Voyager avec ses enfants sans voiture : les 5 idées à creuser.

J’ai eu mon permis de conduire il y a longtemps maintenant, j’ai beaucoup conduit, étrangement, et malgré un manque flagrant de gènes de pilotes dans mon ADN, on me prêtait sa voiture avec une aisance toute particulière à l’époque. Et puis un jour, pour une raison bien trop compliquée à expliquer là, je n’ai plus conduit. Jamais.
11 ans sans conduire.
Aujourd’hui, je suis sans voiture et sans chauffeur, et il faut donc que je me débrouille à l’ancienne, avec mes valises et mes deux greffons sous le bras, pour partir en vacances.

voiture-bagage-6382_245x339

Never Again

1/ Je fais les bagages pour de vrai.
Parce qu’avant, avoir un coffre signifiait que je pouvais y blinder une grande partie de ma maison, par « peur » d’oublier quelque chose et par flemme de me creuser la tête pour être un minimum organisée.
Aujourd’hui, je me permets une seule valise et un petit sac à dos par enfant. Oui, petit, le sac, sinon, c’est moi qui vais finir par le porter. Et je n’ai pas pris l’option mule dans mon parcours de mère.
J’ouvre grand la valise. La partie gauche réceptionne les habits (1 pantalon et 2 shorts/robe/jupe chacun) et 4 TShirts. Un sweat, des sous vêtements et les maillots + les serviettes (les foutas sont parfaites en terme de gain de place et légèreté). Pour une semaine ou plus, ça suffit très largement (en vrai) puisque bien évidemment, je fréquente des endroits AVEC machine à laver.

La partie droite contiendra alors la trousse de toilette + trousse à pharmacie, les chargeurs, appareils photos, ordi, tongs etc….
Emballé c’est pesé.

2/ Je prends l’avion ou le train.

Forcément. parce qu’à pieds, on n’est as rendu, surtout avec la petite qui a la cheville qui gratte (variante du « j’ai mal au genou ») au bout de 100 mètres.
En s’y prenant suffisamment tôt, on a des prix largement bien inférieurs à un voyage en voiture, et on peut faire autre chose que d’être concentré sur la route pendant le temps du voyage (genre dormir) (non, je blague, on ne DORT PAS quand on voyage avec des enfants. ils sont contre).
Je vois si je peux bénéficier de certaines réductions pour le train (avec les cartes enfant-famille ou des billets prem’s) et je surfe à fond sur les sites de comparateurs de prix pour les avions. Et je profite même de prendre un peu de temps, en amont, pour voir si ça vaut pas le coup de cumuler le voyage avec l’hébergement et/ou le taxi (et c’est souvent le cas).

3/ Je suis la reine des transports.

Avec un peu d’organisation, je vois comment me déplacer une fois sur place avant de partir (merci internet). Transport en commun, navettes ou taxi. En été, dans les stations balnéaires, on trouve parfois des moyens de locomotions originaux comme le pousse-pousse, c’est fort amusant pour les Scotchs et ça ne coute vraiment pas grand chose.
Dans le vraiment pire des cas, je loue une voiture, une journée genre, histoire de faire les grosses courses une bonne fois pour toute dans un hypermarché.

4/ Je suis sociable.

Je parle avec les parents des copains de plage des greffons, je dis bonjour aux voisins, et après 24 heures sur place, je lâche un bruyant « mais mon chéri on peut pas on n’a pas de voiture je te rappelle ».
C’est bien connu, en vacances, les gens sont détendus, du coup, ils n’hésitent pas à nous proposer de faire la navette pour aller manger une glace au port/ aller à Luna Park / nous ramener à la gare le jour du départ etc…
A utiliser avec parcimonie et tact, histoire quand même de pas gâcher les vacances de nos nouveaux copains.

5/ Le temps n’a plus d’importance.

