette trouvaille pour son bébé. Quant à moi, je dois bien avouer que j’aurais adoré pouvoir en faire profiter Clapiotte, mais il parait que maintenant, il faut que j’arrête de croire que c’est un bébé….

Et Bébéconfort ayant décidé d’être fort généreux pour vous permettre de partir en vacances l’esprit serein, nous avons un siège auto way2Pearl à vous faire gagner. La classe n’est ce pas ?

LE JEU CONCOURS :

Pour jouer, répondez à ce questionnaire (qui vous prendra environ 1 minute) et validez votre participation en commentaire de cet article (merci d’utiliser le même pseudo et email pour le traitement des résultats).

Le jeu-concours se terminera le 7 juin à 18h. Le gagnant sera tiré au sort parmi les bonnes réponses et contacté par mail directement.
Le siège auto ne pourra être envoyé au gagnant qu’en France métropolitaine.
Vous n’avez pas (ou plus) d’enfant en bas âge chez vous ? N’hésitez pas à partager l’article afin d’en faire profiter votre entourage. Un cadeau comme ça, ça n’arrive pas tous les jours !

 RESULTAT: Tout d’abord merci à tous. Suite au tirage au sort, c’est Mme Ichnose qui va pouvoir découvrir ce chouette siege auto. j’imagine qu’il y a beaucoup de déçus… Désolée, j’adorerai vous faire gagner ce genre de cadeau souvent !

Rendez-vous sur Hellocoton !

La jambe légère et l’œil polisson

Ce n’est pas faute d’avoir répertorié foule de mots ayant changé de signification entre avant et après avoir eu des enfants dans mon livre, je me rends compte quand même tous les jours que je pourrais le continuer à l’infini tant TOUT change une fois que les grossesses et l’arrivée des enfants ont bousillé au napalm notre système hormonal, notre corps et notre santé mentale.

Dans la catégorie « mon corps ce héros qui fait ce qu’il peut mais c’est tendu quand même », j’accuse le stockage de graisses, les vergetures et la tendance à avoir des jambes-poteaux dès qu’il fait chaud.

Alors qu’avant, oui, AVANT, on avait la jambe fine (mais si). Aujourd’hui, passés les 25°c, on a l’élastique de la chaussette qui nous sert de garrot. Ca devait être pratique pendant la guerre de Sécession. Dommage que les femmes, et encore moins les parturientes, n’aient été de la partie, ça aurait fait gagner du temps dans les infirmeries.

Comme il n’est pas évident pendant une journée lambda de s’allonger les jambes en l’air pour faire passer la tendance bibendum de notre cheville de cheval de traie (quoi qu’on peut lancer une mode sur Youtube, on pourrait se marrer), on fait avec les moyens du bord.

A savoir, le jet de douche froide (aussi facile à trouver au bureau qu’un trombone en bon état) ou un gel magique à effet glaçon qui soulage la misère.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai accepté de tester le nouveau produit des laboratoires Lenhing, ClimaxolGel.

Un gel aux 5 extraits de plantes : marron d’Inde, hamamélis, huile essentielle de menthe poivrée, aloé véra et amande douce, une solution naturelle encore plus efficace quand on la sort du frigo.

ClimaxolGel rafraichit, décongestionne, apaise et hydrate. En gros il fait tout ce qu’on attend de ce type de produit . Il fait DU BIEN !

Résultat, on arrête vite de penser que nos jambes sont en train de s’enraciner dans le parquet de l’open space et on reprend une activité normale (plus qu’à gérer l’excès de sueur… encore un coup des ces hormones qui n’ont pas gérer le chamboulement des grossesses)

20140526_105640
Laissez tomber, je suis faite pour faire des photos de blogueuses beauté c’est dans le sang…

En ce moment, vous pouvez participer au grand jeu ClimaxolGel pour tenter de gagner 1 voyage à Istambul pour 2 personnes et 100 produits ! Istambul quoi ! Bien vu quand on sait tout ce qu’il y a à faire là bas et le résultat sur nos jambes fatiguées après 1800 km (oui, on s’est un peu perdu) de marche à découvrir cette ville.

