Pourquoi ne jamais inscrire son enfant au foot ?

Dans un monde parfait, créé de toutes pièces dans mon esprit de mère-poule, mes enfants pratiqueraient un sport qui allierait le respect du corps, de l’équilibre, de l’humain en général. Un sport qui apporterait des valeurs qui sont, pour moi, des principes de vie.
Accessoirement, ils pratiqueraient un sport qui ne les mettrait pas en danger. Jamais. Genre… Je sais pas, le Yoga ?
Le Yoga c’est pas mal.

Mais dans la vraie vie, ils font tout autre chose.

N°1 a commencé par faire de la gym, comme moi, mais son délire, c’était pas vraiment d’avoir la tête en l’air. Alors, il a fait du judo. Mais son délire, c’était pas vraiment de se faire mettre à terre 45 fois par heure.
Alors, il a fait du tennis. Ca c’était bien. Il était bon en plus? Mais son délire, c’était pas de se rendre compte qu’il était moins puissant que ses copains du même âge, rapport que physiquement, c’était pas encore tout à fait ça.

Non.
Son délire, c’est le foot.

Son délire, c’est de faire des passements de jambe, de vénérer Juninho comme un Dieu vivant et d’avoir les tibias qui sentent la chaussette.

Tu me diras, y’a pire que Juninho comme idole du foot, il a bon goût en terme de génie footballistique, c’est toujours ça de pris (et de rassurant)(quand t’en es à te rassurer parce que ton gosse est fan d’un joueur de foot quadra, c’est pathétique ou pas ?).

Bref.

N°1 fait du foot.
Depuis 2 ans.
Il est en U13. U13, ça veut dire qu’il a 12 ans. Mais il était aussi en U13 quand il en avait 11. Après, on se fout de la gueule du comptage de points au tennis quoi, laissez moi rigoler un peu.

Depuis 2 ans, il va à son club de foot deux fois deux heures par semaine plus les fois où il est convoqué le week end.
C’est à dire, environ tous les week end.
Plus les fois où il y a des fêtes du club.
Plus les fois où ils se barrent quelques jours faire des tournois loin.
Plus les fois où il y a des réunions.

Mettre ton enfant au foot, si tant est qu’il soit pas trop mauvais, c’est donc t’assurer de ne plus avoir JAMAIS de week end de disponibles ET de devoir te lever à 6h30 les samedis et dimanches, parfois. Si. Je te jure. Même toi oui.

Quand il n’est pas au foot, il fait du foot dans sa chambre.
On a une cour intérieure immense, chez moi, mais apparemment, il préfère sa chambre.
Du coup, il jongle. Il fait tomber son ballon. Il jongle. Il fait tomber son ballon. Il jongle. Il fait….

T’as compris le principe. Moi qui ai un réel souci avec les bruits répétitifs ET le respect des voisins, je pète les plombs régulièrement, jusqu’à entendre l’excuse mirifique du pré-ado de la pichenette : « tu ne te rends pas compte comme c’est dur de voir un ballon sans le toucher »

Non. Je ne me rends pas compte. Du coup j’essaie de voir ça comme si j’avais Ryan Gosling dans mon armoire pour me mettre en situation.

Enfin… Comme si j’avais Ryan Gosling, Robert Downey Jr, Joshua Jackson et Stephen Amell dans mon placard, si je dois avoir autant de tentations qu’il a de ballons de foot dans sa chambre.
(Les gars, j’ai un grand placard, you’re welcome pour le test en live hein)

Quand je commence à gueuler un peu, rapport au bruit, aux voisin et aux Lego défoncés par les ballons en cuir, il s’arrête, s’empare de la patafix et… colle des affiches dans sa chambre.
Des affiches de foot.
Évidemment.
De toute beauté. Du plus bel effet. Un goût certain pour la déco donc. Y’a aussi quelques écharpes de clubs ou de matchs importants, au cas où on n’ait pas bien compris qu’il y avait mercato-Damidot au dessus de son lit.

Et puis il y a ces discussions interminables sur un passement de jambes (sur le beat je flambe), dont mon cerveau refuse de ne saisir plus d’un mot sur deux, comme s’il se déroulait un derby historique à l’intérieur de mon cortex, entre volonté d’appuyer mon fils et douce envie de fuir au Chili.

Et puis il y a tous ces autres parents à côtoyer.
Moi qui ai déjà un vrai problème d’insertion sociale auprès des parents de l’école, je te laisse imaginer le désespoir profond qui me remplie quand je dois rester au club et faire la discussion. Plus mal à l’aise, tu meurs. Pourtant, je devrais être bien heureuse parce qu’ils sont loin des stéréotypes qu’on se fait des parents de jeunes joueurs, dans son club.

Et puis il y a ce souci de lunettes.
N°1 a été diagnostiqué « porteur de lunettes » quand il avait genre 5 ans. Quand je vois sa correction, je me demande comment il a pu y voir jusque là.
Seulement voilà, le foot, c’est des tampons et des ballons sur la tête, des neurones en moins, des bleus partout et des ongles d’orteils noirs.
Du coup, ses lunettes, il les laissait aux vestiaires (dans ses baskets, sans leur boitier, hein, faut pas déconner au niveau des précautions non plus).
Il a joué comme ça pendant presque deux saisons. Je lui demandais comment il pouvait y voir et il répondait qu’il se débrouillait.
Et puis bon, je me suis dit que ce n’était quand même pas génial cette histoire et qu’en vrai, il devait juste voir que dalle et jouer au feeling, ce qui, on l’admettra, est mieux quand on n’est pas myope ET astigmate façon taupe des Pyrénées.

