Je ne porte plus mon bébé.com

Ca y est, j’ai décrété que c’était terminé,finito le cassage en règle de ma colonne vertébrale, aussi géniaux que pouvaient être mes divers moyens de portage.

Mais, il fallait tout de même que j’en aprle un jour, de ces moyens.

Après N°1, j’ai tellement eu du mal que j’ai juré au grand jamais que je ne le porterai. Et c’est ce que j’ai fait. Pas porté bébé, poussette power, une vraie rebelle à contre courant, ce revival des bienfaits du portage. Pour moi, c’était niet.

Et puis, on a déménagé. Sans ascenseur.

Chériiii? Tu crois que ça rentre dans le coffre?

Et ça, ça calme. Entre porter la poussette ET le bébé ou porter juste le bébé, tu penses que le choix a été vite fait. J’ai pourtant trouvé le moyen ultime d’utiliser ma poussette, que je devais plier dans le coffre de la voiture, à une main. Et si jamais j’avais besoin de mes deux mains, ça incluait de poser Clapiotte dans son siege auto… et de l’attacher avec ces sangles de la mort que JAMAIS tu y arrives en moins de cinq bonnes grosses minutes, parce que le bébé, faudrait pas qu’il glisse, pendant que tu te débats avec ton tank.

Bref, la poussette, c’était en cas de grosse balade, et pis c’est tout.

Sinon, pour tous les petits trajets, j’avais opté pour le portage.

J’ai d’abord tenté le porte bébé classique, mais quand je marchais, j’avais l’impression que le bébé sautait dans tous les sens, du coup, je le soutenais avec mes petits bras et au final, je me retrouvais avec les bras de Mauresmo, des contractures en plus. Pas génial.

J’étais pas vraiment fan des écharpes, rapport à leur longueur infinie et le fait qu’il fallait faire le nœud en même temps qu’on y mettais le bébé. Argh… et pour les gens qui ont deux mains gauches, on fait comment?
Bah on écoute (enfin) sa copine qui nous conseille la marque jpmbb (je porte mon bébé), une écharpe, certes, toujours aussi longue (quoique je crois me rappeler qu’on peut choisir la longueur), mais plus élastique et qu’on noue d’abord sur nous avant d’y poser le nain. Et là, bonheur. Le bébé ne bougeait pas, limite je ne sentais pas son poids.

On notera 2choses:
Le papa PEUT aussi porter le bébé (mais il est pas obligé pour la coupe de cheveux là)
Quoi qu’il arrive, en faisant le noeud, t’as un bout de bide qui sort, à toi de caler le bébé dessus pour faire ça ni vu ni connu

Bon, certes, Clapiotte ne pesait pas lourd à l’époque, ça a dû jouer, parce qu’au fur et à mesure, j’ai commencé à bien sentir son poids. Mon dos, surtout. Et puis ce nœud, là, ça me plombait tout ce tissu pendant l’été. Alors super copine qui a dû tenter tous les moyens de portage qui existent dans ce monde m’a confectionné un Sling. Rien à voir avec une quelconque pratique seksuellement déviante. Le sling, c’est une mini écharpe avec deux gros anneaux au bout d’une extrémité, tu portes ton bébé sur le côté. Rapidité, efficacité sur les petits trajets, c’était parfait pour pas mourir de chaud sous 30°c avec un pan d’écharpe qui fait 3fois le tour de ma taille.

Trop fashion maman
(je note que la petite est plus sympa que Clapiotte qui, elle, se penchait bien en arrière pour moins de confort!)

Mais aujourd’hui, c’est terminé. Clapiotte a réussi à faire péter une couture de la premiere écharpe et je garde la seconde en cas d’urgence pour les beaux jours. J’ai recommencé à me péter le dos en pliant la poussette d’une main, Clapiotte dans l’autre, quoique je tente de l’attacher de temps en temps dans le siege auto de N°1 histoire de me soulager 30 secondes. Faut-il que la voiture soit garée pas trop loin!!

