It’s not personal, Sonny. It’s strictly business.

Le temps passe et je dois aujourd’hui vous proposer une théorie à propos des enfants.

Quand un enfant nait, je pense que les quelques heures qu’il met à sortir de sa grotte, il les passe à peaufiner son contrat avant de le signer. Un contrat avec un tas de paragraphes, d’alinéas et de sous chapitres.

Un contrat qui détaille avec soin en quoi il sera un bon enfant.

C’est pour cela qu’un enfant est toujours bon. Parce qu’il a étudié son contrat à fond avant de sortir. Il sait ce qu’il doit faire. Il sait où il va et il connait parfaitement en quoi nous, ses propres parents, sommes incultes.

Parce qu’en grandissant, le contrat devient caduque et s’oublie aussi rapidement que les poils pubiens nous recouvrent l’entre jambe.

C’est ainsi qu’il nous laisse nous adapter à lui les 3-4 premiers mois. Il dort, il mange, il pleure et il se fait dessus. On range vite fait et on tente une douche, on le nourrit, on le berce et on le change. Easy.

Et puis une fois qu’on est bien rodé, évidemment, il varie les plaisirs. Globalement, il fait toujours un peu la même chose, mais pas forcément dans le même ordre et il a à sa disposition un tas d’options afin de nous mettre au défi et nous sortir de notre train-train quotidien. Il le sait: la routine, c’est la Mal.

Venons en à mon cas personnel, puisque c’est bien le seul que je connaisse de manière certaine.

A la base, je pense que nous avons, dans notre famille (et là, je parle de MON côté, car il me semble que de ce côté, chez les Tony, ils vont plutôt bien, ou tout du moins « normalement ») un soucis avec le caca.
Les sphincters mal agencés, un ancêtre scatophile, ou un réel problème freudien à ce propos, je préfère ne pas savoir, mais le constat reste le même: la selle, chez nous, c’est un peu notre dada.

Y’a qu’à voir, la plupart d’entre vous, lecteurs, pensent à moi en jetant leur rouleau de papier toilette. Et ce blog s’appelait presque CacaBoudin à ses débuts. Si un psy se penchait là dessus, j’en aurais pour 10 longues années d’analyses à faire des boudins en pâte à modeler.

Bref, revenons en à ma théorie du contrat et arrêtons au § 14, alinéa 3:
« De ton besoin de déféquer tu feras une véritable œuvre d’art »

Évidemment, écrit comme ça, les gosses l’interprètent comme ils veulent et font donc tout et n’importe quoi en la matière.

Donc, chez moi, les enfants font ça de manière douloureuse deux fois par semaine, n’en déplaise à ma mère tres inquiète, elle aussi, du transit de ses petits enfants. Une fois que tout le monde s’est bien habitué au rythme, en règle général, c’est là où ils décident de se faire une petite gastro.

A la suite de ça, on est rôdé pour les siècles des siècles, Amen.

MAIS, mes enfants n’ont pas fait l’impasse sur l’alinéa 4: La propreté tu intégreras quand bon te sembleras.
Ainsi, Clapiotte a attendu la veille de la rentrée pour nous montrer qu’elle était, en vrai, capable de se retenir.
Mais les 2, je dis bien les 2 enfants ont décidé, une fois « propres » qu’il était toujours bon de se mouler un bon étron au fond de la couche.

A croire qu’avoir la fesse fraiche, ça les chatouille. Ils préfèrent la douce chaleur d’une misérable crotte sur leurs fessiers plutôt que de faire offrande aux toilettes, comme tout enfant propre qui se respecte. J’ai donc mis 6 mois de plus pour faire céder N°1, et évidemment, Clapiotte est en plein dedans. C’est le cas de le dire.

Au fond, je me dis que c’est son problème, mais je dois bien me rendre à l’évidence que c’est le mien aussi, puisque la couche, c’est à moi de la gérer après qu’elle ait fait sa petite affaire en regardant Tchoupi.

Déjà, elle commence par me dire qu’elle n’a pas fini. Même si la totalité de l’appartement est mis sous scellés et qu’une équipe de décontamination frappe frénétiquement à ma porte, elle niera en bloc qu’elle a terminé.


« Ca y est? » dis-je en manquant la suffocation
« Encore une petite minute, ai pas fini »

En plus d’un soucis de fèces, elle est mytho.

Ensuite, comme elle a oublié d’être catatonique (attention à bien orthographier ce mot), j’ai dû prendre des cours avec Teddy Riner pour la maitrise du Ipon en milieu hostile. Même avec la diversion à renfort de jouets insolites ou même de prêt d’Iphone, ça ne marche plus. Elle croit que je vais faire tellement vite qu’aussitôt allongée, elle est déjà debout. J’en fous de partout. Plus elle grandit, plus je me dégueulasse. Et je ne rentre pas dans les détails de l’étron d’un presque trois ans, hein.

DONC, je pense, enfin non, je suis intimement convaincue que les enfants touchent des primes quand ils suivent à la lettre leur contrat.

C’est pas contre nous. C’est pour le business.

Je ne vois pas d’autre explication.

Appelez moi Freud. Immédiatement.

Donc, ca, c’est le livre préféré de Clapiotte (qui doute encore de nos choix littéraire?)
CE livre, elle l’emmène tous les jours à l’école dans l’espoir que la maitresse le lise à la classe.
Je déconseille la maitresse de le faire.
vraiment.
A moins d’avoir beaucoup, beaucoup de recul….
Mais tout le monde ne peut avoir l’humour de Clapiotte….