Ne pas avoir de voiture, c’est devoir prendre le temps de faire autrement, et souvent, de marcher un peu. Aller jusqu’au manège en longeant la promenade de la plage (35 minutes à pas de Clapiotte), ça se mérite. Et pour une fois qu’on n’a pas d’horaire, on va même en profiter pour regarder les traces de scarabées dans le sable, discuter du temps qu’il fait, sourire aux gens que l’on croie et bannir, pendant 15 jours la phrase « mais dépêche toi bon sang on va être en retard ».
On s’en fiche.
On est en vacances.
Le temps n’a pas d’importance.
Seul le BON temps a de l’importance.

Sinon, tu me prêtes ta voiture les 15 derniers jours d’aout ? (rho ça vaaaaaaa)

cranemou1

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

8 comments

  1. Isa Jones says:

    Ah ah la cheville qui gratte est une variante aussi du « Je peux pas, j’ai mal au dos » (avec gestuelle à l’appui, dos courbé et petits gémissements bien trop aigus pour être honnêtes).
    Sinon moi je ne saurais te donner trop de conseils, je trouve que tu as déjà pas mal d’astuces sympa (et puis j’ai une voiture donc bon…).
    Mais j’ai eu pas mal d’aller-retour Paris-Lyon en TGV à faire seule avec Little Jones quand elle avait entre 6 et 10 mois… Et dans ce cas là, tu es contente de pouvoir la mettre dans le porte-bébé et tu es encore plus contente qu’elle s’endorme n’importe où au bout de 30 minutes :)

  2. Isa Jones says:

    Ah si, je connais un truc mais bon, c’est payant : SNCF propose un service pour venir prendre les bagages chez soi et les affréter jusqu’à la gare, ça évite de se les trimballer, quand on est chargé et avec enfants ça peut être pas mal (même si tu as toujours le problème à la gare d’arrivée si personne ne vient te chercher….)
    Par ici : http://bagages.voyages-sncf.com/

    • Isa Jones says:

      Pardon, après j’arrête de polluer les commentaires promis ! En fait c’est pas con le truc de la SNCF, ils viennent chercher tes bagages chez toi et te les livrent à l’adresse de ton choix le lendemain (donc dans la maison des vacances directement). voilà, j’avais rien compris moi ! Allez bonne journée et bonnes vacances surtout :)

  3. louison says:

    Moi je fais pareil. Je viens l’été en France depuis les US avec mes 2 kiddos et je prend le train, le car et les copains sont gentils ils viennent me chercher à la gare. Et ta valise elle marche aussi pour 1 mois et dem. Crois moi! Sur ce bonnes vacances ! ! !

  4. mela92 says:

    sinon, y a un bon truc aussi c’est la location de voitures de particuliers : https://www.drivy.com/?gclid=CM3GiZqqur8CFfMZtAodvgwA_A ! 1 jour, 1 we, 1 semaine. j’ai testé, ma famille a testé, mes amis aussi et tout le monde est content. toi, t’es gagnante car c’est moins cher et plus souple que la loc de voiture traditionnelle et ceux qui louent sont contents car ils gagnent un peu de sous pour leur voiture qu’ils n’utilisent pas tout le temps!!!

    et aussi, je suis adepte et fan : le covoiturage : moins cher que les transports et très très cool!!!

  5. Rebeck says:

    Waouw… je reste dubitative sur le nombre de fringues… mais je note (et j’essaierai dans 2 semaines :-/ )
    Parce que quand tu écris « 2 shorts/robe/jupe chacun » tu veux dire « 2 shorts OU jupes OU robes (ou un mix) » ou bien « 2 shorts ET 2 robes ET 2 jupes  » ?

    Enfin bon, nous on a une voiture… (et un loulou de 5 mois qui, bizarrement, a besoin de plus d’affaires que ses grandes sœurs)

    Quant au co-voiturage proposé par mela92, je doute que tu trouves des gens assez maso pour emmener des enfants (avec toutes les horreurs qui circulent au sujet des moins de 15 ans sur le net…)

  6. marion says:

    La vie ne doit pas être très facile pour vous, mais j’admire votre courage. Avez-vous perdu la main pendant tout le temps que vous n’avez pas conduit ?

Laisser un commentaire