TNT mon amour

La saint Valentin, cette belle journée où l’amour est fêté en grande pompe et décos kitsch.

Et moi qui n’ai rien écrit pour célébrer cette fête des amoureux. Quelle blogueuse médiocre je fais.

Et en même temps, vous dire à quel point c’est beau, l’amour, c’est doux, l’amour, aviez-vous besoin de moi pour en être persuadés ? Ai-je vraiment besoin de dire qu’il doit bien être triste de vivre sans mais que ça serait peut être moins compliqué aussi finalement. Dois-je vous prouver que même les pierres peuvent s’éprendre de mousse quand il s’agit d’amour, tout est possible parce que l’amour seule permet d’accéder à ce petit quelque chose de magique que nous offre la vie.

Bla, bla bla.

Mais j’ai une déclaration d’amour à faire.

Et où mieux que sur ce blog pourrai-je la déposer ?

A toi, TNT mon amour.

Je sais que je n’avais pas été tendre avec toi ni les autres services de livraison. Je le sais. je l’assume. Mais après tout, doit-on toujours rester sur une mauvaise première impression ? Je ne pense pas. Je pense qu’il faut aller de l’avant, alors, plusieurs fois encore, je t’ai fait confiance, comme aux autres d’ailleurs.

Il y a quelques jours, j’apprends qu’un paquet surprise, certainement un colis de roses du Maroc pour me prouver ton amour j’imagine, est dans tes locaux et va bientot m’arriver. Je trépigne, je guette à ma fenêtre ce livreur orangé qui égayera ma journée.
Les jours passent et j’oublie jusqu’à l’existence de ce paquet. Loin des yeux… tu sais comment on dit.

Et puis un jour, sur le mur de mon immeuble, je trouve ton mot doux scotché. Tu es venu mais tu ne m’as point vu. Ce n’est pas faute d’être toujours à la maison pourtant, mais tu es si timide, comment t’en vouloir.

Mon avis de passage d’amour en poche, j’essaie de te convaincre de repasser le lendemain. Tu promets. Et j’attends. Je ne sors même pas au risque de te rater.
Mais il faut croire que la vie est contre nous, mon amour, les manifestants t’ont bloqué la route, tu n’as pu franchir les hautes barricades pour arriver jusqu’à mon balcon, Ô Roméo.

Je suis patiente, je te demande de repasser le lendemain, une nouvelle fois. Je suis prête à tout pour toi, vois tu. D’ailleurs, pour être certaine que tu juges de mon impatience, je te donne mille codes qui permettront enfin de nous voir réunis.

Mais tu ne viens pas. J’apprends que tu n’as finalement pas pris note de mes secrets pour accéder à ma loge sans mal.

Je suis déçue. Mais l’amour rend aveugle, je te rappelle une nouvelle fois pour entendre le doux son de ta voix, encore et encore.

Tu es tellement désolé. Tu repasseras demain, c’est certain.

J’attends encore et craignant pour ta santé, je m’enquiers de tes nouvelles. Malheureusement, mes enfants ayant vu notre manège essayent de faire valser tous nos espoirs de rencontre. Ils me cachent ta missive avec ton précieux numéro et c’est penaude que je te rappelle, tremblante, pour te demander de revenir.

Ahhh, l’Amour peut rendre les gens fous. Tu prends très mal le fait d’avoir perdu ton courrier et ton précieux numéro. Pourtant je t’assure, il était devant moi ces quatre jours durant, je t’ai gardé amoureusement. Mais les enfants sont fourbes et tiennent à ce que leur foyer reste tel qu’ils l’ont connu.

Tu me jettes alors en pleine figure que tu ne peux plus rien pour moi. A croire que cet amour n’était qu’une vague mascarade. Tu refuses même jusqu’à chercher qui je suis, faisant le sourd  à mes demandes que j’essaie de garder pourtant courtoises. Tu me blesses de tes estocades et d’un ton trivial tu m’assène d’un très sec « ce n’est pas mon problème ».

Je suis blessée. Je te demande de ne pas me parler comme ceci, mon coeur saigne de t’avoir tant attendu pour me voir ainsi vouer aux gémonies et accabler de tes sarcasmes. Tu me ris au nez.

Plus tard, reprenant mes esprits embrumés par tant de mépris inattendu, les enfants ayant abdiqué devant mes supplications et m’ayant rendu la précieuse, je te rappelle et tu me promets de passer demain. Tu m’aimes donc toujours ?

Nous sommes demain.

Et si tu le souhaites j’attendrais encore. S’il le faut je mourrai chez moi, sur un palier crasseux que je ne prends plus peine de balayer pour t’accueillir. Je regarderai des gifs animés de roses qui se fanent d’avoir trop attendu leur vase jusqu’à m’en crever les yeux s’il le faut.

Mais je t’attendrai.

Parce que c’est aussi ça, l’amour. L’abnégation. Le renoncement. Jusqu’à la haine.

gif rose kitshPuisse ce Gif te percer la rétine.
Lentement.

