Warning: femme enceinte

Être enceinte est censé être un des moments les plus magiques dans la vie d’une femme. Oui, nous avons cette chance de donner la vie.
Mais je conseillerai au reste du monde de ne jamais oublié qu’en plus de posséder le don le plus merveilleux de la Terre, nous avons le droit aussi, dans le package, à un raz de marée d’hormones qui font de nous de véritables bombes à retardement.

On les aura prévenu:

 

  • Depuis que je suis enceinte, je passe mon temps à faire des recherches hautement philosophique sur internet et j’accède à des forums pour angoissées de la gestation. Ce qui m’angoisse encore plus que je ne l’étais en tapant « bouchon muqueux » dans ma barre de recherche, initialement. En revanche, je pourrai devenir obstétricien dès demain, donc, quand je vais voir mon propre docteur, je demande encore plus de détails pour être sûre qu’il est vraiment qualifié, celui-là.
  • Je suis le centre du monde et toute l’attention de mon entourage tourne autour de mon nombril (c’est surtout valable pour une première grossesse). Je suis humaine, donc, j’aime ça. D’ailleurs, je vous déconseille fortement de tenter de faire basculer la conversation sur un sujet qui ne me concernerait pas de près ou de loin sans quoi je fondrais en larmes en hurlant que de toute façon, je suis grosse et moche et que tout le monde s’en fiche de mon état misérable.

 

  • Je suis enceinte mais tous les matins, je me vois comme un lamantin du Sénégal échoué sur une plage de Dunkerque un matin de février. Il sera donc fort à propos de ne JAMAIS me dire « oh lala, qu’est ce que t’as grossi, c’est fou! ». OUI, je suis enceinte et ça implique que je vais grossir. Encore et encore. Jusqu’à ce que je donne l’impression d’être un ballon de baudruche sous tension. Et vraiment, vraiment, ce n’est pas du tout la peine de me le faire constater en pensant être la personne la plus perspicace du monde.

 

  • On connaît bien, aussi, la légende urbaine comme quoi une femme enceinte doit manger pour deux. J’insiste sur le côté légende urbaine de ce point précis, hein et je pense que c’est surtout une raison pour manger comme un veau sans avoir la conscience passée au broyeur à chaque fin de repas.

         Ceci dit, la femme enceinte est hautement susceptible sur le sujet (une fois de plus). Il faut dire qu’après avoir laver ma salade 3 fois avant de la rincer enfin au vinaigre, après une semelle de bœuf tellement cuite qu’à côté, un Malabar serait facile         à         avaler, après plusieurs soirées à baver devant des assiettes de saumon fumé, de champagne et de foie gras sans pouvoir même y jeter un œil sans craindre que la foudre de la listériose ne s’abatte sur mon fœtus, on est un peu à fleur de peau, la! Et encore je n’aborde pas le thème du fromage pasteurisé sans goût, outrage blasphématoire du gourmet qui aime boire le lait au pi de la vache (et manger du fromage qui coule et qui pue, surtout).

Donc, la tout de suite, en faisant une petite remarque que vous pensez anodine à propos de la quantité légèrement exagérée de carbonara sur le rab de coquillette, vous prenez forcément le risque de vous faire crever les yeux à coup de fourchettes. Je suis enceinte, donc, tais toi. Simplement.

 

  •  Ah oui, je suis enceinte et je suis censée être le centre de l’univers neuf mois durant. Mais étrangement, quand j’entends que je suis radieuse, j’ai des envies de jeter du Napalm à mon interlocuteur en guise de remerciement.

Oui, peut être que je suis radieuse, mais avant de dire quoi que ce soit, ayez bien conscience que selon le stade de sa grossesse, je vomis peut être 12 fois par jour, les 3/4 du temps le matin, avant même d’avoir eu le temps de sentir l’haleine fétide du futur papa. Plus tard, j’aurai certainement un soucis hormonale qui me rappellera douloureusement ma puberté, sur le visage, mais aussi sur la poitrine, le dos…. autant d’endroits que vous n’imaginez pas et qui vous sont invisibles… à vous seulement!

