Sortir la tête de l’eau en fin de semaine. Enfin !

J’avoue tout, depuis un peu plus de 15 jours, je suis comme enfermée dans une sorte de bulle où, visiblement, l’inspiration n’est pas admise à l’entrée. Du coup, certes, j’en profite pour vous faire des retours de tests pour inspirer une peu vos Noël, mais tout de même, j’aurai tellement voulu vous raconter plein de trucs drôles, plein de choses un peu futiles qui vous auraient mis un peu de baume au cœur…
Pourtant, j’ai éteint la télé, je fais comme si les infos n’existaient pas… Comme si…
Mais c’est pas facile facile de redevenir léger, en vrai.

Pourtant, je devrais vous raconter que je suis allée à Paris en fin de semaine dernière. Que je suis descendue à République et que j’ai pris une bouffée d’émotions, alors même que quelques jours avant, je me rendais compte à quel point ce petit voyage parisien me terrorisait.
Ce truc de remonter sur le cheval alors qu’on vient de se casser la gueule, c’est pas si con, finalement.

street art paris

A Paris, j’ai vu des copains de collège, j’ai dormi chez des fous encore pire que moi question Lego et collections immatures, et c’était bien trop court.
J’ai bu des cafés avec E-zabel et Claire parce qu’on se connait vraiment bien, même de loin.
J’ai rigolé avec des papas chauves et des papas tatoués que je ne vois pas assez souvent et pourtant j’aimerai tant.
J’ai admiré Zaza pour la première fois en chair, en os et en timidité.
J’ai rencontré une mère cruelle douce et drôle.
J’ai aussi croisé des kopines qui s’avèrent être mes voisines à 4 numéros près.
J’ai passé le reste de mon temps avec une wondermum avec qui on peut parler d’herpès en passant devant des caméras de France 3 sans que ça pose problème, une buveuse du mojitos se rabattant sur du champagne et une maman débordée rock’n roll qui m’a nourri de nounours en guimauve.
J’ai même fait des grimaces avec une autre mère débordée et une magasaly encapée.
Je dois oublier plein de gens avec qui j’ai bien ri aussi, je le sais.
Mais le principal c’est bien de s’être marré je crois.

efluent4

J’ai tellement ri, que j’en ai oublié d’aller voir ce que ce 4ème salon « efluent » proposait. S’il y avait eu des votes, j’aurai certainement été élue plus mauvaise blogueuse de ce salon, en fait.
D’ailleurs, c’est simple, dans le flot de photos que vous trouverez sous le hashtag #efluent4, la seule mienne représente le carrelage des toilettes du Carreau du Temple. Autant dire que j’étais loin d’être dans le trip blogueuse à cet instant précis.

carrelage
Vl’a la blogueuse donc….

Après, je suis montée dans mon train, tard.
Il a pas démarré, parce que, apparemment, le chauffeur avait décidé qu’il ne voulait pas écraser la personne qui avait eu l’idée glorieuse de se cacher dessous. Alors il a fallu faire sortir cette personne, qui, visiblement, en plus de respirer l’intelligence, était elle aussi assez influente pour emmener avec elle un pote. Qu’il a fallu sortir aussi, donc. Toujours cette volonté de ne blesser personne, que ce conducteur était sage !
Sérieux, les gens, ce genre d’idée en période d’état d’urgence, j’ai beau avoir mon spectre de l’humour hyper élargi, là, j’ai pas bien pigé.

Je suis donc rentrée chez moi TRES tard. Et TRES fatiguée. Voire un poil énervée, mais c’était sans compter sur les textos de mes nouvelles copines me rappelant qu’on avait quand même passé une bien bonne journée.

Du coup, on a passé un week end hyper pépère à deux, en mode couette et grasses matinées.

Dimanche je me suis rappelée qu’on avait dit qu’on irait récupérer le sapin de Noël qu’on stocke chez mes parents.
Vers 18h.
Parce que traverser Lyon à cette heure là, un dimanche, c’est au moins une aussi bonne idée que de se cacher sous un train.
Mais bon, quand même, on va être en décembre, là, faut se bouger. Alors on est parti.
Arrivés au sous-sol, j’ai remarqué que le sapin et les décos de Noël n’étaient pas là.

Rapport qu’ils sont dans ma cave, en fait. Au fond. Sous 120 cartons.

Je pense que mon chéri-que-j’aime-vraiment-d’amour-il-est-si-gentil-et-patient-et-cool-et-beau-et-fort-et-grand-CSB a failli m’étrangler.

Heureusement il a des petits doigts qui font pas le tour de mon cou. (pardon chéri-que-j’aime-vraiment-d’amour-tu-es-si-gentil-et-patient-et-cool-et-beau-et-fort-et-grand-CTB).

Tu vois, je devrais vous raconter tout ça…

Faut juste que mon inspiration reprenne le temps.
tatoo lapin alice white rabbit

(ce tatouage n’aura jamais été plus symbolique)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

19 comments

  1. Carole M says:

    @sabine, ne pose pas la question malheureuse !!!

    c’est Comme Sa B*** (pénis dans un autre vocabulaire)

    là j’ai ri ! merci Cranemou !!!

  2. magasaly says:

    que dire de plus? cette journée était parfaite, une bulle d’oxygène, un bon snif de bonheur…elle tombait comme il fallait pour moi aussi, pour sortir un peu la tête de l’eau et se remettre un peu en selle…
    je suis ravie de t’avoir croisé…il s’en est fallut de peu que je te loupe ;-) et d’avoir bravé ma timidité pour oser venir te voir (le champagne m’a aidé je pense lol)
    t’es top, t’es pétillante, t’es joyeuse, t’es souriante : t’es toi!!!

    je te kiffe encore plus qu’avant!!!

    a très vite ici, gros bisous

    <3

    • cranemou says:

      pareil… je suis déjà assez étonnée d’avoir vu quelques têtes connues quand meme (puis on a dit avec choco qu’on se ferait une soirée blogo-lyonnaises bientot, il FAUT)

  3. cynthia says:

    Ne déconne pas. Tu étais au salon, plein de gens t’ont vue, tu as montré ton badge en disant des trucs abominables, et quand les gens étaient dubitatifs tu as montré ta carte de visite.

    Tu as fait des trucs de fou, plein de photos le prouvent. Mais je prépare le dossier et je reviens.

    (il parait que tu es plus rousse que sur tes photos de profil, d’ailleurs.)

  4. Snoph says:

    Tu n’es pas seule à avoir du mal à sortir la tête de l’eau. Moi j’ai beaucoup de mal, plus que ce que je pensais. Prends ton temps…

    PS : le lien pour la 2ème « mère débordée » ne fonctionne pas (oui j’ai tout testé pour voir si je les connaissais tous^^)

  5. MèreCruelle says:

    J’ai adoré cette rencontre franchement trop courte! Et tu as raté la discussion sur les mug qui t’aurais plu! Sisisissi… Demande à Isa!

Laisser un commentaire