(Extrait: « Il vivait un enfer et il avait beau faire:

Des pompes abdominales, c’était abominable,

Car il puait encore plus fort après l’effort! »)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

18 comments

  1. Laetitia says:

    MDR pour l’équipe de décontamination, chez nous c’est à peu près la même (si ça peut te rassurer?)(non?)(désolée)

    • jessica says:

      mon fils a pris la sale habitude depuis quelques jours à avoir toujours les mains fourrés dans sa couche (presque 2 ans pas encore propre même s’il fait quasi tous les matins son « petit » caca dans le pot qui avant avoir bu un café me donne la gerbe une fois sur deux, mais surtout pas le vexer de peur de le faché à vie avec le pot)

      Et donc tous les matins ils me demandent « caca » dans le pot mais vous vous doutez bien que ‘jai le droit à des fintes donc hier matin il me fait le coup plusieurs fois ayant une grosse envie ( et oui moi aussi je vais au toilettes) je le laisse avec sa couche et là il crie maman « caca » bah je suis un peu occupé là donc il arrive pousse la porte des toilettes et arrive avec ses mains remplis de caca.

      sympa comme article ;)

  2. sarah et les 4M says:

    arf arf arf,désolée je me marre!!!
    il faut que je trouve ce livre ou pas
    N)3 faisait des barrages de coussins et de jouets autour de lui, persuadé que cela allait contenir l’odeur!!

  3. clairettededie69 says:

    ma pauvre, c’est terrible…ment drôle à lire ! mais affreux à vivre, j’en suis certaine !

    Titi nous a gratifié d’une constipation sévère pendant presque 3 ans, c’est pas mieux, et aujourd’hui, il emmène quasiment toute sa bibliothèque « au trône », « pour passer le temps », comme il dit…

    je ne sais pas à quoi ça tient… à moi aussi, on a dit que c’était « à cause » de moi, que l’enfant « faisait un beau cadeau à maman quand il lui offrait son caca », et tout un tas de trucs de ce genre… je n’ai jamais su le fin mot de l’histoire, mais petit à petit (et pas du jour au lendemain), la situation est devenue normale…

    accroche-toi (façon de parler !), ça ira mieux très bientôt !!

  4. Emmanuelle says:

    Nous, on a eu la phase « caca couche » aussi… qu’on a réglée un peu à la barbare avec NuméroBis : ok, tu veux faire caca dans ta couche, tu peux. Moi, j’en peux plus de nettoyer des fesses de grande fille, alors quand c’est fait, tu vas dans la douche (pas folle), j’enlève la couche et le plus gros, et toi, tu te nettoies… ben étonnamment, ça a fini par marcher… je précise que :
    1- elle savait se laver (et j’aidais tout de même un minimum)
    2- elle savait identifier son besoin et avait un pot à disposition et des tenues permettant l’autonomie

  5. Mag says:

    Le mien faisait le caca dans la culotte… ce qui est très agréable à nettoyer!! ben oui, une fois rentré de l’école où il avait utilisé les toilettes, on espérait qu’il ferait de même à la maison… que neni!!! Ca a ben duré 2-3 mois cette affaire.

  6. Marie Grain de Sel says:

    Hummm ce billet vient à point pour moi qui ai (mis les mains dans la merde) eu droit à un joli « accident » de slip ce matin, juste avant de partir à l’école… Ben pour la première fois, désespérée, et un peu détachée en même temps, j’ai tout jeté (la crotte et le slip auquel elle était collée).
    Hé ben je ne le referais pas à chaque fois, mais je me suis sentie liiiibre ! (en même temps j’aimerais qu’il s’en tienne aux wc, puisqu’il adore nous hurler combien de cacas sortent de ses fesses lorsqu’il y est)

  7. MissBrownie says:

    Ce livre, je l’avais feuilleté au furet du Nord et il m’avait laissé perplexe… Le coup de l’étron qui veut se suicider … Rigolo pour des grands mais… en effet, je ne conseille pas à la maitresse de Clapiotte de le lire :-/

    Sinon, il a quel âge déjà Chichi… Ah oui… va falloir penser à la propreté… Ahem. Pour les grands j’ai rien fait, c’est la crèche qui a tout fait.

  8. Sandrine says:

    Je me ris dessus!

    Et je compatis consoeurternellement (là non plus faut pas se viander sur l’orthographe).

    Mes grands cochons n’étaient pas précoces côté propreté, et le petit dernier s’applique consciencieusement à respecter la tradition fraternelle. Alors qu’il a bien entamé sa 3ème année, le pot se semble ne présenter aucun intérêt pour lui, si ce n’est pour s’en faire un chapeau. Je crains donc le pire, mais la grande horloge est de mon côté, l’école c’est seulement pour septembre prochain.

    Comme on dit chez moi, avec classe et panache: « chie dur, chie mou, mais chie dans le trou »! OK je sors!

  9. Tite crapule says:

    Sandrine j’adore ton expression je vais surement te la piquer !!
    déjà le dernier jour ??? t’auras les résultats quand ? t’as intérêt d’etre choisie !!

  10. viovio says:

    je compatis.
    mon n°2 est propre, il a 3 ans et a fait sa 1ere rentrée le mois dernier;
    mais la sieste (à la maison) et la nuit il porte encore une couche, et là…. c’est caca!
    j’ai beau menacer une infection des fesses ou de le laisser dedans, ça lui est égal.
    alors oui ça passera, c’est une phase
    mais c’est pénible!

    bon courage!

  11. Cat à Strophes says:

    Par exemple ce genre d article j aime bien… Sauf au début où tu dis que le début justement c est la période « easy » parce que je suis en plein dedans et que mes cernes témoignent du non « easy » de la situation… Ou alors c est un avertissement pour revoir le contrat !

Laisser un commentaire