Ah ouais quand même… Debrief du prime.

Bon, ok, elle est plutôt canon la maîtresse du mardi… Je m’incline. En plus elle a l’air tellement sympatoche que t’arrives même pas à être cynique à son égard… la plaie!

Pour ce qui est de la réunion, notre école bat à plate couture celle de Till The Cat avec un record de 23 papas dont 7 seulement dans la classe de N°1 (héhé, dommage, la bombasse n’était même pas là pour satisfaire leurs pupilles!!!).

Ce qui ressort de cette looooongue réunion, c’est que toute l’école a une laryngite (nous ne sommes donc pas seuls!) et que N°1 va nous parler avec des mots compliqués qu’on comprend pas et va construire des phrases avec une syntaxe parfaite. Oui, il ne va pas bien se marrer avec Marie Thérèse cette année. Elle nous a présenté leur « programme »… qu’est ce qu’il va être intelligent MON fils! Bon, il perdra certainement son humour en route, certes. Mais il sera bien sage, il saura lire, écrire et compter en anglais….on soupçonne Marie-Thé de vouloir les faire directement passer en CE2.

Enfin bon, hier soir, j’ai donc appris que mes blagues pourries ne feraient pas rire la maîtresse, d’ailleurs, j’ai « outré » 2 parents en en disant une bien bonne (je proposais qu’on fasse une réunion de papas et qu’on tire au sort un désigné volontaire pour essayer de détendre Marie-Thé le temps d’une soirée, histoire de la dérider…).

Je note que cette école regorge de personnes qui n’osent pas se mouiller, mais je ne perd pas espoir, j’ai enfin quelques « alliés » de mon côté (héhé)…peut être que cette année commence finalement mieux que l’an passé, et qu’on se fera des méga fiesta entre parents d’élèves (ou pas).

Bon, sur ce, je vais essayer de faire comprendre à N°1 que sa maîtresse adorée ne s’appelle pas vraiment Marie-Thé….les enfants qui écoutent aux portes (pas fermées), c’est pas facile tous les jours!!!!!

Elle est bonne ta maîtresse!

Ouais, vu le titre, on peut s’attendre soit à un billet à moitié porno, soit à la phrase choc du jour.

Donc, entendu ce matin, lorsque Tony revenait de l’école:

_ »Elle est bonne la maîtresse de N°1″.

_ »A ce point là? »

_ »Ouais, ouais, ça change! » (je ne suis pas allée chercher très loin pour l’explication de cette phrase).

J’explique.
N°1 a enfin une VRAIE classe depuis 1 semaine 1/2. Sauf qu’il n’est pas allé à l’école la semaine derniere pour cause de gros virus qui squatte l’appartement.
N°1 a une maîtresse le Lundi, Jeudi et Vendredi et une autre le Mardi. Nous n’avions donc encore jamais rencontré la maîtresse du mardi.

La maîtresse du Lundi, Jeudi et Vendredi ressemble à ma prof de cathé (celle qui m’avait fait redoubler mon année parce que je ne faisais que du coloriage sur l’ancien testament): jupe au dessous du genou, cheveux filasses sans couleur définie, couette basse, chemisier boutonné jusqu’aux oreilles et une expression de bonheur qui arriverait presque à déprimer un hibou (Attention, dans cette phrase se cache une blague Carambar).
Bref, elle ne sourit jamais, ne dit pas bonjour et je me prend à rêver chaque matin qu’elle reconnaisse mon fiston.

Ce matin, et parce que je suis encore malade, Tony a eu l’amabilité d’emmener son clone. Je pense que dorénavant, il ira donc tous les mardi vu l’expression sur son visage en revenant!

Je ne sais pas celle que je préfère finalement…bon, je vais quand même attendre 16h30 pour me faire ma propre opinion, parce que les goûts de Tony….parfois…. (effacez immédiatement ce sourire de votre visage, pour moi, c’est pas pareil!).

Par chance, c’est la réunion de rentrée aussi ce soir…je vais donc avoir l’occasion d’entendre la voix de Soeur Marie-Thérèse et de voir le minoi de la soeur de Megan Fox…

VS          

bonne adjectif. Au sujet d’une femme, d’une fille. Belle, jolie, sexy : « Oh ! Belle, elle est belle elle est bonne elle a du bol la demoiselle » MC Solaar / Séquelles (Prose combat – 1994).
Définition tirée du dictionnaire de l’argot.

PETITE NOTE OUBLIEE: A l’attention de Monsieur Till the Cat: En ayant cet élément en main…à ma réunion de rentrée, tu crois qu’il y aura combien de Papas, hein????

