J’ai eu un Chef à Domicile (hé OUAIS)

On a pu voir récemment que j’étais déjà au top de l’influence au niveau de la mode ou de la beauté.
Aujourd’hui, il est donc temps que tu comprennes que je suis également hautement influente dans le monde de la gastronomie.
C’est un peu inné, chez moi, la gastronomie, rapport que je suis lyonnaise, et ici, on est un peu tous les enfants spirituels de Monsieur Paul.
Personnellement, je pratique mon art entre mon congélateur et mon micro onde et j’ai été élue très récemment meilleure brûleuse de quiche au niveau régionale.
Une des plus hautes distinctions dans le monde du « fooding ».

Du coup, pour ne pas me faire trop d’ombre, je ne parle que très rarement de nourriture ici, ce ne serait pas fairplay de ma part de donner mon avis alors que je suis clairement hors compétition.

Maiiiiiis…. Voilà, j’ai quand même été tentée d’accepter une proposition de test : recevoir un chef à domicile, histoire d’avoir la critique facile. Je devais avoir envie d’exposer mon savoir et d’user de méchanceté gratuite, je ne sais pas…

Le site La Belle Assiette propose une multitudes de chefs (des VRAIS chefs, donc) qui viennent à ton domicile et te préparent ton petit repas pour deux ou plus dans ta propre cuisine.

Le concept était tentant, tu avoueras,  le rendez-vous fût donc pris avec Kevin Bense, qui, en plus de venir se faire juger par mes papilles intransigeantes, passait son baptême du feu de « validation » par le jury.

Le jury, c’était 5 potes et moi-même, le soir de la Saint Valentin.
6 joyeux lurons qui voulaient fêter une contre-fête des amoureux en la transformant en fête de la bonne cuisine, et pour le coup, l’idée d’avoir un chef à domicile sur Lyon ce soir là était une riche idée.
On était au taquet, entourés de 5 enfants en bas âges histoire de mettre le chef en situation réelle d’un vrai dîner convivial (et bruyant).

Le chef est arrivé avec ses ingrédients, après s’être assuré au préalable que j’avais tout ce qu’il fallait sur place (un four, des plaques, en gros).
Bon, en vrai, c’était pas chez moi, mais chez un des invités, devenu hôte, si tu comprends rien, fais comme si c’était la maison du bonheur, on habite tous un peu là-bas de toute façon.

Kevin a été confronté, donc, au bruit de 5 enfants ne sachant que courir ET au bruit de 6 adultes de fort bonne humeur.
Mais il ne s’est pas laissé démonter, loin de là.
II a géré comme un chef (haha, je suis si drôle), nous proposant ses plats d’une finesse et d’un goût dingue.
Ici, pas de truc revisité croquant-craquant à la Top Chef où tu comprends rien à ce que ta fourchette contient. Des ingrédients frais (Kevin travaille aux Halles de Lyon, à la Maison Malatre, donc niveau bons produits, il partait déjà avec un bon point, travaillés ce qu’il faut pour les mettre en valeur.)
En plus de ses délicieux plats et de la présentation digne de grands restaurant, il a su garder sa patience et sa bonne humeur et surtout, répondre à toutes nos questions, et ce, avec passion, en tout cas quand il s’agissait de son travail (oui, parce qu’il est possible que la soirée avançant, nous ayant été quelque peu intrusifs sur sa vie privée aussi).

Le dessert étant constitué uniquement de fruits rouges et ayant une aversion pour ces derniers, il m’avait préparé un sublime dessert aux chocolats, que je n’ai bien entendu partagé avec personne, à ce stade là de gourmandise, c’est chacun pour soi.

A la fin de la prestation, le chef nettoie la cuisine (qui était bien plus nickelle après son passage qu’à son arrivée) et s’en va.

Alors, bon, oui, je ne suis certainement pas une experte en grands plats  et je sais depuis peu de temps ce qu’est une courge butternut, mais j’ai passé un excellent moment, du début à la fin, avec un chef qui a su rester discret quand il le fallait et qui est tellement passionné par son métier que j’ai (presque) décidé de faire un effort au niveau de mes quiches ratées. C’est dire si j’ai apprécié !

Pour info, les menus proposés vont de 35 à une centaine d’euros par personne selon la formule choisie.
L’idée ET l’expérience sont carrément validées par mes amis et moi-même, c’était top (chef)(Cranemou, humoriste redondante) et j’espère bien trouver une autre occasion pour remettre ça un de ces jours. En attendant, on passe parfois faire coucou à Kevin aux Halles, du coup, pour lui rappeler qu’on lui a chanté une belle chanson en fin de repas et qu’on n’est pas du tout une bande de relous, mais non, on est juste…festifs.

Plus d’infos ICI pour trouver un chef à domicile près de chez vous

Crédits photos La Belle Assiette (je vais retrouver le nom du photographe promis, je l’ai mangé avec le reste :/ )

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

One comment

  1. T-L A says:

    J’aurai une question bête à vous poser. Est-ce que c’est facile de préparer la Soupe VGE ?

    Merci à Vous des plus profonds, en tous cas, pour votre blog et vos articles Féminins que j’approuve à 500.000% qui mériteraient d’être davantage mis en Valeur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.