Les pieds dans le béton

Je voulais écrire quelque chose d’ultra léger, pour aujourd’hui.

Le lundi, on a souvent besoin de rire, et vous avez dû le comprendre, rire, c’est un peu mon truc.

Seulement voilà. Parfois, l’humeur n’y est pas. Parfois, l’idée même de rire de la vie ne fonctionne pas. Tu rates tes blagues en les forçant à la barre à mine, tu n’es plus drôle, tu boudes presque, tu oscilles entre la dépression et les larmes muettes.

Aujourd’hui, un peu comme hier, je suis envahie de cette humeur là.

Parce qu’on peut embellir la vie en tentant de faire sourire les autres, parfois, rien n’est suffisamment efficace pour te faire sourire toi.

J’ai besoin de ça pour avancer. Alors je n’avance plus. J’ai les pieds bétonnés. On dirait que j’attends juste qu’on me pousse dans le fleuve.

Mes dépressions, elles viennent comme elles repartent, sans prévenir, mais fugaces. Parce que je trouve la vie trop jolie pour la ternir, et que le gris, aussi à la mode qu’il soit, ne me va ni au teint, ni à l’humeur.

Je m’agace de tout, je ne supporte rien, ni personne. J’envoie bouler le monde en pensant qu’il est contre moi.

Je trouve que c’est dur, parce que c’est pas tous les jours facile, je trouve que ce n’est pas juste, parce que je ne suis pas d’accord. Je trouve que je suis mauvaise en tout, que je n’y arrive pas plus que je n’y arriverai. Tenir, garder la tête bien haute même si je ne suis pas grande, dire que ça va en cachant les larmes qui coulent en dedans. Tant que tout a ce petit goût salé ces derniers temps.

C’est pas facile facile de vous dire ça, mais en regardant bien, je ne le dis à personne, alors autant le dire à tout le monde.

Ici, on rigole, on pousse des coups de gueule, parfois on se souvient avec nostalgie et la larme à l’œil mais rarement on se laisse aller à étaler ses états d’âmes. Mais il faut un peu que je vous montre ce qu’il y a derrière la vitrine pour que vous compreniez que je ne suis pas que de pierres et de rigolade.

Récemment, on m’a rempli de plein de doutes, de trouilles et de rancœur.

Et ce matin, cette pute de roulette russe est tombée sur un des êtres qui m’est le plus cher.

Alors je reste encore un peu les pieds dans le béton. Que personne ne me pousse, je vais arriver à sortir de là quitte à abandonner mes baskets.

Juste le temps de cracher tout ce que je pense du destin quand il n’est pas joli.

 

IMG_20140824_193324
Ca n’a rien à voir, mais fallait que j’illustre avec moins plombant quand même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

60 comments

  1. mmembis says:

    Les dernières semaines ne nous ont pas gâté non plus. J’aime beaucoup ta phrase « je n’en parle à personne alors autant le dire à tout le monde », tu es sur la bonne voie !

  2. Anbalice says:

    J’y étais il y a peu. Et ça peut revenir à tout moment. Le blues, les dépressions doivent se vivre. Je me reconnais en toi. Je suis la fille qui sourit, qui blague mais pas aussi bien que toi. Mais quand on ne peut plus…Je te souhaite d’avoir autour de toi des gens qui comptent, des gens qui soutiennent. Et je t’embrasse.

  3. Egali-mère says:

    Le mois de septembre avait déjà apporté un lot de mauvaises nouvelles, octobre prend le même chemin. Que dire sinon que la vie est faite de moments merveilleux et d’autres tellement tristes qu’ils ne donnent plus envie d’avancer. Mais relever la tête, regarder autours de soi, surprendre le rire de son enfant, se pencher sur les petits bonheurs du quotidien, même si cela relève de l’exploit à certains moments, permet d’avancer sur le chemin de la vie…
    Bon courage Cranemou et Fabienne !