Au placard…

Le plus dur après les vacances d’été, c’est de trouver le courage pour enfiler une paire de chaussettes, et le faire accepter à ses orteils qui se croyaient libres (une fois de plus) de vivre à l’air frais et non serrés les uns contre les autres dans un sac à pied.

Après cette ultime épreuve, tu peux commencer à tout remettre de ce qu’il y avait dans ton placard avant que le soleil ne se pointe. Adieu fluidité et légereté des matières, bonjour mes vieux pulls, mes jeans et autres vêtements ingrats et inconfortables (oui, même enceinte, c’est pas confortable les premiers jours un jeans…même avec la méga bande élastique!)

Mais c’était sans compter sur le diktat des magasines féminins qui font leur rentrée, eux aussi… Finito les articles légers sur les cheveux qui flottent dans l’air iodé, terminé aussi les conseils minceurs puisque tu seras désormais cachée sous ton pull. Il plane un air de grand sérieux dans les rédactions de Cosmo et Glamour…: c’est la rentrée, et il faut être au taquet pour ne pas rater sa rentrée MODE!

En soi, même si on n’est pas branché « Fashion Week », on ne passe que très rarement à côté des « Must Have » de la saison…

Alors on admire, on touche, on compare…. et on se fait envie, voire on craque carrément et on vide le PEL.

Ce qui revient souvent sur le tapis, c’est: « oui, mais pour nous les rondes, hein? qui pensent à nous? ». Eternelles insatisfaites que vous êtes Mesdames qui faites plus que du 40 (oui, parce que faire plus que du 40, ca s’appelle « être ronde » chez les fashionistas). Je conçois que ce ne soit pas facile de vivre avec l’envie d’un pantalon slim (ou pas) qui ne vont de toutes façons à personne qu’aux ultra minces, que les robes pulls n’ont jamais été étudiées pour des tailles 46. Je conçois. Mais et moi? hein? je peux me plaindre aussi? (oui, je prend le droit). Je déclare ouvert un nouveau groupe de fillasses pas contentes de la mode: les petites!

Nan, parce que je sais pas si vous avez vu ce qu’il se trame derrière notre dos pendant qu’on a la crève et qu’on se dit que les vacances…c’était bien quand même!

Ils se sont ligués, les sagouins. Tout l’été, ils se sont marrés rien qu’à la pensée de nos tête à la découverte des nouvelles collections…

Non, mais quoi, c’est vrai, plus ça va, et moins ça va être possible
de me satisfaire. C’est Mr LeBanquier qui va être content…je le
soupçonne d’avoir hypnotisé les stylistes pendant ses vacances en Sardaigne celui là!

 

Oui, parce que sans ça, il faudra m’expliquer le principe de la botte cuissarde sur une jambe de « petite ».  C’est super sexy une cuissarde sur la jambe d’1,20 d’Adriana Karembeu, sauf que sur moi, 1,20m, ça m’arrive sous les seins….alors qu’on vienne pas me dire que je vais avoir l’air d’une Pin-Up. J’aurais à peine l’air d’être la doublure botte de Brad dans « Et au milieu coule une rivière ».

ou, chez moi:

On peut m’expliquer le concept du sac « OverSize » aussi. Pour ceux qui parle encore moins Shakespear que mode, ça veut dire « énorme », « géant », et je pèse mes mots.

Tout ce que ça m’inspire, c’est que je pourrais y transporter, au choix: ma maison, mon gosse ou moi même, mais surtout, c’est qu’en prenant en compte ma grande taille, je pense qu’il touche terre si je le met à l’épaule (je pense aussi que je bascule, mais bon).

Quand en plus on part du principe que plus ton sac est grand, plus tu le remplis, les nénettes qui osent vont se retrouver avec les épaules de Mauresmo en 3 jours.


T’en as rêvé, ton sac l’a fait.

Bref, à moins que le corset soit de mise pour la collection Printemps-Eté 2010, ce sac reste un mystère pour moi.

Pour rajouter à ma joie de ne rien trouver de potable dans la collection de cet hiver, tu rajoutes, les maxi manteaux, dans lesquels je ressemblerais à un sac, les maxi épaulettes, qui me donneraient suffisamment d’amplitude pour m’envoler…ou participer au nouveau casting de « pas de pitié pour les croissants », l’écharpe XXL, qui, si je l’enroule autour de mon cou, on ne voit plus ma tête, et si je l’enroule de façon à respirer un minimum, je marche dessus, trébuche et me vautre.
On rajoute à ça le « jeans boyfriend » dans lequel, certes, tu es à l’aise, mais aussi dans lequel tu ressembles vaguement à une chanteuse des années 80 sur le retour, le pull XXL qui traîne à moitié sur tes genoux et qui te fais penser que Mimi Matty doit bien galérer pour s’habiller, alors, bon, je vais peut être arrêter de me plaindre.

