la question du week end

Mickey sourit il derrière son masque quand on le prend en photo…..?

Nan sans rire, je me suis posée la question, mais comme aucun personnage ne parle, je n’ai pas vraiment eu de réponse.
A votre avis?
Et vous, vous seriez derrière, vous feriez quoi?

Ca c’était une question débat qui va faire avancer le monde.

Bon week end!!!!!!!!!!

Régressons tous ensemble…

Nous sommes aphones.
En même temps, vous allez me dire que premierement c’est bien fait, faut pas se ballader à moitié à poil devant Mickey et que deuxiemement, on s’en fiche puisque je n’ai besoin que de mes doigts pour écrire un article (on oublie l’utilité du cerveau dans ce cas précis puisque ce dernier n’est plus ce qu’il était ces derniers temps, et encore moins depuis hier).

Revenons en à mon séjour magique au pays des rêves bleus, des châteaux roses et des cocas à 6 euros.

Alors, pour commencer par la fin, 2 jours ne suffisent pas à tout bien faire sans courir. 2 Jours, c’est déjà pas mal, mais 3, ça doit être l’idéal. Ceux qui ne restent qu’une seule journée avec leur gnome me diront comment ils s’organisent, parce que d’après moi, on peut les tuer en faisant ça!.

Quand tu arrives chez Mickey et que ça fait 15 ans que tu n’y as pas mis les pieds, tu te déçois parce que tu fais la blasée de service. Ben c’est qu’en voyant des cinquantenaires avec les oreilles de Minnie à tous les coin de rue, je me suis demandée si on n’avait pas choisi le jour de sortie des fétichistes…. Mais plus le temps passe, plus tu trouves ça normal. A la fin de la deuxième journée tu trouves même ça « marrant »…. un jour de plus et je repartais avec dans le train!

Le pays de Mickey reste tout de même assez magique, surtout quand on commence à rencontrer des personnages…je croyais que je serais plus forte, mais non, mon sourire niais s’est scotché sur mon visage. Voir Mickey relève du défi, prendre une photo avec Tigrou prend l’ampleur dune traque et apercevoir Winnie revient à assister à un concert de M. Jackson. Et heureusement que j’ai un garçon, ça nous a évité de chasser la princese!!!!

Là où on a été bon, c’est que nous avons grillés quasiment toutes les files d’attente grâce à mon ventre estampillé V.I.P. Bon, certes, pas toutes les files, faut pas croire, j’ai pas le droit de faire les trucs qui « font peur » (comprenez: « les trucs qui font passer une essoreuse à salade pour une balade dominicale! »). Certains manèges m’étaient aussi « déconseillés »….bon, là, ils y allaient un peu fort, parce que le petit train de Pinocchio, très franchement, je vois pas ce que je risquais. Enfin bon, on appelera ça le principe de précaution, et puis je les ai fait quand même Na!

Sinon, le côté « je me balade avec le ventre de Balloo » était TRES fatigant. Heureusement, Mickey a pensé à mettre des bancs un peu partout. Je squattais pendant que N°1 refaisait le train de la mine pour la 5ème fois.

Pour ce qui est de l’hôtel, c’est sympa, sauf quand on rentre à 22h et qu’on n’a pas de serviette, pas de gel douche et le lavabo bouché…très moyen sur ce coup là Tic et Tac!
Surtout qu’on s’était levé tôt le matin, et que là, il me fallait une douche et un lit TOUT DE SUITE!!!!

Pour N°1, en tout cas, tout n’a été que rêve et jeux pendant 48h…. et c’est un plaisir de voir les yeux des enfants dans ces cas là.

Mais parlons plutôt de ce qui angoisse tout le monde quand on passe les portes d’entrée: « je vais creuser mon découvert de combien??? »

Ben disons que certes, ça va dépendre de nos nains et de notre capacité à résister.

En soi, Mickey (qui s’apparente à Satan de ce cas là) te raccole à chaque sortie de manège, à chaque passage magique, à chaque minutes donc.

C’est l’heure de la taxe au Prince Jean…..