J’ai joué. J’ai déjà mon gel, mon passeport est en règle et mes baskets sont déjà dans la valise. Je suis PLUS que prête !

concours-home

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes 5 bonnes raisons d’avoir un salon laissé en plan.

J’ai aménagé maintenant depuis 3 mois quasiment.

Et pourtant, il y a des jours où quand je regarde de plus près, on dirait que je viens d’avoir les clés de l’appartement et que j’ai jeté aléatoirement des choses dedans, croyant certainement que la déco et le rangement allaient se faire seuls.

 

Sachez que ce n’est pas le cas. D’ailleurs, chaque jour, mon salon me le rappelle vaillamment.

 

Mais j’ai de bonnes raisons.

 

1/ C’est la seule pièce (avec les toilettes, amis comme j’ai tapissé les toilettes de photos et de tableaux Veleda, ça compte pas) que je n’ai pas repeint. Parce que j’avais fini le pot de peinture. Et peut être aussi parce que j’avais la flemme. (j’ai dit PEUT ETRE)

 

2/ Parce qu’un coup il fait froid, un coup il fait chaud, du coup, il y a 5 plaids et quelques paires de chaussettes qui trainent sur le canapé histoire de pallier à l’éventualité d’une soudaine baisse des températures.

 

3/ Parce que c’est là qu’on vit. Et à quoi ça sert de ranger ce magazine vu que je vais le re-feuilleter demain ?

 

4/ Parce que c’est là qu’on mange. Et à quoi ça sert de passer l’aspirateur si c’est pour remettre des miettes au même endroit dans 5h ?

 

5/ Parce qu’il ressemble à un salon suédois qui s’appellerait Virdjnik et qui est exactement le même que celui de la page 28 du catalogue du même nom. Avec des murs moches couleur coquille d’œuf en prime. De quoi saupoudrer mon manque de motivation, de temps et de budget avec une banalité ordinaire et conformiste qui me désespère chaque jour un peu plus (mais peut être aussi parce que j’ai la flemme) (j’ai dit PEUT ETRE)

 

10362316_657280664325393_101331519_nLe rien à l’état pur

 

Et puis j’ai eu ce mail. Le genre de mail qui m’a relancé dans une dynamique de décoration intensive. Un mail me faisant découvrir le site made.com pour un partenariat, avec tout un tas de jolis meubles design et originaux tout à fait adaptés à ce que je souhaiterais faire de mon intérieur sans pour autant crever mon budget.

 

Oui, du design sans devoir braquer une banque, tout à fait. Made.com l’explique en proposant du mobilier design sans avoir de stock, ni de boutique, ni aucun intermédiaire entre les designers, le fabricant et le client.
Ils passent ensuite les commandent de manière groupée afin de réduire le coût encore une fois. Et voilà comment les articles nous sont proposés à des prix franchement honnêtes.

J’ai fait un shopping raisonnable parce que j’avais VRAIMENT besoin de ces meubles là :

 

kitsch_chairs_powder_blue_lb1_1

kitsch_chairs_grey_lb2_2

 

Des chaises « Kitsh » à 59 euros la paire.

 

henley_coffee_table_white_lb_1
Une table basse Henley (159€)

 

 

 

Mais j’aurai aussi bien pu m’emballer en choisissant de la déco originale pour faire de mon salon… MON salon (et celui des enfants en passant, puisqu’ils ont les mêmes gouts que moi (j’ai décidé que c’était le cas tout du moins):

 

kickass2_art_mindyx4_lb1_1
Des toiles imprimées « Kick Ass » (on se refait pas)

 

jeeves_glasses_lb1
des coussins déco de hipsters tellement chouettes que j’aurai pris les 4 modèles

bowie_square_floor_lamp_3x3_lb2_3
broardway_arrow_lb1_1

des lampes à poser au sol façon Broadway

 

jazz_lightbox_chair_cognac_pp_f_1
Ou même CE fauteuil club dont je rêve depuis une dizaine d’années
(à utiliser exclusivement avec un énorme plaid, un bon bouquin, un thé bouillant et des chaussettes en poils de Yack tressés)

 

Le site est tombé directement dans mon onglet « favoris déco », et jattends impatiemment qu’ils se décident à proposer du mobilier et de la déco pour les enfants pour baver encore un peu plus.

