Tu seras allergique, mon fils.

Vois tu, mes enfants ont beau donner au monde l’aperçu de ce qu’est la perfection (très modestement), je me dois en tant que mère objective avouer que tout de même, on a raté deux trois trucs au niveau des finitions.

Les genres de finitions sur lesquels, au départ, tu ne peux que parier, quand vient la grande loterie des gènes moisis.

Par exemple, moi, j’ai une très bonne vue, je n’ai côtoyé que deux fois l’ophtalmo dans ma vie (et ça tombe plutôt bien vu que j’ai une phobie des yeux et que les 2 fois je suis tombée dans les pommes). Bref, j’ai une vue de lynx niveau lunette de sniper.

Bah mes enfants (OUI, les deux !) ont pris la vue pourrie de leur père.

Autre exemple, leur père est plutôt pas mal au niveau de la dentition. Je te laisse deviner, N°1 (au moins) a choppé ma salive qui entartre en 1 mois ta dent qui n’a pourtant rien demandé (je coûte TRES cher en détartrage).

Et là, drame absolu, leur père ET moi même sommes tous les deux allergiques à un tas de trucs.

Genre les chats (je ne pourrai donc jamais avoir un Instagram de vraie blogueuse), les chiens (je ne pourrai jamais sortir sous la pluie et ruiner mon canapé juste après), les chevaux (bon, là, pour le coup, ça faisait gros dans le salon), mais aussi les graminées (oublie les fleurs quand tu viens à la maison), les pollens, les moisissures (je mange quand même du roquefort, c’est plus fort que moi)(et ça me gratte la langue après) et sûrement des tas de trucs que je découvrirai au fil de mes rencontres allergènes.

breaking bad combi jaune
A taaaaable !

Tu t’en doutes, plus le temps passe, plus on découvre des allergies à N°1…

Pour l’instant, Clapiotte est assez épargnée, pourtant, je viens de faire le test que propose l’Aptaclub avec son Allergie Tool et elle a de gros risques d’être allergique plus tard, d’autant qu’on cumule certaines allergies identiques avec son papa….

Pas de bol, mais bon, je me dis qu’ils ne pouvaient non plus être absolument parfaits, ça aurait été louche…

Si je m’étais penchée un peu plus sur la question, m’étais renseignée (car j’avoue que ça ne m’a pas vraiment traversé l’esprit à l’époque), j’aurai été ravie de lire ce genre d’article pour savoir comment réduire les risques d’allergie

Bon, ok, même sans ça, on n’était tout de même pas assez fou pour faire un tripot fumeur dans leur chambre, mais par exemple, j’aurai bien aimé savoir qu’il existait certains laits spéciaux et hypoallergéniques qui prévenaient les allergies (si l’enfant est prédisposé).

Maintenant, sans avoir réellement pu prévenir, bah je retrouve avec 2 rendez vous chez l’allergologue à prendre pour les greffons parce qu’ils enchainent un peu trop au niveau ORL depuis quelques temps, et que le doc commence a avoir des doutes.

TU M’ÉTONNES ! Dès qu’il regarde mon propre dossier, j’ai l’impression qu’il pleure des larmes de sang.

Là où je me félicite, c’est d’avoir rencontré mon chéri APRÈS avoir décidé que j’avais mon quota d’enfants.

Parce que mon poilu, il est allergique au soja, aux carottes, aux pommes et à TOUS les fruits à coques.

Je suis RA-VIE !

rhinite-fotolia_8057089_pollen
-gratte-gratte-gratte-

Cet article a été écrit en collaboration avec la marque, cependant tous les mots présents dans l’article sont les miens.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

One comment

  1. Okita says:

    Les laits HA n’ont aucun effet démontré.Il n’y a que l’allaitement avec une diversification progressive associée qui montre des effets à long terme sur la prévention des allergies.

Laisser un commentaire