La mode cet hiver, tant pis pour moi. Je ressemble déjà à un culbuto, je vais pas rajouter du ridicule à ma situation.

Vivement cet été.

la question du week end

Mickey sourit il derrière son masque quand on le prend en photo…..?

Nan sans rire, je me suis posée la question, mais comme aucun personnage ne parle, je n’ai pas vraiment eu de réponse.
A votre avis?
Et vous, vous seriez derrière, vous feriez quoi?

Ca c’était une question débat qui va faire avancer le monde.

Bon week end!!!!!!!!!!

Régressons tous ensemble…

Nous sommes aphones.
En même temps, vous allez me dire que premierement c’est bien fait, faut pas se ballader à moitié à poil devant Mickey et que deuxiemement, on s’en fiche puisque je n’ai besoin que de mes doigts pour écrire un article (on oublie l’utilité du cerveau dans ce cas précis puisque ce dernier n’est plus ce qu’il était ces derniers temps, et encore moins depuis hier).

Revenons en à mon séjour magique au pays des rêves bleus, des châteaux roses et des cocas à 6 euros.

Alors, pour commencer par la fin, 2 jours ne suffisent pas à tout bien faire sans courir. 2 Jours, c’est déjà pas mal, mais 3, ça doit être l’idéal. Ceux qui ne restent qu’une seule journée avec leur gnome me diront comment ils s’organisent, parce que d’après moi, on peut les tuer en faisant ça!.

Quand tu arrives chez Mickey et que ça fait 15 ans que tu n’y as pas mis les pieds, tu te déçois parce que tu fais la blasée de service. Ben c’est qu’en voyant des cinquantenaires avec les oreilles de Minnie à tous les coin de rue, je me suis demandée si on n’avait pas choisi le jour de sortie des fétichistes…. Mais plus le temps passe, plus tu trouves ça normal. A la fin de la deuxième journée tu trouves même ça « marrant »…. un jour de plus et je repartais avec dans le train!

Le pays de Mickey reste tout de même assez magique, surtout quand on commence à rencontrer des personnages…je croyais que je serais plus forte, mais non, mon sourire niais s’est scotché sur mon visage. Voir Mickey relève du défi, prendre une photo avec Tigrou prend l’ampleur dune traque et apercevoir Winnie revient à assister à un concert de M. Jackson. Et heureusement que j’ai un garçon, ça nous a évité de chasser la princese!!!!

Là où on a été bon, c’est que nous avons grillés quasiment toutes les files d’attente grâce à mon ventre estampillé V.I.P. Bon, certes, pas toutes les files, faut pas croire, j’ai pas le droit de faire les trucs qui « font peur » (comprenez: « les trucs qui font passer une essoreuse à salade pour une balade dominicale! »). Certains manèges m’étaient aussi « déconseillés »….bon, là, ils y allaient un peu fort, parce que le petit train de Pinocchio, très franchement, je vois pas ce que je risquais. Enfin bon, on appelera ça le principe de précaution, et puis je les ai fait quand même Na!

Sinon, le côté « je me balade avec le ventre de Balloo » était TRES fatigant. Heureusement, Mickey a pensé à mettre des bancs un peu partout. Je squattais pendant que N°1 refaisait le train de la mine pour la 5ème fois.

Pour ce qui est de l’hôtel, c’est sympa, sauf quand on rentre à 22h et qu’on n’a pas de serviette, pas de gel douche et le lavabo bouché…très moyen sur ce coup là Tic et Tac!
Surtout qu’on s’était levé tôt le matin, et que là, il me fallait une douche et un lit TOUT DE SUITE!!!!

Pour N°1, en tout cas, tout n’a été que rêve et jeux pendant 48h…. et c’est un plaisir de voir les yeux des enfants dans ces cas là.

Mais parlons plutôt de ce qui angoisse tout le monde quand on passe les portes d’entrée: « je vais creuser mon découvert de combien??? »

Ben disons que certes, ça va dépendre de nos nains et de notre capacité à résister.

En soi, Mickey (qui s’apparente à Satan de ce cas là) te raccole à chaque sortie de manège, à chaque passage magique, à chaque minutes donc.

C’est l’heure de la taxe au Prince Jean…..

On s’en est bien sorti, encore une fois, parce que finalement, l’épée de pirate n’était pas à 15euros, les sucettes Mickey non plus, la peluche était en promo et Buzz l’éclair ne nous a pas atomiser le fond du porte monnaie. Ce qui coûte c’est de manger. Et encore, je croyais que ça allait être plus que ça.