C’est là que Bollé entre en scène (Aziz lumièèèèèère !)(oui, je n’ai que de très bonnes références).

Bollé, tu dois connaitre parce qu’un jour, t’as eu un masque de ski de cette marque, peut-être. C’est mon cas en tout cas.
Et puis aussi, ce sont ceux qui ont fait faire des lunettes de protection pour Tony Parker quand il avait eu l’idée très mature de se retrouver dans une bagarre de bar et s’était pris un truc dans l’œil alors que bon, il avait juste quelques matchs à jouer un peu importants après… GENRE les J.O quoi. (oui, j’ai aussi des références « potins de coiffeurs », mais je te rappelle quand même que Tony, c’est un peu comme mon livreur de pizza, donc, quand il se retrouve dans des bagarres à cause de Rihanna, JE SAIS TOUT).
Donc, chez Bollé, ils lui ont envoyé une paire de lunettes de protection pour ses petits yeux fragiles et du coup, Tony, il a été ok pour faire quelques photos, rapport qu’il est sympa, en vrai.
Et là, Bollé, ils ont proposé à N°1 de le sponsorisé façon « toi aussi tu vaux autant que Tony Parker, tu mérites tes lunettes ».
Des lunettes super confortables, à sa vue, qui ne bougent pas, qui absorbent les chocs, qui protègent ses yeux… Bref, des lunettes qui craignent pas ET qui lui permettent de VOIR. C’est la gamme « sport protective« , il a choisi celles avec l’elastique pour des raisons de confort personnel.
Depuis près de 2 mois, il est tout content de voir ses petits coéquipiers (et le ballon) de loin. Il s’y est bien fait et trouve ça plutôt confortable, même si, pendant les grosses chaleurs dernières, il a eu quelques soucis de buée quand même avec la transpiration excessive des derniers jours.

Au delà du foot, pour info, ces lunettes de protection Bollé protègent les yeux des sportifs au hand, squash, tennis et tout autre sport où tu peux te prendre une balle dans l’oeil à des vitesses proches du 250km/h.

Du coup, je suis obligée de parler aux parents du foot intéressés par cette nouveauté sur le nez de N°1, je vais proposer mes services de VRP chez Bollé à force.

Et sinon, pendant que j’écrivais cet article, N°1 est venu me voir avec son magazine de foot remplis de plein de nouveaux posters en me demandant si je connaissais Pogba.

– Tu connais Pogba ?
– Ouaip.
– Tu connais son prénom ?
– Paul !
– Tu le connais comment ?
– Parce qu’il fait le dab…
– …
– …
– Euh… ok… Et il joue quel poste ?
– Avant centre !

Il est reparti. Dépité.

Je suis en train de finaliser les papiers pour la licence 2017-2018.

Au pire, j’en aurai « un peu » chié, mais j’assure ma retraite, ON SAIT PAS !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

10 comments

  1. Olivier says:

    C est marrant tu n as pas parlé des chaussures a crampons. Celle que ta chère descendance mets le matin a 6h du mat en lieu et place des chaussons parce que tu as fait l erreur de lui acheter les chaussures de cr7 la veille au soir !! Et c est top le crampon question bruit sur le carrelage a 6h du mat ! Les voisins ils aiment beaucoup ! Je compatis et suis plein d’espoir aussi comme toi. Un père de 2 u9

  2. Marie says:

    Je commente pas souvent mais la les références j’adore!!!! Pour les mecs dans le placards j’en ai trois sur quatre faut que je regarde qui est stephen!!

  3. Blaise says:

    Hello… Un petit mot pour te dire merci pour ce bel article qui m’a bien fait rire… !! Mon petit gars de 6 ans fait du foot et ton constat est tellement similaire a ce qu’on vit que j’avais l’impression que tu parlais de mon fils :-)) Alors encore merci et belle semaine.

  4. arsenal says:

    Hello !!
    ha ha énorme cet article !! lol !!! si ça devient une starlette du foot mondial je veux bien être son agent ! je sens qu’il a un gros potentiel ! looool
    merci de m’avoir fait rire et bon courage pour la saison prochaine !! ^^

  5. cyann says:

    Un passement de jambe, sur le beat je flambe … C’est pour ce genre de référence que j’aime te lire, et que je viens de m’enquiller un article sur le foot, moi qui ait la chance d’y échapper dans la vraie vie !

  6. fevrier_k says:

    Rholola tu me rassures pas. Nous ca fait 2 ans qu’on traine des pieds et qu’on lui dit non. Il réhitère pour 2017-2018 mais moi je veux pas parler aux autres mamans :-( je veux pas me lever à 6h le samedi et je veux pas m’y connaitre en foot :-(

  7. Poulette Dodue says:

    Mandieu (je suis dans une phase non ä la vulgarité, oui ä la désuétude !) Je compatis !!! Mère de 2 footeux U11 et U 15 les mollets qui fouettent je connais.
    Mais comme je suis une deglingos j’ai accepté de faire partie du bureau du club …la barge.
    Les lunettes de sport son t TOPISSIMES.

  8. Bérénice says:

    Mon gamin a les même lunettes pour le hockey sur glace, ça a changé sa vie, maintenant il voit le palet.
    Contre la buée, le truc radical : tu les enduit de liquide vaisselle ou au pire de gel douche. Ensuite tu essuie le gras avec un papier essuie-tout. La pellicule qui reste dessus empêche la buée de se former.

Laisser un commentaire