Cranemou découvre la Haute Marne : le voyage de tous les dangers.

Chaque jour, dans ma boite mail, je dois trier quantité de messages dont certains contenant de merveilleuses pépites qui mériteraient presque d’être éditées en recueil des mauvaises façons d’aborder un blogueur. Mais je n’ai pas le temps.
Et puis il y a des mail avec de jolies surprises ou des propositions fort sympathiques voire un peu décalées.

Récemment, donc, on m’a proposé de passer 3 jours en Haute Marne, du côté de Langres.

J’ai ri.

Et puis je suis allée voir sur Google où se situait la Haute Marne, rapport que j’étais vraiment pas une flèche en géographie et qu’en Éducation Civique je faisais des avions en papier au lieu d’apprendre mes départements.
Je savais que Google existerait, sinon, évidemment, j’aurai été une élève modèle, vous pensez bien.

Donc, Langres, pour info, c’est à environ 45Km de Dijon, au dessus de la Bourgogne donc, en Champagne-Ardenne (si jamais tu connais mieux tes régions que tes départements)

Voilà, ça, c’était la minute géographie.

Sinon, j’ai dit oui.

Je suis une VRAIE aventurière, je n’ai peur de rien, même si, là, comme ça, de moi-même, ce n’est pas franchement la destination que j’aurai choisi pour passer un week end.
Mais voilà, j’aime voyager un peu partout mais par dessus tout, je voudrais vraiment avoir visité la France avant de mourir, parce qu’on est bien mignon de vouloir toujours partir dans des lieux exotiques, mais en habitant dans un si joli pays, c’est un peu con de passer à côté de paysages et de cultures différentes à quelques heures de chez nous sans avoir à apprendre à dire bonjour en 152 langues différentes (quoi que).

Voilà, ça, c’était la minute du patriote-chauvin.

Sur la carte, ça me paraissait être le bout du monde.
Sur Mappy, c’était à 2h30 de Lyon en voiture.

Après un rapide coup d’œil sur le site de l’office du tourisme, je me rends compte que malgré le côté « bout du monde » et « bleds paumés » que laisse entendre le nom « Haute Marne », en vrai, il y a plein de choses à faire.

On avait quand même branché le GPS parce que bon, à la campagne, vous comprenez, y’a peut être pas de panneaux de signalisation.

Oui bah je suis une fille de la ville moi, quand je vois un papillon, je fais 15 photos sur Instagram, donc faut pas trop en vouloir à mon ignorance et mes préjugés.

Après 2h30 de route pile poil (on notera le bon point important de BASE : même un week end de départ en vacances, sur la route, on n’est pas nombreux à aller dans ce sens, et ça donne un petit côté « gagnants du Loto » sur l’autoroute), nous sommes allés déposer nos valises dans notre chalet, au bord du lac de la Vingeanne, on a pris un café en se disant qu’on était bien, là et nous avons repris la route assez vite, rapport que nous avions croisé ça :

928310_696429173727043_1644126420_n

C’était parti pour Cohons, un petit village à deux pas de Langres. Un championnat du monde de course d’escargots, on ne fait ça qu’une fois dans sa vie, et dans une ambiance très second degré, j’avoue, on a bien rigolé.

On a ensuite vadrouiller un peu dans les rues de Langres pour voir, en faisant un crochet par l’office du tourisme pour se charger en prospectus de tout ce que nous allions pouvoir faire.

Sur place et en famille, des tas d’activités sont proposées, une mini randonnée à la source de la Marne, plusieurs parcours d’accrobranches, des balades autour des différents lacs avec ce qu’il faut pour occuper tout le monde sur l’eau ou à côté…

Sauf que nous n’avons pas pu en profiter, parce qu’il a plu. Beaucoup. Pas tout le temps, mais suffisamment pour nous empêcher de faire des activités en extérieures.
On est la petite fille de Pierre Richard ou on ne l’est pas, je l’assume complètement.

Et puis de toute façon, mon séjour, il était vachement sympa quand même, même sous la pluie.
En voilà en aperçu juste ci dessous.
Et je vous fais un résumé dans la semaine avec de belles photos et tout ce qu’on a pu faire « en vrai », malgré le temps tout pourri.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

5 comments

  1. lilyla says:

    lol on a vécu là-bas, y’a rien sauf le lac du Der, on est à 1h de tout au minimum ! et vous allez rire c’est une haute-saonoise qui dit ça (pas que la Haute-Patate soit paumée … mais un peu quand même humhum)

  2. Rebeck says:

    Ben nous, à force de passer par Langres à chaque fois qu’on rentre dans notre terre natale, on a décidé (oui oui personne ne nous a invité, ni forcé) d’y passer une nuit/1 jour et rien que les remparts, ça valait le coup…
    Pis on est fan de fromage et le Langres c’est quand même un bon dans la catégorie « qui-déchire-et-qui-pue »
    ;-)

  3. catherine says:

    je compatis, mais voilà tu en es revenue et c’est ce qui compte ;-) Malgré mon âge avancé je ne suis pas encore aussi désespérée pour aller là bas. Quoique je devrais essayer ; pas de wifi, déconnectée de tout, le restau à 18h et dodo à 20h ça me ferait sûrement du bien ;-) ou dans le Sud ;-) Bisous Nat

  4. EnilaDlb says:

    Ah ah, j’adore !
    Haut-marnaise pure souche, j’aime beaucoup aller me reposer dans mes terres natales !
    Et des fois même, je visite ! La grotte, je ne la connaissais pas ! A voir donc !!!

    (Mais faut pas pousser, je ne retournerais pas y vivre !!!)

  5. Lilie says:

    On a été parachutés en 2009…mais encore pire, à Chaumont!!!! Nan parce que Langres c’est civilisé hein!! Alors passé le côté paumé (au secouuuuuuuurs les magasinssss!!!) et l’accent très haut-marnais, passé le fait que les vrais haut-marnais ne sont jamais sortis des limites du département, et quand tu dis que tu as été muté 3 fois en 3 ans, on se dit que t’es trop une espèce bizarre…finalement c’est pas si mal ici…les gens sont sympas (presque tous), l’école, nan mais allô, mon fils est dans une classe avec 17 enfants (2 niveaux!!)…bref, on repart dans 2 ans, je vais presque regretter….

Laisser un commentaire