On s’en est bien sorti, encore une fois, parce que finalement, l’épée de pirate n’était pas à 15euros, les sucettes Mickey non plus, la peluche était en promo et Buzz l’éclair ne nous a pas atomiser le fond du porte monnaie. Ce qui coûte c’est de manger. Et encore, je croyais que ça allait être plus que ça.

Là où Mickey abuse, c’est quand nous avons voulu aller à la piscine de l’hôtel: 2 euros le prêt de serviette….mouais…franchement, il est un peu rat! D’ailleurs, sur le prix du repas à l’hôtel aussi ils se gavent, ça tournait autour de 35 euros par tête…. on est donc reparti au « Disney Village » voir si les frites y étaient meilleures (oui, on n’a mangé que des frites pendant 2 jours…et vous savez quoi? j’ai réussi à perdre 500grammes!!!ahhhh….les bienfaits de l’activité physique!).

Nous sommes tombés par hasard sur le « Café Mickey », le seul où il n’y avait pas trop la queue. 5 minutes après, on était assis, et ce fût le festival pour N°1: Mickey, Pluto, Dingo, Tigrou etc…ils sont tous passés à notre table, ils ont fait des blagues idiotes, ont posé pour les photos, fait des dessins sur le set de table…. Rien que pour nous (oui, je sais qu’apres ils changeaient de table, ça va!). Ca a fini d’achever N°1. Aux anges qu’il était!

Nuit courte mais réparatrice, nous voilà reparti pour une deuxieme journée que nous avions choisie plus calme: on fait les spectacles et on fini par tous les manèges préférés de N°1. Encore une fois, il a été ravi. Et pour moi, c’était beaucoup moins sport (ouf, faudrait pas exagéré non plus). pendant ce temps Tony pouvait refaire Space Mountain pour la 6eme fois.

Et voilà, 19h dans le train qui nous ramène à la mine Lyon. Le rêve s’estompe petit à petit.

Ah oui, pour ceux qui pensent y aller, un petit conseil pour faire durer le plaisir de nos trolls chéris: ramener des plans du parc: ça va servir un bon moment!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sur ce, je retourne me reposer, parce que c’est pas tout, mais je suis balade moi!

Mickey avait la grippe A

Nan j’déconne (enfin, en même temps, on sait pas derrière son gros masque).
N°1 et moi même avons attrapé une laryngotrachéite rhumesque, ce qui nous vaut une journée au lit, des yeux qui coulent et le nez de Mr. Patate en souvenir de notre séjour.
Au moins, on va se reposer, vu comme on est naze, ça tombe « presque » bien!

A demain.

Posté dans Non classé.

Aux p’tits bonheurs….

Je ne vais pas poster avant mardi parce que j’ai un rendez vous très important ce week end avec Tic et Tac ainsi que leurs amis Donald, Mickey et Peter Pan.

Comme je lis déjà le désarroi et le manque dans vos mirettes, ce post sera consacré uniquement aux petits bonheurs, histoire de vous laissez un arrière goût de joie pendant mon absence! Je sais, 3 jours, c’est long, surtout sans moi. Mais ce coloc est ultra important pour la survie de mon âme d’enfant, je me dois de m’y rendre, et encore plus en compagnie de N°1.

Hier, je vous faisais part de ma To-Do-List. Aujourd’hui, voici ma « Happy-List », celle que je n’oublie jamais,celle qui ne donne pas la flemme, celle que j’aime se voir rallonger….