 

Plus d’infos ? C’est par ici :
A propos
Facebook
Twitter
Pinterest

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

« Faire confiance », ce combat de parent.

Je suis d’un naturel suspicieux. J’ai certainement dû connaitre la haute trahison du vol de soulier de Barbie dans ma prime jeunesse pour en arriver là, toujours est-il que je ne suis que très rarement en pleine confiance avec les gens que je côtoie et rencontre. Je me soigne, parfois j’arrive même à claquer une bise à des inconnus, ça prouve une certaine évolution non ?

Sans blaguer, ça peut parfois poser quelques problèmes en société cette histoire, mais je sais fournir les efforts nécessaire pour ne pas paraitre parano à chaque fois qu’on me dit quelque chose (certains diront le contraire, ils mentent, c’est SÛR).

En revanche, quand il s’agit de mes enfants, c’est légèrement plus compliqué pour moi de lâcher le morceau.

Les faire garder ? Ok, mais quelqu’un que je connais. Obligatoirement.
Invités à un anniversaire ? Va me falloir au moins 15 numeros de téléphones pour que je les largue serienement, et je ne parle même pas du périple en voiture avec le centre aéré pour aller dans un parc indoor.
Je sers les dents. Et je n’y pense pas. En regardant mon portable toutes les 3 minutes au cas où j’ai un message comme quoi ils ont malencontreusement perdu Clapiotte dans le château gonflable ou que N°1 s’est coincé la tête entre deux trampolines.

Oui oh ça vaaaa je suis une flippette ET ALORS ?

Et alors, ça m’a posé un vrai soucis quand on a dû trouver une baby sitter qui s’occupe du péri scolaire cette année.
Quelqu’un d’inconnu, forcément. Et pourtant, quelqu’un à qui j’allais devoir abandonner mes enfants 4 jours par semaine. Quelqu’un qui ne doit pas être en retard, qui les surveillera au parc, qui les fera gouter et boire, qui jouera avec, qui les lavera, même, parfois… ARGH, je ne vous fais pas un dessin niveau angoisse, sur une échelle de 1 à 10, j’étais environ à 125 les premiers jours.

10308900_288068218022966_3005928208684743384_n
Peut-on vraiment faire confiance à quelqu’un portant un tel chapeau ? Sincèrement ?

Bon, aujourd’hui, fin mai, je peux dire que ça va, même si les enfants ne sont pas ultra fan, on est tout de même tombé sur quelqu’un de « pas si pire » comme dirait N°1.

N’empêche, j’aurai aimé passer par une agence qui m’assurait du serieux de la dame, ça m’aurait permis de désserer les fesses les premiers mois entre 16h20 et 18h30.

On m’a récemment présenter Smile We Care et voilà qui m’eut été fort confortable pour me relaxer un peu: Smile we Care propose des services à la personne en prenant soin de faire une pré sélection des professionnels.
Ainsi, les professionnels (appelés « DOers ») s’inscrivant sur le site pour proposer leurs services pour les gardes d’enfants mais aussi du ménage, des cours d’informatique, du toilettage, jardinage, bricolage etc… ont vu leurs expériences, agréments et référe,ces vérifiés au préalable. Les « Smilers » (utilisateurs du service, nous, donc) commentent également leur expérience avec les DOers qu’ils ont pu employer, ce qui permet aux nouveaux d’avoir une idée très concrète du professionnalisme de chacun.