  4. moune kuleboine says:

    J’ai juste envie de te faire un gros câlin/bisous guerriseur … reste dans le béton tant que tu en ressent le besoin mais n’oublie pas d’en sortir !

  5. LudiM says:

    On n’est pas là que pour rire, tu sais…
    C’est vrai qu’on ne peut pas faire grand chose, juste t’envoyer de bonnes ondes derrière l’écran (je fais un cœur avec les mains, tu le vois?) <3

  6. Melvin says:

    Coucou toi,

    On devait avoir le même numéro gagnant ce week-end, je ne peut que trop comprendre ton état d’esprit et surtout savoir à quel point aucun mot ne pourra vraiment te remonter le moral, pas tout de suite.

    Prends soin de toi, laisse toi bien entourer de tes proches, repousse les mauvaises idées, les mauvaises pensées, mais pas eux.

    Bisous, avec la hâte de vous retrouver, ton sourire, ton humour moisi et toi !

  7. chocoladdict says:

    je comprends sauf que je n’ose rien écrire dessus (bon en même temps d’habitude je suis pas hilarante non plus )..si tu veux aller noyer ça dans …un thé fais moi signe )

  8. Ju says:

    Mince alors. …
    Meme dans un article si touchant tu arrives à me faire sourire….
    Oui c vrai autant que tu nous parle à nous on est là pour ça aussi.
    A chaque fois qu’on te lis ça nous rebouste. La cette fois c nous qui te soutenons..
    Je t’envoie plein de courage.
    Et si j’osais je te serrerai fort dans mes petits bras. …

  9. Léonie Canot says:

    Courage. C’est pas trop fun par ici non plus et c’est vrai que le béton c’est lourd à porter, alors parfois il faut faire avec. Toute l’Alsace est avec toi, ne l’oublie JAMAIS ;)

  10. Carole M says:

    ah mais tu es donc … mortelle ? (dans le sens comme les autres)
    Moi qui te croyait wonderwoman, supremum et quasi blagueuse de mode, me voici quasi rassurée que tu sois comme moi, comme nous
    Chienne de vie … que l’ironie nous protège et fasse que les dépressions ne font que passer

    tu m’as dit récemment que tu étais pleine de « hope », ne le perds pas stp

    Bon courage

  11. Crevette d'ODouce says:

    C’est un peu ton « chez toi numérique » ici, on prend le drôle et le moins drôle. La vie n’est pas toujours sympa, je te souhaite qu’elle se rappelle de ce coup bas qu’elle te fait pour qu’elle puisse se rattraper rapidement ! Des bises, et tant pis pour les baskets ! ;-)

  12. laurea says:

    Des bisous !! Parce que parfois la vie est une belle connasse et que personne ne peut être préparer à ça, alors oui y’a les hauts et les bas mais ne jamais oublié qu’au fond elle mérite d’être vécu !!
    En espérant que demain soit un jour haut (et Prout à la connasse)

    Courage ! Bisous ! Câlins même ! (Ouai j’ose je suis une guedine)

  13. Elsa says:

    La roue tourne. Elle finit par tourner. Pas vite et parfois elle repart un peu en arrière..mais elle tourne
    On est ma pour rire mais aussi pour être triste ou en colère on est humaine. Tu es humaine. Tu as une vie privé en dehors de ton blog et Comme chacune de nous elle a son lot de bons et de mauvais moment…

    Prends soin de toi ♡♡

  14. Madeleine says:

    Je trouve ça très beau d’essayer de faire toujours le clown mais encore plus de reconnaitre que les clowns pleurent aussi!
    Plein de courage pour tout ça!

  15. So Phie says:

    « C’est pas facile facile de vous dire ça, mais en regardant bien, je ne le dis à personne, alors autant le dire à tout le monde. » Si tu ne le fais pas ici, où le feras-tu ? Profites-en.

    Des bises réconfortantes.

