mère indigne (part 1)

Aujourd’hui, pas de travail. On dira que je pré-fête la fête du travail, moi toute seule, et visiblement, vu le rayon qui essaye d’atomiser mon rideau et me décoller la rétine, le soleil aussi.
Je décide donc qu’aujourd »hui sera la fête des mères (m’en fout)….. « rhooooo…..chériiiiii….jsuis fatiguéééééeee….je sais, c’est mon tour d’aller à l’école….s’te plaît…..j’irais demain (héhé, notez la feinte à 7h du mat pour un cerveau masculin embrumé), promiiiiiis!!!!

Première victoire par mensonge, et il n’est que 7h15…la journée promet de me donner quelques points de plus pour mon concours d’entrée en Enfer!

Ce matin donc: grasse mat, petit déj (s’il daigne ne pas faire le grand huit) et…j’improviserais!

11h15: toujours en pyjama, une copine m’appelle, elle voudrait me voir en ville, pas de soucis, je prend une douche (enfin) et c’est parti….

Après un bref aperçu des magasins du centre ville, on a faim, surtout moi. Direction un resto qui fait des hamburger maison avec frites maison et des kilos maison aussi. Je sors de là enceinte de 11 mois et demi. La conscience pleine de gras saturé, je me dis que ce soir c’est salade. SANS sauce, juste le vert.

15h: il est temps d’aller essayer des pantalons dans lesquels je serais éventuellement plus à l’aise que le dernier jeans qui me va. Malgré les 120 kilos pris ans l’heure précédente et la patience sans nom de la vendeuse, ben non, je rempli pas la bande élastique, du coup c’est ridicule, du coup je devrais arrêter de me plaindre sous prétexte que j’ai pas pris assez de ventre pour me sentir ENFIN confortable dans un pantalon.

16h00: ma copine « tu vas chercher ton fils à l’école? »
16h01: moi: « ben non, la baby sitter va le chercher, j’avais pas tres envie d’aller au parc » (pas du tout à cause de l’histoire d’avant hier, juste parce que j’avais pas envie… notez mon honnêteté).
16h02: ——–
16h03: moi: « on va boire un verre???? » (sans alcool, sans caféine, sans théine, sans agent détox et sans paraben, je connais mes classiques et j’ai bien vu les sigles « anti femme enceinte » sur les bouteille)
17h: moi « je vais pas tarder »
18h: « euh… là j’y vais! »
18h30: « bonjour! ca a été? » BBsitter: « ben au parc, il s’est fait attraper par un plus grand qui l’a roulé dans la terre avant de lui piquer sa voiture tout en lui tirant le col avec les dents pour l’étrangler avant que je puisse intervenir »

ah…..

combien de point ça pour l’Enfer???

19h30: chéri: « ce soir, c’est resto »
19h30’12 »: moi: « ah ouais, cool, ça tombe bien, j’avais super faim, j’ai pas dû manger assez à midi »

+10 points encore, mais peut être que dès lundi je remplirai la bande élastique du pantalon!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enceinte mode d’emploi?

Voilà une chose dont on n’est en aucun cas prévenue: forte d’une expérience (quasi traumatisante) d’une première grossesse, on est sûre de relativiser cette seconde bonne nouvelle et de l’appréhender telle la femme mûre et avertie. Mouaif….. sauf que passer le test pipi positif, il arrive…ben rien. On a tout oublié. Alors donc, je panique, qu’est ce que je dois faire? où dois-je aller? que dois-je dire? c’est quoi déjà la première question?
Je soupçonne les hormones concernées de provoquer une migration d’une grande quantité de neurones vers mon endomètre puisqu’apparemment, je ne pense plus qu’avec lui.

Je dois donc faire, avec ce qu’il me reste de matière grise (notez que c’est ma deuxième grossesse, il doit pas m’en rester des masses), le bilan de mes souvenirs:

1/ je ne suis plus primipare, et je sais ce que cela veut dire (oui, parce qu’au départ, on croit que ça nous donne le droit de ressembler à un yéti)

2/ j’ai donc un environnement intérieur qui a déjà servi, et qui donc est plus apte a accueillir de nouveau (Home Sweet Home).

