L’abstinence, c’est bien, surtout si je parle de télé

Bon, ça y est, l’engouement d’hier est un peu retombé, ma vraie vie recommence donc ;)

    Chez nous, 98% du temps, la télé est éteinte ou diffuse un DVD pour N°1 ou pour nous, ça dépend de l’heure. Les infos, finis, ce que j’apprend sur le journal ou sur la toile me suffit, je n’ai pas besoin d’images horribles pour me rappeler que le monde part en sucette. Depuis quelques temps, N°1 réclame son Dora l’exploratrice, faute de l’école, je permet donc quelques petits écarts sur la 1 ou la 5 le matin, mais pas trop souvent, il me propose déjà d’appeler le bébé « Babouche », vous me direz que ça me laisse enfin une ouverture face à CacaBoudin!

    Mais parfois, nous sommes sans DVD, sans films sur Canal, sans bouquins à lire et même sans magasines digne de ce nom. Alors, j’allume la télé et je me met à zapper furieusement en espérant trouver mon divertissement de la soirée. Ca s’est passé dimanche.
    Vous avez regardé quoi Dimanche? Non, parce que Zone Interdite sur le sexe, forcément, on s’arrête un moment quand même! Certes, les Révoltés du Bounty aurait été plus sage et révélateur d’une vraie culture interieure…mais que voulez vous, moi, les images chocs d’M6, elles me scotchent. (c’est pour ça donc, que j’allume rarement la télé).

    Tony était en train de reconfigurer l’ordi que mon petit frère avait très largement infesté de bébés virus ravis d’empêcher toutes tentatives de bon fonctionnement, N°1 était vautré dans son lit et ronflait, et N°2.. pas sûre que son systeme auditif soit encore tres performant. Donc, je me cale devant l’émission de l’année, que je prend en plein milieu, parce que je sais pas chez vous, mais ici, faire quelque chose pour soi même avant 21h30 c’est pas gagné!

    Et là, c’est le drame, je n’arrive pas à détourner les yeux de l’écran… Je tombe pile sur les évangelistes qui prônent la pureté et la chasteté jusqu’au mariage. Wahou. Que dire de plus à part les écouter. Non, vraiment, c’est super interressant de se rendre compte que les fifilles à papa lobotomisée aux sermons évangélistes ne donneront pas leur petites fleurs au pecno du coin juste pour faire comme tout le monde. Pour le prouver, elles se mettent une belle robe qu’elles ont piqué sur le tournage de Beverly Hills, leur père (qui est leur cavalier, c’est glauque non?), leur lit un beau serment du genre « je te protégerai de tous ces pervers qui trainent dans la nature et qui te violeront parce que bienentendu, toi, les hormones, tu connais pas, hein, ma fille chérie vient là que papounet te fasse un groooooos câlin… »          BeurkBeurk. C’est super malsain.

   Ensuite, il leur donne une bague de pureté. Ouais, comme une alliance. Et elles devront l’enlever le jour de leur mariage, quand leur gentil et pur mari leur donnera leur alliance. Oui, parce qu’ils font ça pour les filles, mais c’est valable pour les garçons…aussi….enfin….oui, bon, ils y croient alors bon.


Elle vous fait rêver cette bague non?

   Je vous fait grâce de mes commentaires pendant toutes la durée du reportage, j’y reviendrai après un dernier passage plutôt interressant:
Si toi non plus tu n’as pas été sage et que tu iras brûler en enfer pour avoir fait des folies de ton corps avant d’avoir rencontrer l’Homme de ta vie (et par là j’entend bien que tu t’es mariée hein!), et bien une solution s’offre à toi: tu peux t’offrir un hymen tout neuf pour 4800Euros, et même que personne n’y verra que du feu, même après tes 6 enfants. Pensez y pour le cadeau de la fête des mères l’an prochain…

    Bon, suite à ça, vous l’aurez compris, j’étais conquise, mon fils ne souillera pas sa pureté avant son mariage avec une jeune fille de bonne famille. En réfléchissant, c’est un bon plan si on veut que les marmots foutent le camp à leur 18ans!

