Le régime pour les nuls

Fût une époque où je me nourrissais exclusivement de bonbons, de chips et de vodka, arrosée de Yop.
Mes années étudiantes ont été, niveau gastronomique, une sorte d’ode à la malbouffe. Un genre d’expérience gustative et sociale.

Une époque où, malgré tout, je pesais 47kg pour 1m57, ce qui faisait de moi une fille plutôt pas trop mal gaulée, en fait. D’autant que j’étais musclée, plutôt que sèche. Une vraie bonnasse aux petites fesses rebondis et au ventre aussi plat que mon 85A.

15 ans plus tard, j’ai supprimé la vodka de mon alimentation et j’ai rajouté du chocolat (au Daim, si possible).
Récemment, du coup, ma balance affichait un magnifique 59kg, qui me rappelait douloureusement que j’atteignais le point-panique de mes grossesses, quand je me disais « OH MON DIEU JE VAIS PASSER LES 60 OH MON DIEU OH MON DIEU ».

Sauf que je suis pas enceinte.

Ceci étant, et malgré des cuisses de rugbyman (mais molles), je pourrais me dire que c’est la vie, c’est pas grave, c’est mon corps, ça va tout ça, respecte toi ma grande, on s’en fout de ton physique.

Sauf que je m’en fous pas de mon physique, de l’image que j’ai de moi. Mais je veux toujours manger des chips en pesant 47kg. Allez, 52 même s’il le faut, je suis prête à faire des concessions. Sauf sur les chips.

C’est bien là tout le problème, d’ailleurs.

Je n’ai aucune volonté sur la bouffe et j’ai toujours des excuses géniales pour le sport. Alors je continue à râler devant les miroirs que je croise, pour la forme.

Et puis le mail « on vous propose de tester la formule Turbo+ d’une semaine du programme minceur Comme J’aime »

J’ai toujours (mais vraiment TOUJOURS) dit non à ce genre de proposition. Parce que je juge que si on veut perdre un peu de poids (je parle bien de « un peu », genre 5kg, et pas d’un projet plus grand), il suffit de se mettre un coup de pied dans notre derrière mollasson pour aider.

Mais force était de constater, à ce moment là, que j’étais prise dans un tourbillon de vie « m’empêchant » de me coller sur une organisation alimentaire différente (à savoir, arrêter de commander des pizzas et des chicken butter parce que la plaque induction n’était toujours pas branchée).

Alors j’ai dit oui.
Et j’ai rêvé de perdre les 2premier kilos en une semaine. J’étais ultra motivée, j’y croyais. Forcément.

J’ai reçu un énorme carton et première surprise (je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre), j’ai constaté que TOUS les repas, sur une semaine, étaient intégrés dans la boite.
Va pour les plats préparés. Va pour les barres céréales-chocolat et va pour les sachets de riz pilaf aussi.

J’ai posté une photo sur instagram, et vous avez été plusieurs à me demander mon retour, une fois la semaine terminée.

Capture d’écran 2016-07-02 à 16.21.11

Mon retour est le suivant :

Les plats ne sont pas « si » mauvais pour des plats préparés (mais je me suis interdit de manger à même le plat en plastique, ça donnait l’impression d’avaler du blédina des enfants.
C’est relevé, et même si, bien évidemment, leur penne sauce tomate-basilic ne valent pas les miennes (rapport aux 8l d’huile d’olive certainement), ça passe pas mal.
Les barres chocolat-céréales ne sont pas dégueu, mais bon, hein, ça manque de sucre (bah oui, c’est le concept, je sais, mais moi J’AIME CA LE SUCRE)
Ne digérant pas vraiment le lait, je n’ai pas testé les boissons chocolatées.
Le muesli chocolat est pas mal. Mais voilà, je ne déjeune pas le matin. le matin, depuis la naissance de Clapiotte, j’ai la nausée, je peux rien avaler, à part un café.

Et Ca s’est passé comment ?

Mal.
Parce que je ne sais PAS manger comme cela. Parce que ma vie ne me le permet pas vraiment, surtout. Je mange trop souvent à l’extérieur, je saute le repas du matin, je ne goute jamais sauf cas exceptionnels…
Je n’ai pas tenu plus de 2 jours. Pas par manque de motivation, mais parce que ce n’est pas compatible avec ma vie. Même en essayant. Il y a les séminaires, les réunions, les soirées organisées pour le boulot et l’Euro 2016, aussi, d’ailleurs, pour être tout à fait honnête. Des tas de « points noirs » où on grignotte un peu ci, un peu ça, où on saute un repas en se rattrapant sur le suivant. Impossible. A moins d’être en vacances (et de m’attacher les mains sur une terrasse à l’heure de l’apéro), je ne vois pas comment j’arriverais à tenir.
Je ne perds pas espoir cependant.
Je compte bien retenter l’expérience malgré tout puisqu’il me reste quantité de plats auxquels je n’ai pas touché.

Et j’en pense quoi, à part ça ?
Bah que ce n’est pas bête du tout comme principe, rapport à la facilité. Tout est prêt, y’a plus qu’à faire chauffer. Pas de question à se poser, de calorie à compter, qu’à se laisser porter et à juste veiller à ne pas « craquer ».
Ceci étant, malgré mon échec cuisant, j’ai appris une chose TRES importante : je mange trop.
Quand j’ai versé les plats dans mon assiette, j’ai ri de la petite quantité que cela représentait.
J’ai pris mon temps pour les manger, du coup. Autant de temps que si j’avais avalé le double en quantité.
Et je n’avais plus faim. Jusqu’au soir. Ca me contentait très bien au final.

Je pense donc que c’est une bonne étape pour tous les gros fainéants afin de remettre un peu les choses dans l’ordre, à commencer par un ré-équilibrage des quantités.
Le prix reste quand même assez élevé, surtout si on ne part que sur une semaine, du coup, faut vraiment pas avoir une vie aussi désorganisée que la mienne, ce serait dommage.

D’ailleurs, tu sais quoi, sur la semaine qui était sensée être dédiée à cette formule, et malgré les 2 jours seulement, j’ai perdu 1,5kilo. Juste parce que j’ai quand même limité les quantité.

Je vous dirai si j’arrive à finir le programme et ce que ça a donné au final, et je vais essayer, en attendant, de ne pas me resservir et à faire un peu de sport, aussi (mais il fait vachement chaud quand même non ?)(<– tu vois, je suis trop forte en excuse).

Mes cuisses, ma cellulite et mes 57,5kg vous remercions pour votre attention et vous souhaitons un très joli été dans vos maillots de bain, quel que soit leur taille (perso, je vais en racheter un, en fait, sans quoi je vais ressembler à un saucisson)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

One comment

  1. Anne says:

    Merci. Merci de me parler, de me faire sourire quand ça ne va pas.
    Car, quand j’ai un coup de mou, je vais sur ton blog, au lieu d’aller direct dans une boulangerie et de foutre en l’air mon régime! Et cela va de suite mieux!
    Continue…
    Et pour le régime /rééquilibrage alimentaire /sport, et bien, tu as déjà découvert que tu mangeais trop. C’est déjà une prise de conscience ; )

Laisser un commentaire