Pas l’choix…

En l’an 2000, en été, je rentrais chez moi un soir, après mon boulot. Je finissais pas tellement tard, 21h30, avec une bonne demi heure de trajet pour rejoindre mon petit studio d’étudiante, c’était honorable. Ce soir là il faisait...