Mais en attendant, ça fait un peu peur quand même!

Je fais donc voeu d’abstinence à la télévison pendant quelques mois

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mais que se passe t-il???? la gloire frappe mon URL

Ouh là là… je me réveille avec la pression ce matin!
Ben oui, je navigue vite fait sur mes 2-3 sites habituels puis me rend sur mon blog…et quoi qu’est ce? Je viens, en 2h de temps, d’exploser le record de visites…. hmphrrrrr….. quelqu’un a encore dû taper « supplices femmes » (je sais c’est super glauque, d’ailleurs, si la personne se reconnait, j’espere que tu ne cherches rien de pervers par ici, ta déception doit être grande sinon….).

Ah mais nooooooonnnnnn…. aujourd’hui, c’est le jour où je deviens une star!

E-Zabel vient de publier une interview de moi même, oui, oui, donc, vous avez compris, ma célebrité commence dès aujourd’hui!

Bon, sans rire, je dis ça parce que, chez moi, plus de 40 visiteurs en exactement 2h30, je trouve que c’est énorme, canalblog va sûrement devoir fouillé le blog en cherchant des mots clés tels: « drogue », « sexe » et « terrorisme ». Alors maintenant, je me demande bien comment E-Zabel gère cette notoriété bloguesque, en plus de son boulot, de ses 2 enfants et de son mari…. Perso, je fuirais sur une île ensoleillée histoire de ne pas avoir à faire subir les paparazzis à N°1, Tony et mon énOrme ventre… Et pour bronzer à coup de Mojitos aussi d’ailleurs!

Bon, donc, et bien MERCI Isa (ouais, maintenant qu’on se connait je t’appelle par ton petit nom, tu peux m’appeler Al!)

Je souhaite aussi la bienvenue au futurs 6000 visiteurs de la journée… je suis pleine d’espoir!

Je me fixe quoi comme nombre de visites pour offrir des fleurs à notre E-Zabel nationale??????

     A la base, avant de voir le nombre de visites complètement indescent, je voulais parler de la chasteté avant le mariage, suite à ma soirée « je reste scotchée devant M6 tellement je suis sans voix » « mais viens voir chériiiiiiii….ils sont complètement psy ceux là! ». L’histoire attendra donc demain! (j’aurais eu le temps de m’en remettre comme ça!!!`

Rendez-vous sur Hellocoton !

Die Hard (Une journée en Enfer)

Vivante! Je suis Vivante!!!!!!

   Je viens de revenir d’un long voyage au pays des enfants joyeux et des monstres qui, pour le coup, auraient bien fait d’exister et d’être TRES méchants.
   Le voyage a débuté hier matin, aux alentours de 8h40, quand la gentille maîtresse nous a donné un petit papier jaune avec LA liste…. 4 noms, clairement identifiables puisque que les mêmes noms étaient écrit autour de leur cou. Bizarrement, j’étais la seule à ne pas reconnaître le nom de sa progéniture au milieu des 4… Ah, il préfère être avec sa copine…très bien, je note, j’m’en fiche, j’ai les sandwichs et l’eau, il finira bien par reconnaître d’où il vient!

   9h15, il faut que My Group soit passé au toilettes, histoire de pas souiller le bus tout de suite. En les regardant se dépatouillé avec leur cartable, j’essaie de trouver un moyen de les retrouver au milieu d’une foule de petits nains. Tous signes distinctifs est bon a prendre (T shirt improbable, pantalon trop court, casquette Ricard…).
   9h45, on n’a dû traverser une rue pour atteindre le car…. je viens de prendre la première suée de la journée, j’ai déjà perdu un gosse… ah non, il est déjà monté.

   10h15: arrivée au Parc. Super, comme il fait relativement beau et que pour ne rien gâcher, on a eu la même idée que toute la ville, on se retrouve au milieu de 6 écoles différentes, 2 maisons de retraites soit environ 650 personnes qui essaient de retrouver à quel groupe ils appartiennent… je pense sérieusement à attacher les 4 miens ensemble. Tiens, une autre maman me ramène un fuyard. rhhhhhh….