De toute façon, avec écharpe, je me pète le dos et sans aussi… donc, finalement….

Vous allez me parler du portage dans le dos. J’y ai pensé. J’ai aussi pensé à ma dextérité. Et j’ai vu les vidéos où tu « balances » carrément ton gosse comme un sac dans ton dos. Je ne suis pas prête!


Nan mais c’est mal me connaitre! Moi, dès  la phase 1, le gosse il est par terre!


Et vous? Vous le faites roulez ou vous le portez?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Teasing

Je suis malade, genre gastro sur le retour, mais aujourd’hui, juste un petit teasing-quizz, pour le fun.

Attention, les moins de 5 ans mâles sont priés de s’écarter de l’écran sous peine de convulsions!

Ce n’est un secret pour personne, et encore moins pour les parents de couillus de moins de 5 ans, très prochainement, nous aurons la joie de retourner au cinéma pour la suite des aventures de Flash Mc Queen et ses amis. Cars, c’est un peu ma vie ces 5 dernières années. Un peu moins après les 4 ans de N°1, mais maintenant qu’il sait qu’un Cars2 arrive, il est au taquet et ressort sa collection de voitures qui, au bas mot, a dû me couter un rein.

Et aujourd’hui, je te propose un petit jeu, cherche pas, y’a rien à gagner, je suis malade, c’est un billet express, parce que je te connais joueur!

Demain, la voiture française de Cars 2 sera révélée. Et voici pour vous en exclusivité mondial (je fais genre non?) à quoi elle va ressembler:

cars
Alors? A votre avis? ça va être quoi comme voiture? Et vous devinez son prénom?

La réponse demain (et j’ai mon idée, mais pas la réponse)

Edit du 26/01 La réponse dans les commentaires et dans cette vidéo:


Grande fierté, petits tracas

Non, nous n’avons pas gelé, nous sommes toujours en vie. Même pas un tout petit peu en hypothermie. Rien. On a été ultra équipé ce week end.

Et nous sommes sortis.

Oh, pas loin, sur la place en bas de chez nous. Mais c’est pareil qu’ailleurs, y’a pas le chauffage non plus.

Faut-il les aimer fort ces enfants, n’empêche, pour aller se cailler les miches pendant une heure sur la place. MAIS, hier, c’était vélo. Sans roulette. Et autant dire que N°1 avait bien noté le rendez-vous dans son cerveau gelé.

C’était une récidive. Déjà la semaine dernière, il réussissait à trouver son équilibre, c’était  plutôt bien parti. Certes, il avait tué deux grand-mères passant par là: vous connaissez a rumeur qui dit que plus on essaye d’éviter quelque chose, plus on fonce dessus? Bon, on a vérifié, c’est complètement vrai! Balayette la mémé.

Ça va, le vélo n’a rien.

Hier, donc, sur la place, N°1 se tient bien droit avec son air de débile casqué (nan, je sais, c’ets méchant, mais on a vraiment l’air idiot avec un casque de vélo, peu importe qu’on soit Brad Pitt ou Mister Bean: casque= air ridicule.)

Il se lance avec un peu d’aide, il roule, il roule, il apprend à tourner: « regarde maman, je fais des 8 » (il révise en même temps, rentabilité de son timing, il ira loin). nan, vraiment, il maîtrise déjà bien mieux.
Je suis fière. Plus fière, tu t’étoufferai dans d’atroces souffrances. J’avais peur qu’il panique, qu’il renonce, mais non, il est là, à faire des 8, tout content d’enfin avoir dit adieu à ses roulettes (il faut savoir qu’on sort le vélo environ une fois par mois, et encore je suis large).

Il commence même à maitriser le départ arrêté. Non, en fait, il y arrive carrément. Il est pas encore tout à fait prêt pour le tour de France et les injections d’amphets, mais il progresse très rapidement. Et moi, toujours en train de m’étouffer avec ma fierté.

