Les Dexter du Net

Ça fait tellement longtemps que j’avais envie de m’exprimer à ce sujet. Je n’osais pas. Ici, chez « Cranemou », on vient pour rigoler. Si on veut lire des choses plus sérieuses, d’autres le font bien mieux que moi. Je souhaite ce blog le plus divertissant possible, mais parfois, à ma grande déception, je ne peux plus contenir certains mots, ils ont besoin de sortir pour qu’ensuite tout rentre dans l’ordre ensuite et que je puisse de nouveau m’affairer à ce que je fais de mieux: voir le dérisoire.

Mais après certains événements que j’ai pu voir passer ces derniers temps, j’avais envie d’en parler quand même un peu, avoir votre ressenti sur ces choses là qu’on ne se dit pas.

La faute au blog et à mon travail précaire de pigiste, je suis connectée. Partout et tout le temps, je lis, j’engrange des informations, des images, je saute de sites en sites, je ne laisse souvent aucune trace, faute de temps et je continue ma route.

Je rencontre aussi certaines personnes. celles qui sont gentilles, celles qui le sont moins. Et depuis quelques semaines, me trottent cette histoire sordide dans la tête.

Fût une époque où je regardais beaucoup de blogs de créatrices. Moi même créatrice pour enfant, j’avais tenté de me faire une petite vitrine par ce biais. A l’époque, les blogs etaient loin d’être ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. Toutefois, j’étais devenu accro à un blog. Pas du tout dans « ma branche ». Un jeune homme qui racontait sa vie.

Il était drôle, parfois même hilarant dans sa façon de dire son quotidien. Chaque nouveau billet me faisait l’effet d’une sucrerie. J’étais un fantôme, je ne réagissais jamais dans les commentaires. pourquoi faire? Sa horde d’admiratrice était toujours présente à l’appel et leur pâmoison était quasi aussi délectable que les écrits du jeune homme.

Je ne sais pas si je serai aussi fan de ses écrits aujourd’hui, mais à ce moment là, c’était le cas.

Et puis un jour, pas de nouvelle note. Des jours, des semaines plus tard, j’avais beau cliquer, les commentaires avaient fermé, les articles vieillissaient sans que le blog ne soit jamais rafraichi. Et un jour, alors que les commentaires avaient mystérieusement repris du service, je lis que le jeune homme était… en prison.

Déjà à l’époque, je savais comment retrouver une information (la faute à mon entêtement). J’ai lu les journaux régionaux, j’ai remonté le fil, et j’ai appris quel monstre il pouvait être, ce garçon qui paraissait si gentil, drôle et intelligent. Il était tout ça d’ailleurs. Et il était cet autre, ce Hyde en puissance qui a saccagé sa vie et celle d’autres personnes dans des délires psychotiques.

Oh bien sûr, combien de cas de psychopathes derrière tous ces sites et ces blogs? Une poignée.

Après tout, même ici, je ne vous dévoile que la partie que j’ai envie de vous montrer. Bien évidemment, je ne vous dis pas mon manque de patience, ma désorganisation constante et mon addiction aux soirées arrosées qui se terminent en dansant sur du Lady Gaga (si si, c’est possible).

Si j’avais envie de vous raconter cette histoire, c’était pour vous dire, quand même, malgré tout, qu’internet reste un grand piège et que grâce à cette histoire, je me méfie toujours un peu avant de m’emballer sur mes « amis » virtuels. Grand bien m’en a fait, plus le temps passe, plus je découvre certains travers, certaines intolérances, certains égocentrismes, certains foirfouilleurs à purin ou autres mauvais opportunistes.

Les gentils qui haïssent, les doux qui crachent, les grands qui écrasent, les honnêtes qui mentent… Tout comme dans la vie, mais en plus subtile, chaque personne, derrière son blog, en est une autre, plus vraie, plus entière et dont les qualités sont plus discutables certainement. Jamais trop méchant (quoi qu’on ne sait jamais tout finalement), mais des personnes que je pensais bonnes alors que jamais je ne les aurais côtoyer « si j’avais su« .
A nous de prendre garde… et par extension, à nous de faire prendre conscience à nos enfants que le virtuel a ses dangers.