   Après avoir fait faire le tour du propriétaire aux fous furieux qui me servent de groupe, je leur ai déjà donné un petit surnom: Minipouss (la mini mignonne avec une voix de dessin animé et plein d’idées sorties d’ailleurs), Princesse Sarah (la gentille, la seule que j’aurais adopté), Taz (celui qui est limite crade et qui s’enfuit dès qu’il peut en retournant tout et tout le monde sur son passage) et Twitchy (parce qu’il n’a fait que de parler, très vite, et de façon incompréhensible comme l’écureuil de « la veritable histoire du Petit Chaperon Rouge »)

   Bref, entre les 40 pauses pipi (pour la plupart infructueuses) et les « j’ai faim » « j’ai mal aux pieds » et « tu peux me porter », j’ai aussi eu le droit à: « mais tu as un drôle de prénom », « est ce que tu pètes? » « je peux t’appeler caca? » et j’en passe….
J’ai réussi à ne blesser personne jusqu’à l’heure du picnic, je commençais à retrouver mes bêtes furieuses en un coup d’oeil…la maîtrise du contexte commençait à me faire presque profiter de la belle journée au parc. D’autant plus que j’avais quand même fini par y aller de mon coup de gueule, celui qui fait peur: « vous savez, je rigole avec vous, c’est chouette, mais si vous continuez à ne pas m’écouter et à vous barrez en courant échappez, je vous promet que je vais devenir trèèèèèèès méchante, vous avez pas envie que je crie quand même? » Et bien croyez moi ou pas, ça a eu son petit effet, parce qu’après le repas, il se donnaient tous la main, ne partaient plus en hurlant et arrivaient même à profiter des animaux!

   Victoire contre les autres mamans, que j’ai regarder courir et s’égosiller l’après midi, c’était ENFIN mon tour de répis, je ne perdrais plus personne dorénavant! ahahahaha!

   Au final, je suis rentrée complètement vidée, mais assez fière d’avoir survécu, surtout face aux autres maman qui me regardaient en coin au début quand, effectivement, j’étais paumée. gnarf!

   Bilan de la sortie scolaire: Ne pas hésiter à proférer des menaces.
   Apprentissage au cours de la journée: 3 nouvelles comptines, le noms de tous les Pokémons grâce à Twitchy, « il faut pas faire de mal à la nature, mais plutôt caresser les arbres » grâce à Minipouss, La panoplie de la Princesse parfaite grâce à P. Sarah et j’ai aussi eu la confirmation que manger ses crottes de nez ne rendait pas malade grâce à Taz… Une journée relativement enrichissante donc!

   Retour à la maison avec un gnôme au bord du malaise (ça joue au grand, mais ne pas faire de sieste lui rappelle durement qu’il n’est encre que le bébé de sa maman!).

   Pour ensuite retourner à l’école 1h plus tard pour faire les cadeaux de la kermesse….

Oui, dites le, je suis une mère formidable!

Aujourd’hui, je DORS!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bonne fête à moi!

     > Alors pour commencer une « Bonne fête à toutes les mamans », les jeunes, les moins jeunes, celles qui me snobent et celles qui se prennent pas au sérieux, les débordées, les supers, les indignes, les hyper actives, les angoissées, les zen, les écolos, les fashions, les bobos, les « qui essaient » et les « j’en peux plus »…. En commun nous gardons tous ce lien: on est fatigué, et peut être que notre monstre a retiré tout son livret jeune pour nous offrir le spa qu’on mérite tant!
Mais non… Moi, j’ai eu des gateaux… bon, là tout de suite, je n’ai pas trop envie d’y goûter, mais va falloir que je me lance, et je trouve l’idée plutôt bonne: je n’aurais pas à porter et/ou utiliser une chose informe en pâte à sel ou en coquillettes.

