les dangers du net et les enfants (Controle Parental XOOLOO à gagner)

Il y a quelques jours je m’énervais un peu à propos des dangers de la télé pour les enfants même quand on était plutôt regardant sur les programmes: du sexe, de la violence, parsemés ici et là au beau milieu d’un programme dit familial. Au secours.

Les dangers sur le net concernant les enfants sont tout autant pervers; d’autant plus si l’ordinateur n’est pas dans une pièce de passage et que nous ne prenons pas le temps d’accompagner l’enfant dans ses navigations.
L’installation d’un contrôle parental peut alors être indispensable pour tenter de pallier à ces dangers là.

A la maison, je n’en ai pas installé pour la bonne et simple raison que Clapiotte est un peu petite pour toucher à mon ordinateur et que N°1 ne fait que des recherches Google image sur les Pokemons et que je ne suis jamais bien loin, rapport que c’est surtout mon outil de travail et que je refuse qu’il me plante tout avec ses petits doigts encore peu initiés.

Pour l’instant, j’ai beaucoup de mal à imaginer mes enfants, tellement malins, se faire piéger par internet. Maintenant, je suis consciente que j’ai été relativement forte moi même pour prendre des risques idiots lorsque j’étais plus jeune pour ne pas oublier que le tour de mes enfants viendra. D’autant que je suis persuadée qu’un de ces quatre, tous les natifs de la génération écran seront en quasi permanence devant un danger potentiel lié à ces écrans eux mêmes. Ils apprendront certainement via tablette, ils navigueront instinctivement où bon leur semble… autant de temps passé avec la possibilité de tomber sur des images inappropriées ou des rencontres vaseuses.

danger internet enfant

Bonjour l’angoisse….

Aujourd’hui, les contrôles parentaux à notre disposition sont beaucoup moins compliqués à installer, plus besoin d’être un geek en puissance pour mettre en route la bestiole, tout se fait bien plus facilement. Tout comme la gestion du profil utilisateur, pré enregistré selon les âges mais tout à fait modulable en fonction de chacun. Une vraie progression dans le domaine afin de ne pas avoir une impression de prison virtuelle mais plutôt d’un garde fou intuitif et bien pensé. C’est donc le cas de XOOLOO, classé 1er des logiciels de contrôle parental dans le cadre des tests du Ministère de la Famille.

Pour moi, il n’en reste pas moins qu’il faut, en plus de l’installation d’un contrôle parental, accompagner ses enfants du mieux qu’on le peut et communiquer avec eux un maximum à propos de tout ça, parce que malgré la confiance qu’on aura en eux et en les outils de ce type, le risque zéro n’existera jamais, alors on reste un peu vigilant tout de même (et maintenant, vous avez la preuve que je suis une GROSSE parano)

Et aujourd’hui, j’ai 10 licences de controle parental XOOLOO à vous faire gagner, afin que vous puissiez vous mêmes vous faire une idée et commencer (ou continuer) à accompagner votre enfant dans la découverte d’internet sans danger.
Je vous laisse jusqu’au 12 mars inclus pour me dire quelle est votre plus grosse frayeur concernant vos enfants et internet en commentaire.

Je tirerai au sort les 10 gagnants et les contacterai par mail dans la foulée, en plus de les annoncer en edit de cet article.

Pour plus d’infos, vous pouvez aussi consulter la page Facebook associée

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

19 comments

  1. Marie says:

    Ma pépette est trop jeune pour naviguer sur le net mais je commente quand même parce que c’est une bonne idée ! Même si c’est aussi notre rôle de leur apprendre à se protéger eux-mêmes.

  2. Sabine says:

    Bonjour et merci pour ce jeu.
    Pour l’instant, mes loulous de 4 ans ne vont pas tres souvent sur internet et toujours sous contrôle. Mais ils ont vites compris que l’on peut cliquer partout et ont vite compris la puissance de cet outil. J’ai quand même eu droit a un « regarde sur internet » alors que je ne me souvenais plus de la chute de la chanson « l’empereur sa femme et le petit prince » ;-) !!
    Donc oui, un logiciel de controle parental me serais utile. Pour répondre a la question, ce qui me faut le plus peur, c’est qu’ils soient confrontes a des images trop violentes.

