Week end à Londres avec un enfant (et Harry Potter, aussi, un peu) : l’organisation et les bons plans

En bonne mère que je suis, j’ai fait rater l’école à N°1 dès la troisième semaine de rentrée. Mais c’était pour la bonne cause : un week end à Londres, featuring une visite des Warner Bros Studio pour voir de plus près Harry Potter… Je vous avoue que faire Londres avec un enfant de 10 ans, j’appréhendais un peu, parce que je n’avais pas trop envisagé Londres sans participer aux afterwoks dans des pubs tous les soirs. Mais en fait, c’était carrément génial et pour la peine, voilà un « petit » résumé de notre périple de 4 jours (au passage, un gros merci aux Aéroports de Lyon et Lyon citycrunch qui nous ont permis de voyager sur British Airways, c’était bien cool)

 

D’abord, on s’est OR-GA-NI-SÉ :
Les transports :
J’ai acheté un plan (récent, les miens étaient un peu datés) et une Oyster Card chargée avec 30£ sur VisitBritain, le site de l’office du tourisme de Grande Bretagne. La Oyster Card m’a permis de voyager (principalement en bus, certes, c’est moins cher et bien plus sympa pour voir la ville) pendant ces 4 jours, sans avoir eu besoin de la recharger une seule fois (ils doit rester 2 ou 3 £ dessus). Les enfants de moins de 12 ans ne payent pas les transports en commun, ils passent avec nous par les portiques. GROS bon point, vu les dépenses dingues sur place, c’est toujours ça de pris (de pas dépensé en tout cas).
Faut juste s’y prendre à l’avance, ici, ça a mis bien 3 semaines à arriver chez moi (soit l’avant veille de mon départ, j’ai eu chaud !)

Le logement :
« Les Airbnb c’est ce qu’il y a de moins cher c’est top »…. Hum… J’ai pas vu de grosse différence avec les hôtels hors de prix à la nuit moi. Du coup, je me suis rabattue sur le Easy Hotel de Paddington (il y en a un à Victoria, aussi), très bien situé et desservi. En s’y prenant assez tôt et selon les dates, on peut payer 34£ la nuit pour celui de Paddington (35 pour celui de Victoria) ce qui est VRAIMENT bon marché pour Londres. Dormir à Londres pas cher, c’est un vrai luxe. Les hôtels Easy Hotel ne servent ni petit dej, donnent en général qu’une seule serviette, proposent de toutes petites chambres (si tu prends une chambre « handicapé, c’est un chouille plus grand, mais moins pratique pour la salle de bain) et sont pas terriblement bien isolés au niveau du bruit du voisinage MAIS c’est propre, on a des toilettes et une douche dans la chambre avec gel douche et shampooing et le personnel est super sympa et serviable (le monsieur m’a prêté un adaptateur et m’a présenté au type de la supérette d’à côté pour que je puisse en acheter un sans me faire arnaquer). (Oui, je suis organisée, mais j’avais pas pris le bon adaptateur, faut pas déconner).
A ce prix là, t’as pas le wifi hein, rêve pas. D’ailleurs ils font pas ta chambre non plus pendant ton séjour sache le.

Les « valises »
Sur 4 jours, pas besoin de partir avec 12 valises. On a pris chacun un sac à dos où j’ai soigneusement roulé fringues de rechanges, affaires de toilettes et une petite serviette en rab. Une bonne paire de baskets chacun un un seul jeans. pari risqué avec un enfant mais tant pis, je ne voulais pas être encombrée pour pouvoir me balader avec si besoin. et puis ca coute un peu moins cher, aussi, quand tu laisses un sac a dos aux vestiaires des musées plutôt qu’une valise ou deux !

Manger à Londres
J’avais souvenir que manger à Londres, c’était plutot abordable.
C’était surement parce que, seule, je vais plutôt manger sur le pouce ou dans des restos chinois ou indiens bon marché. Alors qu’avec un enfant de 10ans, t’as besoin de faire un peu des vraies pauses et que chinois/indiens, gustativement, ça passe encore moyen à cet âge.
Du coup, tu manges des burgers dans des fastfood (dans les 10-12£ à 2) et tu mixes avec des restos de chaines genre Garfunkel ou encore des Pubs, histoire que ta progéniture ne passe quand même pas à côté des traditions british, pour manger un fish & chips plus gros que lui (et le finir, si si, c’est possible) (compter dans les 15£ par personne).
Ne déjeunant pas le matin personnellement, on se faisait un café et lui un muffin-jus d’orange dans des cafés du coin pour pas très cher. Sauf une fois où j’ai voulu lui faire gouter un VRAI petit dej anglais avec les œufs et compagnie, qui a couté plus cher, évidemment, mais il a adoré (j’ai donc eu raison de lui offrir ça le dernier jour : MALYNX !)

manger londres
Plus grasse la vie !

La connexion
T’es blogueuse et t’as pas de réseau ? Non mais allo ! (comment ça cette blague est trop vieille ?).
Dès mon arrivée à Heathrow, j’ai trouvé un stand (Lebara dans mon cas) où une jeune femme m’a gentiment vendu une carte SIM avec 2Giga de Data (25£), ce qui m’a permis de pouvoir communiquer avec mes proches, de poster des photos qui foutaient la mort sur mon Instagram et SURTOUT d’avoir accès à Google Map en permanence. Un vrai investissement intelligent en quelque sorte !