    >Maintenant, reste plus qu’à Tony et moi d’appeler nos Mères respectives pour leur souhaiter leur fête à elles aussi…. je suis un peu jalouse des cadeaux qu’elles vont avoir…mais je ne désespère pas que Tony m’ai trouvé une belle preuve de l’amour et de la gratitude de porter ses enfants… Je suis matérialiste sur ce coup là, mais je suis surtout très allergique aux fleurs, alors bon, tu trouves une autre idée et tu vas voir au Printemps si j’y suis…

    >Un petit bilan de cette belle et pluvieuse journée d’ici la fin du week end…. rien n’est perdu!

    > Ah oui, en même temps, nous « fêtons » notre première année de mariage. Un bilan plutôt positif quand on compte la méga soirée du 7juin 2008, le voyage en république Dominicaine, les week end au ski, N°2…. pas mal. (et peut être une raison supplémentaire de m’offrir ce beau sac….Non? ah….)

pourvu qu’ça dure!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mais pourquoi est-il si méchant?????

   Dans la société actuelle, nous avons tous plus ou moins laissé tomber l’espoir de vivre dans le monde merveilleux des bisounours. N’empêche que comme beaucoup (enfin je l’espere), je garde ce tout petit espoir que chacun d’entre nous possède une petite chose qui pourrait égayer la journée de quelqu’un.

   Pour ma part, je parle à une personne inconnue tous les jours, ça aboutie parfois à de belles découvertes, et ça me permet de croire qu’il reste encore de l’humain dans chacun de nous, et ça me rend heureuse pour la journée.

   Le net aidant, beaucoup de personnes égayent mes journées maintenant… grâce au blog, je voyage de pages en pages pour découvrir l’univers d’un tas de personnes…. et je m’éclate devant mon écran, parce que pour la plupart, l’humour et le talent sont au rendez-vous.

   C’est comme ça que j’ai découvert les blog d’e-Zabel, de Miss Brownie, Encore sur le Net et j’en passe (là, j’ai mis que celles interressées par la suite de l’article). Ces bloggeuses sont sympas ( à lire en tout cas, j’ai pas encore pris le thé chez elles), droles et pleines d’idées.

   J’ai donc, par leur biais, découvert qu’il existait une sorte de sponsoring au sein de la bloggosphère. A ce que j’ai saisi, cela consiste à présenter un produit en citant la marque et en racontant un peu comment ça se passe à la maison avec le-dit produit. L’article est signalé d’un « article sponsorisé », et les blogueuses doivent certainement avoir un ti quelque chose en échange de leur billet (qui, la plupart du temps, sont bien plus drole qu’une pub télé).

   Mais voilà, les pauvres, elles en prennent plein la tête à cause de ça. Donc, encore une fois, je m’insurge, je ne comprend pas.
Oui, parce que d’abord, elles ont pas l’air de vouloir te balancer un virus sur ton PC si tu ne lis pas l’article, et puis surtout, si tu n’aimes pas les pubs passes ton chemin, mais ne viens pas déverser ton verbiage dans les commentaires, juste parce que t’as passé une mauvaise journée, t’as qu’à t’en prendre à un sac de boxe…

   Voilà, ça m’a énervé de voir que même dans les blogs, les gens ne peuvent pas s’empêcher de cracher…. Le monde des bisounours, c’est définitivement pas pour demain.

   Quant à moi, si un jour j’étais lu au moins autant que ces blogs là, et qu’éventuellement Jerôme Dreyfuss me delandais de vanter les mérite de son dernier sac en échange du sac de mon choix, sachez que tous commentaires malveillants seraient pris comme de la pure jalousie!

   Non mais!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Attention, tu pourrais grossir…..

   Bon, là tout de suite, je suis un peu sur les nerfs à propos DU sujet qui fait fureur en ce moment. C’est simple, si tu lances le débat, tu peux être sûr que la conversation va être mouvementée et PA-SSIO-NAN-TE.
Je veux parler de la futur obésité de nos chers têtes blondes, ou devrais je dire, de nos petits dodus accros au Mc Do, bonbons et huile de friture.

