Ce matin va être une pure soirée

Il y a quelque chose que je voulais te raconter depuis longtemps.
BIzarrement, je n’ai jamais pris le temps.
Et pourtant, je t’en raconte des trucs de ma vie… Alors voilà, je vais poser ça là, ce sera pour la petite histoire de début de semaine.
Si tu veux bien, mettons nous en situation et rentrons dans mon intimité la plus totale : un matin chez Cranemou.

 

Le matin, mon réveil sonne à 7h15.

sleeping lit fatigue

Trop fort, toujours trop fort. Je déteste les réveils. Avant, j’avais un simulateur d’aube et je me réveillais en douceur, c’était génial, j’étais belle et fraiche, mais cette petite merveille est restée avec mes innombrables affaires dans mon autre vie d’avant.
Aujourd’hui, je me réveille avec mon téléphone.

A 7h15.
Avec une musique ignoble.
A 7h21, il re-sonne.
6 minutes qui me permettent d’émerger à peu presque.


J’en rajoute deux en checkant mes mails, luminosité à fond, histoire de voir que c’est bon, j’ai bien reçu ma newletter de La Redoute quotidienne (on sait jamais, faudrait pas que mes rituels implosent sans prévenir).
Je me lève et vais dans la salle de bain voir ce qu’il reste de mon visage.
Je me suis démaquillée la veille mais je ressemble de nouveau à un panda. Je pense à ma taie d’oreiller que je dois laver. Plus tard.
Je suis froissée. Littéralement. On dirait que je viens de passer ma tête dans un sèche linge un peu.
J’ai l’épi qui se fait la malle aussi.

grey-crowned-crane-941961_960_720

Je vais faire griller du pain de mie, je prépare les tartines, je pose tout sur la table.
Je vais réveiller les greffons.
En général, N°1, a entendu mon réveil de l’angoisse et est déjà debout.
Je secoue doucement Clapiotte qui me demande si y’a école parce qu’elle a pas bien envie d’aller à l’école AH MAIS ON EST MARDI Y A PISCINE ARGHHHHH.
Elle me prend dans ses petits bras tout chauds et je suis mitigée entre profiter pleinement de ce moment et penser à ne pas trop approcher mon haleine de yack mort du matin trop près de son nez.
Elle part ensuite le long du couloir en tentant d’enlever ses cheveux de davnt son visage, un peu comme si elle essayait de passer à travers un rideau infini de poils.

Là, je prépare ses affaires. N°1 se débrouille seul en général. Du coup, je le retrouve tous les matins en jogging, et tous les matins je lui demande si vraiment, le jogging est nécessaire, parce que bon oui, ok, c’est pratique mais surtout c’est quand même bien moche.

Parfois j’ai gain de cause.

Parfois il part en jogging.

Je retrouve mes enfants à table le regard vide régulièrement. Avaler 2 tartines peut prendre, selon les jours, entre 5 et 25 minutes.

Là, je lance à l’assemblée, pas du tout concentrée : « Je vais prendre ma douche. Vous finissez de déjeuner, vous vous habillez et vous allez vous laver les dents »

Tous les matins.

TOUS.

En général, en sortant de ma douche, je retrouve Clapiotte avec une seule jambe dans son pantalon en train d’admirer un de ses orteils.
Je lui rappelle que SE DÉPÊCHER fait partie intégrante des matins d’école et que donc, son orteil sera toujours là le soir, donc, METS TES CHAUSSETTES et enfile ce pantalon bon sang !

Je lui laisse 3 minutes supplémentaires puis je l’appelle dans la salle de bain alors que je tente (en vain, hein, les pubs, c’est que du bullshit) de me donner un air d’Audrey Hepburn et que le mieux que je puisse faire, c’est de ressembler à Leon Zitrone.

C’est le moment de la coiffure de Clapiotte.
Clapiotte veut des tresses, Clapiotte voudrait 4 couettes, Clapiotte voudrait un truc qui ressemblerait à une coiffure de soir de gala, un peu.

marriage-999404_960_720
E.A.S.Y.

Clapiotte pense TOUS les matins que oui oui, j’ai 45 minutes à accorder à une coiffure qui ressemblera, au vue de mes compétences capillaires, à une grosse blague.

C’est entre deux « Aie ! Ca tire les ch’veux » que j’ai le droit en général à ma petite punchline matinale*.
Ce matin, on a parlé Jésus et croyances en Dieu, mais la semaine dernière, c’était plutôt la mort, ou encore mes grosses cuisses ou mes boutons sur la tronche.
C’est varié, c’est bien, et c’est toujours TELLEMENT sympathique à 8h10 ce genre de conversation.

8h10, c’est le moment où n°1 part pour l’école et où mon coeur de mère se sert très très fort parce que TU COMPRENDS il va traverser une rue. Donc TOUS les matins, je lui répète exactement les mêmes mots, exactement dans le même ordre, je fais exactement les mêmes choses, en me disant que comme ça, tout ira bien, comme la veille. (J’ai un côté névrosé très prononcé le matin)

La conversation et la coiffure de Clapiotte terminées, je l’envoie courir vers ses chaussures.

Parfois, elle les met.
Parfois, elle rêve encore : le jour où elle est restée bloquée façon bug en regardant sa chaussure et en me disant « je réfléchis pour savoir si mes bottes vont avec mes tresses » me reste en mémoire comme un mélange entre panique d’être en retard à cause d’une petite fille perchée et mignonitude absolue.

On part ensuite à l’école où parfois, j’ai le droit à quelques questions sur le pourquoi le premier homme sur Terre ou qu’est ce que je ferais si je devais habiter sur la Lune.
Et encore, j’habite à 100m de l’école….

Je la regarde s’éloigner dans les escaliers, cachée derrière son trop gros cartable.

Je rentre chez moi pour ranger les petits déjeuner laissés en vrac, ramasser les pyjamas envolés, frotter les traces de dentifrices et boire mon premier café de la journée.

J’ai l’impression de rentrer de soirée.

Capture d’écran 2016-03-15 à 12.47.02
Oui, j’assortis mes chaussettes à mon café, parfois. Tout à fait.

 

Il est 8h36.

Bonne journée !

 

*(si tu veux, je les recense sur la page FB du blog, un peu comme une compilation de mes meilleures matinées)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

5 comments

  1. Poulette Dodue says:

    Tu racontes vraiment si bien !!
    Il y a peu mon Rikiki m’a exposé au p’ti dèj ses théoris sur la drague…ça ma réveillé direct !
    Pour le jogging de N°1 garde espoir, la rentrée au collège à fait des miracles au Poulailler.

  2. Lisbei says:

    Hello m’dame !
    J’aime lire ta routine du matin … y’a des trucs qui ressemblent bien à ce qui se passe chez moi … genre la coiffure de mademoiselle … et hier, le Merlin qui me sort que bientôt, j’aurais deux filles à longs cheveux à coiffer, parce que c’est sûr que la Galinette, 18 mois, voudra garder ses cheveux longs aussi, dès qu’elle aura son mot à dire …
    Bises et bonne journée !
    PS : j’adore tes chaussettes, mon Merlin a le caleçon assorti …

Laisser un commentaire