C’est pas tout, mais on meurt, nous, de ne pas bouger:
« On y va N°1, on caille trop »
« Je fais encore un peu »
« 2 minutes, on en peut plus là »
« J’en fais jusqu’à ce que je puisse plus »
« grrr…… »
, je peste, il est tellement heureux et moi tellement gelée….

Mais, Dieu existe, Dieu a fait pousser un poteau, pile sur le chemin que prenait N°1.

« Evite le poteau N°1!!! Attention! Le poteauuuu!!! »

J’vous ai parlé de la rumeur sur les trucs qu’on voulait éviter?

Et vous, en ce moment, vous êtes fiers de quoi?

velo1

velo2

velo3
Je note qu’il a sauvé le parapluie, à défaut de son amour propre.

La main en papier de verre

Tony est un faux métrosexuel.

Il fait genre, il s’habille genre, il me pique même quelques crèmes, genre, mais tout ça, c’est du semblant. Je pense qu’il pourrait tout aussi bien vivre dans une caverne avec 1 seul caleçon et deux T-Shirts, qu’il rêverait de se laisser pousser la barbouse simplement pour ne pas avoir à se coltiner le rasage journalier.

Mais Tony est marié. Avec moi. (Et ça fait deux raisons de ne pas se laisser aller! Ou de fuir, mais là n’est pas la question).

Il faut dire que je suis derrière lui, à ce pauvre Tony: « tu piques », « tu pèles », « tu plisses »… De là à lui lancer un « tu pues », il n’y a qu’un pas.

Mais il y a une chose avec laquelle je n’arrive à rien, c’est ses mains. Mains pourtant Ô combien utiles dans certaines situations.

Comme son père, Tony ne peut pas s’empêcher de traficoter, de réparer, de bricoler. Sans compter qu’à son boulot, il est souvent de corvée de portage quand les livraisons débarquent, peu importe le froid. Et le soucis avec le froid, c’est qu’on ne sent plus ses doigts, donc non seulement ça abîme ses petites mains, mais en plus, il arrive à se faire péter la peau de phalanges, créant ainsi de belles grosses crevasses. Et les mains ultra sèches + crevasses, plus « je m’en foutisme » du principal interressé, en général, bah j’ai le droit à des câlins pierre ponce moi!

Et tout à coup, on me propose de tenter « Apaisyl Crevasses » (formule testée cliniquement sous contrôle dermatologique.) . Il faut savoir que convaincre Tony de se passer de la crème sur ses mimines est une cause depuis longtemps perdues. Mais, sous pretexte du test, il s’est prêté au jeu (je ne lui ai pas dit qu’il pouvait s’arrêter, tu penses!).

En ouvrant la boîte, il en sort deux produits. Je pense « c’est foutu », mais il commence à lire les notices. Très scolaire ce garçon! Il s’agit donc d’un soin 2 en 1.

Le traitement est en deux phases, d’abord, on traite la (les dans le cas de Tony) crevasse avec le pansement liquide qui comble, soulage et cicatrise.

Résultats: au bout d’à peine deux jours à raison de 3 fois par jour (mais je n’ai pas pu vérifier la fréquence), les crevasses sont fermées. Au bout d’une semaine, tout est cicatrisé… et il y avait un vrai boulot!

Deuxième phase, la prévention. Bah oui, pour pas recommencer! Bon, là, Tony me dit qu’il le fait tous les jours. Effectivement, j’ai noté une nette amélioration au niveau de la rugosité de ses mains ET le tube est toujours à côté de son bureau au boulot. Maintenant, je prie pour qu’il continue au moins jusqu’à la fin du grand froid!

L’avis de Tony: « La crème est fluide et elle pénètre rapidement (et c’est très important, pour un Tony, ça, la pénétration rapide) et elle a une bonne odeur, je pense que je vais continuer » (bon, certes, il ne dis pas jusqu’à quand)

Mon avis: Au bout de deux semaines à peine, fini les mains abîmées, ça ne fait plus peeling lorsqu’il me touche le visage: Joie!