   Jusqu’à ce que mon fils imite un poireau chantant qu’il fallait que je lui fasse manger 154 fruits par jour, je ne m’étais que très rarement posé la question de ce que je mettais dans son assiette.
   Petite, je mangeais pour 10 francs de bonbons par semaines, je comptais les petits pois qui passais dans mon oesophage et je ne jurais que par les frites à la végétaline de mémé Rose. Sinon, j’ai commencé les pommes qu’à 15 ans, le melon à 16…je cumulais donc en l’espece d’environ 20 ans l’équivalent de 12 fruits et 172 petits pois ingurgités. Et jusque là, à part une allergie au pollens, je vais bien, je ne suis pas grosse (enfin, là, si, j’ai avalé un foetus) et je n’ai pas de carence.
OK, j’avoue ne pas être un exemple et je fais un peu plus gaffe depuis ma première portée grossesse, mais n’empêche, on ne m’a jamais bassiné avec ce que je mangeais, on m’appelait squelletor jusqu’à mes 17ans et je n’ai pas de problème particulier de santé.

   Mais depuis un certain temps, tout le monde ne parle plus que de ça: Aimes les fruits et tu survivras, manges des légumes et tu vivras, oublies les gras le sucré le salé et tu verras comme ta vie deviendra insipide.

   Attention, je précise que je ne suis pas contre le fait d’avoir une vie saine, je dis juste qu’il faut pas pousser mémé dans les orties.

   N°1 a été allaité au lait en poudre, nourrit aux petits pots et hydraté au jus d’orange. Il va bien merci.
Il aime le chocolat et déteste les bonbons, et c’est pas faute de le forcer!
Il mange à peu près équilibré, ce qui inclus des cessions pâtes/patate la même journée et il ne ressemble pas à un petit goret gaver au graisses saturés.

   En fait, je m’insurge depuis le jour où une amie s’est demandée comment je faisais pour savoir quelle quantité de lipide/glucide/protéine je donnais à N°1…. j’ai alors su qu’elle pesait TOUTE la nourriture qu’elle donnait à sa fille….et ce depuis 2 ans et demi.
   Il y a aussi eu la fois où une maman était en panique et me demandait si N°1 mangeait des radis/des endives/des choux de Bruxelles, parce que son fils n’aimait pas ça (tu m’étonnes John).

Comprend pas.
C’est moi où les gens deviennent cinglés?

   Bon, voilà, ça m’a fait du bien de me plaindre du diktat du poireau chantant. Maintenant, je sais que beaucoup de gens ont besoin de ce poireau pour lui rappeler que Mc Do tous les midis, c’est pas permis. Mais voilà ce qui m’énerve le plus. Pendant que tous les parents s’évertuent à peser, à compter, à varier, à forcer etc…, et bien voilà ce que leur bambins chéris et surtout pas ressemblant à un petit américain recoivent pour leurs anniversaires:


comment devenir un bon équipier Mc Do


Comment ne pas grossir en mangeant une pizza pleine de trucs bleus?


Comment devenir une future mère indigne avec la cuisinière spéciale « je mange 5grains de maïs par jour, le reste, c’est burger et Hot Dog »

Non, franchement, je ne comprend pas. Et quand je comprend pas ça m’éneeeeeeeeeeerve…..

Rendez-vous sur Hellocoton !

Marraine la fée? oui, c’est moi!

Il y a peu, mon grand frère qui est enceinte bientôt papa m’a appelé pour me demander d’être la marraire de sa future teigne.
Wahou… ça, je m’y attendais pas.
Pour tout dire, j’adore les enfants (mais siiiii j’te jure!), mais beaucoup moins les curés, les églises et les gourmettes de baptême.