Si ce n’est pas ça, ce sera parce que  mon gentil-Choupi fœtus me laboure les côtes avec ses choupi-minis talons ou que je viens de passer 20 minutes à enfiler ma paire de chaussettes et ai renoncé à lacer mes chaussures tout en récitant en verlan les mots d’oiseaux disponible dans mon vocabulaire.

  • Et une chose encore, bien que la liste pourrait s’allonger encore et encore. OUI, je suis enceinte mais à ce que je sache, je ne suis pas encore tombée dans le domaine public et de ce fait, dorénavant, dès qu’une main (inconnue ou non) se tendra pour me caresser MON ventre, sans prendre la peine de demander si cela me poserai un soucis d’ordre personnel de me faire peloter le nombril en pleine rue, je tâcherai de poser des pièges à loups autour de ma tunique de femme enceinte.

 

On vous aura prévenu (et bon courage).

Idée cadeau Femme enceinte? Le jardin Zen… si on ne craint pas le jet de sable dans les yeux.

(Non, je ne suis pas enceinte, du tout même, mais j’avais écrit cet article mais jamais publié… c’est chose réparée, parce que je l’aimais bien, en fait)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

36 comments

  1. Marmouzets says:

    Alors malheureusement pour moi, je n’ai jamais subit ces sautes d’humeurs ni pour la première grossesse, ni pour celle en cours… En même temps, je monte et descends très vite même hors bouleversement hormonal :D
    Et si je dis « malheureusement » c’est parce que je trouve que celles qui pètent des plombs, pleurent, crisent, sont bien mieux traitées que quand on continue à être « comme avant »…
    J’ai vraiment l’impression qu’on me croit capable des mêmes choses, qu’on ne se rend pas compte du bouleversement et de l’épuisement que produisent cet état et ça, c’est vraiment triste.

    • Noyel says:

      J’approuve totalement ce que tu dis!
      On me demande sans arret: « Alors ca va ? toujours pas fatiguée? » Hier il se trouve que si, je l’étais et j’ai eu droit à un « enfin quand même! » comme quoi être enceinte et que tout aille bien, c’est pas normal pour les autres!
      Le contre coup c’est ce que tu expliques: on ne te ménage pas, comme si tu pouvais continuer à ramasser les choses par terre, faire la cuisine debout pendant des heures, faire de la peinture accroupie, monter les escaliers comme un princesse légère!! Et quand enfin tu oses dire un petit stop faut que je m’allonge là, on te repond que « Eh oh, tu peux le faire, je suis pas ton boy! »
      Moi aussi je veux du chouchoutage qui soit disant entoure la femme enceinte!!Bref…
      Si j’aurai su je me serai plaindu dès le début!!

  2. Gaëlle says:

    Mais c’est ça… C’est tout à fait ça… Les forums, la listériose (un mari encore traumatisé à l’heure où je vous parle… Et je lui ai fait le coup 3 fois!! ;-) )….

    Mais aujourd’hui, je suis pareil avec d’autres angoisses : la stérilisation des bib (oui, je sais, il paraît qu’il ne faut plus stériliser… Mais ils sont fous les gens!!!! Et les microbes!!)… Les : « tu ne trouve pas que j’ai perdu plus de poitrine, »… ou les « Pffff… regarde ces vergetures… Maintenant mon ventre est moche! Je ne ressemble plus à rien…. »

    Des girls! Nous sommes des nanas, nous sommes comme ça et puis c’est tout!! ;-)

  3. Marjolaine Mamour says:

    C’est ça ! Sans les nausées toutefois, mais tout le reste marche bien !
    Et c’est vrai aussi qu’on est quand même moins le centre du monde quand c’est la 2ème grossesse… C’EST PAS JUSTE !! On est autant enceinte la 2 ème fois non ? Je veux que tout le monde se prosterne à nouveau à mes pieds !
    Non mais ho !