site-header-logo-with-text-beta@x2

Un vrai beau moyen d’être rassuré, de laisser les clés de l’appartement, la laisse du chien, la toilette de mémé et surtout nos enfants chéris (parce qu’on les aime, SI) sans trop stresser.
Smile we Care propose donc de trouver des professionnels des services à la personne dans toute la France, depuis notre ordinateur, tablette ou smartphone, un  site  Internet  gratuit  qui  offre  aux  familles  l’accès  à  des  professionnels  de  confiance.   What Else ? Bah la prochaine fois, croyez moi, je passerai par là… Et la prochaine fois, c’est pour la rentrée prochaine… vous savez, cette rentrée avec ces nouveaux rythmes scolaires… Voilà voilà… On y est. Y’a plus qu’à !
 Parce que je ne sais pas comment vous vous organisez vous, mais ici, à part passer par ce type d’agence, je ne vois pas trop le bout du tunnel de l’organisation sereine….

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mode enfant façon Dubaï Style avec Okaidi (cadeau)

Je ne sais pas juger si c’est vraiment carrément la classe ou si c’est mal habituer mes enfants que d’aller rendre visite à ma famille à Dubaï chaque année depuis maintenant 3 ans.

Un peu des deux certainement.

Pouvoir prendre du soleil, de la plage et du bon temps quelques mois avant les grandes vacances, alors que le temps depuis l’été précédent commence à paraitre bien long, c’est plutôt un concept interessant.
Le faire dans un pays où tout est plus grand, plus beau, plus brillant, plus chaud, plus TOUT, niveau principes et éducation, en revanche, c’est un peu plus compliqué à gérer.

HEUREUSEMENT, je fais un travail qui ne me permet que très rarement de couper les ponts avec la réalité. Et je me permets de rappeler à N°1 et Clapiotte régulièrement, sur place, que non, là, maman ne va pas à la piscine, rapport qu’elle a 197 mails à traiter (je mens, j’en ai 253, et je ne les ai pas encore tous traité).
Pour couronner le tout, je les fais bosser un peu aussi. Enfin… disons que je fais passer un shooting photo mode pour du boulot. En plein milieu des 58 allers-retours dans le grand toboggan-qu’est-trop-cool-maman-encore-encore-youhouhouuuu.

Cette année n’a pas failli à la coutume, et je suis partie la valise remplie de belles petites tenues d’été de chez Okaidi. Parce que Okaidi, c’est la vie (je pense qu’ils m’engageront pour leurs slogans après cette démonstration de mon talent)

Le jour de la séance photo a été compliqué à trouver rapport qu’il a fait tellement chaud (oh oui détestez moi) que faire enfiler autre chose qu’un maillot aux enfants était fort compliqué.

Mais on l’a fait.

Ça s’est passé au Habtoor Grand resort & Spa Hotel, pas bien loin de La Marina si jamais vous voulez situer la chose correctement.

Et on s’est bien marré (c’est d’ailleurs là aussi que la photo N°9 de mon challenge a été faite également)

robe okaidi

robe okaidi 1
sandale ete okaidi

bermuda okaidi 1
bermuda okaidi

ensemble corail okaidi
jans okaidi

ete garcon okaidi

ensemble ete fille okaidi

essais okaidi

 Alors déjà, un grand grand merci à la team Okaidi d’avoir une nouvelle fois voyagé avec nous, nos photos de vacances n’en sont que plus belles (quoi que, comme vous pouvez le constater, l’habit n’a aucun impact sur le retour en force des gènes cranemouesque, la preuve en est les 3 dernières photos ci dessus).

Et ensuite, je vous invite à gagner une de ces tenues. Et ouais. Ça se passe comme ça la rentrée chez nous.

Pour cela, laissez moi un commentaire ci dessous avec votre pièce préfée de l’été trouvée sur le site okaidi.fr.