 

Si jamais vous connaissez ce soucis, vous devinez à quel point je suis heureuse de ne plus avoir l’impression de donner la main à de l’écorce séchée! Vous pouvez découvrir toute la gamme Apaisyl ici, si vous le souhaitez: www.apaisyl.com.

 

 

 

 

Je remercie Apaisyl pour le test, sincèrement, et aussi parce que j’ai tendance à m’arracher les peaux du pouce et que ça me répérera vite au lieu de souffrir pendant deux semaines! (mais on parlait de Tony, je vous rappelle que je suis parfaite, moi, à part ce micro détail!)

 

Si vous le souhaitez, vous pouvez gagner par tirage au sort un lot soin des mains et sticks à lèvre de la marque Amilab en laissant un commentaire ci dessous et en criant « Je Participe ». Jouez jusqu’au 26/01/11. Résultats du tirage parmi les participations valides le jeudi 27/01/11.

EDIT: le gagnant par tirage au sort Random est « Canelle » avec son commentaire du 22/01 à 17h39. Bravo à elle et merci à tous pour vos participations. Canelle, je te contacte par mail pour avoir tes coordonnées!

 

 


 
 

Article sponsorisé

Le soucis du tout ou du rien

Il y a peu de temps je lisais un billet inspiré chez Juju et je me disais qu’il fallait que je rajoute ma pierre à son experience.

 

Oui, parce que moi aussi, ça m’énerve, moi aussi, j’en ai quelque peu raz les couettes de ces nouveautés médicales!

Nan, parce que si vous avez un moins d’un mètre chez vous, je suis sûre que vous savez de quoi je parle. Sauf dans l’éventualité où votre nain soit tombé dans une potion de kryptonite à la naissance et qu’il échappe systématiquement aux épidémies de grippes, rhino, laryngo-traché-otite-pharynringo-gastro-pas de pot.
Dans l’autre cas, le cas des enfants normaux qui existent vraiment, vous connaissez la date de naissance des enfants de la pédiatre et le nombre de pas exact qu’il y a entre votre palier et le sien.

C’est un peu votre maison secondaire, avec les urgences pédiatriques et les maisons médicales de garde. Vous connaissez même les roulements chez SOS médecins. Et je ne parle même pas de la pharmacienne avec qui on fêtera le prochain Noël.

Et pourquoi ça? Parce que dès que la chair de notre chair est malade, bah on est inquiet. C’est plus fort que nous, c’est comme ça, on ne pense qu’à ce pauvre petit bout qui souuuuffre en reniflant sa morve et en toussant comme un fumeur de Gitane maïs.
Et accessoirement, parce qu’après deux nuits blanches, on se dit qu’on ne gèrera pas la troisième, ni celles d’après.

En général, le pic de fréquentation des médecins se fait entre 3 mois et 3 ans. Ça laisse un paquet de temps pour connaitre le Vidal par cœur (ou pas).

Comme N°1 a déjà testé le rythme frénétique de la valse des consultations, ce n’est pas nouveau.
Nan, la nouveauté, c’est que maintenant, on ne soigne plus les enfants.

On vient pour un problème, on repart avec un conseil.
Maintenant, il faut laisser les bébés se faire leur immunité. Aux dépends de leur bien être et du notre, évidemment.

Je sais qu’un rhume, ça fini par s’en aller.

Ça prend seulement 1 mois chez un tout petit si on s’en tient aux dosettes de sérum phy qu’on leur administre dans leur micro narines 12 fois par jour (oui, il ne faut pas bosser quand ton enfant est malade, parce que ne compte pas sur la crèche ou la nounou pour suivre ce rythme).