Là où Mickey abuse, c’est quand nous avons voulu aller à la piscine de l’hôtel: 2 euros le prêt de serviette….mouais…franchement, il est un peu rat! D’ailleurs, sur le prix du repas à l’hôtel aussi ils se gavent, ça tournait autour de 35 euros par tête…. on est donc reparti au « Disney Village » voir si les frites y étaient meilleures (oui, on n’a mangé que des frites pendant 2 jours…et vous savez quoi? j’ai réussi à perdre 500grammes!!!ahhhh….les bienfaits de l’activité physique!).

Nous sommes tombés par hasard sur le « Café Mickey », le seul où il n’y avait pas trop la queue. 5 minutes après, on était assis, et ce fût le festival pour N°1: Mickey, Pluto, Dingo, Tigrou etc…ils sont tous passés à notre table, ils ont fait des blagues idiotes, ont posé pour les photos, fait des dessins sur le set de table…. Rien que pour nous (oui, je sais qu’apres ils changeaient de table, ça va!). Ca a fini d’achever N°1. Aux anges qu’il était!

Nuit courte mais réparatrice, nous voilà reparti pour une deuxieme journée que nous avions choisie plus calme: on fait les spectacles et on fini par tous les manèges préférés de N°1. Encore une fois, il a été ravi. Et pour moi, c’était beaucoup moins sport (ouf, faudrait pas exagéré non plus). pendant ce temps Tony pouvait refaire Space Mountain pour la 6eme fois.

Et voilà, 19h dans le train qui nous ramène à la mine Lyon. Le rêve s’estompe petit à petit.

Ah oui, pour ceux qui pensent y aller, un petit conseil pour faire durer le plaisir de nos trolls chéris: ramener des plans du parc: ça va servir un bon moment!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sur ce, je retourne me reposer, parce que c’est pas tout, mais je suis balade moi!

Mickey avait la grippe A

Nan j’déconne (enfin, en même temps, on sait pas derrière son gros masque).
N°1 et moi même avons attrapé une laryngotrachéite rhumesque, ce qui nous vaut une journée au lit, des yeux qui coulent et le nez de Mr. Patate en souvenir de notre séjour.
Au moins, on va se reposer, vu comme on est naze, ça tombe « presque » bien!

A demain.

Posté dans Non classé.

Aux p’tits bonheurs….

Je ne vais pas poster avant mardi parce que j’ai un rendez vous très important ce week end avec Tic et Tac ainsi que leurs amis Donald, Mickey et Peter Pan.

Comme je lis déjà le désarroi et le manque dans vos mirettes, ce post sera consacré uniquement aux petits bonheurs, histoire de vous laissez un arrière goût de joie pendant mon absence! Je sais, 3 jours, c’est long, surtout sans moi. Mais ce coloc est ultra important pour la survie de mon âme d’enfant, je me dois de m’y rendre, et encore plus en compagnie de N°1.

Hier, je vous faisais part de ma To-Do-List. Aujourd’hui, voici ma « Happy-List », celle que je n’oublie jamais,celle qui ne donne pas la flemme, celle que j’aime se voir rallonger….

*faire un voeu, parce que ça me fait rêver à chaque fois.
*Rêver, de préference la nuit, et m’en rappeler.
*prendre un fou rire, et ne pas se rappeler ce qui l’a déclenché.
*retrouver une chose perdue depuis longtemps.
*Me réveiller en pleine nuit, regarder Tony et le voir sourire de ses rêves…je sais, c’est un peu cucul, mais je trouve ça touchant.
*Ecouter N°1 dans son bain, cachée derrière la porte.
*Espionner N°1 quand il se regarde devant un miroir, ça dure toujours 3 heures mais c’est toujours aussi drôle.
*Me réveiller au milieu de la nuit, avoir une idée lumineuse et me rendormir. Même si en général, l’idée a disparu au petit matin.
*Croire que N°1 fera toujours des fautes de prononciations très drôles.
*Une victoire, peu importe laquelle: avoir réussi la mayo ou avoir eu le courage de défendre la veuve et l’orphelin d’une injustice dans la rue (avec la répartie et le culot qui va bien au bon moment).
*Un film un peu cruche, que je regarde toute seule parce que j’ai bien trop honte de sourire betement à ma télé. Ca me rafraichit de temps en temps.
*faire durer le plaisir, et même avant qu’il ai commencé. Depuis 4 jours, on fait monter la pression artérielle de N°1 en lui parlant de notre séjour au pays de Mickey. Plus les « dodos » passent, plus il est excité, il commence à en rêver, on en fait des tonnes, juste pour voir ses yeux briller…. Et les notres avec, avouons le, on est comme des dingues!

La liste est encore bien longue…

Et vous, c’est quoi votre côté Amélie Poulain?