Vous pouvez aussi, dans la foulée venir suivre Okaidi sur leur compte Facebook et Twitter ainsi que moi-même, parce qu’on se marre bien là bas aussi (les liens vers mes comptes sont là en haut à droite, dans la colonne, je suis partout TAVU ?) et évidemment, partager ce joli concours.

Vous avez jusqu’au 21 mai inclus pour tenter votre chance, le gagnant sera tiré au sort et contacté par mail directement.

Maintenant, je vais (enfin) finir mes lessives.

Adieu.

RESULTATS: Bravo à Sandrine qui gagne un ensemble ! Je t’envoie un mail immédiatement. Merci à tous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

A choisir sans pression on repasse sans grâce

Alors donc, un jour, j’ai reçu un mail me conviant à me rendre dans une usine de centrale vapeur Calor. Oui, des centrales vapeur. Oui, moi qui n’ai pas repassé depuis 1924 environ, à part peut-être une fois un magnifique petit haut en soie que je me suis faite une joie de bruler.

Moi qui, à chaque fois que je passe plus de 12h avec ma mère, me prend dans les dents que je vis froissée et que tout de même c’est un peu la honte.

J’ai un fer. Un truc basique qui m’a coûté déjà bien trop cher pour l’utilité que j’en ai. Repasser, je n’aime pas ça.
En réalité, je ne repasse que vraiment très rarement chez moi. Si j’ai vraiment des vêtements immettables, je profite d’un saut chez mes parents pour utiliser leur centrale vapeur. Parce que oui, dans la vraie vie, cet outil a été inventé par des gens qui croyaient au Dieu de la facilité. Ca repasse vite. Et bien. Même pour un boulet du faux pli comme moi, j’arrive à m’en sortir sans avoir envie de balancer l’engin sur le sol et de brûler toutes les fringues en coton pima de mon placard.

 

Ok; donc, je suis partie en vadrouille dans le fin fond de la campagne iséroise pour en savoir un peu plus.

J’ai vu des machines faire des trucs de dingue façon Wall-e, j’ai vu toutes ces petites mains qui reproduisent à la chaine des gestes d’une précision incroyable, j’ai vu des fers, des fers et encore des fers, du premier boulon, à la derniers vis, en passant par ce qu’il y a de plus secret à l’intérieur… Et rentrer dans l’intimité d’une centrale vapeur, ce n’est pas donné à tout le monde.

f43b01b6cae511e3ba690002c9dc0ec4_8
Follow the petit bonhomme jaune pour ne pas te perdre.

Globalement, j’ai surtout appris comment ça fonctionnait et pourquoi l’appellation “centrale vapeur” avait son importance alors que beaucoup l’utilisait de façon plus ou moins abusive. Une centrale vapeur; pour produire la pression qui va bien, est constituée d’un véritable mécanisme équivalent à une cocotte minute. D’où sa taille volumineuse et son poids non négligeable en règle générale. C’est qu’il faut faire rentrer tour ça à l’intérieur vous pensez bien ! Donc en gros, si vous en trouvez des toutes petites, il est fort probable qu’on se fiche un peu de vous, j’dis ça je dis rien, hein, je ne fais que répéter ce qu’on m’a soufflé à l’oreillette.

Je suis repartie bien chargée puisque je suis aujourd’hui l’heureuse propriétaire d’une centrale vapeur Calor et qu’il va bien falloir que je voie de quoi il retourne pour de vrai. 

4b2f59cccaf011e3bb770002c9dd2774_8
©Sandrine Camus
#ToiAussiRepasseEnEtantSexyOuPresque

Depuis cette visite, je suis devenue une grande personne. Depuis ce jour-là, je n’ai plus le droit d’être froissée sous prétexte que c’est bien trop fatigant. J’irai pas jusqu’à dire que c’est la fête du slip quand je m’y mets, mais aujourd’hui, ma maman ne peut surtout plus me dire que je ressemble à un chiffon.