Pareil pour la laryngite. « Mettez vous dans la salle de bain et laissez couler l’eau chaude, ça va la calmer ». Oui, oui, sur le coup, ça marche. Bon, après, tu laisses ton chauffe-eau en marche forcée parce que ça fait 2 jours que tu te douches à l’eau froide.

Nan, aujourd’hui, quand tu vas chez le médecin, tu n’as plus de médicament. Avec un peu de chance, on te file du Doliprane, mais tu lui en donnes que si le petit à plus de 40,5°, moins, il va arriver à se réguler tout seul, t’inquiète!

Eucalyptol_suppository
Hop, un suppo et au lit… et à dans une heure!

Mais dans leurs discours anti-médocs qu’on leur impose, plusieurs choses me dérangent.

D’abord, on ne veut plus filer quoi que ce soit aux petits malades, MAIS, le nombre de vaccins recommandés augmente chaque année. Ça dérange personne de piquer les bébé à un rythme effréné dans leurs premiers mois, mais après, ils doivent se démerder seul quand ils ne vont pas bien.
Et deuxième chose, j’ai comparé les carnets de santé de N°1 et N°2.

Évidemment, N°1 a eu sa dose de médocs, puisqu’à l’époque, c’était autorisé. Sirops, spray nasal, fluidifiants etc…
En comptant, N°1 a été 3 fois sous antibio dont deux pour des angines bactériennes. Rien du tout contrairement à nous autre, de l’ancienne génération, à qui on refourguait allègrement des antibios par camion benne au moindre petit problème.
Il n’a pas été moins malade, mais au moins, c’était moins long et la douleur s’estompait, contrairement à sa soeur que je dois regarder s’étrangler avec ses glaires.
Le pire? C’est que si je me fie aux nouvelles directives, N°1 a pris des médicament bébés qu’il n’a plus le droit de prendre aujourd’hui car il est en dessous de l’âge autorisé. Si c’est pas du grand foutage de gueule ça!

Tout ça pour dire que notre Clapiotte nationale est de nouveau malade, toujours un peu de la même chose, ça ne passe pas, même si parfois, ça va un peu mieux que d’autres.
Mais cette fois ci, pour une raison inconnue, on lui a prescrit des antibio, un spray etc… à l’ancienne quoi. Vous devinez?

Bah voui, au bout de deux jours, elle ne tousse plus, son rhume passe, elle ne se tord plus de douleur avec son oreille… ELLE VA MIEUX! Han! Surprise! Les médicaments ça sert à ça en fait!

Ça m’énerve vraiment.
Je comprends qu’il faille limiter l’administration de médicaments chez les tout petits, qu’il y ai eu des abus etc… Mais quand ça traîne sur plusieurs mois et que ça interfère dans les progrès moteurs parce que le bébé et trop HS pour tenter quoi que ce sot de nouveau ou encore sur la croissance, avec le médecin qui vous annonce avec un air accusateur « ah mais votre fille n’a pas pris un gramme depuis fin août » alors que bichette, elle crève la dalle mais qu’avec des maux de gorge à répétition et des glaires qui tapissent son pharynx&Co, je ne vois pas bien comment elle peut prendre du poids!

Alors, oui, la sécu, les dangers du surdosage ou de l’auto-médication toussa… Mais MERDE à la fin, parfois, c’est utile aussi de juste les soulager, ces enfants!

mecaments
Tu veux droguer ton enfant? Mauvaise mère!

Bon, voilà, ça fait du bien.
Et vous? Vos enfants ont de bons rapport avec les miasmes?

Pas de ça chez moi… sauf parfois!

J’ai commencé un billet nettement plus…euh… écrit on va dire, mais Clapiotte en a décidé autrement.
Après une baston mère-fille, divers essais de punitions face aux caprices de ma morveuse, j’ai renoncé à etre tranquille et finir mon billet, et donc, comme jouer ça n’allait pas, tout comme lire, se rouler par terre ou chanter, j’ai calé cette teigne su mes genoux et… j’ai tapé « Teletubbies » dans ma barre Google.

