Les raisons du pourquoi je ne dors plus…

J’ai voulu prendre comme titre « pourquoi les mères ne dorment plus » mais j’imagine que quelques pères sont à mettre dans ce panier quand même. Alors, je ne vais parler que de moi même (en disant « tu ou vous, oui, je suis comme ça) puisque mon avis est universel (en tout cas sur mon blog).

Plus de 8 ans de maternité + les 9 mois qui ont précédé ce statut, autant vous dire que j’ai bien eu (et pris) le temps de réfléchir à la situation: je ne dors plus.

Plus jamais.

Je dors d’un sommeil éveillé.

Ça veut dire que ça donne un truc du genre « je ferme le yeux mais pas mes oreilles. Et encore moins mon cerveau ».

1/ « Coucou nous sommes tes angoisses »

Il y a des jours où je me couche, sereine, après une bien belle journée. Tout présage une belle et douce nuit. Je me roule sous la couette en même temps que je tasse mon oreiller à coup de tête et je ferme les yeux. 4…3…2…1… « et si j’avais une tumeur ? » « et si la variole s’abattait sur mes enfants ? » BIENVENUES aux angoisses qui servent à rien et à la nuit blanche et sueurs froides qui s’annoncent.

2/ « Coucou je suis la rhinopharyngite-trachéite-bronchiolite-toussotite de ton greffon »

Et donc DES que tu vas t’endormir, il va tousser. Systématiquement. Parfois, alors que tu seras sur le point de craquer psychologiquement en pensant sérieusement à te nouer une corde avec les bras de tous les doudous réunis, il va même jusqu’à te faire croire qu’il s’étouffe.
Tu passeras donc la fin de la nuit suspendu à  ton téléphone avec le SAMU pour savoir si tu dois l’emmener ou non aux urgences. Et tu l’emmèneras. Parce que là bas, ils ne feront rien de bien utile non plus, mais tu ne rates jamais une occasion qu’ils se choppe une maladie nosocomiale.

3/ « Coucou je suis les miasmes de ton enfant »

Parce que trainer avec des greffons à longueur de temps implique quelques soucis de mimétisme, on choppe un rhume (ou une gastro, mais là, même pas on essaye de dormir).
On s’endort tranquillou, le calme règne dans la maison quand TOUT A COUP, un ronflement nous réveille en sursaut. Pourtant tout est calme. On se rendort vaguement et TOUT A COUP, de nouveau ce ronflement insupportable. Ha. C’est nous en fait. C’est ça. On finit la nuit la bouche asséchée d’être restée ouverte (rapport qu’il faut respirer et que notre ronflement glamour allait réveiller les Scotchs). Mais on n’a toujours pas dormi.

4/ « Coucou je suis ton angoisse, volume 2 »

« Je vais voir s’il respire encore ». Jour 1 du greffon. Habitude qui se réitérera environ tous les jours jusqu’à ses 31 ans. 143 fois par nuit. Remarquez, on en profite à chaque fois pour aller aux toilettes. Non ? Ha non. Mais si on compte tous ces allers-retour dans le couloir ça s’appelle du sport. Ha non, non plus.

5/ « Coucou je suis la culpabilité »

C’est enfin bien dans le noir qu’on arrive à rassembler ce qu’il nous reste de neurones de la journée pour réfléchir quelques minutes à notre condition de parent. Et voilà comment on se retrouve, en 3 secondes et demi, à se trouver suffisamment nul(le) pour vouloir se taillader les veines à l’aide d’un couteau de Playmobil.
« Je ne joue pas assez avec eux, je me fâche trop souvent, j’en demande trop, j’en fais pas assez, je dis des gros mots, je travaille trop tard, je suis un mauvais exemple… »
Bonjour, il est 6h12, vous avez bien dormi ? Ah non.

6/ « Coucou, je suis l’envie nocturne »

« Mamaaaaaan, pipiiiiiii »
« Mamannnnn j’ai peur »
« Mamannnnn, mon doudou »
« Mamannnnn, ha non, rien »
« J’ai mal, j’ai froid, j’ai faim, j’ai tout, j’ai rien »
Même les boules Quiès n’y peuvent plus rien, dès qu’on enlève les barreaux du lit.

7/ « Coucou je suis THE list »

Faire les courses: check, repas de midi de demain: check, les chaussons de danse: check, recoudre le bouton du manteau: ha meeeerde.
Et tous les soirs, on recommence, parce que 2 heures à passer à faire mentalement des listes, ça nous ramène régulièrement au point n°6 et faut croire que c’est notre favori.