Sur ce, je vous laisse, j’ai un corps à découper qui attend dans mon congélateur.

Oh WAIT!

A quel degré vous vous méfiez, quand vous me lisez?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

30 comments

  1. bounette74 says:

    Perso je suis comme vous, je me méfie comme de la peste des relations virtuelles.
    Si une personne me semble bonne, je tente éventuellement une rencontre, mais je met toujours longtemps à accorder ma confiance. Même en vrai je met du temps à faire confiance, alros sur le net….
    Concernant votre blog, je me marre bien, j’y trouve parfois des liens qui font tilt (c’est grâce à vous quej’ai découvert mon BOBA et ke je suis tombée dans le portage!!) des articles ou sujet que je n’auraient pas chercher avant. Et c’est là, tout ce que je chercher, un moment de détente, qui parfois est utile. C’est bien là tout ce que je demande à un blog. Après, savoir si vous êste une bonne personne ou non….??? Wait and see.

  2. Laetitia says:

    On ne sait des autres que ce qu’ils veulent bien nous dire sur eux, sur le net ou dans la « vraie vie »… on se fait donc avoir, parce qu’on est gentil, tolérant, aveuglé… On envoie à l’autre ce qu’il a envie de voir en nous, l’effet miroir : il faut relire Sartre et son Huis clos…
    Malgré des expériences désastreuses, je n’arrive pas assez à me méfier des gens !

    Mme Cranemou, vous et votre famille, gardez mon amitié !!!

    bonne journée

  3. Arsinoe la Crapaude says:

    Je suis tombée sur une cinglée de première l’an dernier, ça faisait que 4 mois que je bloguais, ben ça fout grave les jetons, je suis bien contente d’être une blogueuse anonyme… Ca m’a servi de leçon, je prends beaucoup plus de recul désormais…

  4. katsissi says:

    Coucou,
    J’adore ton blog comme bien d’autres d’ailleurs mais c’est vrai qu’il faut toujours se méfier du net, je réagis à peu d’article sauf s’ils me touchent vraiment. Mais ton article j’avoue me fait froid dans le dos.
    En tout cas perso je ne rencontre jamais personne du net, on voie tellement de choses de nos jours ! mais c’est vrai que les malades de la rue sont aussi sur le net et derrière notre écran on pourrait avoir tendance à l’oublier.
    Bon allez vite un article réconfortant s’il te plait :)
    Bonne journée ;)

  5. Cétoile says:

    Y’a des blogs que j’ai laissé « tomber » alors que j’étais complètement fan, enlevé des mes favoris alors que j’y allais tous les jours depuis des mois, croyant « adorer » celles qui étaient derrière
    Mais en lisant des commentaires et surtout les réponses des auteurs je me suis sentie mal à l’aise, ne validant pas du tout certains propos que je trouvais intolérants ou méprisants alors que dans les billets ça pouvait être nettement moins flagrant
    du genre « ouais franchement celles qui n’ont même pas essayé d’allaiter, c’est grave »
    ou encore je me souviens d’une critique de bouquin, livre offert par l’auteur à la demande de la blogueuse, une critique très très méchante, « jugeante », agressive,ça m’avait fait de la peine pour l’auteur, vraiment quelque soit la qualité du bouquin, un minimum de respect pour son boulot..Ahhh l’empathie….Bref, ces 2 blogs ont été « virés » de ma liste, je m’emballe beaucoup moins vite maintenant et m’engage moins, commente moins…

  6. Marie Grain de Sel says:

    Ben maintenant que j’ai lu ça je vais beaucoup, BEAUCOUP me méfier de toi hein !… C’est flippant ton histoire là (surtout la partie où tu dis que tu danses sur du Lady Gaga). Mais tu as raison, le virtuel c’est le virtuel. Avant de passer du virtuel au réel il faut vraiment prendre ses précautions. Mais brouuuuuuu ! Je vais trembler chaque fois que je lirai des blogs maintenant ;-)

  7. argone says:

    Comme partout j’ai eu des déceptions en rencontrant « IRL » telle ou telle blogueuse, mais aussi de très jolies surprises, encore tout récemment, qui se transforment en belle amitié. Mais comme tu dis il ne faut pas s’emballer trop vite derrière l’écran …

  8. Ju says:

    Rappelle moi de ne pas t’inviter à boire un café, quoi que! On pourrait discuter de nos différentes techniques de découpages!