 

EDIT du 14/02 à presque 16h: Cher et tendre TNT, sache que je te quitte. Je te quitte car j’en ai rencontré un autre, François, sur qui j’ai pu compter en moins de temps qu’il a falluu pour le dire, il m’a envoyé un coursier volant me confier mon colis. Sans lui tout ça aurait pu tourner très mal, je me serai jetée sur la drogue et me serai alcoolisé dès les enfants déposés à l’école dans le bistrot de l’angle de la rue. Mais François a su trouver les mots.  Je lui serai éternellement reconnaissante pour ça. Grâce à lui, je peux reconstruire ma vie, sauter, chanter et même aller chercher mes enfants sans avoir peur de te rater. Je suis libre, mon amour. Adieu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

31 comments

  1. Mutti says:

    Moi je me répéterai sans cesse : le livreur n’y est pour rien, le livreur n’y est pour rien … sinon il se prendrait ma charentaise en pleine face dès qu’il déniera montrer sa (belle) gueule !
    T’habites dans une forteresse protégée pour avoir tant de soucis avec tes livraisons ?! ou la guigne peut-être ! ;)

  2. Lali says:

    Moi qui suis du genre à regarder 10 fois par jour le suivi de colis.. A ta place je serai certainement dans un état d’énervement avancé. Et vu les soucis de circulation qu’il y a dans certaines régions avec cause du verglas (en tout cas par chez moi c’est une catastrophe, ça glisse comme c’est pas permis), tu risques d’avoir un sale tour encore aujourd’hui…

  3. cybarna says:

    Ben moi je viens de passer 10 minutes à lire les comms’ laissés sur la page TNT, et liker leur page en prime pour le suspens et le délire que cela m’a accordé dans cette journée glaciale :D

  4. François de TNT says:

    Bonjour à tous,

    au final tout est bien qui finit bien, même si nos premières relations furent « difficiles », la fin est belle.

    En tout cas j’espère que ça ne vous refroidira pas de repasser par nos Services, et tenterons de faire mieux pour vous satisfaire à chaque fois.

    Bien à vous.

    François du Service Client TNT

  5. mimie cristal says:

    quelle patience ! moi j’ai eu le cas une fois ! j’attendais un colis venant de chine, qui a fini par y repartir et j’ai du repayer les fdp…. 50€ !!
    comme excuse : « on a pas trouvé votre adresse….  »
    ben fallait m’appeler !
    « ouais mais votre numéro il était ecrit en chinois sur le colis on a rien compris »
    les chiffres romains s’écrivent pareil dans toutes les langues…..
    « vous avez pas l’avis de passage je peux rien pour vous »
    comment j’aurais l’avis de passage ? si vous n’avez pas trouvé l’adresse pour le colis, comment vous auriez pu la trouver pour mettre l’avis de passage…..
    « de toutes façons il est reparti en chine hier, c’est pas mon probleme… et puis j’y gagne rien moi a pas venir vous livrer »
    euh ben si tu y gagne une seconde livraison a payer…. et 30min sur ta tournée pour eviter de rentrer dans le centre piéton où j’habite….
    je te dis pas l’esclandre au telephone !!! fallait pas me prendre avec des pincettes ce jour-là !
    grrrr

  6. cleopat says:

    j ‘adore la façon dont tu tournes ça avec dérision !
    mais put…!.. mer.e!.. ils font ch…!.. bip bip bip ♪
    et surtout cette charmante demoiselle si patiente et si douce ,on espère qu elle aura, à son tour, un jour, un accueil tout aussi chaleureux ! car elle le mérite ! cette « co..e » !
    « co..e » comme copine hein!!! ;)
    quand on sait que TNT veut aussi dire
    c est vrai que ce genre de mésaventure fait exploser de rire !!:(

    • cleopat says:

      oups un mot a disparu !!!! PTDR! ;D
      je disais donc: quand on sait que TNT veut aussi dire
      trinitrotoluène, c est vrai que ce genre de mésaventure fait exploser de rire !!:(

      • cranemou says:

        HAHAHA, si j’avais écrit le jour même, il y aurait eu BEAUCOUP de censure et de « biiiip »
        Et puis en fait… quand je ne peux rien au problème, je finis par le prendre à la légère ;)

    • cranemou says:

      UN TAG ??? Romain tout va bien ?

      Bon, je m’y colle. Il est marrant. Et je suis pas peu fiere que tu aies eu une pensée pour moi. Même pour me bazarder une patate chaude !

  7. clairettededie69 says:

    big up pour François !!
    tout ça pour des gants de ski-que tu ne skies pas…!!!
    mwouahaha !!
    vivement la prochaine livraison, qu’on rigole à nouveau !

  8. Comte says:

    Super histoire ;)

    Et si je vous disais que je connais ledit François, et que vous pouvez le trouver par exemple sur Twitter (@fracasx), ça vous aiderait à mettre une visage sur votre sauveur? :D

  9. Milie says:

    haaaaaaaaaaaaaa et ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh ! j’ai pensé à toi hier… en récupérant mon colis TNT… livré au relais car personne à la maison… (mais bien sûr !!)

Laisser un commentaire