Dans la Famille Cranemou, je voudrais : celle qui faisait des faire-parts de naissance

Que ça se sache : j’adore recevoir des faire-parts. ET, dans la même veine, j’adore en faire. Je sais pas, ça permet à mon esprit créatif maladivement refoulé de s’exprimer à chaque grande nouvelle à annoncer, j’adore me fendre de cette carte symbolique annonçant une bonne nouvelle (oui, pour l’instant, je kiffe plutôt les faire-parts annonçant les bonnes nouvelles, j’avoue, j’essaie de pas trop collectionner les autres), j’adore coller des timbres, écrire les adresses en me disant que quand même, ça fait encore plaisir de recevoir un courrier dont l’adresse est manuscrite et qui ne t’annonce pas un impayé quelconque.

Bref, dès que ma grossesse a été officialisée, j’ai pensé « faire-part ».
Mais cette fois, voilà que mon esprit était bien trop occupé à s’inquiéter pour pouvoir faire s’épanouir l’idée de génie qu’on transmettrait à notre famille et nos amis en tant qu’annonce de l’arrivée fracassante de Jackjack dans ce monde.

Alors, j’ai fouiné sur les sites de création de faire-parts pour me faire une idée de ce que je voulais. Je voulais quelque chose de simple, d’un peu marrant, de complètement personnalisable et d’un peu graphique.

Bonjouuuur, je m’appelle Natacha et je suis relou ascendant perfectionniste.

J’avais presque renoncé au truc en fin de grossesse, me disant que de toute façon, une fois le bébé arrivé, j’aurais pas le temps de gérer ce genre de chose.

Comme ma vie n’est qu’une succession de petits bonheurs (ou presque), c’est pile à ce moment là que Atelier Rosemood me contacte en me disant que Hey dis donc, t’aurais pas super envie qu’on t’aide à faire tes faire-parts de naissance originaux ?

Faut croire que chez Atelier Rosemood, en plus de proposer une grosse sélection en tout genre, ils sont aussi un peu médium à leurs heures perdues.

Moi, mes heures perdues, je les ai du coup passées à passer au crible leur site en me disant « gnagagna » je trouverai jamais ce qui correspond à ce que je veux de toute façon.

Bon. Raté. J’ai trouvé.
J’ai dû attendre la naissance pour avoir de belles photos, le poids, la taille et surtout, le minimum d’énergie (et de temps) pour finaliser tout ça.

Ça m’a pris genre 4 mois pour passer commande.

Ouaip.

Je suis passée dans une faille spatio-temporelle apparemment à cette période. Heureusement, au niveau du site en lui-même, la conception des faire-part a dû me prendre réellement 30 minutes (tu comprendras donc que mon principal problème a été de me poser et de prendre ces 30 minutes)(pendant 4 mois)(vas-y, juge moi, j’ai pas fini mon histoire, là c’est rien).

J’ai reçu les faire-part rapidement une fois la commande effectuée. J’avais assorti la couleur des enveloppes avec la photo principale de JackJack, soit, en vert, ce qui m’a valu les huées du public en délire (mon fils et mon mec donc) puisque les verts (gnagnagna)alors qu’on habite à Lyon, c’est un comble.

Mais je n’ai jamais peur de la critique (surtout aussi constructive que la critique basée sur des préférences footballistiques), alors, j’ai commencé le 2ème round : demander les adresses des gens. Puisqu’on s’écrit pas trop, depuis 1999, avec « les gens », en vrai, du coup, on n’a jamais leur adresse.
Là, tout le monde m’a vu venir, et j’ai reçu une masse incroyable de réponses. Comme quoi, le faire-part plait toujours, malgré ce qu’on pu me dire certaines mauvaises langues en m’affirmant que ça se faisait plus. (Le formica non plus ça se fait plus et pourtant, mon buffet, tout le monde me demande de lui donner)(et pas pour le brûler en plus !!!)

Au top donc !

J’allais pouvoir envoyer tout ça.

Et puis ce petit SMS de ma mère me disant que « A quoi ça sert, c’est bon, on sait que Jackjack est né, tu veux faire part de quoi ? »

J’ai pris ma petite balayette pour ramasser mes dents et mon amour propre et je lui ai répondu avec un émoji qui tirait la langue.

J’ai commencé à écrire les adresses sur les enveloppes (toujours vertes).

J’ai dit à mon chéri de faire de même mais je crois qu’à ce moment là il était un peu plus concentré sur son besoin de sommeil, du coup, il me semble qu’il ne m’ait pas trop trop entendu.

Et puis il y a eu les vacances, on est parti, et j’ai embarqué les faire-part dans les valises.

A.
CHAQUE.
FOIS.

En septembre, à la rentrée, ils n’étaient toujours pas partis.


