Salut Maitresse !

A 11h30 tout à l’heure, les enfants ont dit au revoir à leurs maitresses respectives.

J’aime pas les fins d’années à cause de ce moment, parce que je ne sais jamais trop comment je vais le gérer, ni comment mes enfants vont le gérer d’ailleurs.
N°1, lui, était juste affreusement dégoûté parce qu’il y avait tournoi de foot et qu’il ratait donc l’occasion de taper dans un ballon (pour la 1842ème fois de l’année) avec ses copains.
Clapiotte a dit au revoir avec son sourire mi-timide mi-fière, rapport que cet au revoir là l’amenait directement à son prochain Graal : la GRANDE section.

Et moi…. J’ai remercié la maitresse de N°1 qui a été une bonne enseignante comme une bonne vigie du comportement de mon fils suite aux aléas que nous avons pu rencontrer pendant l’année.

La maitresse de Clapiotte, c’est une autre histoire.

Il est des professeurs qui nous touchent plus que d’autres (ça sera la phrase ambigüe du billet).

Mon prof de CE1 et de CM2 (oui, le même) a marqué ma scolarité et ma vie d’une manière incroyable par son investissement et sa gentillesse.

La maitresse de Clapiotte est de ceux là également.

Je suis bien la première à postillonner sur les instits et leurs 15 jours de vacances toutes les 5 semaines (par pure jalousie), je suis la première à râler des grèves parce que bon « oh, hé ça va bien hein », je suis la première, aussi, à reconnaitre que sans eux, ce serait bien galère (j’ai à peu près la patience d’un enfant de 2 ans, je vous laisse imaginer quand je dois aider à faire un puzzle).

Et quand tout à coup un de mes enfants croise la route d’un professeur qui enseigne avec passion, je finis l’année avec les yeux brouillés et en bredouillant  un au revoir tremblotant que j’aurai voulu plus chaleureux.

Un au revoir qui aurait voulu dire merci d’avoir été souriante, d’avoir eu de l’humour, d’avoir été bienveillante, d’avoir soulevé le très bon comme le plus mauvais, d’avoir aidé ma fille à grandir et s’épanouir, encore un peu plus, même si je souhaite à intervalles régulier qu’elle arrête de m’échapper à ce point avec le temps.
Un au revoir avec des bras comme un câlin pour signifier cette reconnaissance qu’on devrait avoir envers ces êtres remplis d’abnégation, bien plus que nous, parents, qui pourtant avons appris ce mot en même temps que la découverte du mot périnée.

Alors voilà, j’ai versé ma larmichette parce que la moyenne section vient de tirer sa révérence et avec elle une bien belle rencontre que je recroiserai parfois dans un couloir aux portes-manteaux trop bas.

Encore une année.

Et ce sera terminé.

Bonnes vacances aux professeurs en tout genre (gnagnagna) et merci. Surtout.

maitresse
(bon, elle était physiquement plus intelligente hein !)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

18 comments

  1. Lauréa says:

    C’est vrai qu’il y a des maitres et des maîtresses qui marque, et d’autres beaucoup moins.
    (De rien pour ce commentaire qui ne sert strictement à rien mais ça me fait plaisir)

  2. littlecelt says:

    Moi les fins d’année, ça me flingue le moral :/

    Les années défilent à une vitesse et je vois mes deux gones tout doucement m’échapper. Le dernier quitte la maternelle et c’est aussi un peu de mon insouciance qui part avec !

  3. Fred / Une souris Bleue says:

    Nous c’est demain et je sens bien que je vais être toute fébrile ! On tisse des liens à force d’y aller 2 fois par jour :) Pour moi il va y avoir encore 2 ans pour mon grand, 3 ans pour le Chaton, et 3 ans pour le bébé qui vient … On a pas fini d’en verser des larmichettes :)

  4. Crevette d'ODouce says:

    Oh que j’aime cet hommage à ceux qui apprennent tant à nos enfants. Il y a comme dans tout, des bons et des moins bons.
    Grande Crevette a eu la chance cette année d’avoir une « Chouette maîtresse » (en moyenne section également) ;-) et j’avoue avoir été attendrie par ces mots sur le livret scolaire : « Merci pour ta participation avec enthousiasme aux activités proposées et pour ta fantaisie » ♥♥♥

  5. Marie DiaboloCitron says:

    Un très joli hommage aux enseignants. C’est vrai que certains nous marquent tellement durablement, dans le mauvais mais aussi dans le très bon, et c’est important de le souligner.