    Internet, c’est comme dans la vie, on n’est pas à l’abri d’un con qui passe ou d’un très gros con. Mais heureusement, il y a des gens biens qui ne se cachent pas de découper des corps!

  9. clairettededie69 says:

    ben moi je dis : raison de plus pour qu’on se rencontre « IRL », comme ça, je serai fixée !! LOL

    ceci dit, j’avais déjà eu cette même réflexion bien avant l’ère d’internet (hé oui, je suis assez « vieille » pour me rappeler d’une époque AVANT, où on écrivait en vrai sur du vrai papier avec un vrai stylo ! un truc de dingue…) : j’avais un correspondant en anglais depuis mes années collège, il habite en… Inde ! et comme je suis une dingue, à 21 ans, je prends mon sac à dos et je me dis « allons à sa rencontre ! » – et là, gros coup de speed : mais qui vais-je rencontrer, en fait ? est-ce qu’il est bien le gentil gars qu’il a l’air d’être dans ses lettres ?
    hey, je vous vois grimacer, on n’est pas dans Love story, hein !! – on est en 1993, le développement du pays est loin d’être ce qu’il est auj : et si je tombais sur des fous qui me kidnappent contre une rançon ??

    les blogs ou la correspondance par Internet n’ont rien inventé, ils ont juste déplacé et accéléré le phénomène : on ne dit de soi que ce que l’on veut bien laisser paraître. Et la littérature s’est déjà bien chargée de nous le démontrer dans le rapport auteur/fiction.

    au fait, mon corres’ est super, il m’a accueillie à bras ouverts pendant un mois complet, et il est médecin psychiatre aujourd’hui…

  10. Hélène says:

    Ce sujet me touche : j’ai rencontré mon mari grâce au net et j’ai longtemps passé du temps sur des forums, blogs, j’ai écrit … Et puis, j’ai trouvé que ça me prenait trop de temps pour des gens que hje ne connais pas, que je devrais plutôt consacré ce temps pour rencontrer mes voisins, faire du yoga … J’ai considérablement restreint le nombre de blogs que je visite. Celui-ci fait partie des derniers pour l’humour et la douceur des billets.
    D’ailleurs, heureusement que les sourires de Clapiotte font oublier tes activités dexterriennes.

  11. Marjolaine Mamour says:

    Ah bah bravo ! Je dois rencontrer une maman blogueuse jeudi ! Tu me fais flipper là !! lol
    Non, je suis sure qu’elle est gentille :) Mais c’est vrai que tu as raison… J’ai tendance à oublier que les gens ne montrent que ce qu’ils veulent dans leur blog !

  12. AppelezMoiDoris says:

    Bonne petite piqûre de rappel !
    On ne montre que ce qu’on veut sur un blog, merci de le rappeler !!
    Quand je te lis, je ne me méfie pas du tout ! Pour moi une fille qui picole et qui danse sur du Lady Gaga ne peut être que saine…ou pas !!

  13. Minimimi says:

    C’est bizarre, mais après ton article je ferai peut être un peu plus attention
    Je sais que vous les bloggeuses vous n’écrivez pas tout comme tu le dis
    Mais j’espère que j’arrive à cerner les personnalités et les liens que j’ai créé même virtuel avec certaines sont vrais
    En tout cas je vais lire autrement je pense maintenant

  14. aggie says:

    L’histoire de ce blogueur fait vraiment froid dans le dos.
    Tu fais bien de faire ce petit rappel, je pense qu’on a tous l’impression de connaître les blogueurs que l’on suit vu que les blogs sont des sortes de journaux intimes, mais finalement on ne connait pas grand chose…

  15. Manu says:

    Moi je suis une très grande fan de Dexter…

    Mais sérieusement, c’est assez déroutant d’apprécier quelqu’un sans le connaître finalement (moi apprécier toi), et si on apprend des méchants trucs sur cette personne, on se sent carrément trahi (toi pas être psychopathe?).
    Et ça arrive aussi dans la vraie vie. Brrr

  16. karinette1976 says:

    Effrayant, c’est vrai que quand on prend le temps de choisir ses mots on peut cacher son jeu… ce qui est moins évident dans la vraie vie…
    Personnellement, je me méfie énormément de ceux qui boivent du Tassimo, sont bizarre ces gens là ;) !!!!
    Mais c’est pas ton cas hein ????!!!!!

