Une eau chaude pour la 4 !

Oui rhooo ça vaaa j’avais dit que je revenais « demain » te raconter mon histoire d’eau chaude, mais en même temps, j’avais pas dit QUEL demain. Note bien.

Hum.

Bref.

Je disais la dernière fois que la rentrée avait été quelques peu perturbée et pas qu’à cause des réunions et des fournitures scolaires.

Il se trouve que dans un mélange de dépression post-vacances trop cool-excès de vacances trop cool – rentrée pas trop cool – fatigue générale pour cause de mise à profit de vacances trop cool et retour à la réalité dans un froid de gueux, je suis tombée malade.

La bronchite, ma désormais meilleure amie de chacune de mes rentrées depuis quelques années, est revenue me rappeler que j’étais humaine et que donc, je devais aussi ressentir, parfois, cette impression de mourir comme si j’avais la lèpre de la plèvre (si tu le dis très vite c’est pas facile-facile).

Et comme en plus j’étais fatiguée, c’était le combo parfait pour avoir l’impression que j’allais décéder juste en faisant l’effort de cligner des yeux. Rouges, les yeux.

Du coup, j’ai comblé le peu de temps de vie active qu’il me restait en faisant des vertiges, histoire que mon hypocondrie s’active de façon exponentielle à mon mal-être.

C’était génial. J’ai même gémi je crois.

J’ai réussi à ramper chez le médecin qui m’a fait comprendre que je n’avais pas de leucémie, mais des résultats sanguins dégueulasses, option ça craint, rapport, éventuellement, à une alimentation bière-chips que j’ai pu avoir pendant l’été (on m’avait forcé, évidemment).

Je me suis excusée auprès de mon corps (si, si, je ‘lai vraiment fait), et du coup, je me suis fait une cure de jus de légumes, graines en tout genre, tisanes et autres jus de citron.

Plus de café, plus d’alcool, plus de gras, plus de sucre, j’étais devenue du jour au lendemain l’ambassadrice du healthy instagrammable (mais tu noteras que j’ai rien instagrammé).

J’ai commandé du thé vert dans les cafés et des Perrier-tranche dans les bars, en constatant que les régimes detox en gardant une vie sociale, ça coutait finalement aussi cher que de boire des cocktails au yuzu et feuilles d’or 24 carats.

Même qu’au Coworking (Chez Sofffa, c’est trop bien (en plus tu peux me voir) je te conseille), comme je pouvais plus boire de café, ils me faisaient goûter tous les trucs bien chelous qu’ils avaient en stock…

 

Et j’ai dormi. Plein. C’était bien.

Petit à petit, je me suis remise d’aplomb. Bon, j’ai pas encore refait de prise de sang, mais j’ai plus l’impression de marcher à l’envers dans un roller coaster, donc y’a quand même du mieux.

Pendant tout ce temps, quand même, où j’ai dû me plier à un régime sain, je suis allée dans des magasins bio histoire de faire ça vraiment bien (tant qu’à faire, je me suis carrément investie dans ma mission de régénération cellulo-plasmatique, je ne fais jamais les trucs à moitié)

Une fois, j’étais devant le rayon tisanes d’un magasin bio de mon quartier, m’extasiant devant autant de choix de saveurs et de couleurs (oui, je fais aussi très bien semblant de trouver ça formidable de passer 4h devant le rayon tisanes), remplissant mon panier de toutes ces petites boites mirifiquement alléchantes, je suis allée à la caisse.

Pendant que je me rendais compte que je n’avais pas de sac pour ramener mes 43 paquets de tisanes, m’offrant en sus un 64ème totebag pour la peine, la jeune femme de la caisse s’extasiait à son tour sur mon choix de tisanes.

  • Ohhhh vous en avez pris beaucoup ! Vous êtes fan ?
  • Euh… fan de tisanes ? Haha, non, pas vraiment, mais quitte à boire que ça, autant varier je me suis dit.
  • Vous les connaissez celles-ci ?
  • Non.
  • J’aime pas du tout.
  • Ha bah c’est motivant ça.
  • Non mais je n’aime pas les tisanes en général en fait.
  • Ha ok… En même temps si vous avez encore le droit de boire du café, hein, profitez-en pour ceux qui doivent s’en passer…
  • Ha non mais moi, je ne bois que de l’eau chaude.
  • HAHAHAHA.
  • Non mais je ne rigole pas.
  • Mais de l’eau chaude, c’est à dire… de l’eau… chaude. Et c’est tout ????
  • Oui oui, quand je bois de l’eau chaude, ça me donne l’impression de purifier mon corps, ça me procure un sentiment de réconfort, c’est un peu ma boisson doudou.
  • Qu’on soit bien d’accord, votre boisson doudou, c’est donc… de l’eau. Chaude.
  • J’adore oui ! Vous devriez essayer.
  • Alors écoutez, je trouvais ma vie assez hyper triste comme ça avec mes tisanes, donc je vais en rester là, mais promis si je me mets à l’eau chaude je vous appelle hein !

Je suis sortie déjà vachement moins dépressive qu’en entrant, du coup je me suis dit que les magasins bio, c’était peut-être le secret de la bonne humeur…

J’ai croisé un copain à qui j’ai raconté mon histoire, trop fière de pouvoir enfin dire que ma vie de merde n’était finalement que joie des papilles et festivités gustatives.

  • Ha mais arrête de rire, tu sais ce qui est VRAIMENT bien ?
  • Vas-y…
  • L’eau tiède.

Franchement, les mecs, merci à vous d’avoir embelli mon quotidien morose du mois de septembre, grâce à vous, à chaque fois que j’engloutissais une tisane, un Perrier ou, fête, une Badoit rouge, je me disais que quelque part, dans Lyon, des personnes trinquaient à l’eau chaude.

Et ça m’a fait du bien.

Cœur avec mon plasma !


Cœur avec la vie aussi hein !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

2 comments

  1. Maman est servie says:

    Excellent ! (Ton billet hein… pas l’eau chaude).
    Ceci dit eau chaude sur un demi citron pressé ça fait du bien à tout ton corps. Et au moins y a un goût dans l’eau quoi!!
    Et alors ces tisanes, au final elles sont bonnes?

  2. Poulette Dodue says:

    Merci d’avoir égayer ma matinée !!!
    Tisane power (je continue le café, mais je bois des tisanes aussi , rapport que des fois à 10h j’ai faim…oui y a un rapport !)

Laisser un commentaire