Le folklore de l’église ne m’a jamais branché, d’ailleurs, quand j’avais 8 ans et que j’allais au cathéchisme chez Marie Thérèse, je faisais la tronche, je traînais la patte, en gros, j’étais un peu obligée… pour Mamie… Pis bon, le grand frère avait passé sa première commnion, et il avait crâné pendant des jours avec ses supers cadeaux, alors, je me disais que mon supplice allait être récompensé…un jour (je rêvais à l’époque du Walkman Sony qui était étanche…le pied de la nouvelle technologie de l’époque!). Mon petit espoir n’a failli jamais éclore en réalité: j’ai REDOUBLE mon cathé!
Ca craind, et je ne suis même pas sûre que ça existe vraiment, mais Marie-Thé a expliqué à mes parents que j’avais beaucoup de lacunes, que je ne  connaissais pas une seule prière au bout d’un an, donc, bon, peut être un an de plus… Voilà, donc, Dieu, l’Eglise et moi, on partait sur de mauvaises bases…

Mon frère connaît très bien ma position la dessus, et je le soupçonne de vouloir se marrer un bon coup le jour J.

C’est super qu’il baptise sa fille, au moins, elle, elle sera protégée par Dieu et tous ses potes, parce que mon N°1, s’il a toujours été malade pendant ses 2premieres années, c’est parce que justement je n’avais pas daigné lui rincer la tête à l’eau bénite… (propos directement sortis de la bouche de Mère Grand Senior…sympa ou pas?)

Bon, sans rire, ce qui est cool, c’est que non seulement je vais pouvoir m’éclater à trouver un discours digne de ce nom, en essayant de n’offusquer personne et en le récitant tout par coeur sans rigoler une seule fois (en y mettant de la conviction, donc), mais en plus, je pourrais pleinement profiter de la teuf qui suit puisque, comme tout le monde le sait, enceinte, tu peux te beurrer, monter sur les chaises et danser Shakira sans problème (ah…ça se fait pas aux bapt^me ça non plus…arf, de toute façon, je rigolais…).

Bref, aujourd’hui, je prend les billets de train pour le bout du monde (Brest), quand le guichetier me demande l’âge de N°1, je répond 4ans. « Mais il les a ou pas? »
« Ben, là non, mais en jullet oui » (depuis 15jours exactement)
« ça fera 500 euros merci »
GLURPS
Dans le détail, N°1 paye 1/4 à lui tout seul, et nous le rest.
Bah oui, parce que je suis vraiment, mais alors VRAIMENT trop conne sur ce coup là, N°1 aurait dû payer à peine 25 euros l’aller/retour, mais moi, nooooooon, je vais pas mentir…même pour 15jours…….

Noter quand même que pour me coltiner une messe à Crozon, je traverse la France, et je claque l’équivalent d’une semaine à Barcelone (voire même 2, si je m’y prend bien) avec le trajet en plus!

Dieu m’en veut, Mère Grand avait raison…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Dis petit, tu crois vraiment que tu auras le dernier mot?

 

Parfois,  il arrive que mon propre enfant me fasse douter d’un tas de choses.
Pour commencer, il me fait douter d’être sa mère et souvent, d’être une « bonne » mère (si bonne mère il existe, à part celle qui fait ces petit biscuits tellement bons).
Alors que vos petits garçons de 4 ans vous scotchent et se traînent un début d’Oedipe, le mien a décidé qu’en fait, « j’préfere papa et toi, ben j’taime moins….voire pas » ». Bon, loin de moi l’idée que mon fils ai déjà choisi ses penchants sexuels, je me dis qu’il fait ça juste pour que je me tape la honte au parc/ à l’école/ au supermarché et dans tout endroit qui contiendrait plus de 120 personnes au m2, histoire que je sois complètement désarmée et à la limite de la pendaison.  Déjà que je ne me fais pas d’amis parents, là, je ne pense pas que ça arrange mes affaires… (rho…elle doit le frapper, c’est sûr). Bon, bref, la dernière preuve de désamour m’a fait faire un truc qui, effectivement, a prouvé à tout le monde quelle mère HORRIBLE j’étais (mais avec des idées génialissimes!!! SiSi!):