  17. Spipile says:

    Haaaaan mais tu me fais flipper maintenant !!! C’est vrai quoi, j’aurais dû me méfier … Une nana qui adore manger du poisson cru et voir des gens souffrir sur une île, debout sur des poteaux … c’est louche.

  18. Delph Dolce says:

    L’histoire du blog Dr Jeckill et Mr Hide, c’est hélas trop courant ( bon pit être pas jusqu à la prison.. ) mais toutes les personnes qui se cachent derrière une facette gentillette, et qui sont l inverse.. ( ou les grandes gueules du net qui ne sont que des petites joueuses en vrai xD )

    Sinon il y a aussi une cranemou qui me pelotait sur le quai de la gare ce midi, au lieu du visage de Louloute ! m’enfin :D

    Aller, je file, moi j’ai un canard à dépiauter !!

    D.

  19. Batice71 says:

    Dans mon monde, tout le monde est gentil… et ma naïveté me fait tomber de haut parfois mais heureusement rarement !!! J’ai rencontré surtout des scrappeuses comme moi lors d’ateliers et c’est vrai qu’on est surprise de découvrir des facettes cachées. Toutefois, j’ai aussi fait de belles rencontres avec des personnes que je vois 1 fois tous les ans !
    Il faut se méfier : c’est sûr et surtout faire attention à nos enfants. pour l(instant, ils sont trop petits et gardent leur innocence…
    Quant à venir par ici, je vais y réfléchir car le découpage de cadavres ou les aventures « moldavohygièniques » (pas la peine de chercher dans le dictionnaire) de Clapiotte commencent à me faire peur …

  20. fleurensucre says:

    c’est sur qu’il faut être prudent. Apres tout, « les liaisons dangereuses » étaient au départ bien épistolaire…avant de détruire certaines vies.

  21. lili rose says:

    Moi, je ne me méfie pas; ce que je viens chercher c’est du divertissement, mais comme finalement j’ai très peu de temps, je n’en ai donc que peu aussi pour la très grosse empathie.
    C’est vrai que certains styles appellent à la connivence, la sympathie même, et sans te connaître je te trouve ma foi … sympa … sans que même tu ne saches que j’existe ! C’est cela surtout qui me permet de garder de la distance. Cette absence de « réelle » communication. Tu parles, je lis … Bon allez, moi aussi je dois y aller, on a toutes quelque chose à découper.
    Puisque j’y suis, ce que je recherche en lisant ton blog, ce sont ces petits mots d’humeur forts à propos, forts bien écrits, tout en dérision. Merci ;-)

  22. Maman louzoù says:

    Bonjour,
    Je me sens un peu naïve sur ce coup-là !!!
    Bon je sais qu’on est pas au pays des bisounours, mais quand même ^^
    Cela me ferra réfléchir !!!!
    Quoique vu ce que dit Delph au-dessus o_O !!!!!
    :D

  23. Flying-mama says:

    Flippant! J’aurai tendance à croire que les personnes sont telles qu’on les imagine dans leurs blogs, en pire, ou en mieux, mais qu’on ne peut pas écrire si longtemps (comme toi par exemple) sans se dévoiler un peu… Ou alors il faut être totalement schizophrène, et là c’est encore plus flippant…

  24. Milie says:

    la vache ! (non pas toi !) tu m’as glaçée le sang ! J’en parlais justement avec une amie la dernière fois (mère commère lol), elle me parlait d’une femme qui avait eu un cancer et se retrouvait dans plein de groupes fb à qui elle envoyait des chèques :( Le net, c’est pas tout rose…

    Oui je me ballade ce soir…

Laisser un commentaire