8/ « Coucou, je suis l’insomnie »

Maintenant qu’on a bien pris l’habitude de se torturer avec les points 1 à 7 durant plusieurs loooongs mois, il est grand temps d’accueillir l’insomnie. Puisque 3 heures de sommeil par nuit, ça suffisait, finalement, non ? Comment ça non ? Ha bah si. Si si.

Reste les siestes derrière votre bureau, sinon. Et un bon anti-cernes.

J’ai sommeil.

dormir

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

26 comments

  1. Maud says:

    Voilà je crois que je suis atteinte des mêmes maux que toi mais en bien plus importants encore je ne dors que 1 à 2h par nuit depuis des lustres……

  2. crisprolls says:

    j’avoue que je suis tout le contraire si si si ca existe, les enfants ne se reveillent plus la nuit et j’ai un sommeil de plomb, je m’endors très vite (trop vite selon l homme) Ils me faut donc une grue pour m extirper de mon lit, et souvent je rale encore parce que je n ai pas assez dormi, il n y a peut etre que le point 5 qui m empeche de dormir 5 minutes.

  3. Crevette d'ODouce says:

    Pour quelqu’un qui a normalement besoin de ses 10h de sommeil par nuit, avoir des enfants fut pour nous un chamboulement au delà de tout ce que l’on peut imaginer… Et puis au final, on s’habitue et tout ce qui va ressembler de près ou de loin à un semblant de nuit va nous satisfaire au plus haut point !
    Et l’accélération du rythme cardiaque lors d’un micro réveil d’un enfant, d’un micro pleur ou d’un bruit de sucette qui tombe, on en parle ?
    Merci pour cette article et je te souhaite quand même de belles nuits en perspective ! Nannnnnnn l’hiver arrive :-(

  4. sun says:

    Il m’arrive de cogiter un peu en m’endormant mais à part quand ils sont malades (et à 8 et 12 ans c’est quand même moins souvent je touche du bois), je doooors ! beaucoup ! et souvent je me lève après eux ces jours-ci non mais !
    ça reviendra tu verras…

  5. location voiture casablanca says:

    c’est très encourageant pour nous futures parents, après avoir lu ton histoire je m’angoisse déjà de l’arrivée de notre premier enfants, mais je me dit que c’est la vie et que nous avons fait la même chose à nos parents et qu’il est notre tour de payer le prix :)

  6. tite crapule says:

    ah tu n’as pas parlé de quand enfin tu pourrais dormir parce que bb chez mamie tu te réveilles en pleine nuit croyant l’entendre !!

  7. Leeloodel says:

    Vouiiiii, j’ai coché  » oui » aux 8 items! J’ai gagné????
    Yep, j’ai gagné parce que la je suis enceinte de mlle number 2, a 15 jours du terme, et que ca va faire 8×2 bonnes raisons de ne plus pioncer…
    Le pire c’est que comme j’ai les ai un peu sur le tard…ben quand elles quitteront la maison et que je pourrai peut etre dormir, ben je serai vieille et c’est bien connu les vieux ne dorment pas beaucoup…
    Lexomil?

  8. Okita says:

    La variole étant éradiquée depuis 1977 tu peux déjà rayer ça de la liste de tes angoisses ;-) Pour le reste j’ai peu de solutions lol

  9. mamanorganisee says:

    aaaah… Les joies de la maternité … et dire que k’en ai fais 3 !!! Le premier a maintenant 17 ans et c’est un nouveau point qui a fait son apparition

    9. Bonjour l’attente !
    Car ADOCRADO sort le soir LUI car il a une vie sociale LUI … Donc il va en soirée avec ses potes, les clopes, les possibilité de coma éthylique , d’accidents, de chute d’un scooter de copain, d’agression en pleine nuit … bref tout est envisageable et envisagé ! Et moi comme depuis la nuit des temps, je veille, je tricote , je somnole, je prends un café, je mange du chocolat… et je sombre…
    Et a 4h12 du mat, je n’entend pas la porte d’entrée qui s’ouvre alors a 5h12 je me réveille en sursaut le coeur battant la chamade, je saute du lit et tombe sur les affaires d’ADOCRADO qui jonches le sol comme les cailloux du petit poucet jusqu’à sa chambre fermée… Je ramasse donc… et je suis réveillé !!!! La journée peux commencer .

    Alors corage les filles… C’est pas fini ! hihihihihi
    Bises

  10. Ay says:

    J’adore ce blog ! Un concentré de bonne humeur (même en cas de sujet plus sérieux) !
    Evidemment, en tant que maman, je me reconnais en bien des points, même si mon mini-pouce est encore un bébé (à presque 16 mois, c’est tjs un bébé, hein? si ? non ? ben, si, quand même, na!)
    Merci pour ces bons moments à vous lire, continuez comme ça ! Et bon courage pour le sommeil ! ;)

Laisser un commentaire