  16. cynthia says:

    ça fait du bien à écrire, ça fait du mal à lire, c’est dur, et c’est aussi ça la vie, quand elle fait sa pute.
    Après la pluie le soleil, après le béton, l’envolée de papillons. (merde, je deviens métaphorique)
    Bref, je te souhaite un sublime arc en ciel, juste après, bientôt.

  17. cleopat says:

    On ne peut partager ta peine pour qu’ elle te soit moins lourde, mais J’espère que tous nos petits mots et nos bonnes ondes virtuelles te réchaufferont un peu le coeur.

  18. madamezazaogmars says:

    Chacune de tes photos me donnent toujours le sourire alors bêtement on imagine pas que derrière celle qui les prend il n’y est pas ce sourire. Et puis en u réfléchissant bien, on fait tous une peu la même chose
    Je pense souvent à toi et tu le sais alors ce soir je me permets bisous, câlins et un gros marteau piqueur pour l’expliquer ce béton quand il sera temps

  19. Marine says:

    La vie a été une belle pute avec moi depuis qq années et cet été a été le pompon !!! Mais comme l’ont dit un certain nombre la roue tourne et il y a toujours un arc en ciel au bout (oui on vit chez les bisounours et on aime ça !!).
    Moi je te dit juste une chose: On t’aime et même si c’est de loin et virtuel, on y met tout notre coeur et toute notre amitié (et si tu as besoin maintenant je suis à Bologne, si tu veux changer d’air !!).

    Des bisous, des becots et tout plein de coeurs !!

  20. Allychachoo says:

    Je t’envois tout plein de bonnes ondes pour passer les moments difficiles ! Une amie m’a récemment donné un excellent conseil pour faire face à ce que je vis en ce moment : parfois dans la vie, il faut faire le dos rond et juste attendre que ça passe…

  21. Estelle A says:

    Courage, Bisous…
    Je sais ce que c’est, je suis pareille, heureuse, joyeuse pour masquer les lézardes et les coups de blues.
    Plein d’ondes positives, j’espère que tu as qq à qui en parler…

  22. Amélie Epicétout says:

    J’espère que beaucoup de jolies choses vont suivre et t’aider à te sortir de là, petit à petit, pas à pas. Rien n’est facile, tout se vit. Je te souhaite du courage et des ondes plus positives autour de toi.

  23. My Chuchotis says:

    Je commente rarement, mais je vis depuis février la même chose que toi. J’ai eu le besoin de l’évoquer aussi car on ne peut pas rire de tout, encore moins de la roulette russe qui touche un proche. Je te souhaite beaucoup de courage, tu vas avancer avec force dans cette épreuve. Je pense bien à toi.

  24. Céline says:

    Dis-toi que tu fais beaucoup de bien autour de toi… et ça, crois-moi, c’est vraiment pas donné à tout le monde !
    Et on sait bien qu’il n’y a pas de recette miracle : sous les rires et la bonne humeur, se cachent autant de moments de bonheur que de souffrance et d’emmerdes en tout genre… !
    Courage pour la sale période… mais d’ici, je vois déjà le béton se fissurer ;-)
    xo

  25. selky says:

    bon courage. Oui life is a bitch par moments.
    Va dans ta caverne si besoin. Ou gueule ou pleure ou râle.ça fait du bien. ENfin take your time et prends soin de toi <3

  26. Nathalie, L'heure d'été says:

    Je lis ton billet aujourd’hui… et pour avoir eu une bien mauvaise nouvelle au sujet d’une personne proche il y a peu de temps, je peux te dire que le moral bien bas, les jours gris, on a beau les repousser le plus loin possible, ils sont quand même là, parfois. C’est terriblement difficile. Tu as du cran d’en parler ici. Va savoir pourquoi, je n’ose pas, je bloque. Dans ce cas, j’ai même tendance à laisser mon blog à l’écart, le temps de remonter et de revenir avec le sourire. Bref. Je t’envoie des bouffées d’air frais, un peu de parfum de vacances et de la douceur. beaucoup de douceur.
    Bon courage.

