Le Classe / pas Classe de la reprise d’un boulot salarié

Ça fait bien longtemps que je n’ai pas fait de Classe / pas Classe mais pour le coup, ce sujet s’y prête tellement que je saute donc sur l’occasion pour m’y coller !

Pour un tas de raisons et d’une multitude d’opportunités de la vie, je suis devenue freelance.

J’ai donc quitté mon job salarié dans lequel je m’épanouissais peu pour tenter d’être heureuse.
Le truc, c’est que ça tombe pas mal que l’argent ne fasse pas le bonheur, parce que certes, j’arrive aujourd’hui à payer mes factures et mon loyer (et même ma bouffe), mais là par exemple, avec tous les travaux qu’on doit faire dans notre futur appart, ça devient vite limité au niveau de mes capacités.

DONC, j’ai trouvé un job salarié pour quelques mois qui couvrira ces frais.
Un job tout nouveau à mi-temps qui me permet de continuer un peu de freelance à côté.

Et autant passer de salarié à freelance demande un temps d’adaptation et d’organisation, autant l’inverse est ENCORE plus vrai.

tax-468440_960_720

Classe : Avoir un salaire qui tombe chaque mois, à heure fixe.
Pas Classe : Rien.

Classe : Avoir des collègues et ne plus parler seule quand j’ai subitement quelque chose à dire.
Pas Classe : Avoir l’habitude d’être seule et avoir des collègues qui me parlent quand ils ont subitement quelque chose à dire.

Classe : Rencontrer des tas de gens d’univers et de statuts différents.
Pas Classe : Ne plus avoir l’habitude de la hiérarchie et traiter tout le monde comme des gens normaux. Même si ils sont presque Maître du monde.

Classe : Pouvoir aider des gens dans leurs projets.
Pas Classe : Qu’ils m’appellent « Madame » quand j’avais l’habitude qu’on m’appelle « Cranemou », finalement.

Classe : Avoir de vrais horaires
Pas classe : Être obligée de me lever tous les matins, du coup.

Classe : Avoir des vacances et des jours fériés
Pas classe : Savoir qu’on va les utiliser pour continuer à bosser le freelance quand même.

Classe : Avoir un vrai bureau et une vraie chaise de bureau.
Pas classe : Mais pas de canapé. Ni de plaid.

Classe : Se demander « comment je m’habille demain ? » et trouver ça chouette.
Pas classe : S’habiller, donc, sans l’option « ranafout je reste en pyjama »

Classe : Manger avec des collègues à midi.
Pas classe : Ils mangent pas des céréales au dessus de leur clavier visiblement.

Classe : Le plateau repas de la cantine à 2,50 euros.
Pas classe : Le plateau repas de la cantine, même à 2,50 euros.

Classe : Avoir le droit de mettre des baskets quand même.
Pas classe : MAIS PAS EN CHAUSSETTES ON A DIT !

Capture d’écran 2016-03-15 à 12.47.02

Classe : Apprendre qu’on va aussi participer au séminaire et trouver que ça fait bien genre de dire à sa mère « je vais participer à un séminaire » quand même.
Pas Classe : à la Tour du Pin.

Classe : Continuer à avoir une vie sociale quand je veux.
Pas classe : En fait c’était pas une bonne idée de sortir en début de semaine. Nan. Vraiment.

Classe : Apprendre plein de trucs nouveaux.
Pas classe : avoir un peu peur de se planter quand même.

 

Allez, dites moi que c’est quand même classe de cumuler deux boulots, hein, hein ? Je vais y arriver. Même si ils continuent à m’appeler Madame !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

10 comments

  1. Claire says:

    En tant que freelance, j’ai oublié que le commun des mortels ne mange pas au dessus du clavier. Excellente remarque !

  2. Melvin says:

    Hahaha je connais trop ça aussi ;) Tu étais en total-free depuis combien combien d’années ?

    11 ans ici et aujourd’hui 40/60 salarié / indépendant et j’avoue sans honte que je ne trouve QUE des avantages à la partie salariée (mais avec un très bon taux horaire).

    Avoir des horaires fixes, c’est aussi RENTRER à heure fixe. Mais malheureusement ma partie free se gère l’après midi, si l’opportunité se présente, j’avoue que je finirais bien de sauter de l’autre côté du tunnel à 100% …

    Attend de découvrir le moment ou tu vas être en congés PAYÉS et que tu vas décider de te faire une journée pyjama ranafout à bouffer des céréales en regardant netflix et te dire que ce qui a changé, c’est que tu es payée pour le faire ^_^

  3. cleopat says:

    Tu es tellement dynamique, qu’il est évident que tu vas y arriver!
    ET en plus je suis certaine que tu vas leur apporter, en dehors de tes capacités dans le job, une sacrée dose de joie de vivre, et d’humour ;)

  4. Sab says:

    Très classe: cumuler les 2 jobs avec le sourire et l’humour qui te caractérisent et pouvoir s’adapter aux deux mondes d’une heure à l’autre… non vraiment chapeau « Madame Cranemou » ;-)

  5. Sofinet says:

    Hiiiii, La Tour du Pin… toute mon enfance, !mon primaire, mon collège, mon lycée, …
    J’en suis bien loin aujourd’hui mais j’en reste hyper nostalgique !!!

Laisser un commentaire