Bouger en famille : le cas de la famille recomposée

Voyager, pour moi, n’a jamais posé de problème. je n’ai pas de voiture, mais quand on est tout seul ou à deux, ça se fait bien.
Bouger en famille, en revanche, là, on commence à devoir gérer les options possibles au mieux.

Et quand il s’agit de s’organiser des vacances en famille recomposée, alors, là, c’est challenge. Surtout la première fois en tout cas. Enfin, je dis ça parce que c’est la première fois, on en reparlera l’année prochaine, si je me sors déjà de cet été qui arrive à grands pas (trop grands, les pas, l’été, je te vois venir, et franchement, tu vas trop vite).

J’explique.

D’habitude, je pars avec mes greffons. On prend le train, le bus, le canadair, peu importe, et on file dans la maison de ma grand-mère pendant 15 jours. Maison qui s’avère être plutôt un genre de studio amélioré, précisons bien.

J’ai les 15 derniers jours d’aout avec les enfants. En juillet, on fait une semaine sur deux.

Et là, cette année, DRAME. Ivre de ma nouvelle vie-nouvel appart- nouveaux rythmes-nouveaux mugs à l’effigie de l’OM (on en reparlera oui), j’ai pas pensé au truc le plus évident du monde : qu’on synchronise nos agendas vacances (on avait déjà synchronisé les week end, on trouvait qu’on était hyper bon…).

Du coup, par la magie de la désorganisation la plus totale, on a seulement une semaine de vacances en mode « famille recomposée ».

Youpi.

Et pas fin aout, sinon ce serait trop facile niveau logement.

Du coup, on mate un peu ce qu’on pourrait faire, où on pourrait aller. Tout en payant pas trop cher non plus parce que BON, je suis blogueuse, et par la magie des rencontres, Cupidon n’a pas mis un riche héritier non plus sur ma route.

La solution qui pourrait se présenter à nous, la plus simple pour cette année, ce serait de tester le camping, en fait.

Sauf que voilà, hein, moi je suis une princesse, voyez-vous, et Clapiotte si elle dort à la belle étoile (ou presque), elle va ressembler à Coluche dans Bonzaï si les moustiques la repèrent.

Donc, camping, ok, mais camping un peu haut de gamme quand même.

On est venu me présenter les campings Yelloh! Village récemment et, bon, sur la brochure, ça a l’air franchement pas mal.

 Ils proposent des vacances à la mer, la montagne, la campagne sur plus de 65 destinations (ça laisse un peu de choix vu qu’en plus de pas être héritier, il craint le soleil de trop près)(bichette). Évidemment, sur place, c’est activités à gogo, infrastructures entretenues et la qualité environnementale est suffisamment mise en avant pour attiser ma curiosité.

Et puis j’ai vu des grands toboggans aussi sur les photos, et je dois bien dire que c’est le must pour occuper les enfants longtemps. TRES longtemps !
ET puis… il y a des CLUBS ENFANTS. Et ça c’est le pied quand même, hein, pour faire la sieste ou lire un bon livre tranquillou (genre).

 

Camping Les Bois de Chatelas - Bourdeaux (26) - YELLOH VILLAGE 2014

C’est trop choliiiiiii je sais je veux aller là bas !

Bref, ça a l’air pas mal du tout. Je ne sais pas si on choisira ce type de prestation au final, mais en revanche, si vous avez des expériences du genre à partager, je veux bien savoir si vous avez tester des campings dits « haut de gamme » vous aussi.

En attendant, je retourne vérifier une 54ème fois les dates exactes des vacances, hein, parce que je suis plus très sûre !

En partenariat avec Yelloh! Village

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

8 comments

  1. isa-monblogdemaman says:

    Alors, j’ai regardé Yelloh village pour la Dordogne parce que partir en famille décomposée c’est pas fun non plus et ce qui me fait hésiter c’est que ce sont des super grands campings. Donc je crois que je vais tenter le club classique (pas haut de gamme) qui s’apparente presque à du camping. Je suis en plein dedans.

  2. Carole M says:

    Mais avant toute chose, vous avez envie de quoi ? j’ai compris que Bichette ne pouvait s’exposer au soleil puissance 72, mais les greffons démultipliés ?
    Vous voulez les occuper et du temps pour vous (donc avec animateurs) ou alors famille famille à dont pendant une semaine sans s’égorger ?
    enfin, je dis ça, je dis rien, je connais de jolies plages au bord d’un lac alpin ….
    ;-)

  3. Ma petite Chanson Prénom says:

    Une expérience qu’on a trouvé extra, ce sont les cabanes dans les arbres. Mi-hôtel, mi-camping, en pleine nature.
    Je mets le lien en fin de commentaire (je ne sais pas si tu le laissera), mais question souvenir, c’est top. La chouette qui hulule en pleine nuit sur la branche à côté (ça fait un peu peur mais en fait c’est trop bien …), le panier du petit déjeuner livré au pied de l’arbre et qu’on remonte à la corde pour le déguster sur la terrasse suspendue …
    Un golf à perte de vue, de l’acrobranche, un centre aquatique, cheval, ballades en nature … à deux pas de Saint-Malo, de la mer.
    On y reviendra (et pourtant on habite juste à côté hihi).

    http://www.lesormes.com/fr/vacances-a-sejours/hebergements/atypique/cabanes-dans-les-arbres

    PS : non, je ne suis pas payé pour en faire la publicité, je ne connais pas ces gens personnellement … huhu

    Val

  4. KkhueteB says:

    J’ai bossé dans un camping Yelloh! pendant 3 saisons dans ma lointaine jeunesse :p
    Et je te le confirme ce sont de vrais petits paradis, tout y est ou presque pour que tu n’es pas à en sortir ;)

  5. Justine says:

    Bonjour,
    J’ai été dans ce genre de camping pendant des années avec mes grands-parents, et j’ai vraiment adoré. Y en a qui sont au bord de la mer avec un accès direct à la plage et c’est vraiment agréable, ado avec ma cousine on se gérait plus ou moins toute seule la seule contrainte étant d’être la à l’heure des repas. Apres le problème c’est le coté un peu camps de prisonnier, on finit par sortir de la que pour faire des courses ou les balades a vélo. Je pense que pour une semaine tranquille sans prise de tete c’est l’idéal.

  6. Maristochat Bellemam' says:

    Ahaha les familles recomposées ce n’est pas facile et je trouve également que le camping est une bonne solution pour que tout le monde y trouve son compte (sans que tu en aies un ou deux qui fasse la tête car c’est trop nul ici..). Nous, c’est comme cela qu’on fait (enfin on tente encore de régler le problème de la voiture car c’est aussi un problème de famille recomposée d’avoir une voiture suffisamment grande pour tout le monde!).

Laisser un commentaire