Il ne me « kitera » plus!

Il fut un temps où j'étais teméraire et courageuse. A l'époque, j'étais jeune et fougueuse, j'avais un caractère de cochon et comme tout petit qui se respecte, j'avais appris à m'imposer malgré ma taille. Un peu comme les chiens qui, plus petits ils sont, plus forts ils gueulent.

Evidemment, j'ai toujours un caractère de cochon, c'est bien le genre de choses dont il est difficile de se débarrasser. En revanche, j'évite d'aboyer comme un roquet quand quelqu'un vient me titiller l'humeur. Enfin… moins. Disons, que j'ai arrêté de risquer de me prendre un coup de poing quand je ne voulais pas céder (coucou Louis de la 6ème B!), j'ai arrêté aussi de casser des nez parce qu'il n'y a pas de raison que les 3ème aient plus le droit de s'asseoir sur les bancs que les 5ème (coucou Mickaël de la 3ème C!). J'ai aussi arrêté de tenir tête aux ex taulards à la sortie des bars. Faut dire que je fais nettement moins de fermeture de bar depuis que j'ai des enfants.

Le fait est qu'en grandissant, on apprend à faire la part des choses. Prendre des risques, c'est rigolo, mais faut peut être pas être complètement idiot.

Et aussi, surtout, à partir du moment où j'ai appris que j'attendais mon premier enfant, j'ai eu cette envie de m'enrouler dans 12 mètres de papier bulle pour éviter qu'il m'arrive quelque chose. A moi, et par extension, surtout au bébé, en fait.

C'est comme ça que je suis devenue complètement parano du danger. Si j'avais pu me cloîtrer chez moi en scotchant les fenêtres et en installant partout un sol en mousse, je pense que j'y aurais réfléchi un bon moment.

Mais comme je vis dans le monde réel, j'ai donc dû faire avec le coeur qui s'arrête à chaque fois que le Greffon montait un trottoir, à chaque fois qu'il se mettait à courir et qu'il trébuchait? J'ai retenu de m'évanouir aux premiers genoux écorchés et j'ai dû m'abstenir de pleurer en voyant l'oeuf de poule pointer sur son front. Parce que les "bobos", ça fait partie du pack-enfant, avec les nuits blanches, les angoisses, les dents et la varicelle. J'étais devenue poule mouillée. Moins courageuse et plus du tout téméraire.

De poule mouillée à mère poule, la barrière est mince, certains diront que je surprotège mes enfants. C'est pas faux. Cependant, comme la vie n'est qu'un éternel paradoxe, j'ai peur, j'essaie d'anticiper, mais en cas de pépins, je suis TOUJOURS désarmée.

Déjà que je n'ai jamais un mouchoir dans mon sac, vous imaginez bien qu'avoir des pansements ou de l'arnica ne fait pas partie de mes fonds de sac à main. Pas que je ne veux pas. j'essaie. Mais je finis toujours par tout laisser dans l'entrée, dans une poche de manteau (que je n'ai pas mis évidemment). il me manque toujours quelque chose. J'ai toujours une petite voiture, un stick à lèvre vide, des papiers de bonbons sans bonbon dedans mais de quoi intervenir sur un petit bobo, que nenni: "SERS LES DENTS, enfant!"

Depuis peu, tout ça n'est qu'un lointain souvenir. On m'a fait parvenir un kit de soins DermaPlast. Un kit spécial éraflures avec de quoi intervenir pour nettoyer, desinfecter et panser une gamelle dans les graviers. Le tout dans une petite boîte à glisser dans son sac, à emmener partout ou qui trouvera une place toute trouvée dans l'armoire à pharmacie. Il ne me quitte plus, c'est vraiment une bonne idée, pratique, simple, efficace, tout ce que j'aime.

Il existe plusieurs gammes de kit Dermaplast pour les brûlures, les coupures ou encore les ampoules. Et je viens de mettre mes nouvelles chaussures qui claquent hier soir, je peux vous dire que mes pieds ont morflé. Mais ce matin j'ai testé les pansements pour les petites ampoules: magiques, pile à la bonne taille et confortable (nan mais avouez que le sparadrap c'est galère sur les doigts de pied!!!)

Voilà une bonne résolution pour cette nouvelle année: revoir les priorités de mon armoire à pharmacie et avoir de quoi soigner les petits bobos de toute la famille. Je vais devenir une mère poule PREVOYANTE! C'est pas beau le progrès?

Plus d'info sur le site
www.dermaplast.fr

 

 



Article sponsorisé

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

7 comments

  1. natmum says:

    tiens, il va falloir que je me renseigne… car ici, honte à moi, il n’y a même pas d’arnica and co dans la maison ……….
    merci pour l’info et bonne soirée !!!

  2. Milie says:

    Ouch, le début me rappelle des choses lol Le primaire et le collège surtout, après je suis devenue une vraie fille ;)

    Ici nous ne sommes pas bien équipés pour les bobos…

  3. mamananonyme says:

    tout l’inverse de moi… avant je disais rien et maintenant je l’ouvre un peu.
    Je veux servir de modèle à mes enfants et dire enfin ce que je pense aux autres ;-)
    Comme quoi …

  4. clairettedeDie69 says:

    J’ai peur pour ma part de reproduire le schéma dans lequel j’ai grandi : « l’esprit est plus fort que la matière »… En gros, tu te gaufres, tu t’écorches, t’as un mal de dingue, mais cette douleur, ce n’est qu’une idée, l’idée que tu t’en fais, en fait si tu le décides, t’as pas mal…!!!
    Mouais… Heureusement, Kiki est 4×4 et tout maladroit qu’il est, il s’égratigne assez peu – en fait, cet enfant fait tout de suite les choses en grand : il se contente de se casser les bras (les deux ! mais pas la même année, faut pas déconner non plus),ou de s’ouvrir le mollet bien profond (de préférence quand on est à l’étranger, c’est beaucoup plus drôle, l’hôpital d’ailleurs !), c’est plus radical !
    Très bonne idée, ce petit kit, ceci dit… Faudra pas oublier de le mettre dans ton sac, celui-là !

Laisser un commentaire