Week end à Londres avec un enfant : on fait quoi ?

(Comment ça je suis longue entre deux articles ? Pas du tout, les enfants ne me mangent pas le peu de temps que j’ai en cette première semaine de vacances….)

Alors on en est là, Londres et ses plus ou moins bons plans, c’était dans le dernier billet.
Aujourd’hui, je vais vous raconter ce qu’on a fait, concrètement, durant ces 4 jours.

Nous sommes arrivés, avec N°1, 10 ans au compteur, le vendredi 13h et sommes repartis le lundi par l’avion de 15h (ce qui a réduit notre journée considérablement car en réalité, nous avons quitté Londres vers midi et demi pour être à l’heure à l’aéroport)(et acheter 3 milliards de chocolats format famille gourmande au duty free).

Vendredi :

On a commencé par trouver notre hôtel à Paddington pour y poser nos valises et sommes repartis directement. Pas de temps à perdre, on était plus qu’excité et le grand soleil avait fini de nous motiver.
Après un arrêt dans un pub pour un fish & chips pour une immersion immédiate, on a filé sur Piccadily Circus et alentours.
On a enchainé les grands axes (piccadilly, oxford circus et Regent’s street) en passant bien évidemment par Hamley’s, le fameux magasins de jouets sur 90 étages (au moins) avec des vendeurs de partout qui font des démonstrations de maboules. Avec un enfant (mais sans aussi), c’est un peu le passage obligatoire à Londres pour constater de la folie qui règne dans le coin. Après avoir testé tous les jeux possibles et rêvé devant les Lego géants en faisant les gros touristes, on a poussé vers la fameuse boutique M&m’s où on n’a rien acheté (SI, c’est possible) mais où on a bien halluciné du concept des murs colorés et du monde que ça pouvait drainer. Au passage, j’ai fait un crochet chez Uniqlo pour acheter un gros sweat doublé à N°1 vu que moi, je pars à Londres en oubliant qu’il y fait quand même quelques degrés de moins (même avec le soleil).

m&m's shop london

Hamleys london

Ça aura été les 3 seules boutiques du week end. Convaincre un enfant de 10 ans de se taper des heures de shopping, j’avais renoncé avant même de partir.
On a ensuite poussé la balade jusqu’au National Gallery (où je me suis abstenue de monter sur un lion pour la 1ere fois de ma vie, notez comme je grandis) où on a fait une pose au soleil pour boire un verre avec vue sur l’esplanade. Puis Trafalgar Square. On a longé WhiteHall Parliament street pour rejoindre Westminster en passant évidemment par le « Horse Guards ». Coup de bol, on a eu droit au petit tour d’un garde jusque devant l’entrée. on a refait les gros touriste en faisant des photos avec lui. C’était le premier jour on a le droit !
Le soleil commençait à se coucher quand on est arrivé à Westminster. On s’est pâmé devant les couleurs que cela donnait à Big Ben et on a pris 63 000 photos pour la peine. Comme on n’était « à peine » fatigué, on a traversé le pont de Westminster pour faire coucou à London Eye de plus près.
C’est à peu près à ce moment là que nos pieds ont décidé de faire grève.
On a donc rebroussé chemin jusqu’à l’hôtel pour manger dans le coin et se coucher comme des grosses loques lessivés mais heureux.

piccadilly trafalgar square london

people in London
Et puis les gens…

westminster big ben london

Samedi.

Samedi a été un peu particulier, parce qu’on devait aller voir Harry Potter, avec un rendez-vous aux aurores à Baker street, mais suite à un truc que j’ai pas très bien pigé, on m’a plutôt demandé de revenir le lendemain à midi. ce qui, sur le coup, te fout un peu les boules de t’être levée à 6h du mat, mais finalement, la journée fût plus que profitable.
On s’est tranquillement installé dans un café pour déjeuner et on a revu notre planning.
Ce jour là, on a fait… tout (ou presque).
De Camden à Brick Lane en passant par Hyde Park, Covent Garden, Greenwich et Tower Bridge , on peut dire qu’on a rentabilisé (ou dire qu’on est taré, aussi)
On a commencé par Camden Town. De bon matin, c’est très calme. Alors, certes, on n’a pas eu le droit de se baffrer au marché de Camden lock, mais la visite restait sympa, et j’adore toujours autant ce quartier, plein de couleurs, de gens bizarres et de trésors cachés. Le temps étant toujours magnifique, on a pu prolongé notre balade via le canal (Regent’s canal) un bon moment, en profitant du calme.

Camden Town

On a ensuite filé sur Covent Garden, mais N°1 n’a pas vraiment apprécier le côté girly de la chose, mis à part les spectacles de rue et l’expo temporaire de plusieurs dizaines de « Shaun le mouton » décorés par différents artistes, le tour fût de courte durée.

Covent garden balloons petillon design london
Pourtant Covent Garden avait de la gueule ce jour là, décoré par Charles Pétillon pour la Design London Week…

Il faut dire qu’il voulait plutôt aller vite voir Brick Lane. J’avais un peu peur de lui avoir survendu le concept car je connaissais le quartier plutôt de nuit et qu’il m’avait vraiment plu… mais en journée, aucune idée de ce que ça allait donner (ceci dit, je ne l’aurai pas emmené le soir hein, vue l’ambiance).
On a mangé là bas directement et on a avalé des kilomètres de murs pour admirer les streetartists. On en a vu en plein travail, on a vu des fresques dingues, on a décollé des stickers en guise de souvenir et on a voulu dépenser plein d’argent qu’on n’avait pas dans les boutiques vintage. C’était dingue.