  27. Lulu says:

    Ma vie n’est pas mal pourrie en ce moment avec Mini et tout ce qui lui arrive, mais si tu veux, j’ai un petit marteau piqueur, et je viendrai avec joie attaquer doucement mais surement ce vil béton qui t’emprisonne ;)

    Des bisous des câlins ♥♥

  28. Natacha no gluten says:

    Les coups de mou arrivent aux meilleurs :-)
    Pas facile de se livrer.
    Tu partages tes joies, ta bonne humeur et c’est bien que tu partages aussi tes peines et tes angoisses.
    Je me suis reconnue dans tes mots.
    Courage, haut les cœurs, tu es bien entourée :-)

  29. celine says:

    Je ne sais pas de quel mal tu souffres. Cela étant j ai sombré 2 fois…et effectivement aucun mot mais le soutien est important même s il nous agace….ne pas rester seule à porter ce fardeau. Bon courage dans cette tourmente

  30. Rachel Trotteur says:

    Parfois le net donne une tout autre image de la personne. Je te voyais comme une boule de rire, de joie et sans soucis. La fille qui réussi tout, qui fonce et a qui la vie sourit!!!! C’est bien la preuve que je te connais pas, même si je te lis!!! Pfffffffffffff!!! Je te donne tout mon courage si tu en as besoin…car tes articles m’ont souvent faite rire quand ça n’allait pas de mon coté!!!! Je souhaite aussi que les livreurs que tout les livreurs trouve ta sonnette ahahah ;).
    Plein de bisous et prends soin de toi… est ce que tu sais que ton bouquin est en train d’aider ma meilleure copine qui galère d’avoir eu son premier enfant???? non??? Putain je dois une reconnaissance éternelle!!! :). Allééééééééé bises la miss au pieds d’or ;)

  31. Mi-Nous, Anne-So says:

    Je ne comprends que trop bien… j’oscille aussi souvent avec ces périodes de déprimes fugaces… mais comme tu l’as dit la vie est belle et mérite qu’on relève la tête.
    Tu fais bien d’en parler ici… Les proches sont parfois trop proches pour nous apporter un soutien optimal. Surtout quand ils savent que coûte que coûte on se relèvera… ils nous laisse parfois nous relever seule…
    Mais tu es une battante! L’obscurité qui est là finira par laisser place à un joli arc en ciel, n’en doute pas et si besoin tu peux échanger avec moi par mail….
    Parfois il est bon aussi de puiser de la force dans nos enfants, ils dont tellement plein de vie! Accroche toi à tout ce que tu peux

  32. mamanschtroumph says:

    J’ai essayé d’ attraper quelques bribes de conversation pour essayer de comprendre ce qui t’arrivait, et je crois que nous vivons la même chose. Ici aussi, derrière le sourire que j’affiche tous les jours, un cœur est fendu en mille morceaux, des larmes coulent, et la colère est omniprésente.

    Mais dis toi que ce qui ne te tue pas, te rend plus forte. Moi c’est comme ça que j’avance et que je ravale mes larmes, et que je relève la tête.

    Dis toi aussi que la roue tourne, c’est obligé (après je ne sais pas à quelle vitesse elle tourne…).

    En parler ça fait du bien, le dire à personne mais le dire à tout le monde, c’est un grand pas en avant (parce qu’on ne dit rien tant qu’on n’est pas prêt à le faire!!)

    Je t’envoie plein de courage et des bisous (même si on ne se connaît pas, ça fait du bien, des bisous)

  33. La Casa de Mama Chronique says:

    Si le coeur est trop lourd, la Casa n’est pas loin et il y a du chocolat. Je ris toujours en te lisant mais ce matin je ai envie de te tendre la main et te dire que tu n es pas seule même les pieds dans le béton. Bon courage et le soleil va vite briller pour toi

Laisser un commentaire