Et ça, ça n’a pas de prix.

Si je me mets à repasser les gants de toilettes, par contre, faites-moi interner s’il vous plait.

Natacha
REP A SA Iron Man !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un jour, une grimace touristique à Dubaï

Nous rentrons de vacances depuis peu.
A vrai dire, à l’heure qu’il est, je devais être en train de me dorer la pilule au bord d’une piscine grecque, mais vous avez de la chance, ce second voyage n’est que partie remise, je n’enchaine donc pas 3 semaines complètes de farniente et vous dispense donc d’une semaine de photos de pieds dans l’eau. Je suis amour et respect du travailleur.

Deux semaines de déconnexion presque complète, ça fait du bien à mon forfait internet et ma santé mentale.
Et après 10 jours passés à Dubaï, entre piscine, plages et buildings à tendance phallique, j’ai tenté tant bien que mal de mener à bien mon défi « Un jour Une grimace touristique » via Instagram.

Pour ceux qui auraient raté l’événement le plus important de l’année (mais SI, si je vous le dis), voici un retour en image avec une photo bonus en fin d’article…

Enjoy (et je reviens bientot avec des articles blog mode, blog voyage et blog maman, on va rigoler)

927917_1414301462172902_1248507591_n

#1 sur le Palm, vue sur l’Atlantis.
Sur la terrasse où je prenais donc tous mes petits déjeuner. J’ai connu pire.

10249395_236435409897225_1095982140_n
#2 Devant une Ferrari, une des nombreuses voitures de sport que l’on croise ici. Banal.
(Ici dans un garage où se cotoyaient Ferrari, Lamborghini, Maserati ou autres Bugatti. LA BASE),

10311064_399814580158616_677105040_n
#3 devant une des attractions touristiques phare: l’aquarium du Dubaï Mall.
N°1 n’arrivant pas à manier le téléphone ce jour là et ayant légèrement honte de me me voir poser ainsi, j’ai dû demander à un des touristes présents de se prêter au jeu. Il a eu l’air de trouver ça tout à fait normal. LUI.

10299750_697851950273608_1618666164_n
#4: avec un cadeau souvenir de touriste sur la tête. A la Madinat, Palm Jumeirah.
Je ne sais PAS qui achète ça. Et je ne veux pas savoir.
Et je fais très bien le chameau.

10254167_1395789180704285_962251885_n
#5 un selfie devant de la bouffe. Ici, au buffet de dessert du Benihana (Al Bustan Rotana)
L’adresse à connaitre pour se faire exploser la panse.
(J’ai pris 2 kg pendant le séjour, sachez le)

10254079_292633467569215_1358713358_n
#6 le selfie raté.
Parce qu’on va pas se mentir, le selfie est un art et ceux qui le manient ne disent pas combien ils en ont pris avant de poster la plus réussie.
J’ai choisi de faire le contraire. Ici, donc, un oeil, un peu des Dubaï Fountain et un morceau du Burj Khalifa. Le tout flou. Parce que c’est la vraie vie.

10251450_659837850738514_1165949550_n
#7 Avec un local.
Parce que sans blague, ils sont beaux. Surtout celui là. Mais je ne suis pas objective. #Family.

10251402_1445700975672344_231932522_n
#8 la prise de risques.
(ici devant la fontaine des chameaux d’or [qui doit avoir un vrai nom] du One&Only Royal Mirage – Al Sufouh Rd)
Robe, talons trop hauts et coup dans le nez. Même pas peur de tomber devant une horde de limousines. Presque.

10246129_1493780787502193_1100153456_n
#9: la photo trompe l’oeil. (Cayan Tower)
Parce qu’on est classe ou on ne l’est pas et moi… j’ai choisi la deuxième option.

10349592_381604781978219_1904911487_n
#10 La photo nawak (Burj Al Arab)
Parce que ça valait bien une petite roue.