Fils indigne: « Nan, j’veux pas »
Mère encore pire: « Je te demande pas ton avis »
fils indigne, boudeur: « Je t’aime pas, je préfère Papa »
Mère encore pire, celle fois, tu vas pas t’en sortir Coco: « ah bon??? »
Fils: « ben oui, toi t’es méchante »
Mère: « Ah…très bien, je comprends »
Fils: « … » (héhé ça t’en bouche un coin…attend c’est pas fini!)
Mère: « Tu sais, viens voir mon chéri, Maman t’aime vraiment beaucoup, et je suis très triste que tu me dises ça, mais je ne peux pas t’obliger de m’aimer, tiens, remet ta veste et prends ton petit sac. Tu vois, il y a un tas de mamans dans la rue qui ne demandent qu’à être aimées d’un petit garçon, je suis sûre que tu vas en trouver une mieux que moi, et elle, tu pourras l’aimer j’espère »
Fils: « …tu me fais une blague? »
Mère: « Non, je t’aime et je veux que tu sois heureux, avec une maman que tu aimes, et comme ce n’est pas moi, tu es libre de t’en choisir une autre ».
Fils: « Mais moi je te faisais une blague… je t’aime fort tu sais »

Bon, comme ça, on dirait que c’est odieux de ma part, mais en attendant, le coup du « j’t’aime pas », c’est TER-MI-NE!

Et 1-0 pour Mère encore pire! Non mais!

Et pour que vous compreniez bien mon état d’esprit ce jour là:

Calvin et Hobbes, de Bill Watterson éd. Hors Collection.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Va falloir changer…..

Histoire de pas perturber N°1 et qu’il ne croit pas que tout est la faute de son futur coloc, on a un peu anticiper les aménagements interieurs de l’appartement.

A la base, plein d’entrain, on s’est dit qu’on allait trouver un T4 en plein centre ville… Après quelques visites, on a vite compris que soit on habiterait à 4 dans une chambre de bonne, soit on habiterait une superbe villa sur une côte Mexicaine (c’est pas cher le Mexique en ce moment)…. l’ultime solution était de refaire un dernier enfant afin de le revendre sur ebay, mais comme j’ai jurer que plus JAMAIS je ne serais enceinte… on n’avait plus qu’à voir ce qu’on pouvait faire dans l’appart actuel: soit un T3 avec une GRANDE chambre (la notre) et une toute petite chambre (celle de N°1).

Pris d’un élan généreux (et parce qu’avoir les services sociaux aux fesses ne nous interressait pas), on se dit que troquer notre suite royal contre le placard serait un plus, surtout qu’on va devoir y loger deux trolls…. et que malgré mes calculs et mes plans d’architecte, on rentrait pas de lit supplémentaire dans la chambre-cagibi, non, même avec un systeme de poulis.

Nous voilà donc transformés en Valérie Damidot et associé. On s’y croit déjà avec nos pinceaux et notre mètre ruban.
Au bout de 3 jours, les chambres sont prêtes, on peut arrêter de dormir dans le salon.

On transfert N°1 dans la suite nuptial: il trouve que c’est grand: tu m’étonnes; transfert les meubles d’une chambre de moins de 8m2 dans une autre de 16…tu vas trouver que t’as de la place aussi! Et c’est d’autant plus vrai quand tu mesures 1metre.

Nous contemplons notre nouvelle chambre à nous, parents: lit-étagère-armoire-et-de-quoi-passer-autour-des-meubles-c’est-tout-snif. En plus d’avoir sacrifié mon corps pour les enfants, je sacrifie maintenant mon côté materialiste… mais que vais-je devenir?

N’empêche que nous avons été récompensé: N°1 ne sort plus de sa chambre, parce que du coup, il peut y jouer (on est un peu con de ne pas y avoir penser avant, accordé!), du coup il n’a plus envie de squatter la télé, du coup, j’arrive à capter de temps en temps la fin du grand journal (le générique en fait). En contrepartie, il nous réclame plus de jouets: « ben oui, maintenant j’ai de la place! »….

S’il connaissait la finalité du plan, il ferait moins le malin avec sa chambre de gosse de riche!

    

PODRIM (Sub Sensation) : 1982 – Ricky ou la Belle Vie / Silver Spoon (subENG/Fr) – wideo

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand la vérité éclate….

