Catégorie No Lifestyle

Quand on crée son blog; on est mis dans une petite catégorie. C’est comme ca, les gens aiment bien les cases pour que tout soit bien rangé.

Un blog de maman ou de famille, souvent, on ne sait pas trop bien où le classer, alors il est mis d’office dans la catégorie Lifestyle. Bon, je ne suis pas contre, c’est plus vendeur que « blog de maman » o on est persuadé de trouver un tas de choses hautement intéressantes sur le dernier rôt de babychou….

Forcément « Lifestyle », ça fait un peu plus rêver. Soit.

Le soucis, c’est que ça ne reflète absolument pas la vérité de ce qu’est mon blog.

Je propose désormais qu’une nouvelle catégorie soit créée: la catégorie No Lifestyle.

Ouais, parce qu’un blog de maman, ça raconte surtout comment, depuis qu’on a des enfants, on a une vie sociale complètement décousue. La preuve, c’est que j’ai failli avoir un orgasme le jour où il y a eu erreur de casting et que je me suis retrouvée invitée à une dégustation de grands crus dans un des lieux les plus beaux de Paris, ce qui a beaucoup fait rire les blogueurs habitués à ce genre de soirée.

Une maman blogueuse, c’est invitée (quand c’est invitée) à des ateliers cupcake à 16h20 autour d’un bar à jus de fruit. Ça teste des couches culottes et ça reçoit des crèmes émollientes sans paraben.

Évidemment, ça nous intéresse. Aussi. Parce que quand on parle de sa vie de famille avec greffons, on parle aussi de tout ce qui s’y passe.

Mais ça prouve bien une chose aussi, notre vie sociale tourne et s’active autour de nos enfants. partout, tout le temps, ils sont là, comme des sangsues nous têtant le cerveau pour qu’oon ne vive que par eux.

Ce week end, nous devions partir à Paris, tous les quatre. Deux jours pour se balader dans le froid, faire un shooting photo, dormir chez des copains et jouer les touristes en famille.
Jeudi, je devais être déjà à Paris faire la mondaine avec d’autres copains blogueurs en buvant des coupettes et en rêvant devant de beaux paysages.

Et puis mercredi, pendant la nuit, j’ai entendu Clapiotte parler. Dans le doute, je suis allée la voir. Elle avait 38,5 de fièvre.

J’ai quand même pris mon train, rapport que Tony m’a bien dit qu’au cas où, il trouverait une solution pour la récupérer à l’école. Je n’ai pas respiré jusqu’à 16h30. Elle allait très bien. J’avais bien fait de partir, finalement.

J’ai fait ma blogueuse Lifestyle, j’ai ri, j’ai trinqué, j’ai discuté et je me suis couchée un peu tard.

A 8h12, J’avais un message de Tony, me demandant de rentrer en urgence, Clapiotte avait 40. Donc.

Normal. Pour une fois que j’avais prévu de passer un peu de temps « pour moi » dans la journée.

J’ai sauté dans le premier train et j’ai passé ma journée à  prendre la température de ma fille, sans arrêt, la faire boire, la déshabiller, l’occuper.

Et la nuit aussi. TOUTE la nuit. Après qu’elle soit montée à 41,3°c. Si seulement j’avais eu besoin de chauffer la maison à ce moment là, on aurait fait des économies.

J’ai passé le weekend habillée de la même manière, le cheveu terne et la même tâche sur le T-shirt, assortie à mes cernes de plus en plus creuses alors qu’on m’avait promis habilleuse, coiffeuse et emerveillement en famille….

Avec toute la déception que j’avais amassé (je vous passe les angoisses, j’imagine que c’est pas la peine de préciser), j’ai appelé mes amis pour les prévenir que nous annulions notre virée parisienne.

Ça tombait bien, leur fille avait 40 et ils n’arrivaient pas à faire descendre la température.

Non, vraiment, No Life(style), c’est une bonne catégorie pour un blog de maman je trouve. L’idée est à creuser, je vais proposer cette nouvelle catégorie pour els organisateurs des GBA, ça tombe bien, beaucoup de gens ne sont pas contents de cette catégorie qui regroupe trop de blogs hétéroclites. 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

12 comments

  1. clairettededie69 says:

    Pauv’ Clapiotte…
    Les enfants ont le chic pour être en méga forme la plupart du temps SAUF quand on aimerait respirer un peu, comme s’ils devinaient qu’on allait s’évader le temps de retrouver un statut d’être humain social, et que non, décidément, on n’en avait pas le droit…

    J’ai de la chance, mon Titi n’a pas été comme ça – est-ce que parce qu’inconsciemment, dès sa naissance, tout en passant beaucoup de temps avec lui (je ne travaillais pas), j’ai aussi pris du temps pour moi tout de suite, en le mettant au pli en quelque sorte ?

