Et puis un jour, on change.

Bon, je crois qu’il est temps de produire l’article révélation, de faire mon coming out. Aujourd’hui je vous livre mon nouveau mode de vie… BIO. Et mon petit secret qui va avec… Biocoop.

Il faut reconnaître que l’expression « y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » nous sauve pas mal la mise. Et si Biocoop ne semble n’avoir jamais changé son éthique ni ses valeurs, moi si.

Je m’explique.

Je n’ai JAMAIS (mais vraiment jamais) voulu faire comme les autres, dès qu’il y

avait un engouement massif pour quelque chose. Non, moi j’étais au-dessus de ça.

Pareil pour les films. Les gros succès du box office, je mets un point d’honneur à ne pas aller les voir (mais je les regarde un jour quand même, pour être sûre).

Bon, j’ai quand même acheté des chemises à carreaux récemment et même si je ne me laisse pas (encore) pousser la barbe, j’ai un petit côté Bobo-hipster ou Bobhista (j’aime bien Bobhista, ça sonne bien).

J’en suis pas à me nourrir de graines et à taguer les murs de mon quartier avec de la peinture au chanvre « Go Vegan », mais j’ai changé. Seulement pour la bonne cause ! Oui, j’ai changé. J’ai changé parce que j’en ai marre d’être une de ces hypocrites qui critique et rumine à propos des modes de consommation actuels mais qui ne fait rien, pour changer quoi que ce soit dans son propre mode de vie.

Et puis…

Et puis, mon chéri est rentré avec ses analyses de l’allergologue. Il était allergique à tout.

Au début j’ai bien ri, parce que j’ai beau être amoureuse, j’aime encore plus les pâtes, le pain et les fromages qui coulent.

Niveau solidarité, il faut pas trop compter sur moi quand il s’agit de M.A.N.G.E.R.

N’empêche qu’il fallait quand même qu’il mange, lui. Réduire le gluten, les protéines de lait de vache, manger plus sainement etc. etc.

Une prise de conscience née d’une petite obligation: je voudrais quand même que mon chéri vive plus longtemps qu’un yaourt.

De plus en plus régulièrement, je fréquente les rayons bio de Biocoop, pour faire le plein d’aliments spécifiques, sains et responsables. Qualité des ingrédients, refus des OGM, solidarité avec les producteurs, relations avec les fournisseurs, limiter les emballages sont autant d’éléments sérieusement importants pour nos progénitures et pour mon chéri. Oui, c’est important ! Et puis j’ai vécu longtemps en Allemagne et ne serait-ce que pour la partie emballage, déjà, je trouve agréable de retrouver un peu de sérieux concernant l’excès de packaging…

20161026_173257-1
Bon, ça, c’est vraiment trop domaaaage, mais le chéri il peut pas en manger. Rapport aux noisettes… ALORS BON… Je me dévoue hein. A chaque fois. Je suis un peu la Soeur Thérésa de l’abnégation de la pâte à tartiner en quelque sorte…

Mais aussi parce qu’il y a cette pâte à tartiner incroyable, chocolat au lait-noisette et que les enfants trouvent que c’est trop bien les compotes bio. Et surtout, il n’y a pas que les biscuits qui ne coûtent pas plus chers. Le pain, les pâtes, les fromages qui coulent et tout un tas d’autres produits non plus ne coûtent pas vraiment plus ! En prime, ils sont bons pour notre planète ! Tout à coup, je me sens vachement plus adulte et responsable.

spaghettis bio sans gluetn
Des pâtes au quinoa. Genre J’AIME le quinoa en fait. La révélation !

Au début, j’avais besoin d’aide et j’avais un peu peur que les vendeurs de Biocoop se moquent parce que j’y connaissais pas grand chose au mode de vie bio moi. Aujourd’hui, ils m’ont expliqués plein de choses si bien que je peux me débrouiller (presque) seule comme une grande. Le mode de gouvernance de Biocoop place ses salariés, magasins, producteurs et consommateurs au coeur de leur organisation… est-ce que c’est pour cela que j’y suis de plus en plus à l’aise ? Peut-être bien…

Quoi qu’il en soit, plus le temps passe, plus je me dis que c’est bien pour nous, pour eux, pour tout en fait. C’est d’ailleurs ainsi que la dernière campagne Biocoop résonne. Et il faut reconnaître qu’elle sonne vraie.

En fait, si j’avais un chat, et je serais définitivement une blogueuse lifestyle-bobhista.

Mais je suis allergique au chat… Faut que je demande au personnel de Biocoop s’ils
n’ont pas, un chat bio sans poil !

 

Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

One comment

  1. Lisbei says:

    Ca existe les chats sans poils, hein, les sphinx … bon, c’est pas beau … et à mon avis, c’est pas bio non plus … et ça coûte un rein … mais au moins, tous les copains qui viennent chez toi rigolent un coup (et du coup, ton chat prend mauvais caractère en plus …) !
    Bises et tu as raison, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !

Laisser un commentaire