*faire un voeu, parce que ça me fait rêver à chaque fois.
*Rêver, de préference la nuit, et m’en rappeler.
*prendre un fou rire, et ne pas se rappeler ce qui l’a déclenché.
*retrouver une chose perdue depuis longtemps.
*Me réveiller en pleine nuit, regarder Tony et le voir sourire de ses rêves…je sais, c’est un peu cucul, mais je trouve ça touchant.
*Ecouter N°1 dans son bain, cachée derrière la porte.
*Espionner N°1 quand il se regarde devant un miroir, ça dure toujours 3 heures mais c’est toujours aussi drôle.
*Me réveiller au milieu de la nuit, avoir une idée lumineuse et me rendormir. Même si en général, l’idée a disparu au petit matin.
*Croire que N°1 fera toujours des fautes de prononciations très drôles.
*Une victoire, peu importe laquelle: avoir réussi la mayo ou avoir eu le courage de défendre la veuve et l’orphelin d’une injustice dans la rue (avec la répartie et le culot qui va bien au bon moment).
*Un film un peu cruche, que je regarde toute seule parce que j’ai bien trop honte de sourire betement à ma télé. Ca me rafraichit de temps en temps.
*faire durer le plaisir, et même avant qu’il ai commencé. Depuis 4 jours, on fait monter la pression artérielle de N°1 en lui parlant de notre séjour au pays de Mickey. Plus les « dodos » passent, plus il est excité, il commence à en rêver, on en fait des tonnes, juste pour voir ses yeux briller…. Et les notres avec, avouons le, on est comme des dingues!

La liste est encore bien longue…

Et vous, c’est quoi votre côté Amélie Poulain?

To do List

Je ne suis pas vraiment efficace niveau organisation en ce moment, je mets donc ma to do list aux vus et sus de tous, peut être que ça me motivera un peu plus:

1/faire cuire les carottes maudites qui pourrissent dans le frigo

2/faire cuire les patates en prenant soin de jeter les toutes moisies.

3/ Cuisiner tout court.

4/ Faire un plan d’action pour notre week end chez Mickey: qui va faire quoi et surtout, est ce que Tony pourra faire Space Mountain à un moment donné.

5/Ranger mon placard en triant les affaires qui ne me vont définitivement plus et surtout me jurer que celles qui restent me feront les 2 prochains mois 1/2.

6/ Créer ENFIN des catégories pour le blog.

7/ Mettre les billets dans les catégories correspondantes.

8/faire la sieste au moins 2 fois par semaine.

9/Commencer à penser à ce qu’il me manque réellement pour N°2

10/Convaincre mes proches que cette belle poussette est la seule qui rentre dans mon ascenseur de toute façon alors j’ai pas le choix tu peux participer  en me refilant une enveloppe si tu veux!

11/trouver la déco de la chambre des gnomes parce que Tony en a marre.

12/ enfin mettre des choses sur les murs du salon/chambre/cuisine histoire d’arrêter de croire qu’on habite un hôpital.

13/Ne pas prendre 3kg par mois

14/ Ne pas prendre de grippe

15/Ni de gastro d’ailleurs tiens!

16/apprendre l’espagnol (on sait jamais si je suis vraiment motivée!!!!)

Bon, ben y’a plus qu’à alors!

Comment vous faites quand vous avez de gros moments de flemme intense qui vous agrippent la moëlle vous?

Posté dans Non classé.

Une question qui me taraude

Depuis des années, je me pose une question. La plus existentielle des questions.

En classe de Terminale, cette question nous a permis de ne pas trop écouter ce qu’avait à nous raconter « M.Maury peau de souris ». Elle m’a permis aussi de commencer à dessiner des trucs complètement débiles.
Elle nous a surtout permis de bien nous marrer.

En attendant, personne n’a jamais vraiment su quelle était la réponse.

Et ce matin, elle me revient à l’esprit.

Je me refuse à chercher sur google…trop facile, ça casserait le mythe.

Alors je vous la pose à vous:

De quelle pub vient le slogan « Après l’effort, le réconfort »?

Y’a rien a gagné, hein, c’est juste pour faire revivre mon année de Terminale…l’époque où cette question donnait un sens à notre année scolaire, ou pas!

Bon, vous trichez pas avec google non plus, ça serait trop dommage que je découvre enfin la vérité!

Sachez que vos votes seront transmis à tous les anciens élèves de ma classe.
A la fin de la journée, je vous dirais ce que j’en pensais. La classe était partagée en 2 clans….

A vous de me dire!!!!!!

EDIT DE 17h40: je vois que beaucoup ne se prononcent pas, ou même (pire) doutent même de l’existence de la pub…

Après tout, je n’en sais pas grand chose puisque nous n’avons jamais vraiment résolu l’énigme. Toujours est il que la classe disait ceci: 49% Kinder, 50% Nutella et 1% une eau minérale genre Vittel….

