#LesGossesCestLaMerde : catégorie gros winner.

J’avais commencé un article de rentrée mais bon, comme on est déjà le 9, je me dis que t’es plus trop à 3 jours près pour que je te souhaite mes vœux et te fasse part d’un gros tas de nouvelles qui vont enjailler ta propre année par procuration (oui, j’ai inventé la modestie, cherche pas.).
Non, donc, du coup, je te dirai les trucs habituels plus tard pour te parler d’un truc complètement peu important, mais c’est de la faute des story Instagram.

Pour l’explication, sache que j’essaie de publier des choses sympas sur Instagram, mais que du coup, en story, je me lâche un peu en racontant certains backstage de ma vie.
Et comme ma vie n’est qu’un carbone-copie 2017 2018 de celle de Pierre Richard, souvent, ça vaut un peu le coup de jeter un œil.

BREF.

Hier, j’y racontais comment Clapiotte, petit être mignon, naïf et inoffensif, m’aidait à prendre une photo de mon nouveau Tshirt (oui, j’exploite mes enfants tout en leur apprenant que leur mère n’est rien qu’une égocentrique qui veut des photos d’elle-même) quand un message est apparu sur l’écran.
Message qu’elle a bien entendu lu à haute voix pour m’informer de la chose.


Flagrant délit de OUUUUUPS

Bref, ce message n’était clairement pas destiné à un enfant, j’ai un peu hurlé « stoooooooop », repris mon téléphone, dit que « ohlala quand même j’ai des copains qui font des blagues vaseuses » et puis j’ai un peu ri, aussi, parce que bon.
(Après, j’ai passé 4 heures à trouver comment on enlevait ces fucking pop up de messagerie.)

Bref, bis.

J’ai continué la story Instagram en rigolant de ce fail inadapté et ai clôturé l’histoire avec ceci :

Parce que finalement, à côté, cette histoire de sms, c’est le Pays de Candy, du coup, tu penses.
J’ai lancé ça en rigolant, mais je me dis que c’est quand même dommage que tu n’aies pas vent de cette sombre histoire de F.i.s.t raconté aux enfants. (j’ai mis des points pour tromper toute recherche Google déviante sur le sujet. Les détracteurs de l’inclusif, CECI N’EST PAS DE LA PROVOCATION)
Après tout, PERSONNE n’est à l’abri d’avoir un jour à devoir expliquer ce genre de chose à sa progéniture.
TU SAIS PAS !
Oui, je sais que je détiens un level supérieur dans le WTF au niveau des questions que peuvent poser mes enfants, mais un jour la routourne va tourner et tu feras moins le malin ! (merci de me laisser y croire, bisous).

Donc, voilà l’histoire :

Cet été, nous allions à la plage par un petit chemin fait de lattes à travers les dunes.
Sur une des lattes étaient tagué « Fister ». Je pense que ça se prononçait [f i s t ε r] mais bon, moi, ça m’a fait rire, parce que, déjà, mais aussi parce qu’on était au cap d’Agde et je pense que je n’ai pas à te raconter l’image qu’a cette charmante petite ville balnéaire (et décadente).
Bref, j’ai ri, j’ai fait une photo, je l’ai postée en story instagram.

Mais ça n’avait pas échappé à N°1, qui, le lendemain matin, repassant devant, me demande, très naturellement :

« Mamannnn, ça veut dire quoi « f.i.s.t.e.r ».

J’ai black outé une minute.

Et puis bon, j’ai pris le parti de ne pas mentir à mes enfants, tu sais, donc voilà…

– C’est… hum… sexuel. Je suis pas sûre que tu aies envie de savoir.
– Ha non, biiiih, non, je veux pas.

SOULAGEMENT.

La journée a pu continuer sans réel souci, dans un univers où cette question et ce mot-même n’avait jamais existé.

Et puis nous sommes rentrés en fin de journée.

Par le même chemin.

-Bon, en fait, je crois que je veux savoir.
– Hum… Je comprends. Mais attends, tu dois savoir que c’est sexuel ET que c’est quelque chose de…. sordide.
– Je veux savoir quand même… je crois.
– Bon… hum… Tu vois Iron F.i.s.t ? Tu te rappelles ? Bon. C’est quoi son super pouvoir ?
– Il a le poing hyper fort.
– Ouais. Voilà. Donc… « f.i.s.t », en anglais, ça veut dire quoi ?
– Euh… « Poing » ?
– Voilà.
– …
– …
[là, c’est le moment où tu espères que le môme a lâché l’affaire] [ Mais non]
– Ok, mais donc ?
– Bah… C’est sexuel. Et ça parle de poing. Mais attention hein, j’ai prévenu, c’est sordide je te rappelle.
– …
– …
– Bon. Je veux plus savoir.
– Je sais. Moi non plus mon chéri. Moi non plus.

 

Mais sinon, au niveau de la culture Marvel et des devoirs de vacances en anglais, on était au taquet, note bien !

 

(Bon, sur le coup, j’avoue, je l’ai pas hyper bien vévu, et en fait, quelques heures après, je me suis souvenue qu’au même âge, je savais quand même un gros tas de blagues bien gores et que finalement, à part un ou deux petits pets au casque, je trouve que je m’en sors pas si mal aujourd’hui)(hum…)

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

2 comments

  1. Littlecelt says:

    Ah ouais mais ce qu’il faut se dire c’est que tes gamins sont curieux mais savent garder leur innocence, la preuve en est il a lâché l’affaire et c’est bieng !
    Perso même si j’ai rien à cacher, je ne leur laisse pas l’accès à mon tél, on sait jamais :)
    Je t’ai dit bonne année au fait ?
    Sinon ma résolution 2018, c’est commenter de nouveau et bloguer, on verra un jour !
    Bonne année à tous les lecteurs de cet océan de fraîcheur et de drolerie qu’est ton blog !

Laisser un commentaire