Honte à moi!

Je sais.

D’autant que la plus atteinte des deux après visionnage, c’est moi!

Je n’ai pas trouvé le code pour l’inclure ici même (« oh, zuuuut, pensez vous) mais cliquez donc là pour voir.

Les Teletubbies en francais, c’est hard, mais en…euh… thaï? Je ne suis que « HéHoooooo » maintenant!
(à 3min20, c’est l’orgasme auditif!!!)

Teletubbies

Flash moi si tu peux!

Hier, je suis retournée me faire flasher le poil… jusque là, tout va bien (et ça fait toujours bien mal, merci)

Mais depuis 2011, une nouveauté est apparue dans le centre dans lequel je subis ma torture.

Une nouveauté pour NOUS faire plaisir, à nous, femmes, mais aussi à nos conjoints.

Un truc de dingue…

Attention, âmes sensibles s’abstenir (et en plus, les  photos sont toutes pourries, mais j’ai jamais dit que je voulais devenir espionne)

18012011
Non, tu ne rêves pas, aujourd’hui, tout est possible, ton souhait se réalise ENFIN!

Et tu peux rajouter à ça, pour plus de bon goût, une petite fantaisie:

18012011_002
Depuis, j’hésite… nan vraiment!


Alors? Tentées les copines?

Ne me remerciez pas pour l’info, j’aime être à la pointe de la mode et vous tenir informés, c’est tout!

Après concertation avec Tony, nous sommes aux regrets de vous annoncer que nous n’effectuerons pas le test sur moi-même… ;)

Le risque du métier

C’est quoi, pour vous, le risque du métier de mère?

Ici, j’ai trouvé. J’ai perdu toute crédibilité en société. Même ma réputation de fille cool y est passée. Il ne me reste rien… que la toux pour pleurer.

Ça a commencé dès la maternité, où je suis devenue, dès pondaison, « la maman de N°1 » (et parfois, juste un numéro de chambre). Évidemment, je n’étais déjà plus que l’ombre de mon enfant, à la crèche, à l’école, chez la pédiatre. Même mes proches, mes amis, ne me considéraient plus comme un être à part entière. Je n’existais qu’à travers ce petit morveux collé dans mes bras.

« comment va N°1? »: pour ce que j’en sais, il en est à sa troisième laryngite, mais moi? t’as vu mes cernes? Comment ça tu t’en fous?

« T’as besoin de quoi pour N°1? », Rien, c’est l’été, je le laisserai en couche, en revanche, j’aurai besoin d’une tunique pour cacher ce gros bide! Comment ça tu t’en bats les couettes?

« Il veut quoi pour Noël N°1? », comme d’hab, des voitures, mais évite celles qui font un bruit monstrueux s’te plait! Comment ça, tant que c’est pas chez toi?

« et le p’tit? t’as de quoi le faire manger? » Oui, c’est bon, et nous on se pose où? Comment ça, on va pas l’emmener dans un endroit bonder ce pauvre enfant?

Voilà une liste d’exemples prouvant que les personnes qui prenaient soin de nous auparavant renient tout lien d’amitié juste parce que quand même il est trop craquounet ce petit bébé là mais t’es sure que tu t’en occupes bien?

Avant, j’étais Cranemou. Maintenant, je suis maman.

En même temps, je les comprends.

C’est vrai que le pull estampillé lait caillé au niveau de l’épaule alors qu’on jurait qu’on resterait branchée, c’est moins seyant.

C’est vrai aussi qu’ouvrir la bouche à chaque fois qu’on donne une bouchée de courgette-veau à notre troll nous donne un air complètement demeuré.

C’est vrai que se faire prendre en flagrant délit de gouzi-gouzi alors qu’on ne jurait que par notre image de marque ne risque pas d’arranger notre réputation.

C’est vrai que la trace de morve séchée en bas de notre mâchoire suite à un câlin bien senti tire un trait définitif sur nos charmes restant (déjà qu’il en restait pas des masses).

