Les dents d’ta mère !


Allez viiiiennnns, on est bien bien bien bien bien….

Rien n’est plus certain que la totale perfection de mes greffons.
Ils sont beaux, intelligents, doués et surtout, dotés d’un humour hors du commun.
J’ai toujours été convaincue de ces points là…
Jusqu’au jour où une première sanction est tombée : ils n’y voyaient pas grand chose et devaient la qualité de leur vue à un gène récessif provenant très certainement d’un ancêtre taupe. Je suis d’ailleurs depuis ce jour en train d’étudier très sérieusement notre arbre généalogique pour comprendre à quel moment ça a pu arriver, cette histoire.

Autant je ne m’étais pas rendue compte de leur vision aléatoire avant de croiser la route d’un ophtalmo, autant, en revanche, j’ai rapidement saisi, sans avoir besoin de l’œil d’un dentiste, que leurs dents n’étaient qu’un regroupement d’anarchistes, bien décidés à vivre leur vie indépendamment de toute considération esthétique et sociale.

C’est ainsi, comme une grande majorité de parents de pré-adolescents, que je me suis retrouvée à devoir organiser mon agenda en fonction de rendez-vous chez l’orthodontiste.

J’ai eu un appareil quand j’avais 11 ans et demi.
Pile pour ma rentrée en 6ème.
Mais j’ai eu cette petite chance de ne pas subir cet affront trop longtemps, et ce ne fût que l’affaire de quelques mois avant que mes dents (du haut) ne reprennent une place adéquate.
On taira, en revanche, le fait que les dents de ma mâchoire inférieure aient commencé à danser la Macaréna après mes 18 ans, tuant tout espoir d’un sourire parfait.


Aie confiannnnnce, crois en moiiiiiiii….

Il a fallu d’abord trouver THE orthodontiste.
Je connaissais l’existence des centres de santé dentaire comme Dentego, regroupant au même endroit des praticiens spécialisés et où on peut prendre des RDV directement en ligne (bonjour, je suis associable au téléphone). Très pratique pour avoir tout sur place au niveau du suivi.
Mais à Lyon, ces centres n’ouvrent que dans le courant de cette année 2018, il m’a donc fallu compter sur le bouche à oreille en attendant.

Voilà maintenant presque une année entière que N°1 affiche un sourire bagué, comme 90% de ses petits camarades (j’exagère à peine), et je pense que je peux faire un petit bilan pour fêter ça.

Déjà, j’aimerais bien savoir ce qu’il s’est passé entre 1992 et 2017.
Alors, oui, moi non plus je n’avais pas le droit de manger des Carambars pendant mon traitement, ok, c’est compréhensible, mais on a intimé l’ordre à N°1 de ne pas croquer. Dans rien.
Genre… C’est à dire ?
Rien… ?
Non parce que croquer dans un quignon rassis je peux comprendre l’intérêt, et lui aussi, mais quand même, même une crêpe ?
Apparemment, oui, même une crêpe, puisqu’on est déjà retourné 2 fois lui faire recoller une bague.
Mettons ça sur la faute à pas de chance et éventuellement que mes crêpes soient faites en bois. Pourquoi pas.

Mais au niveau de l’artillerie dans la salle de bain, on peut s’arrêter deux minutes sur le sujet ?
Perso, sur le rebord de mon lavabo, j’ai du dentifrice, 3 brosses à dents (on est trois, ça se tient) et une petite trousse contenant des produits du type « enduit de lissage » pour parfaire mes cernes et rides.
Depuis un an, on peut y voir trainer 6 types de brosses à dents différentes, 4 dentifrices différents, des mini brossettes de l’espace inter je ne sais pas quoi, des comprimés roses révélateurs de tâche et tout un tas d’autres trucs dans une trousse.
Avec demande express de s’activer trois fois par jour pendant au moins 5 minutes pour que tout soit nickel.


Et qu’ça brille hein !