3/ Je vais encore me taper le psychopathe du laboratoire pour les prises de sang.

4/ Je sais compter les semaines de grossesse ET d’aménorhée et je sais aussi à quoi ça correspond ( et je sais aussi que finalement, on s’est pris la tête pour comprendre un truc très peu utile)

5/ je sais ce que c’est qu’un accouchement, et donc, je n’appréhende plus ce moment (mouais, c’est ça mon oeil, j’aurais préféré que ça parte avec les neurones ça aussi!)

6/ Ca sera tout merci!

Voilà le problème donc, je ne me souviens pas de grand chose, mais petit à petit, je comprend mieux pourquoi. Forcément, si je m’étais souvenue que j’allais vomir pendant 2 mois et demi, que mes fesses allaient ressembler à celles de Jennifer Lopez (photoshop en moins), que j’allais devoir m’abstenir d’avoir la nausée quand certains jugent inutiles de se laver les dents après un bain de bouche ail/reblochon, que j’allais m’endormir entre deux arrêt de bus et rater le mien, que j’allais me mettre à pleurer devant les Pokémons, ou encore que j’allais revivre « les années collège » dans mon miroir à contempler (larme à l’oeil) les gros boutons qui élisent domicile sur mon visage/mon dos/mon décolleté….. bref, si je m’étais rappelée tout ça, éventuellement, j’aurais acheter un poisson rouge, voire même deux soyons fous!

Bon, maintenant que c’est fait, je vais m’abstenir de me plaindre, après tout « c’est du bonheur » comme ils me disent tous (bande de nazes, moi je voudrais une médaille pour avoir remis le couvert!).

Par chance, aujourd’hui, je suis tombée sur mon « journal de grossesse » que j’avais tenu la première fois, je vais me plonger dedans, pleurer un coup, et peut être que quelques souvenirs referont surface petit à petit!

Juste une chose: croyez vous que des « agents garants de la pérénnité de l’espèce humaine » passent chez vous et effacent toutes preuves et tous souvenirs de la première grossesse…non parce que je ne me rappelais plus du tout de ce carnet, et là, j’ai mis la main dessus en ouvrant un tiroir, il était posé là, au dessus….4ans après… hmmm hmmmm…. (rappelez moi de vous raconter mon addiction pour les séries américaines à fort potentiel en espionnage et intrigues improbables).

Rendez-vous sur Hellocoton !

les autres mères me snobent au parc…

J’avais dit « demain », mais vu que ma journée a été fructueuse en tèrme de déception, je m’y colle en cette fin d’après midi.

Comme toute mère bien intentionnée, j’emmène mon petit s’ébrouer dans la terre, raper son pantalon se fracasser quelques genoux au parc après l’école, et il rentre épuisé et repus de sa journée, évitant ainsi tout malentendu:
« Et non, tu n’as plus de force pour arracher la tapisserie, ni pour te coller de la pate à modeler dans les narines….et encore moins pour jouer à Bob le bricoleur avec le marteau de papa (mais où as tu trouvé ca c’est pas possible???)… quel dommage, cette fatigue t’a coupé toute créativité! »

Bref, je voulais surtout parler du parc en question. Là où les mamans se retrouvent, regardent gambader leur progéniture (tout en comparant secretement leurs aptitudes physiques) et discutent entre elles, prévoyant anniversaire, goùter où même alternance des gardes avec leur nouvelles copines mamans.

Ca m’a fait rêver…un temps. Là, je renonce.

Je vous fais juste noter que nous sommes donc fin avril… cela fait donc 8 mois que mon fiston est rentré à l’école, 8 mois que nous l’accompagnons le matin et allons le chercherà 16h20 (enfin, un jour sur 2, on bosse quand meme!), chaque jour je dis poliment bonjour, bonne journée, bonne soirée, bon week end, joyeuses paques et bonnes vacances et même la plupart du temps avec mon plus beau sourire (bon, ok, le matin à 8h, mon plus beau sourire est un peu plus crispé…mais bon…l’effort y est!)