C’est vrai que sortir une tétine, 4 mouchoirs sales, une roue de petite voiture, un gormiti, une couche et un reste de Playmobils avant de retrouver sa carte bleue dans son sac fout un coup à notre regard charmeur au vendeur de chez Darel.

Nan j’déconne pour la phrase du dessus, je parlais du caissier de Carrefour.

C’est vrai que le « ARRRGHHH! C’est quoi cette tête? » crié intérieurement (chut, peut être que l’Homme n’a encore rien remarqué) devant notre miroir le matin devrait m’obliger à me pomponner, mais deux fois sur trois, je n’ai même pas le temps ni l’idée de repasser dans ma salle de bain.

Et je ne parle pas de ma démarche chalouper aux alentours de 18h parce que je n’ai pas pris le temps d’aller aux toilettes.

Est-ce bien raisonnable de préciser que je n’ouvre même plus à mon facteur quand il m’amène des colis tellement j’assume pas le gilet en polaire sur jogging mou (tenue de combat quoi)?

Bon, bref, tout métiers comportent un risque, me direz vous!

Et vous? c’est quoi le risque de votre métier?

risque_du_metier

Y’en a qu’on des métiers moins drôles que d’autres!

Où on s’enverrait des câlins…

Vous vous souvenez? Enfin, vous ne pouvez que vous souvenir vu que je vous harcèle avec ça. Depuis quelques semaines, je participe à un concours où il fallait que je mette en scène un lapin sur le thème de la douceur. Ce concours est initié par Skip, avec leur nouvelle mascotte.

Et il se trouve que Skip, en plus d’organiser des concours où je perds malgré toute votre dévotion, s’est associé à l’associaton « Enfance et Partage » pour une bonne action.

La création du site www.partageonsladouceur.com sera donc à partir du 17 janvier un moyen d’envoyer des câlins virtuels à vos proches. Pour chaque câlin envoyé, Skip 2en1Cajoline reverse 0,50 cents à l’association. De quoi tomber dans la mièvrerie et envoyer des câlins à cette tante qui pique ou à Mémé qui pue du bec. Tant que c’est virtuel, on risque rien non?

Comme sur votre machine, il vous faudra choisir entre 3 programmes: Délicat, Mix ou à 90°, ensuite, vous pourrez rajouter un petit message personnel, et le destinataire recevra donc la petite animation du lapin et votre message.

Pas bien compliqué, donc, mais un moyen simple et rapide de remercier Tonton Michel pour le napperon en crochet de Noël tout en faisant une bonne action!

 

Mon préféré, c’est le câlin à 90°c:

Soooo sexy dans ta buanderie!

 

 

Alors? Je peux compter sur vos câlins? Cliquez vite ici:  www.partageonsladouceur.com à partir du 17 et envoyez un maximum de câlins, pour que les petits loulous qui ont moins de chance que les nôtres puissent aussi en profiter!

Article sponsorisé

Et si elle aussi, était une princesse?

Hier, je vous racontais que j’étais une princesse. Du genre de celles qui font pousser des fleurs sur leur passage, juste pour finalement avouer que j’ai un certain soucis de circulation d’air dans mes narines en position horizontale.
En réalité, j’ai joué à la poupée pendant un moment, mais je ne crois pas avoir vénéré le rose bonbon, et encore moins les paillettes, petits nœuds et autres froufrous dont certaines raffolent.
Aujourd’hui, je fuis tout ça, même.

Mais aujourd’hui, j’ai une fille. Une fille que j’ai habillée en beige et marron jusqu’à ses 9 mois, qui met encore les pyjamas bleus de son frère et certaines chaussettes estampillées Nike ou autre marque de sport.
Mais une fille. A qui je commence à faire des couettes, et qui aime ça, à qui je commence à mettre des couleurs de filles, des robes, une fille qui sais déjà battre des cils et pencher la tête de côté pour nous amadouer. Une fille qui joue de ses charmes de bébé fille avec moi, mais surtout avecson père et son frère. Et enfin, une fille qui sait jouer de son cri strident pour se faire entendre, que ce soit pour un caprice ou autre chose de plus important.