Brick lane streetart london

streetart londres bricklane

On a ensuite filé sur Buckingham Palace faire coucou à la reine (en y allant, on a croisé un régiment de gardes à cheval, pour le plus grand plaisir de N°1… Et à ma grande surprise) puis direction Hyde Park où on a passé un certain temps à chasser les écureuils.

Hyde park squirell buckingham guards london

On a finalement décidé de partir sur Greenwich, où nous sommes arrivés trop tard pour visiter le musée (ce qui est bien dommage, parce que j’en garde un très chouette souvenir). Faut dire qu’on a bien galéré pour y aller, parce qu’autant j’ai bien maitriser les lignes de bus en général, autant pour Greenwich j’ai trouvé ça hyper merdique. On a quand même pu admirer la vue depuis là haut et marcher sur le méridien. Et sachez que visiblement, c’est pas rien, pour un gamin de cet âge, de franchir « la ligne du temps ».

greenwich meridian london

Une fois redescendu, on a sauté dans un bus qui nous a fait traverser de vrais taudis, on a sauté dans la première bouche de métro qu’on a trouvé et on est allé voir le soleil finir de se coucher sur London Bridge et Tower Bridge en longeant la Tamise illuminée.

tower bridge londres

On a traversé l’un puis l’autre et on a tenté de chopper un ultime bus qui nous ramenerait à l’hôtel.
Alors, pour être tout à fait honnête, je ne sais absolument pas comment on a pu faire rentrer tout ça dans une seule journée, mais à 21h30, on ronflait bien en tout cas.

Dimanche.

Je vous rappelle donc qu’on avait Harry Potter à midi (j’en parle dans l’article précédent) et que le petit sorcier allait nous prendre toute l’après midi. On a donc opté pour un tour sur Portobello Road et un petit déj à Notting Hill avec visites des boutiques de brocanteurs où on a trouvé des petites merveilles en terme de bouquins.
On s’est rendu ensuite tranquillement à Baker Street pour saluer Sherlock Holmes et nous sommes montés dans notre navette pour voir Harry.

portobello notting hill londres
baker street sherlock

Lundi.

Il ne nous restait que la matinée et j’avoue que vu ce qu’on avait déjà fait, j’étais un peu à cours d’idée. C’était sans compter sur le nombre de musées sur place.
Vous notez que je n’en avais pas fait jusque là. Simplement parce que, pour la première fois de ma vie, il a fait soleil tout au long de ce week end prolongé et que voir Londres ainsi n’est pas donné à tout le monde. J’ai donc préféré opter pour de la visite de ville pure, laissant les musées aux prochaines escapades de N°1… Il aura le temps d’y retourner.
Donc, musée. Musée des sciences pour être précise. Juste avant que ça ouvre, on est allé redire bonjour aux écureuils dans Hyde Park, juste devant le Albert Memorial (beaucoup moins d’écureuils le matin sous la rosée, pour info). On a aussi un peu bloqué sur le Royal Albert Hall quand même, parce que… il se pose là celui là dans le genre !

albert memorial hyde park
Coucou les gros touristes !

Concernant le musée des sciences, j’avoue que je regrette un chouille mon choix (c’était ça ou le Natural History Museum). C’est un musée hyper sympa sur toute les parties interactives. N°1 s’est réellement éclaté on a pu faire milles expériences (genre, on a écouté de la musique avec nos dents tu vois), mais j’avais oublié que la partie expo était pas franchement intéressante pour les mômes (du coup on l’a passée à toute vitesse).
On a réussi à se perdre quand on cherchait le vestiaires où on avait laissé nos sacs à dos (genre VRAIMENT on était perdu, j’ai dû demandé 3 fois mon chemin, je comprenais plus rien).
Et voilà, on était sur la ligne de métro nous ramenant à l’aéroport.

C’était terminé.
Nos pieds nous ont remercié d’en rester là, et j’ai ramené un N°1 plus qu’enchanté de son séjour.
Et pour le top 3 d’un enfant de 10 ans à Londres, les gagnants sont :
– Harry Potter
– Les écureuils de Hyde Park
– Brick Lane
Mais globalement, à part Covent Garden, il a kiffé et validé son premier vrai voyage !

sunset plane

Et la petite carte qui va bien avec c’est là :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

5 comments

  1. Léonie Canot says:

    Comment ça c’est merdique pour aller à Greenwich ? Vous n’avez pas pris le DLR le petit métro aérien ? Tssstssss il traverse tout canard wharf c’est sympa. La prochaine fois, vaut mieux que tu m’emmenes en fait ;)

  2. Jessica says:

    Magnifiques photos ! Après l’île Maurice, Londres est l’une des destinations que j’ai mis dans la première liste des endroits que je voyagerais quand le bon moment viendra. Sinon, j’espère bien que je m’amuserais beaucoup autant que vous quand j’arriverais là-bas.

Laisser un commentaire