Alors, bon, je ne suis vraiment pas du genre à me plaindre (si, en fait, si, mais chut), mais en 25 ans, il s’est passé quoi pour qu’on en arrive là ?
Parce que perso, je me brossais les dents seulement un peu mieux, et deux fois par jour puisque j’allais aussi à la cantine et j’ai jamais eu de souci.

Là, N°1 se prend des chasses parce qu’il ne fait pas correctement le job apparemment.
Parce qu’il devrait se brosser les dents pendant la récré, parce qu’il fait pas ci ou pas ça ouhlala, ton traitement ne sera pas parfait blablabla….
Je le vois faire pourtant, il fait ça bien.
Je trouve….
Fin… Je sais que je ne suis pas la plus objective, mais clairement, avec tout son attirail, il fait ça bien mieux que moi à l’époque et pourtant, visiblement, ce n’est jamais assez bien.

Je vis les RDV mensuels comme autant de petits claquages sur les doigts, du coup, et j’ai beau retourner le problème, je ne sais plus trop comment rassurer N°1, qui ressort systématiquement du cabinet avec la démarche d’un dépressif chronique.
Pourtant, le traitement est tout aussi efficace. Je ne te ferai pas la joie de publier un avant/après cette année de traitement parce que personne ne vient ici pour voir des dents d’ado en gros plan, mais je te jure que déjà, c’est un truc de dingue comme c’est revenu en bonne place cette histoire.

Du coup, toi qui me lis et qui vis aussi avec un enfant aux dents de chemin de fer, si tu as des conseils, je prends, je transmets à l’héritier et dans un an, on fait une crémaillère sur le nouveau dancefloor buccal de mon fils (avant d’attaquer celui de Clapiotte, parce que je suis pas objective, mais je vois bien que c’est déjà le bordel là-bas dedans).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

5 comments

  1. Banane says:

    J’ai un modèle « dents en vrac » depuis la naissance, malformation, etc…
    Premier appareil à 4 ans (ouais, la classe)
    Mais on ne nous a jamais pourri la tête, et Dieu sait que le minus de 4 ans n’est pas un public facile pour un médecin qui essaye de lui faire des panoramiques sans bouger, etc…
    Ma seule suggestion serait de changer de médecin. Ou alors de continuer à faire comme maintenant et de lui demander de justifier où est le problème puisque le traitement fonctionne et que l’ado n’a pas du pus entre les gencives.

  2. katy says:

    bonjour
    alors ici pareil pourtant j’ai déjà deux grands qui sont passés par là, pas avec le même orthodentiste ( d’ailleurs j’ai appris depuis que ce n’était pas un vrai ortho !!! bon on s’en fout ils ont les dents droites c’est le principal ) donc le 3eme va y avoir droit bon pas pour longtemps ses dents sont quasi parfaites, donc on m’a donné le dossier et là surprise il y a un genre de contrat ou mon fils doit quasi jurer sur l’honneur qu’il se brossera les dents 3 fois par jour ne mangera plus de bonbons chewing gum jamais NON jamais plus arghhhhh!!!! plus de pommes, et que si c’est pas respecté ils ne répondent de rien, ça fait un peu flipper quand même !!!!

    • Mlle says:

      Mais c’est n’importe quoi j’hallucine et je vénère le mien quand j’en lis de tels absurdités ! Le mien on a des points et on choisit son cadeau dans une vitrine (des bas des jeux etc)

  3. Mlle says:

    J’ai posté mon commentaire dans l’article la bougeotte en dessous ! Oups mais déculpabilisez et lisez le ! Une maman baguée depuis 1an1/2 et oui et je peux vous dire que ce n’est pas si dramatique et qu’ils abusent !

  4. djaj says:

    Je compatis… On n’a rien trouvé de mieux que de se poser à côté pendant le brossage, avec le chrono en main : 3 minutes en haut, 3 minutes en bas, puis la brossette, puis le bain de bouche, et enfin penser à remetttre les élastiques…
    Ca gonfle un max, et je ne pense pas toujours à le faire, mais malheureusement il n’y a que ça qui marche. Vu ce qu’on y a investi, hors de question de se faire refouler pour ça :-/

Laisser un commentaire