Une fille? Ou déjà une princesse?
Est-ce que ma fille sera comme moi ou est-ce q’elle va adorer se déguiser en Cendrillon? Est-ce qu’elle rêvera du Prince Charmant ou est-ce qu’elle préférera sauter dans les flaques?

J’angoissais pour ces raison d’avoir une fille. Et maintenant qu’elle commence à sortir du stade de bébé pour commencer à avoir sa petite tête d’enfant-fille, je commence carrément à paniquer!

Je mettais sa passion pour les chaussures sur le fait que c’était la seule chose à sa portée, au vu de sa taille, mais si c’était dans ses gènes de fille? Si elle adorait vider mon sac juste pour me le chourer après coup? Si elle tripotait tous les boutons qu’elle trouve uniquement parce que ça brille? Et si elle adorait ma mère et ma belle mère parce que dans leur bras, elle peut admirer de plus près leurs bijoux?

Alors, si ma fille devenait une vraie fille, il faudrait que je passe par la case des achats gnan-gnans de bijoux en PVC, de breloques à deux sous à lui mettre autour du cou, de de têtes à coiffer qui me feraient cauchemarder, et de vêtements à strass pour qu’elle puisse se rêver encore plus fille qu’elle ne l’est déjà.

J’en connais déjà, des petites filles atteintes de ce syndrome. A un degré plus ou moins avancé de fillassitude, mais tout de même. Du coup, je ne vois pas pourquoi j’y échapperai!

D’ailleurs, je note que depuis que je tiens ce blog et qu’On sait que j’ai une petite fille dans les pattes, on m’envoie plein de communiqués de presse en relation avec Elle.

Par exemple, quelle ne fût pas ma surprise lorsqu’on m’a annoncé la nouvelle d’une sortie en DVD de toute la collection Barbie. J’ai vieilli, je ne savais même pas que Barbie faisait des sex tape vidéos. Toute une collection, 20 films avec la célèbre blonde aux longues jambes et mascara waterproof. De quoi tenir en haleine toute princesse qui se respecte! Par curiosité, je suis allée sur le site en question pour savoir ce que Barbie pouvait avoir à raconter. Visiblement, elle n’a pas chômé depuis qu’elle et moi ne nous fréquentons plus!

Barbie


Je me rappelle, quand j’étais petite, ma mère m’achetai aussi ce genre de collection dans le bureau de presse d’à côté. Mais c’était les « Il était une fois La Vie »… j’étais très scientifique, voyez!

Et puis, en parcourant le site, j’ai vu une chose: les cadeaux signés Barbie offerts.

Et je me rappelle du coup que j’étais membre du Club Barbie, et que j’adorai plus que tout recevoir mon stylo ou ma trousse rose une fois par mois.

En somme, je pense que je suis une princesse refoulée. J’ai dû arrêter sur ma lancée surement à cause d’une moquerie d’enfant jaloux.

Alors, sache, ma petite Clapiotte, que je ne t’empêcherai pas d’avoir des tenues de mauvais goût ou de regarder, en battant des cils, Ken venir au secours de Barbie. Je te laisserai rêver que tu es une vraie fille, un peu.
Mais ne compte pas sur mois pour te laisser sortir avec des escarpins roses brillants à 4 ans ou encore pour t’acheter du gloss à paillettes assorti à ton serre-tête Hello-Kitty: c’est NO WAY!

Faut pas exagérer!

pTRUFR1_6747503dt

Va vraiment falloir que je prenne sur moi!!!.

.
.
Les résultats pour la Chancelière Lilikim sont en ligne, en édit du billet concerné! Félicitations à la gagnante et vite, envoie moi tes coordonnées!!!