8 mois donc, et pas une touche…pas d’invitation aux anniversaire, pas de « comment allez vous », pas de « ah oui, votre fils est bien copain avec le mien » : rien, nada, le nomansland de l’amitié parental.

Aujourd’hui donc, au parc, sur mon banc, une maman vient s’assoir à mes cotés, chouette, c’est la mère du meilleur copain de mon fils. Tout sourire, « bonjour! ah…vous êtes la maman de heu… »(oui, la j’ai bugger, mais en meme temps, elle connaissait pas le nom du mien non plus, balle au centre)… « ah bon, ils sont amis? » ——blanc————-long blanc——————— puis je souris en regardant les enfants jouer, je retente ma chance « ils sont trop mignons, ils forment un bon groupe dans la classe » pas de réponse.
Une deuxieme mère arrive, remercie la premiere pour l’anniversaire, son fils a A-DO-RE. elle s’assoit sur le banc, la première très finement, se décale…sur mooi. je n’ai plus qu’une fesse sur le-dit banc et plus une lueur de fierté. Je suis invisible dans cette vie de mère.

Alors, certes, on dirait plus que je suis la baby sitter que la maman, c’est pas de ma faute si j’ai le physique d’une fille de 12ans, j’ai pas choisi (au choix, j’aurais pris le physique de Sienna Miller, mais là, je crois que, pour d’autres raisons, je ne me serais pas faite de copines non plus!), mais ce n’est quand même pas une raison…non?

alors je passe un message: si vous aussi vous êtes une maman, méfier vous des mères que vous ignorez: elle vont cracher sur vous dans leur blog dès le soir venu bande d’égoiste du partage parental!!! Moi aussi j’ai besoin de parler avec des mamans…mais euh…..

Cette après midi donne donc un tèrme à ma quête de nouvelles amitiés… vivement la rentrée prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Début des hostilités

Tout va commencer aujourd’hui, ce blog va constituer mon éxutoire, dans lequel je pourrais tout à la fois pleurer, me moquer, rire, douter et même jurer si ça me chante: j’aime internet! J’aime la liberté que cela me procure….et surtout, j’aime cet anonymat qui pourra me faire passer pour une mère indigne ou formidable, selon le temps qu’il fait dehors!

Alors, pour les présentations (l’anonymat, oui, l’impolitesse, non), je suis mariée depuis 1an, en couple depuis 7ans, mère depuis 3 ans et 10 mois et future mère depuis 2 mois…. et je respire depuis 28ans et plusieurs mois, car non(!), je ne veux pas avoir 29 ans, c’est pas juste, pas encore, pas déjà nooooooonnnnnnnn!!!!!!!!

A la base, j’ai besoin de parler et de me plaindre, et afin de ne pas mettre mon couple en péril, je me suis dit que l’alternative blog avait ses bons côtés: d’abord parce que ca me permettra de ne pas me répéter puisque chéri n’aura pas besoin de faire semblant d’écouter, et ensuite parce que j’aurais de toute facon raison, et que quoi qu’il arrive, j’ai cru comprendre que je pourrais à ma guise censurer tous commentaires que je jugerais aller contre ma propre vision des choses, donc j’aurais toujours raison, donc j’aurais les plein pouvoir….et ça, c’est la belle vie non????

A noter aussi pour les âmes sensibles, le sarcasme et le second degré étant mes meilleurs amis, merci donc de ne pas prendre tout ce que je dis au pied de la lettre. Amen

Voilà pour les présentations.

Pour ce qui est du contenu, ce sera selon l’humeur, les couacs de chacuns et mes pétages de cables en tant que femme/mère/etre humain au choix.

Pour aujourd’hui, ca ira, je repasserai demain faire un bref résumé de ces 28années dont 7 dont presque 4 dont 1…dont les deux derniers mois et ce jusqu’a que lassitude s’en suive.

Bonne journée!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 133 sur 133« Début102030129130131132133