Le mystère reste complet….

La question qui tue…

« Y a quoi de bien, dans une grossesse? »
« euhhhhhhh…… »

Voilà la toute dernière question qui tue que m’a posée une amie fraîchement fécondée (je serais poétique aujourd’hui!).
Et bien je n’ai pas su quoi répondre.

Si vous avez tout suivi, je fais partie de celles qui ne s’extasient pas sur leur ventre rebondi, qui ne prennent pas vraiment plaisir à être dans un état physique proche de la baleine bleue et qui ne trouve pas, mais alors pas du tout que c’est le meilleur moment de leur vie.

Mais mon amie est stressée, elle a jamais connu ça, alors elle me demande. Et moi je galère parce que là, tout de suite, rien ne me vient à l’esprit.

>Le premier mois…. ouais, ben, tu le sais pas vraiment, donc, pas de quoi être en transe.

>Le deuxième mois: tu vomis. Alors, oui, peut être que certaines aiment vas savoir.

>Le troisième mois: tu vomis ET on t’a fait une greffe mammaire à l’insu de ton plein gré. Tes nouveaux seins manquent d’exploser à chaque fois qu’ils frôlent quoi que ca soit parce que tu n’as plus tes repères spatiaux.

>Le quatrième mois: tu réalises que tu vomis de moins en moins, tu recommences à voir ton frigo comme un ami. Malheureusement, les 3/4 des trucs que tu adores manger sont prohibés et dès que tu arrives à te faire plaisir, tu te rends compte que ton utérus a fait bouger ton estomac dans une contrée inconnue et que celui ci n’accepte pas bien le trop plein. Tu vomis, donc.

>Le cinquième mois: tu t’es a peu près habituée à ton corps en mutation permanente. Tes seins ne te font plus souffrir et ton conjoint peut enfin faire mumuse….sauf qu’au bout d’une semaine il est crevé parce que ta libido en a profité pour s’enflammer et que tu pourrais être nympho que ça serait pareil.

>Le sixième mois: tu as une forme plutôt olympique vu les deniers mois, alors tu fais plein de choses supers que tu ne faisais plus pour cause d’apathie permanente les mois précedents. Tu continues à te prendre pour une star de l’érotisme. Malheureusement, ton foetus te rappelle à l’ordre en te donnant de grands coups de latte dans les viscères alentours… Pas toujours « magiques » les mouvements intra-utérins.

>Le septième mois: si tu as de la chance, tu ne verras pas tes premières vergetures apparaître… si tu as de la chance.

>Le huitième mois: tu te meus comme Bozo le Clown, ou comme un manchot empereur, au choix. Tu as donc la démarche féline et alerte, comme cette comparaison le sous entend. Ta libido est toujoous au top, mais ça devient compliqué d’assouvir tes besoins primaires étant donné la protubérance qui te pousse sous le cou. Ton futur chérubin tente de te péter les côtes flottantes, il ne lui reste qu’un mois, il y met vraiment de la bonne volonté.

>Le neuvième mois: Tu as chaud, même en hiver, tu crois voir Balladur devant ton miroir chaque matin, tu bouges à deux à l’heure, tu te plains d’être grosse, tu te plains d’être moche, tu te plains de ton conjoint, juste parce que tu t’es déjà plains de tout le reste. Tu comptes les heures qui séparent ce moment de ta libération.

>1 mois après: ton ventre ressemble à de la gelly. Tes cernes gagnent face à celles d’Amy Winehouse. Tu ne te rappelles même pas ce que c’est que d’avoir eu une quelconque libido. Tu as de nouveaux amis: les hémorroïdes. Tes cheveux tombent. Et c’est tant mieux car de toute façon tu n’as pas le temps de te les laver.
Tu penses sérieusement à recommencer un jour.

Bon, je crois, que je lui ferais part de mon constat une autre fois…….


Vais lui envoyer cette photo de gens épanouis….ça marchera peut être!