    Bonne journée ;-)

    • cranemou says:

      hahahah… j’avoue, je me disais EXACTEMENT pareil pendant la grossesse de Clapiotte… mais tout le monde s’en fout, genre, ca t’est déjà arrivé une fois alors tu vas gérer comme une grande… tsss tsss… de l’attention on veut! non mais OH!!!!

  4. Emilidala says:

    Et oui, enceinte en ce moment, à quelques jours du terme je patiente et honnêtement j’en ai un peu marre! Grossesse super bien passée, tellement bien qu’on me croit capable des mêmes choses qu’avant alors que quand même suis un peu fatiguée (surtout à 4 jours du terme) et j’arrive à pleurer pour rien…
    J’aimerai surtout que ça s’arrête pour arrêter de grossir, j’ai arrêté de me peser quand j’ai dépassé +20kg (ouh lalalala c pas bien…!)… et surtout pour enfin connaître mon bébé!
    Allez, bon courage à toutes et bonne journéeeee!

    Par contre, un truc bien, c’est que j’ai le temps d’aller voter pour ton blog tous les jours ;-))

    • cranemou says:

      arrete je te crois aps!!! pas de mauvaise humeur? pas d’envie d’étriper les gens? De vomir dans un lieu public? Quelle chance!

      (les bas… oh mon dieu… encore pire que les chaussettes tu as raison!!!)

  5. Helena says:

    Bonsoir,
    Au debut je croyais que t etais vraiment enceinte,tu m as bien eue ,jusqu a ce que j arrive au bout de l article….
    Moi , ca m arendue nostalgique ,le 22 juin on m a fait un IVG, le foetus avait 3 mois,mais en faisant une echographie ma genico a constate que son coeur ne battait plus…j etais dans mon cocon ,je n ai pas voulu croire ,je suis retournee verifier le lendemain…en vain ,la tristesse s est abatue non seulement sur mon mari et moi ,mais aussi mes 2 fils….
    Maintenant , j essaie de remonter la pente et de regarder une pub avec un bebe sans verser de larmes…
    Apres 2 echecs,j essaie encore de croire au miracle…
    Bises

  6. Papalion says:

    Mais quelle casse-choses ! Après les femmes enceintes qui pignent 24h/24 alors qu’elles ont 9 mois de vacances, voilà Cranemou qui nous fait de la vergeture alors qu’elle n’est MEME PAS enceinte !

    • cranemou says:

      tu cherches la merde toi c’est ca? c’est caaaa?
      (petite précision du matin: j’ai pas besoin d’etre enceinte pour faire de la vergeture MOI MONSIEUR) (Glamour, toujours)

      • Papalion says:

        des photos, des photos !
        Oh c’était pour rigoler.
        Personnellement, je ne supportais pas non plus qu’on touche le ventre de ma femme pour sentir le bébé. Si tu veux sentir le bébé, ben t’as qu’à revenir quand il sera là et qu’il fera ses couches. Tu sentiras bien, là !
        Je suis bien content de ne plus être enceinte tiens.
        Bises

  7. Faust'in says:

    Je ne pensais vraiment pas qu’autant de monde se permettrait de toucher mon ventre (en demandant mon accord ou non). Et la plupart du temps ce ne sont même pas mes amies, mais des personnes bcp plus âgées déjà maman (ou père) depuis des lustres. C’est horrible cette sensation. Au début j’étais sympa, maintenant je dis non tout simplement. Non mais c’est quoi cette manie de vouloir toucher, on n’est pas des bouddhas que je sache. Je n’ai jamais voulu toucher le ventre de qui que ce soit, c’est pas pour qu’on me le fasse aujourd’hui.
    Ouais je sais je râle, mais c’est le matin ^^

    • cranemou says:

      c’est fou hein? moi non plus, je comprends pas. Enfin, maintenant que je n’aurai certainement plus de bébé, ca me fait envie, mais ma copine à qui j’ai demandé et qui a bien voulu a rigolé en voyant ma tete: toucher le ventre de quelqu’un d’autre n’a AUCUN intérêt! vraiment je veux dire! c’est un ventre quoi. Tout dur.

      les gens sont tarés avec cette histoire!

      Et t’as raison de râler!

Laisser un commentaire