J’aime mon mari et mon fils…et je commence à me dire que j’aimerais tout autant l’alien qui pousse en moi. Ca, c’est juste pour qu’on soit clair.

Cependant, comme beaucoup (j’entend d’ici les « alors là, moi, pas du tout »… et je n’y crois pas une seconde), je suis chiante. Et exigeante. Et sûrement, à force, saoulante.
Je donne mon avis sur tout. Et j’ai raison à chaque fois bien entendu.

La plupart du temps, mes reproches sont recouvert d’humour, afin que la pillule passe mieux.
Hier matin, par exemple, quand l’Homme décide qu’il va mettre se vieux T Shirt rouge tout délavé parce qu’il vient de le retrouver sous la pile des T Shirt « on irait super bien avec le teint d’Al Bundy », je lui ai demandé s’il le réessayait juste pour être sûr que c’était très laid.
Sur quoi, il me répond qu’il le trouve « encore » très bien, et qu’il en a un peu marre que je critique ses goûts vestimentaire. Soit. Amen. M’en fout, aujourd’hui, je le vois pas, je le croise pas, et du coup, je l’appelle pas non plus on sait jamais, et ce soir, je trouve un moyen discret de me débarraser de la dite guenille (entrée en scène de l’huile qui gicle vers 19h45)

Je comprend que je suis très forte d’en l’art d’assener de lourdes critiques, mais c’est pour le bien d’autrui que je le fais… appelons ça de l’altruisme. En réalité, j’aide mon prochain. Je suis une sainte parmi les Hommes. Si peu. Et je comprend aussi qu’autant de bonté dans une seule personne peut déstabiliser beaucoup de gens…surtout ceux qui m’entourent. 

J’arrive pour le moment à ne pas trop critiquer mon fils, je vais essayer de le dresser d’abord.
Par contre, l’Homme s’en prend plein la tête. Je lui donne donc le sobriquet de Tony Mitchelli.

Il est accro à son aspirateur, ma maison ressemble à une maison témoin et quand on l’invite et qu’on le laisse tout seul 10 minutes, il fait la vaisselle. En soit, vous en rêver en tant que femme (ouais je sais, c’est pratique), mais vivre avec Bree Van Der Kamp, c’est pas glamour du tout. Du coup je me moque, et au pire, on se crache dessus (à coup de mots, hein, on n’est pas des sauvages non plus!)
Les autres s’engueulent parce que « Môsieur » a laissé trainer ses chaussettes plus de 20 minutes au pied du lit, nous on se prend le chou parce que je retrouve pas mes chaussettes que j’avais mises au sale mais p’tain tu les as fourrées où c’est pas possible tu peux pas t’empêcher gnééééééééé…arghhhhhhh….. (ça finit souvent par: « ah, tu les as lavé? euh…merci).

N’empêche, quand je me relis, je me dis que je lui fais vraiment la misére… pour pas grand chose…

Et là, 16h45, fraîchement rentrée de l’école, N°1 qui me dit: « Moi, Maman, quand je serais grand je serais un papa qui aura une maman qui aura un bébé dans son ventre » (vous comprendrez qu’il a du mal avec la généalogie).
Moi: « Et oui, toi aussi, un jour tu seras un papa »
N°1: « Oui, je serais un papa qui passera tout le temps l’aspirateur » sourire béat et yeux rêveurs
Moi: « … » sourire crispé et déjà prête a étripper Tony pour son Toc apparemment exemplaire

19h: retour de Tony dans la maison du bonheur.
Je vous passe la demi heure qu’il a pris pour ranger nos chaussures, tiré le lit et rééssuyer la table (on sait jamais…la poussière vous savez)

N°1 arrive quand même à lui rappeler sa présence, en lui sautant dessus. Puis il s’écarte et le scrute.
« Ben, Papa, t’as mis ton pyjama? »

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahaha.


Rendez-vous sur Hellocoton !
Page 131 sur 133« Début102030129130131132133