BONUS:

10299659_299752010187677_495165173_n20140502_115621
La roue de la classe et la photo non publiée parce que je suis pas certaine que ça fasse rire tout le monde.
Sauf moi.

Alors ? Challenge réussi ou pas ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Même pas peur

Il y a une chose qui me fait rarement peur, c’est d’avoir honte de ce que je fais quand je fais la pitre.
Je me dis « tant pis ». Je me rassure en me disant qu’être léger est une qualité (léger dans l’âme, hein, je ne dis pas que je ne suis pas méga relou, loin de là).
Et je continue mon chemin avec un rictus de satisfaction quant à mon âge mental.

Si vous vous souvenez, l’été dernier, j’avais, pendant mes vacances, publié chaque jour une photo sur mon instagram (relié directement à mon Twitter et mon facebook) sur le thème « Un Jour Un Sport« .
J’avais déjà beaucoup rigolé à le faire, même si, en soi, ce n’était ni très compliqué, ni trop risqué niveau amour propre.

Il y a quelques temps, sur les réseaux, j’ai demandé quel thème j’allais pouvoir mettre en photo pendant mes vacances à Dubai.
Après réflexion et parce que deux thèmes étaient bien sympathiques, j’ai décidé que ce serait « Un jour Une Grimace Touristique ».
L’épreuve consistant à faire une grimace sur une photo touristique type.

Je pensais que ce serait aussi facile que la dernière fois.

C’est sans compter sur mon staff de photographes amateurs qui, eux, ont nettement plus de mal à assumer mes pitreries en public.

Hier, j’ai même du demander à un touriste de le faire à la place de N°1. (Il a eu l’air de trouver ça tout à fait normal, sachez le).

10256824_10152003187512234_1011754900116813691_n

Pour suivre l’aventure, ça se passe principalement sur Instagram. Je ferai une compil en rentrant.

Si vous avez des suggestions sur les prochaines poses, n’hésitez pas, j’ai PAS PEUR !

A tres bientot pour la suite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

En vrai c’est mieux… et HOP ! (sponso)

Ma famille est complètement disséminée dans la France et le monde.
Mes parents vivent à l’étranger, mon frère en Bretagne et juste avant dans les DOM TOM.
Mes amis, à force de déménagements, vivent de pareille manière. Ma carte du monde est ponctuée de petites épingles représentants tous ces gens qui me sont chers et avec qui je ne discute que par Skype ou message privé facebook.Tous ces gens, je ne les vois quasiment jamais en vrai.

Les relations numériques sont bien pratiques pour garder le lien, maintenant que lécher un timbre et sortir sa plume d’oie sauvage est désuet. Toujours est-il que les bisous qui claques et les verres qui tintent me manquent. parce qu’en vrai, c’ets mieux.

C’est en partant de ce constat que la compagnie aerienne hop! a créé sa nouvelle campagne #envraicestmieux, comme démonstration de sa promesse, HOP! propose de passer du virtuel au réel. La compagnie a permis à des familles, couples, amis, qui vivent éloignés les uns des autres, de surprendre leurs proches avec une expérience émotionnelle unique. La vidéo est tout ce qu’il y a de vrai, et ça fait du bien:


Ca donne envie d’aller les voir en vrai hein ??? Moi aussi. (oui, non, j’ai pas DU TOUT eu la larmichette).
Vous me manquez les copains, si vous me lisez !

HOP! donne également rendez-vous à ses internautes sur :
• YouTube http://www.youtube.com/hopfr
• Facebook http://www.facebook.com/hop.fr
• Twitter :
@hopinfos http://twitter.com/hopinfos pour les bons plans HOP!
@hopcare http://twitter.com/hopcare pour contacter le Service Clients

Hop! en quelques chiffres:
• Un programme dense avec 510 vols quotidiens et 129 destinations
• Une flotte moderne de 93 avions de 48 à 100 sièges
• Des tarifs à partir de 59 €* TTC l’aller simple


Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 20 sur 131« Début101819202122304050Fin »