Mes enfants, ces êtres non violents… jusqu’à maintenant.

Depuis près de 5 ans de blog, je me suis longuement épanchée, à priori, vous devez me connaitre donc un minimum (si ce n’est pas le cas, il y a 5 ans d’archives pour remédier à tout ça).

Si je devais me juger sincèrement, je dirais que je suis une gentille grande gueule à sang chaud. Ça correspond à peu près fidèlement à comment je fonctionne. En gros, si on me cherche de trop, je l’ouvre, grand. Et au plus profond de moi, j’ai des gènes de mafieux siciliens que je dois gérer pour ne pas casser des portes avec mes petits poings énervés, aussi.

Je suis contre la violence en général, mais je suis habitée par une fascination pour les sports de combat et de tir en tout genre. Si, si, c’est possible d’aimer ça sans le cautionner réellement, je vous jure.

Je crois que j’ai toujours voulu être Batman en fait, je me raccroche à cette excuse. Je SUIS Batman. Dans ma tête et les jours pairs. Les jours impairs, je suis Elektra. Et quand vient la nuit, je suis Fantomiald, mais c’est une autre histoire.

J’avais jamais tenté les sports de combat, parce que je croyais qu’on devait avoir 8 ans pour s’inscrire, alors que les clubs pour adultes sont bien plus nombreux que ceux pour enfants, dans la réalité.
Mais depuis l’an dernier, j’ai décidé de reprendre le sport sérieusement (mais siiii, tu sais, j’avais dit que je faisais de l’aquabiking) (et puis j’ai réalisé que je suais dans de l’eau à la transpiration de mes 20 autres copines) (et puis mon maillot était moche).

Et puis franchement, c’était pas marrant.

Cette année, je me suis lancée sur un coup de tête. « Je vais faire du Krav Maga », que j’me suis dit, un matin. A 11h, je signais le chèque de l’inscription annuelle et j’allais acheter mon équipement. (oui, je m’inscris toujours très vite, sinon ma conscience m’en empêche)
Après le premier cours, j’ai compris que finalement, boire une tasse de transpiration deux fois par semaine, c’était du pipi de chat à côté de ce sport.

Tu vois comment on transpire dans un four ? Bah là, c’est pire.

Je ressors de ces cours trempée comme si on m’avait jetée dans une piscine. J’ai régulièrement des bleus. Et j’ai marché comme un Playmobil pendant les 15 premiers jours tellement j’étais courbaturée. Parfois, j’ai même peur avant de rentrer dans la salle tant je ne sais pas dans quel état de fatigue je vais sortir.

Et je dois mettre une COQUILLE BORDEL ! Une coquille ! Si t’as jamais mis de coquille de ta vie, tu n’as pas connu ce sentiment mélangeant humiliation, inconfort, irritation et transpiration à la fois. C’est le plus charmant des sentiments. Ça s’appelle la loose du style en milieu urbain. Mais on s’en fout, hein, vu qu’on ressemble tous à des chiffons au bout de 15 minutes, la dégaine de cowboy, c’est très secondaire.

Par contre je ne sais toujours pas quoi penser du port du TShirt blanc obligatoire qui finit évidemment trempé lui aussi très rapidement. Z’avez déjà porté un TShirt blanc mouillé vous ? Je vous laisse imaginer. Y’a un type, tu sais quelle heure il est grâce à son tatouage qu’on voit par transparence au fur et à mesure que le cours avance. Personne ne se plaint, évidemment. Faut dire que le prof, t’as moyennement envie de le contredire.

Bref. Je ressors vidée, amochée, mais plutôt bien contente. Mieux, je me suis fait plein de copains. Et encore mieux, je redécouvre l’existence de mes muscles.

Et encore, encore mieux, j’ai… des GANTS de boxe ! C’est la classe ultime (et c’est vachement plus utile qu’un masque et une cape pour l’entrainement).

Mes enfants en sont dingues d’ailleurs, et je ne crois pas que ce soit pour partager l’odeur rance que mes doigts laissent à l’intérieur.

Ils en mettent un chacun et se fracassent les poings mutuellement en criant « YAAAAAAHHHHH je fais du KraK Maga comme Mamannnnnnnn »

Ces mêmes enfants qui m’empêchaient, il y a peu, de m’énerver au téléphone face un un interlocuteur borné. Parce que la rébellion, c’est pour les nazes, voyez.

Maintenant, ils me demandent si j’ai fait mal à quelqu’un pendant le cours et ils se marrent.

Je suis une mère modèle.

gants de boxe

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

20 comments

  1. Teulliac says:

    Pour les gants et l’odeur… Pour éviter de les abîmer trop avec l’humidité, achète des sous gants (et pas des bandelettes à la Rocky).
    Ça limitera les dégâts dans les gants.

  2. clairettededie69 says:

    je salue l’effort, bravo !
    et je comprends à 100% le côté défouloir de ce sport…
    tiens bon, c’est sur la durée que ça vaut le coup !!
    (et je veux bien voir la photo moi aussi ;-) )

  3. cleopat says:

    Pendant quelques années nous avons pratiqué la boxe américaine, toute la famille était inscrite :mes 3 enfants et nous parents y compris
    Nous revenions lessivés! et à lessiver aussi ;)
    Mais c est un sport de combat pieds poings ?je veux dire avec coups de pieds et coups de poings ?

  4. Lulu From Montmartre says:

    Mon PacsMan s’est mis au Krav Maga aussi cette année, et comment te dire que de le voir revenir après sa séance hebdomadaire serait presque un cas de divorce si je ne l’aimais pas vraiment. Il ne ressemble à rien, ses affaires sont dégueus et trempées, et comment te dire que la fameuse coquille pendue au sèche-serviettes dans la sale de bains est un genre de tue-l’amour comme j’en ai rarement connu !!! Je l’ai donc prié de mettre directement dans la machine ses affaires sales (et je me contrefous de savoir si le tee-shirt blanc sera moins blanc du fait de son lavage avec le pantalon noir) et de tout faire tourner le soir même (mais si mon amour tu vas voir c’est facile, ça c’est de la lessive, ça c’est une machine à laver, ça c’est un bouton qui ne fera pas tout exploser si tu appuies dessus…). Bref, mon mec fait du Krav Maga. Et toi tu es complètement dingue !!!

Laisser un commentaire