Harry Potter au Warner Bros Studio
Et un rêve de réalisé pour N°1, un !
Alors que ce soit bien clair : ça coute UNE BLINDE de faire cette expo. Genre vraiment (168 euros à deux plus exactement. Oui oui, tu as bien lu). ET ça te prend une grosse demi journée. Compter 2h de bus aller, 2h retour. Oui oui tu as bien lu encore. Et 3h sur place environ (je pensais qu’on irait plus vite… mais en fait… non, on a bien rentabilisé les 3h, sans être lents en plus).
Et c’est bien Harry Potter ?
Pour le prix, j’aime autant te dire que tu sers un peu les fesses en arrivant et tu pries pour ne pas avoir investi dans un truc pourrave.
Mais en fait, c’était très chouette (bon, sincèrement, si t’es pas fan, garde tes sous hein).
D’abord, ton voyage en bus passe relativement vite avec, évidemment, Harry Potter en diffusion tout le long et un accueil plutôt sympa à l’entrée du bus. On te file tes places à ce moment là avec le créneau horaire que tu avais choisi sur internet (si jamais, sur Vente-privee, parfois, ils font des ventes, checker avant de commander sur le site officiel Warner Bros StudioTour est donc une bonne idée)
Sur place, tu fais un peu la queue à l’entrée, mais globalement ça va, c’est pas foufou non plus.
Il y a un vestiaire à l’entrée si jamais, et ils fournissent des « passeports » aux enfants (ou à toi, si vraiment t’es comme un dingue) avec une sorte de jeu de piste assez cool dedans (en anglais donc, par contre).
Tu rentres ensuite dans une salle de cinéma. Genre à 70 personnes environ, ce qui est parfait, parce que du coup, tu fais la visite avec « seulement » ces gens là, et ça permet de vraiment bien tout voir, de participer aux activités et de prendre des photos sans 110 clampins devant toi. Ça rend la visite hyper fluide et agréable, un des très bons points de l’organisation de cette expo.
Sur place… bah… Tu vois des tas de trucs des films : décors, effets spéciaux, explications, jeux interactifs, c’est l’éclate totale pendant 3h. Même qu’à un moment, tu crois que c’est fini… et non, en fait ça continue.
L’ambiance est très bon enfant, tout le monde est là parce qu’il kiffe, les gamins sont des gamins de fans trentenaires, c’est du grand n’imp au niveau des fringues des gens qui se croient à Hogwarts (Poudlard), tu montes dans le train en passant par la plateforme 9 ¾, tu fais du balai volant dans Londres, tu toques à la porte du N°4 de Private Drive, tu fais des selfies devant le miroir du Riséd (Mirror of Erised), tu conduis la bécane de Hagrid et tu bois de la Butterbeer (écœurant, une pour 4, c’est largement suffisant). BREF, on s’est marré et on a passé un super moment, hors du temps, avec plein de magie et des tas de souvenirs.

cranemou harry potter tour
Comment ça on a tous les deux 5 ans et demi ? Je comprends pas….

Du coup, je regrette pas du tout (et j’ai attendu pour en parler justement parce que je ne savais pas si, après coup, je n’allais pas regretter, malgré le bon moment. Et bien non, je ne regrette rien)
Petit bonus, après le petit brief dans la salle de ciné du début, tu te retrouves devant les portes du Grand Hall. Ils ont demandé si c’était l’anniversaire de quelqu’un, j’ai poussé N°1 à y aller (après tout, c’était le cadeau d’anniv de ses grands parents, hein, donc c’est pareil). Il a eu le GRAND privilège d’ouvrir la grande porte et de rentrer, seul, dans la grande salle, face aux professeurs de magie dans le fond, arpentant les pavés entre les tables des écoles. M.A.G.I.Q.U.E. (Merci Léonie pour l’info)

NB : prévois quelques livres supplémentaires (de toute façon, à ce stade, tu n’es plus à ça près) pour la boutique de souvenirs… dur de ne repartir sans rien !

harry potter tour cranemou

Voilà, voilà, ça, c’était pour les bons plans et la partie techniques et mon avis (certes très personnel) sur les Studio WarnerBros Harry Potter.
Le prochain billet sera donc consacré à… tout le reste (et y’a de quoi faire, crois moi !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

6 comments

  1. Léonie Canot says:

    Tant mieux si le coup de l’anniv’ marche encore et tant mieux s’il était tout seul à pousser la porte ! Je rigole parce que j’ai exactement la même photo avec Fine le nez dans la Bièraubeurre :)

  2. Céline G says:

    J’ai prévu le même voyage l’année prochaine pour les 10 ans de mon aîné! Et l’étape Harry Potter aussi…mais je savais pas que c’était si cher!

  3. Isabelle de Guinzan says:

    Ah je garde tes billets car Londres est ma ville coup de coeur, j’y ai vécu un an avec mon chéri et on essaye d’y retourner régulièrement, mais la prochaine fois ce sera avec notre baby boy donc :) Quel dommage les studios n’étaient pas encore ouverts quand j’y étais !

  4. TiKoala_ManonSourdeix says:

    Je trouve qu’un voyage entre mère et fils pour son anniversaire c’est vraiment vraiment une chouette idée.
    J’ai fait les studios HP l’an dernier avec mon mari. On est tous les 2 fans. On a bien aimé c’est sûr et on regrette pas mais on a trouvé que c’était cher pour ce que c’était dans le sens où il n’y avait aucune animation. On a fait le parcours, on a bien lu / regardé mais c’était pas intéractif. Or sur ce thème y’aurait sûrement plein de choses à faire je sais qu’on avait trouvé ça dommage !

    Et pour le bus, t’as du avoir plus de chance que nous parce qu’on avait un bus sans chauffage (c’était fin novembre…) avec des sièges en plastique hyper rigide (et froid donc) et pas de télé. Le trajet était TRES long !

Laisser un commentaire