Je n’suis pas Geek vous savez….

Nan mais c’est vrai à la fin, déjà, de petit un, je n’ai pas de lunettes.
Bon, ok, on ne peut pas faire rentrer ca dans les critères principaux. certes

Alors petit 2, pour moi, du code HTML, c’est certainement pire que du chinois. Quand je dois bidouiller quelque chose, j’y passe des heures et des heures, à me griller la rétine, ça ma gratte à l’arrière de la cornée et je prends l’irrépressible envie de… dormir. Voilà, c’est ça, ça m’endort les paupières.

Ce mot « geek », c’est devenu comme une mode en fait. Tout le monde se le colle pour un oui ou pour un non, c’est trop la classe d’être geek aujourd’hui alors que c’était la honte il y a 10 ans. Moi, j’ai surtout honte de ne rien y comprendre.

Ouais, définitivement, ce n’est pas parce que tu tiens un blog depuis 4 ans et que tu passes l’autre moitié de ta vie sur Facebook que te coller l’étiquette de Geek est pertinent. Surtout dans mon cas.
Je suis bien la dernière des geeks de ce monde en fait, et je dois avouer que ça m’agace quand on me lance des perches du genre « ouais mais toi t’es sur ton ordinateur toute la journée, t’es trop une geek ».

EN fait non. Je suis un peu comme Marie Thérèse, la dactylo du docteur Michmuch. Je tape, je clique mais JAMAIS je ne vais voir ce qu’il se passe derrière.

Quand le blog plante, j’ai des palpitations. Et je laisse quelqu’un d’autre s’en occuper, pendant que j’égorge des lapin blancs pour que tout se passe bien.

Il y a peu de temps, je pensais tout de même m’en sortir un minimum. Par exemple, je pensais que je comprenais le système de référencement de Google. « Comprenais » est un grand mot, certes. Je pensais avoir quelques bases plutôt pas trop mal, disons.

Et puis j’ai été invitée à une formation « SEO » (comprenez qu’on allait m’ouvrir les mirettes sur l’univers de Google). Et on s’est bien moqué de moi. Même moi-même. Je me regardais et je me pointais du doigt toute seule. J’ai cru entendre un « tu es proche du moins 1 ». Parfois, je en comprenais pas trop. Et puis parfois, ça me sautait aux yeux comme une évidence.

Une journée en compagnie de trois autres blogueurs fort sympathiques dont 1 qui s’y connaissait au moins aussi bien que moi (mais je ne balancerai pas de nom en public) dans les locaux de Peexeo, agence de conseil en communication lyonnaise. Avec un intervenant au moins aussi patient que le Dalai Lama et avec la pédagogie de Gerard Klein dans l’instit. Ouais, je sais, j’ai mes références.
Je suis ressortie de là avec pas mal de « petits trucs » et de nouvelles connaissances sur ce monde boueux du référencement. Comme j’estime avoir un blog qui n’appelle pas forcément à ça, parce que je ne vois toujours pas l’interet d’avoir des lecteurs qui viennent pour savoir comment changer des piles et non pour se fendre la poire le matin au bureau (je vous vois), je n’applique pas ces (précieux) conseils sur tous mes articles, mais du coup ça m’est très utile lorsque je travaille avec une marque. Comme ça, tout le monde est content. Une formation référencement qui n’a pas été inutile donc.

En revanche, je rigole bien quand je vois certains autres tenter de se référencer en utilisant tout ce qu’on m’a dit de ne surtout pas faire. Enfin, vu mon niveau, je ne me permettrai pas d’aller en rire ouvertement non plus, mais maintenant, ça me saute aux yeux. Je suis vilaine.

Bref toujours est-il que je ne suis toujours pas « geek » pour autant, évidemment, et que je pense même etre un cas désespéré pour l’univers de l’informatique. Moi: j’écris. Et je laisse la place du geek à qui de droit.

Donc, chers amis, collègues et personnes de ma famille, sachez que passer des heures et des heures sur un ordinateur ne signifie pas systématiquement que je sais comment il marche, cet ordinateur.

Je suis la première à forcer l’extinction quand ça rame un peu donc bon… ARRÊTEZ de me demander des trucs, je sais PAS !!! Mince à la fin.

Z’avez qu’à vous adresser à Peexeo, tiens. Ils sont très bien, ils proposent un tas de formations web pour les boulets comme moi (et aussi pour les meilleurs qui veulent juste craner parce qu’ils savent déjà faire) et se proposent aussi pour s’occuper eux mêmes de votre référencement, vos créations graphiques ou même pour s’occuper du développement web… Bref EUX, ce sont des geeks.

Moi, je suis juste blogueuse.

Sachant que je ne comprends même pas les règles du Tarot, vous pouvez vous faire une idée de la façon dont fonctionne mon cerveau.

Alors… « Geek » ça veut dire quoi finalement ?

mrs-geek

Et demain, on parlera de ceux qui se croient « retro gamer » parce qu’ils ont eu un Amstrad et 3 Game & Watch dans leur vie…. Arf… la mode….
(Nan j’rigole, j’ai pas le temps, mais je pense que c’est un sujet pour papa 3 )

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

11 comments

  1. Milie says:

    Ca me fait sourire que ce soit à la mode alors que comme tu dis, avant c’était un peu la honte. Je crois que je suis une geek depuis mes 6 ou 7 ans lol Quel genre ? Peut-être juste celle qui a le nez collé à son ordi, plus accroc que geek ;) j’en sais rien lol (en fait je m’en fous :P)

    Par contre, j’aime l’envers du décor : le html, le SEO (même si sur un blog c’est juste le haut de l’iceberg… et ça me suffit largement lol), j’aime bidouiller mon code (même si je fais souvent de grosses bétises et que j’y passe des heures) mais sûrement parce que j’avais un site avant d’avoir un blog ;)

  2. Pr@line lyonnaise says:

    Une fois de plus, tu brilles dans l’exercice de trouver un angle d’attaque humoristique pour tes articles. J’ai souri (comme souvent) à la lecture de celui-ci. Merci et bonne continuation.

  3. clairettededie69 says:

    mince, t’as mis une caméra cachée dans mon bureau, alors ?!
    celle qui se marre en loucedé (je ne voudrais pas me faire trop remarquer non plus), au bureau, c’est moi !!!
    comme dit Pr@line Lyonnaise, ton « angle d’attaque » de la chose au demeurant plutôt sérieuse (il paraît que les geek ne sont pas des drôles…) est excellent, et la démystification de ton activité apparaît enfin : on le sait, maintenant, non, tu n’es pas une geek !

  4. martel says:

    Geek ou pas geek, tu écris très biebn avec beaucoup d’humour, je t’aime bien, tues intégrée au monde actuel, on a envie de te voir en famille…Mention Bien jeune dame sans lunettes

  5. FoxyMama says:

    Moi je suis sûre que je fais tous les trucs qui faut pas dans une tentative désespérée d’augmenter mon referencement naturel, mais j’y comprend rien

  6. Papacube says:

    Et du coup si on a joué une fois à Angry birds sur un iphone, on est gamer ET Geek ?
    En tous cas c’est intéressant ces histoires de référencement. Je n’y connais pas grand chose mais je ne suis pas dupe quand je tombe sur des articles qui ne sont clairement là QUE pour le référencement.

Répondre à martel Annuler la réponse.