J’avoue que le côté « tableau noir » m’a pas mal convaincue
(et note cet humour tellement hors du commun, quel dommage que personnes n’ait encore vu ça)

Ils ont traversé la France en long en large et en travers par contre, crois moi, ils ont vu du pays.

Et tu veux savoir quoi, j’avoue, j’ai été prise du syndrome de la feignasse qui privilégie les trucs vitaux du genre « prendre une douche » et « manger » (non, pas « dormir », JackJack ayant décrété en septembre que c’était tout à fait optionnel comme concept).

Et voilà, nous sommes fin janvier et j’ai toujours rien envoyé.
Les rares personnes à avoir eu un faire-part entre les mains sont les rares personnes que nous avons vu depuis la rentrée de septembre (même si on n’a rien donné à la pédiatre ni au service des urgences, faut pas déconner)

Je me donne jusqu’au 31 pour envoyer mes vœux avec.
Après, je serai dans l’obligation d’y rajouter des vannes pour me moquer de notre gestion du temps complètement aléatoire.

MAIS ILS ARRIVERONT UN JOUR ! ILS ARRIVERONT !

Tu sais pourquoi ?

Parce que tous les jours je les vois, et je me dis qu’ils sont quand même vachement jolis.

Même en tas de 100 sur mon bureau…

(Je te propose de lancer les paris sur la probabilité des envois dans les 15 jours à venir maintenant que j’ai tout avoué)

 

Comments

6 comments

  1. Banane says:

    J’ai encore celui destiné à la nounou des grands, qui ne saura donc certainement jamais qu’ils ont eu un frère il y a 6 ans bientôt….
    Mais j’admire cette volonté de vouloir les envoyer quand même. D’un autre côté z’êtes plus qu’à quelques semaines de ses 1 ans, ce serait con de ne pas en profiter pour annoncer une grande fête et gratter des cadeaux.

    (ce prénom lui va trop bien, il a la bouille qui va avec)

  2. Drine says:

    Bah je viens de recevoir un faire part d’un petit bout né en avril aussi, qu’on a vu entre temps, ben ça fait plaisir pareil!
    Donc je dirais que vous êtes encore dans les temps :D
    (Et moi je n’ai toujours pas fait mes vœux, ça peut attendre l’an prochain, non?)

  3. Virginie says:

    Ça me rappelle les faire parts de remerciements de mon mariage…. j’en ai retrouvé lors de notre déménagement l’année dernière, bien rangé dans leurs enveloppes manuscrites. On s’est marié en 2007! Ne me jugez pas!

  4. Kitsune.mom says:

    Oh bah merde c’est la première fois qu’on voit leurs prénoms non ? Je suis en état de choc .
    Bon si ça peut te rassurer (ou pas) ici j’étais genre méga top motivée pour les faire-parts, pareil j’avais commencé à regarder pendant la grossesse, je voyais trop le truc dans ma tête… Mais moi aucune gentille marque ne m’a contacté (étrange tiens ) donc j’ai tenté de me débrouiller. Pour ses euh… 4-5 mois peut-être j’ai trouvé un peu de temps. Mais je sais pas le karma devait pas être d’accord… J’ai essayé 7 pu*** de fois mais y a toujours un truc qui ne marchait pas… La photo qui était trop grosse puis trop petite, le texte qui disparaissait par magie…
    Ça m’a saoulé, j’ai laissé tomber…
    Heureusement j’avais eu des « échantillons » par la photographe à la maternité (avec filigrane dégueulasse et tout et tout, et surtout pas le bon nom de famille pour ma progéniture… M’enfin.. ) du coup j’ai sauvé les meubles en envoyant ça à ma grand-mère et mon arrière grand-mère qui n’en revenaient pas de n’avoir pas eu de faire-part au bout de 8 mois…
    Donc tu vois, finalement … Y a pas que toi

  5. Poulette Dodue says:

    Haaaa bonnard !!
    Moi j’ai paaaaas reçu de faire par annonçant une union à deprimeland donc je suis black listé.
    Tu le fais lolilol je m’estoufe !
    PS : dis donc les footeux le vert c’est CANON

  6. M* says:

    Comment??? Il ne s’appelle pas JackJack en vrai??? En tout cas il est vraiment sublime, ce bébé, et moi je dis qu’il n’a pas encore tout à fait un an et que par conséquent tu es laaaarge pour l’envoi des faire-parts. J’avais réussi à m’y prendre à l’avance et à envoyer assez tôt pour mes 2 enfants, mais c’est juste parce que je suis control freak. Une de mes amies a tué le game en envoyant (rapidement!) des faire-parts réalisés à partir de ses propres aquarelles. Je la soupçonne d’avoir des journées de 36h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.