  3. Till the Cat says:

    Jusqu’ici, je fais toujours en sorte d’être présent quand elle surfe mais, c’est vrai qu’un contrôle parental sera surement nécessaire un jour ou l’autre. (surtout pour lui interdire l’accès à mon blog)

  4. Manu says:

    Hello,

    A la maison j’ai deux geeks (sans parler de leurs parents) assez grands pour surfer, depuis un moment pour mon aîné.
    Ils sont différents, mon grand a toujours été de lui même » prudent », raisonnable, allant sur des sites connus, on n’a pas mis de contrôle parental, je suis toujours pas loin derrière son dos de toutes façons.
    Mon deuz est plus « free-style », il va au hasard des jeux du net… On a voulu mettre un contrôle parental mais du coup les petits jeux de « baston » gratuits lui étaient refusés… Donc on a enlevé et je guette.
    Mes plus grandes peurs sont que le plus petit tombe sur des images ultra violentes et/ou sexuelles, et que mon grand qui joue en ligne (console pour le coup) tombe sur un adulte avec de mauvaises intentions… Mais je suis là. Toujours.

  5. natmum02 says:

    je me souviens il y a quelques années de ma nièce de 13 ans qui a appelé mon beau frère parce qu’elle venait de recevoir une vidéo x sur sa messagerie instantanée…. alors qu’elle était normalement en ligne avec une copine de son âge… mon beau frère a immédiatement appelé les parents, et au final il n’y avait personne devant l’ordi.. le compte avait été piraté..
    on se dit souvent que heureusement que le dialogue était ouvert à ce moment là…….

  6. LesParentsNOVAteurs says:

    Bonjour,
    Bravo pour cette article qui met en lumière deux aspects : la nécessité d’un outil, mais aussi et surtout, de la présence des parents qui doivent surveiller l’usage de l’ordinateur. C’est ce que plusieurs des parents nous ont signalé lors d’une discussion que nous avons menée sur le sujet : http://www.lesparentsnovateurs.com/loisirs-sports/internet/2013/nouvelles-technologies-comment-surveillez-vous-vos-enfants/ La surveillance reste importante malgré les outils de contrôle parental.

  7. kelly says:

    Hello Cranemou,

    C’est marrant que tu abordes le sujet car je suis sur le point d’acheter une tablette à mon fils et je me demandais si les contrôles parentaux étaient vraiment adaptés à nos besoin: selon l’âge, selon l’évolution de l’enfant etc …
    Moi ma plus grosse peur serait qu’il se construise un monde virtuel en passant un côté de tout ce que l’on a pu vivre nous quand on était petits: jouer dehors avec les copains, faire des tours en vélo dans le quartier ou parler pendant des heures au jardin public..;
    Merci pour le concours!

  8. Lulu says:

    Il faut impérativement que je m’occupe d’en installer un très vite, car junior surfe maintenant tout seul sur YouTube et je ne suis pas toujours derrière lui pour surveiller… Je ne sais jamais sur quoi il peut tomber, c’est comme ça qu’un jour alors qu’il regardait des vidéos de voitures et de tunning (gloups), je l’ai entendu dire « mais elle est nulle cette vidéo, y a plein de dames avec des gros seins » ! Pour l’instant, il préfère les bagnoles…

  9. myriam says:

    chez nous aussi mauvaise expérience avec you tube; mon fils regardait des chansons enfants je me tourne 30 secondes pour aller chercher mon thé dans la cuisine et quand je reviens c’était un film avec des armes et un gars se prend une balle en pleine tête (enfin je pense car j’ai arrêté juste avant).
    ma plus grande peur: que l’un de mes 2 loulous se retrouve devant ce type d’images violentes ou sexuelles… bonjour l’angoisse !

  10. binette says:

    ma plus grosse frayeur serait qu’ils tombent sur un site porno ou sanglant . un truc pas de leur âge quoi. Pour l’instant ce n’est jamais arrivé!

  11. apoyse says:

    Coucou, c’est sûr que le contrôle parental, on y pense…pour l’instant ils sont petits, et on est toujours avec eux, mais il suffit d’une fois…alors la grande frayeur c’est de tomber sur des sites porno, de sites violents, des images sombres…bref tout ce qui peut les traumatiser. Et surtout, le blocage que ça pourrait engendrer, les peurs…l’horreur.

Laisser un commentaire