    Ici, on n’en est pas encore à ces au-revoir déchirants, et on retrouve toute l’équipe des nounous de la crèche l’an prochain pour une dernière rentrée, avant de devenir une vraie grande !

  6. MamLucile says:

    Tes mots décrivent exactement ce que je ressens. Mon grand termine l’année de PS. J’ai mal au coeur comme si c’était moi qui quittais ma maîtresse. Une maîtresse en or. J’ai l’impression d’avoir 4 ans. Mais je sais que je la retrouverai très vite quand mon petit bonhomme sera lui aussi scolarisé et ça me réchauffe le coeur.

  7. Emily says:

    Moi c’est à la fin du mois que mon Choupinou quitte la crèche (je sais c’est pas l’école, mais c’est tout comme) Et la même équipe depuis 3 ans avec qui il a appris à s’épanouir, grandir, et j’en passe. Je vais aussi verser ma larmichette quand elles vont me donner le sac avec tous les dessins de l’année.

  8. Joëlle says:

    Bin moi je suis soulagée que cette année se termine, enfin demain pour mon loulou. J’étais surprise et contente qu’il ait un maître pour sa 1ère année de maternelle, au final je suis ravie d’apprendre qu’il part et ne sera pas son maître l’année prochaine en moyenne section comme c’était prévu.
    Je suis déçue que cette 1ère année se soit passée dans le stress (surtout pour nous) car la communication était très difficile avec lui. Celui-là il nous aura marqué parce que c’était sa 1ère année, à notre petit bout de chou mais pour nous aussi en tant que parent; mais malheureusement pas dans le bon sens..

  9. clairettededie69 says:

    Comme je comprends ton billet pour toute la partie « ces êtres lumineux qui aident nos enfants à devenir des gens biens »… On a eu la chance d’en croiser deux en primaire, des comme ça, et on les a aimés de toute notre coeur.

    Hélas, cette année, ça n’a pas été vraiment le cas, donc on voit l’année se terminer sans aucun regret !
    En plus, elle était absente auj et le sera encore demain (ah comme j’aime le voir affiché sur la porte de l’école, ce mot de la Directrice « Madame Machin est absente auj et non remplacée. Merci aux parents qui peuvent garder leur enfant chez eux »… paske non, moi, je ne peux pas !), d’où une fin d’année complètement escamotée pour mon gamin qui se demande pourquoi il doit quand même se lever encore une fois demain matin…

  10. Selky says:

    Cette année pas de larmouilles pour moi…
    C’était l’année dernière. MS aussi. Une maîtresse d’une douceur et bienveillance rarement vue.
    Cette année : deux maitresses qui se font la gueule, pas de communication… Je languissait presque la fin de l’année pour passer à autre chose. CP l’an prochain, ma puce attend tellement de réponses et de soutien et d’aide pour avancer a son rythme…
    Donc cette année : prends ton bocal de SOS cookies et prends ta retraite Michèle.

  11. Modzill@ says:

    nous on a du arrêter avant l’heure tellement notre fille a souffert en CP… CP qu’elle devra recommencer d’ailleurs mais dans une autre école…. ;-(

  12. Poulette Dodue says:

    Oh que oui il y a de de sacré maitresses (et d’autres que l’on noierai au fond d’un canal !!)
    Celles de CP et CE1 de mon grand était parmi les perles , je lui ai demandé si elle voulait pas le suivre jusqu’au BAC (ça l’a fait rire !)
    Bref, un billet très jouli
    Biz

  13. Hermine says:

    J’ai dû aussi, cette année, dire au revoir à mes profs de lycée, et c’est les larmes aux yeux que j’ai réalisé que je ne les reverrai plus. Certains d’entre eux m’ont vraiment aidée et soutenue durant ces années, c’est le coeur lourd qu’on part, mais avec tant de beaux souvenirs.
    Mon papa est instituteur, et, chaque fin d’année, il vit ses premières journées de grandes vacances un peu nostalgique, un peu triste.

Laisser un commentaire