    Je me rappelle même, alors qu’il était encore bébé, lui avoir dit « Ecoute, je suis ta maman, rien qu’à toi, je le serai toujours et tout le temps. Mais j’existe aussi pour les autres grandes personnes, je suis une amie, une voisine, une copine, une femme, et la chérie de Papa. J’ai besoin d’être toutes ces personnes pour être ta maman, et pour l’être bien. Donc, je sors, je vais m’amuser, mais je vais revenir, ne t’inquiète pas. »
    Il n’avait même pas un an. Je n’ai pas le souvenir de la moindre crise d’angoisse chez lui.
    Merci Françoise D.

  2. Ceciloulou says:

    Mon Loulou se met aussi à parler sans arrêt en pleine nuit quand il a une poussée de fièvre… D’ailleurs on est dedans aussi, mais encore à 38.5, et j’espère que ça ne montera pas plus haut !
    C’était la grippe pour Clapiotte ?

  3. Marie Grain de Sel says:

    Je lis ton récit et je souffre en silence : pour tous les enfants qui tombent malades juste le soir où t’avais prévu un dîner en amoureux, ou même un WEEK END en amoureux (pour les plus optimistes). Pour toutes ces mères qui ont remplacé une petite robe trop décolletée par un pyjama gardé 3 jours d’affilée, avec surplus de vomis, bave, et autres sécrétions alléchantes. Ouais, catégorie NoLife, ça serait pas mal ;-)

  4. alameresi says:

    Oui, les enfants ont toujours le chic pour faire monter le thermomètre à 40 où se casser une jambe (oui, c’est du vécu), juste le seul week-end dans l’année où on voulait vraiment profiter.

    L’année prochaine je m’inscris aux GBA si la catégorie no lifestyle existe !

  5. miss Julie says:

    Hé hé!! Une bonne idée la création de cette catégorie!! ;-) J’avais entendu parler de celle concernant l’humour mais pas encore de celle ci. ;-) Bon; j’espère que ta puce va mieux. Ton escapade parisienne aura été de courte durée mais bien normal, toute bonne maman aurait réagi comme toi…Les opés blogo passent bien après tout ça:-)

  6. Dlf says:

    Oh mes pauvres…….
    Et sinon entiérement d accord avec le fait que la catégorie « Life style » regroupe des blogs qui ne devraient pas de se cotoyer….
    Bon rétablissement à ta petite, c est pénible ces poussées de fièvre…
    Et gros snif pour ce week end fichu….

  7. Desperate Houseweasel says:

    Bon, elle va mieux Clapiotte? Elle avait quoi finalement?
    J’ai pas encore testé les maladies infantiles ici, déjà qu’une poussée dentaire m’angoisse alors bon… J’ai même prévu de faire faire des analyses à mon homme pour savoir s’il est immunisé contre varicelle, rubéole et ses copines… Deux gamines malades ok mais si le papa s’y met…

    Sinon je suis assez casanière alors dire que les sorties me manquent… C’est rare. Un ciné, un resto, une balade, un concert, je dis pas non, mais pas plus d’une fois par semaine!

    Je suis dans la catégorie « NoLifeMaisCaMePlait »…

  8. Estelle says:

    C’est fort juste ce que tu dis là :-)
    Ce WE, on a eu une vie sociale : une copine de V (4 ans et demi) est venue jouer à la maison et le dimanche on est allé en famille prendre le goûter chez une autre de ses amies… Oui, mon fils est un homme à femmes ;-)
    Ouah !!
    Au début, on fait avec, vers la fin, on sature un peu, on sent mon mari et moi, qu’on a besoin de faire une pause, une vraie, même si ce n’est qu’un WE… on commence donc doucement à s’organiser… Sous réserve bien spur que les z’affreux nous laissent nous échapper sans manoeuvre sournoise (gastro, grosse fièvre, appendicite…).
    Allez, j’espère que vous pourrez vous la refaire, cette virée plaisir à Paris …
    Bizzzzz
    E

Laisser un commentaire